AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La naissance d'une nouvelle ombre. [ Passage au rang de Kage ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sunsay Higure
Godaime Raikage
Godaime Raikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
650/1000  (650/1000)
Affinités : Fuuton, Raiton, Hakkooton
Modus Operanti:

MessageSujet: La naissance d'une nouvelle ombre. [ Passage au rang de Kage ]   Sam 11 Mai - 1:32

Quelqu'un frappait à ma porte, quelques coups bref, sans précipitation. Je restais un moment allongé, regardant le plafond de la pièce alors que j'émergeais de mon sommeil. en jetant un œil lascif sur le côté, je pouvais observer les rais de lumière traverser les volets de cette dernière. Il n'était pas spécialement tôt, mais je n'avais pas non plus spécialement envie de me lever aujourd'hui. Après tout, je n'avais pas de missions de prévues, c'était mon jour de repos, et en plus, j'étais certain que si j'avais fait une bourde, on m'aurais tiré du lit aux aurores.
Je faisais mine d'être absent, priant pour que ce visiteur inconnu perde patience et repasse dans la journée - moment auquel je serait effectivement absent - mais ce dernier persévéra en frappa à nouveau, toujours aussi calme mais avec plus de force.


" Je sais que vous êtes là, si vous voulez bien vous donner la peine de sortir, je pourrais vous expli- "
" Nan mais c'est pas la peine, si c'est pour un colis, ou n’importe quoi d'autre, laissez le sur le devant de la porte j'ouvrirais pas de toute manière ... "

J'entendais ronchonner à voix basse de l'autre côté de la porte. Désolé pour toi, mais je n'étais pas vraiment motivé en ce moment. La perte de Manah y était pour quelque chose, mais également le fait que j'avais l'impression que les hautes instances du village de la foudre semblaient se méfier de moi: Les missions que j'avais eu à effectuer récemment avaient toujours étés réalisée en équipe, et mes équipiers posaient sur moi un regard étrange.
D'un coup, l'air vibra autour de moi, et quelques secondes plus tard un flash lumineux m'aveugla. Puis une sensation de chute, comme si on avait retiré mon lit de sous ma personne, avant de heurter le sol, confirmant la sensation. J'entendais divers bruits autour de moi alors que je me frottais les yeux.


" Je savais bien qu'il faudrait au moins Mabui pour te tirer de chez toi ... Mais tu a du réellement l'énerver si elle a du utiliser ce jutsu pour t'envoyer ici."

J'aurais reconnu cette voix entre milles. C'était celle du Raikage, et par déduction, celle qui avait frappé à ma porte était donc sa secrétaire, qui devait être furax à l'heure actuelle vu comment je l'avais rembarrée. Mes yeux recommençaient à distinguer mon environnement et ce qu'ils voyaient n'étaient pas bon signe: si la voix du dirigeant du pays de la foudre était pleine de vigueur, il était actuellement allongé sur un lit d’hôpital, une armature maintenant son corps en place. À ses côtés, deux ninjas semblaient veiller sur lui.

C'est ce moment que choisis Mabui pour entrer dans la pièce, essoufflée tant par son jutsu que par sa course jusqu'ici. Je remarquais alors ma position: j'étais en caleçon, une partie de ma couverture n'avais pas suivis lors du voyage et quelques objets de ma chambre avaient subit le même sort.


" Nan mais vous allez pas bien !? Vous auriez au moins pu me prévenir ! Regarder z'avez même zigouillé mon porte manteau ! "
* Naaaaan ! le Kunoichi mag 398 ! C'était celui avec l'article sur - *
* y'a plus important non ? *
* On déconne pas avec les kunoichi mag ! Surtout quand c'est un numéro spécial filets ninjas ! *

La jeune femme se pencha vers moi, en reprenant son souffle.

" T'a tous tes membres ? Estime toi heureux ... "

Je me redressais de peur. Cette femme pouvait parfois être plus terrifiante que la plupart des adversaires que j'avais eu à croiser, et j'en avais croisé une belle brochette de tarés. Je regardais autour de moi. Sur mon porte manteau, ma cape que je portais habituellement les jours les plus froids. Elle fera l'affaire pour aujourd'hui même si le frimas n'étais pas vraiment présent. Un fois cette dernière sur les épaules et refermée, je recouvrais un peu de pudeur, tout en enroulant le reste de mon drap autour de mon bras gauche, qui n'avais plus l'habitude d'être à l'air libre. Le vent avait tendance à réveiller de vielles blessures. Je me levai alors, laissant par terre les reliquats de ce qui ne pouvais être sauvé, bien que Trust ne se calma que lorsque je mettais la main sur la moitié de magasine.

" Bien ... maintenant que tu est prêt, le Raikage va peut être pouvoir t'expliquer pourquoi on t'a convoqué ici. "
" Hum ... Euh ... C'est vraiment nécessaire ... ? "
" Oui ... "

Ce dernier mot avait été prononcé sur un ton encore plus glacial que quand elle s'était adressée à moi, et surtout, Ce n'était pas dans l'habitude de A de parler comme ça ...

" Bon ... J'me suis blessé durant mon entrainement quotidien. Te vl'a Raikage. "
" Quoi !? "
" Quoi !? "
* Ça veux dire qu'on pourra faire rééditer le numéro 398 ? *
" Bah quoi, quoi ? C'est pas vrai ce que je dit ? "
" Vous trouvez vraiment ça fidèle à la réalité ? "
" Euh ... excusez moi mais ... "
* Nan mais t'a pas à t'excuser ! T'es le chef ! Attends, mais du coup ... je suis le chef aussi ! *
" J'vais pas rajouter que j'me suis blessé ! Il est pas aveugle quand même. Il voit bien tout ce bordel qui m’empêche de soulever même une haltère "
* Mon premier ordre en temps que tel, sera d'instaurer les filets ninjas sur les uniformes des kunoichi ! *
" Tout ce bordel, comme vous dites, maintient votre corps en un seul morceau alors détendez vous un peu. Et avisez vous de soulever ne serais-ce qu'un gobelet en plastique et vous aurez affaire à moi ! "
* Nan ! Mieux ! Je supprime l'uniforme des Kunoichi ! Je sens que je vais apprécier cette promotion ... *
" STOOOP ! "

Toutes les personnes dans la pièce s'étaient tournées vers moi, le calme étant revenu.

" Est ce que quelqu'un peut avoir la décence de m'expliquer ce qu'il se passe ... ? Vous me filez des missions pourraves avec des coéquipiers louches et maintenant vous de refilez un poste à fonction ? Bee serait pas plus indiqué pour le poste ? "

Mabui toussa pour s'éclaircir la voix avant de reprendre la parole.

" Soyons clairs, ceci n'est que temporaire et tes décisions de grande importance serrons soumises au jugements conjoint du Yondaime et de moi même ... "
* Bon bah c'est râpé ... *
" ... De plus, dès que A aura été remis en état, il pourra décider de reprendre ses fonctions. Pour ce qui est des missions, c'était en réalité un moyen de te tester. Ces hommes étaient là en tant qu'observateur depuis que le Raikage a eu son petit ... hum ...'accident' "
" Et Bee est trop ... Enfin ... c'est Bee "
" ... Car voyez vous, non content de soulever des poids de plus en plus lourds chaque jours, il s'est dit qu'il gagnerait du temps en sautant une étape. Et que s'il pouvait sauter une étape, il pouvait très bien se permettre d'en sauter une seconde, et ainsi de suite. Si bien qu'il s'est retrouvé à envisager de soulever une montagne en entier ..."
" Et je l'ai pas soulevée cette montagne ? Il me semble bien l'avoir vue décoller, non ? "
" Et c'est bien pour cela que vous êtes dans cet état ! Vos os n'ont pas supporté le poids de la roche et il a fallu plus d'une trentaine de ninjas pour vous sortir de là dessous ! "
" Mais j'ai réussi à la soulever ... Faut juste que la prochaine fois j'en choisisse une moins grosse, c'est tout ..."
" Une moins gr - "

Elle tiqua un moment avant de soupirer et de se retourner vers moi, tentant de reprendre son calme.

" Bien évidement, la version officielle sera qu'il a tenté de retenir seul Nanabi qui s'était échappé de son réceptacle. Ce qui est un peu plus ... épique, dirons nous ... Jusqu'à présent, nous avons tenté de le cacher mais le fait que le mur de son bureau n'aie pas été détruits depuis maintenant plusieurs jours commence à mettre la puce à l'oreille aux ouvriers chargés de le réparer. Nommer quelqu'un à son poste pourrait calmer les esprits, prétextant qu'ils s'était absenté pour passer la main ... "

Elle continua de parler mais je n'entendais plus rien. Ce n'était pas vraiment que je me soit illustré dans quoi que ce soit. Ni que j'ai effectué de grandes missions. J'avais juste survécu jusqu'ici, du mieux que j'avais pu et j'étais juste encore en un seul morceau, et c'était en soit un exploit, mais cela ne justifiait que peu cette promotion.

" ... Je vois que vous vous habituez au poste, vous avez déjà commencé à ne pas m'écouter ! "

Je m'excusais avant de me re-concentrer sur ce qu'elle tentait de m'expliquer. Je devais tout de même être le premier Raikage à être promu en caleçon ... Ou peu être pas, les ninjas de Kumo avaient tendance a être un poil excentrique.
Je me retrouvais dont à la tête d'un village dont jusqu'à ce matin me semblait se méfier de moi, les hautes instances semblaient avoir plutôt confiance en moi. C'était assez troublant.
Je rentrais chez moi, avec ma moitié de porte-manteau et cette nouvelle à digérer. J'étais le nouveau Raikage ... Le Godaime Raikage.


[ Passage au rang de Godaime Raikage, et ce temporairement, le temps de trouver un A digne de ce nom ^^ ]



Incarne aussi Kaimetsu Higure et Chõ Masamune
Revenir en haut Aller en bas
Shioon Ogami
Nidaime Yamikage
Nidaime Yamikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
505/1000  (505/1000)
Affinités : Katon, Raiton et Fuuton.
Modus Operanti: Ne jamais abandonner !

MessageSujet: Re: La naissance d'une nouvelle ombre. [ Passage au rang de Kage ]   Sam 11 Mai - 22:37

Et bien, à mon grand désarroi, je me vois obligé de valider ce rp. Sunsay Higure vient de devenir le Godaime Raikage ! Félicitation ! Accessoirement, voilà tes 15 xp... C'est vraiment parce-que c'est toi !


Revenir en haut Aller en bas
 
La naissance d'une nouvelle ombre. [ Passage au rang de Kage ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Memories :: Zone RPG :: Kaminari no Kuni :: Bâtisse du Raikage-
Sauter vers: