AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Prez Gin Akusa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gin Akusa
Juunin d'Hayashi
Juunin d'Hayashi
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
90/1000  (90/1000)
Affinités :
Modus Operanti:

MessageSujet: Prez Gin Akusa   Jeu 16 Fév - 2:41


~ Roliste ~
Nom(facultatif): Euh on va pas recommencer avec ...non?
Prénom(facultatif): Fait pas genre
Age:20 ans
Temps depuis lequel vous avez commencé le RP: J'ai commencer à RP avant même que certains ici ne... allez je vais pas balancer de casseroles.
Pays: Toi même tu sais!
Comment avez-vous connu le forum:Je ne révèle jamais mes sources, je dirais juste que les admins m'ont invités gracieusement
Qu'est-ce qui vous a attiré sur notre forum? J'ai vu de la lumière, alors je suis entré
Code des règles: Check ! Et tu sais quoi ? Tu l'as presque mis xD.
Une suggestion? Ben être tolérant avec un ancien qui a le flemme de rechercher les code des règles...






~ Personnage ~
Nom: Akusa
Prénom: Gin
Surnom(facultatif):
Age: 28 ans
Grade désiré:Juunin
Descriptions physique: Si les habits, l’allure, le physique de Gin ont évolués au cours du temps, la couleur de ses yeux et de ses cheveux sont restée une constante.

Les yeux de Gin ont la particularité d’être d’un bleu turquoise luisant comme le diamant. La beauté de ses yeux invite quiconque les regarde à plonger dans cet océan cristallin. Dans sa jeunesse, ses yeux pétillant étaient le reflet de son bonheur et de sa joie de vivre au sein sa famille. Les années passant, les expériences de la vie au sein de « La vague de cristal » ont changé son regard devenu froid, apathique, dépourvu d’émotions. Cette caractéristique des hommes de d’Atori est soulignée par ses paupières tombantes, ou dormantes, lui donnant un air distant, presque désintéressé par toutes situations. Le travail de sape et de conditionnement de cette organisation semble avoir parfaitement fonctionné avec lui. Pourtant cette attitude affable reste ensoleillée par ses yeux bleus captivant, en opposition avec un regard vide comme le néant.

Ses cheveux sont luisants comme une nuit au clair de lune. D’un sombre contrastant avec ses yeux, il les portait extrêmement longs et hérissés attachés en une queue de cheval, avec deux mèches mi-longues qui encadrent son visage des deux côtés. Il les garda ainsi jusqu’à ce qu’il soit reconnu comme shinobi par son maître. Après cela il les coupa au niveau du cou, en gardant les mèches encadrant son visage.

Physiquement, Gin ne s’est jamais distingué de la masse et ce depuis son plus jeune âge : pas plus grand ni plus petit qu’un autre, pas plus gros, plus musclé ou plus maigre ni plus mince que la moyenne de ses camarades. Bien que ce physique trivial, ne laisse apparaître aucune particularité, dès que Gin se mouvait, sa souplesse, sa vitesse et son agilité dans le déplacement était déjà parfaite depuis ses jeunes années. Cet état de fait était très certainement dû à la « préformation » que lui offraient Atori-senseï. Le jeune Gin était déjà capable de battre les plus grands à la course, au saut d’obstacle, d’effectuer les plus belles pirouettes, sautant de branches en branches, de toits en toits…

Après qu’il soit promu au rang d’assassin de la Vague de cristal, il troqua la veste et le masque de son enfance, contre le gilet traditionnel des gradés et un t-shirt, juste au corps, avec le col remontant jusque sous son nez toujours pour cacher son visage. Il portait un panta-court bleu foncé lui arrivant à mi-mollet, ainsi que les chaussures réglementaires du parfait shinobi. Bien que portant une veste à multiples rangements, il rajouta à sa ceinture une sacoche afin d’avoir à porter de mains beaucoup plus d’armes de jets dont il était devenu fan.

Description mentale: Gin est un juunin de Hayashi. Gin semble toujours serein et apathique envers les autres, même lorsqu’il est en colère. Il est d’un calme exemplaire, même au combat, et paraît rarement surpris par les agissements de ses adversaires aussi puissants soient ils. Du fait de son poste au sein d’Hayashi, il affiche une indifférence frôlant l’arrogance… Pourtant, malgré son caractère, il est parfaitement conscient de ses limites et de ses capacités, et en générale, il juge très bien son adversaire.

Gin a foi en Hayashi. En tant que shinobi à responsabilités, il agit toujours pour le bien de son village. Il estime que du fait de sa position,et au vue de l’accueil du Yamikage et ses hommes, il doit faire ce qui est nécessaire pour que Hayashi survive. Il croit que, pour le bien de sa cité d’adoption, tous ses opposants ou détracteurs doivent être éliminés, qu’ils soient de l’intérieur ou de l’extérieur même si cela va contre son gré. En dépit de son attitude glaciale et son air peu intéressé, Gin soigne et protège ceux qui sont important pour lui.

Pour des raisons qui restent obscures, Gin exige de son entourage qu’il lui parle avec respect, en prenant soin de rajouter la particule due à son rang (Gin-sama). Seul Kotaro semble échapper à ce caprice, peut-être du fait de leur divergence d’opinion quant à la patrie. Par analogie, à partir du moment où il s’adresse à un supérieur, il s’applique à lui rendre les honneurs dus à son rang.

Bien que tentant de se défaire de l’emprise de son ancien mentor, il affiche une idéologie sans faille qui mène quelque fois, ses co-équipiers à se méfier de lui, craignant que ses prises d’initiatives en dépit qu’il soit sous les ordres d’Aiko et Yamikage – sama, ne dépasse l’entendement et se révèlent un peu excessives.

Histoire: Orphelin depuis ses quatre ans, Gin était devenu un peu par la force des choses un solitaire, qui aimait toutefois rechercher le contact avec autrui. Atori Ozunu avait utilisé ce trait de sa personnalité pour m’introduire dans son clan. Oui, il n’a pas toujours été un shinobi de Hayashi, d’ailleurs rien ne le laissait présager. Recueillit par Atori-senseï à l’âge de six, il l’avait fait intégrer ce qu’il nommait son clan – mais que tout le monde désignait comme un groupuscule criminel – et élevé comme son fils…
« Tant que nous ne formerons qu’un, rien dans ce monde ne pourra nous détruire. Tant que vous en remettrez à moi et moi à vous, la vague de cristal perdurera durant des siècles et des siècles »

C’est par ces mots qu’Atori-senseï entama son discours devant sa famille. Ils étaient tous là, écoutant religieusement le maître. Il y avait des enfants de tout âge encadrés par quelques adultes. Pas un bruit dans la salle, seule la voix du maître répondait à son propre écho. Il fît un signe de la main, et l’enfant qui se tenait debout dans son ombre approcha. « Voici mon nouveau fils, je lui ai donné son nom : Gin ! Accueillez-le comme votre nouveau frère. » Toute la salle répondit en chœur : « Bienvenue Gin ! »

Voila quelques jours que le jeune Gin était intégré dans sa nouvelle famille, et bien vite, il dû prendre conscience qu’il se trouvait dans une véritable école shinobis. Tous les soirs, à l’heure du diner, Atori tenait son discours a tous ces apprenties ninjas, les haranguant de bannir toute faiblesse de leur être. Méprisant la douleur, cette dernière devait être appréhendée de telle sorte à ne plus être un frein à l’évolution de l’être et plus tard à l’accomplissement de la mission. Les démonstrations à l’appui étaient des plus traumatisantes pour un jeune enfant de l’âge de Gin.

Voilà déjà deux ans que le jeune Gin évoluait au sein de du temple Ozunu. Véritable académie ninja, la formation paraissait semblable à celle distillée dans les villages cachés. Les seules différences notables étaient la sévérité des enseignants, l’importance du mental dans toute entreprise et l’abolition des grades. Aujourd’hui âgé de huit ans, Gin se trouvait debout au centre de la cours, son Bô à la main. Le souffle haletant, le regard empli d’une haine dont il ignorait lui-même la source, il contemplait le corps inanimé du jeune apprentie, à peine plus âgé que lui, qui gisait à ses pieds. L’affrontement fut âpre, sans doutes, sans pitié ni remords. Chacun des belligérants s’étaient lancés à corps perdu dans ce duel avec pour unique objectif de vaincre. Il ne pouvait en être autrement, et les cicatrices et stigmates parcourant le corps de chacun étaient le souvenir d’un échec, d’une implication jugée insuffisante ou plus simplement une punition faite par senseï en personne. L’applaudissement de satisfaction qu’il entonna déchira le silence. Gin ne sursautait plus, il s’était habitué à ces interventions, dont le seul but était de lui rappelé que sans cette famille, il était voué à une mort une certaine. Une famille qui lui avait inculqué en peu de temps la notion d’abolition de la peur, de combat et surtout de victoire ; « la voie de l’endurance et de la destruction de tout ce qui veut lui nuire. » Mais au-delà de cette notion, c’est un sentiment de dépendance et de fidélité envers Atori et envers les co-disciples qui était recherché : « Tu es Shinshu et Shinshu est en toi. »

Ninjut-su…ou méthodes furtives. Maître de l’invisible, approcher en silence jusqu’à sa cible… « Cachez-vous dans les ténèbres… Retenez votre souffle… Frayez-vous un chemin jusqu’à votre cible ; Ne faites qu’un avec votre cible, imprégnez-vous de tout son être, vous devez vivre ses mouvements ; Eliminez votre cible avant qu’elle n’ait eu connaissance de votre existence. »
Pendant plus d’une dizaine d’années, le jeune Gin appris au sein de cette organisation toutes les méthodes d’assassinat nécessaire à la bonne exécution de ses missions. En plus de cela, un fort endoctrinement psychologique, visant à ôter toutes émotions. Au tout début, le jeune homme adhéra cette doctrine avant de connaître un des plus beaux sentiments qui soit…l’amour. Il s’agissait d’une demoiselle de Shinshu, Yuya, de son âge qui depuis ses 15 ans défiait sans cesse Atori-senseï. Les vertiges de l’amour tirèrent les deux jeunes gens de l’emprise psychologique du maître, mais n’ayant nul par où aller et n’ayant pas le courage de fuir, ils restèrent pendant 10 ans, soit jusqu’à leur 25 ans des membres actifs de la vague de cristal.

Engagée par des pays, des organisations ou de simples particuliers fortunés, « la vague de cristal », dès que vous y mettiez le prix réduisait au silence tous vos détracteurs. Cependant un évènement inattendu provoqua des évènements tragiques. Une nouvelle nation voyait le jour, Hayashi. Craignant pour l’équilibre des nations, l’une des 5 grandes engagea la « vague de cristal » afin que celle-ci ne puisse prospérer. L’assassinat du Nidaime Yamikage était la solution. Yuya et Gin furent désignés, mais réfléchissant plutôt que d’obéir aveuglement, elle comprit l’égoïsme des commanditaires et, face au Yamikage elle se rétracta. La sentence ne se fut pas attendre et Atori ordonna l’exécution de la rebelle. Takashi prit un plaisir sadique à obéir devant les yeux d’un Gin immobilisé. Rage et colère, plus fort que tout, lorsque la jeune fille émit son dernier souffle, Gin entama une danse macabre, dans laquelle périt Atori. Le jeune dut fuir « la vague de cristal » et disparaître dans le Yuukan. Il se savait recherché, mais Shinshu ne pouvait faire appel aux nations pour le capturer. Où se retourner, quand on a toujours vécu dans l’ombre d’une organisation ? Sachant pertinemment qu’aucun grand pays ne voudrait d’un ninja inconnu et ayant eu vent de la diplomatie et de la politique d’accueil de Hayashi, il se tourna vers le Yamikage et demanda l’asile.



Revenir en haut Aller en bas
Shioon Ogami
Nidaime Yamikage
Nidaime Yamikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
505/1000  (505/1000)
Affinités : Katon, Raiton et Fuuton.
Modus Operanti: Ne jamais abandonner !

MessageSujet: Re: Prez Gin Akusa   Jeu 16 Fév - 7:00

Hormis quelques fautes d'accords, je n'ai rien vu à redire. Une histoire intéressante traitant d'Hayashi sans aucun problème, un amour interdit, un clan d'assassin... Vraiment bien. Bref, validé jônin d'Hayashi no Kuni.
Revenir en haut Aller en bas
 
Prez Gin Akusa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Memories :: Préface :: Shinobis :: Présentation des autres Shinobis-
Sauter vers: