AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aiko Senju

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aiko Senju
Juunin d'Hayashi
Juunin d'Hayashi
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
115/1000  (115/1000)
Affinités : Suiton, Doton
Modus Operanti:

MessageSujet: Aiko Senju   Ven 3 Fév - 12:54


~ Roliste ~
Nom(facultatif):

Prénom(facultatif):

Age:21

Temps depuis lequel vous avez commencé le RP: 3 ans

Pays: Belgique

Comment avez-vous connu le forum: Les tracts…

Qu'est-ce qui vous a attiré sur notre forum? Ce qui était inscrits sur les Tracts…

Code des règles: Check !

Une suggestion?






~ Personnage ~
Nom: Senju

Prénom:Aiko

Surnom(facultatif): La vague bleue

Age: 34 ans

Grade désiré:Juunin

Descriptions physique: Les traits d'Aiko sont durs mais fins. Ses sourcils constamment froncés lui attribuent un air sévère et colérique. Son regard toise froidement les gens tandis que les ailes de ses narines très légèrement relevées ainsi que ses lèvres pincées lui donnent l'apparence d'un homme malsain même si ses pensées sont toutes autres. Sa chevelure argentée n'est pas sans rappeler celle de son aïeul. Mi-longs et en batailles, Aiko semble s'être résigné à les coiffer depuis fort longtemps. Nulles cicatrices ne traversent son visage et sa peau pâle s'est laissée percée par un fin duvet blanc au niveau des joues, du haut de la gorge et des alentours de la bouche. Son corps n'est ni trop musclé, ni trop gros, ni trop maigre. Son activité de ninja lui a légué un corps svelte, taillé dans le marbre. Du haut de son mètre 74, n'est guère impressionnant. Seules ses longues et puissantes jambes semblent constituer une caractéristique dont on pourrait se souvenir après l'avoir rencontré. Aiko porte toujours l’uniforme du village auquel il est affilié. Hormis durant ses périodes de congés où il adopte une tenue plus décontractée.

Description mentale: Dans sa vie quotidienne, Aiko n'est pas quelqu'un de très sérieux, naïf et pas toujours très sage, il lui arrive souvent de poser des questions indélicates sans s'en rendre compte. Sa vie semble l'avoir pourvu d'un cynisme et d'un humour noir irrattrapable. Aiko déclare pouvoir rire de tout, même de la mort de ses proches ou du malheur d'autrui. Toutefois, cette façade cache un homme près à tout pour aider ou sauver une personne en détresse. Cet humour si singulier ne l'indigne pas; même lorsqu'il en est la victime. De manière générale, Aiko ne se vexe que pour très peu de choses voire aucune. En réalité, sa naïveté sur les rapports humains semble lui cacher la méchanceté des propos qu'il peut se voir attribuer. En combat, Aiko se transforme et devient plus mature. S'il peut éprouver des difficultés à décoder les messages relationnels qu'on lui envoie, il fait preuve d'une présence d'esprit absolue lors d'un affrontement. Son esprit d'analyse lui servant beaucoup à ne pas tomber dans les pièges les plus simples et sa capacité à s'adapter aux capacités adverses fait de lui un ninja excellent au combat. Toujours apte à ruser pour venir à bout de son opposant. Durant l'affrontement, Aiko peut parfois montrer beaucoup de respect pour son adversaire s'il l'estime très puissant. Et lorsqu'il se sait plus fort qu'un ennemi, le Senju évite, par courtoisie et respect de se moquer de lui ou de donner des leçons.

Histoire: La flore locale était magnifiée par cette douce saison printanière. Les cerisiers rosissaient, les prés était constellés de boutons d'or, les fiers arbres de la forêt entourant le village de Konoha n'avaient jamais semblés aussi majestueux. La deuxième Grande Guerre Shinobi avait pris fin il y a deux décennies par la mort de Nidaime mais par la victoire de Konoha sur Kumo. Depuis, le village, sous l'autorité de Sandaime, rayonnait. C'était durant cette période de paix et de prospérité qu’Asami et son mari Keisuke Senju choisirent pour voir naitre leur second enfant et premiers fils. Honoka Senju, les avait comblés de bonheur par sa naissance il y a 5 ans. La naissance d'Aiko n'avait pas été éprouvante pour sa mère, il s'était laissé aller dans le monde. A peine dans ses bras, son père Keisuke déclarait déjà vouloir le voir devenir un grand ninja. Hélas, c'est un souhait qu'il ne put jamais réaliser.

Aiko avait fêté ses trois premières années depuis quelques mois déjà que son père fut envoyé en mission. Des nukenins semblaient avoir installés un campement à la lisière de la forêt. Sandaime craignait une incursion ou pire : peut-être s'agissait-il d'espion pour une nation voisine. Ni une ni deux, Keisuke appela son équipe et tous les 4 partirent chasser ces malfaiteurs. Mais ils se révélèrent bien plus fort que ce que les rapports laissaient supposer. Malgré tout son courage et sa hargne, le fils de Tobirama Senju, le Nidaime Hokage, venait de trouver la mort. Toute son équipe fut tuée lors de cette mission. Le Hokage décida d'y envoyer des ANBUs en grand nombre qui ne manquèrent pas de s'assurer de la bonne marche de la mission. Aiko, quant à lui, ne réalisait pas encore ce qu'il venait de se passer. Son père, l'homme qui allait tout lui apprendre, son exemple, son guide, venait d'être tué. Une fois qu'il eut compris ce que le décès de son père impliquait pour lui, Aiko prit peur. Qui allait lui apprendre le ninjutsu? Qui pourrait lui donner des conseils? Alors qu'il ressassait sans cesse ces questions dans sa tête, il vit sa sœur, en âge d'aller à l'académie, décider de ne pas devenir une Kunoichi. Sans doute traumatisée par la mort de son mari, Asami accepta la requête de sa fille. Au moins devait-elle se dire, on ne lui enlèverait pas sa fille lors d'un combat duquel toute forme de pitié aurait été ôté. Aiko continua malgré tout son enfance plus ou moins normalement. Mais il avait pris une décision, il deviendrait un plus grand ninja que son père! C'est le cœur rempli de cette résolution qu'il accomplit son cursus de ninja avec brio, il quitta l'académie premier de sa promotion, devint Chuunin à 13 ans avant de devenir Juunin 4 ans plus tard.
A peine venait-il de recevoir son nouveau grade qu'un troisième conflit mondial éclatait. Iwa et Konoha devenaient ennemi. Aiko n'avait jamais vu de telle chose, des cadavres jonchaient les champs de batailles désertés par les deux camps, les blessés, baignant dans une mare de sang criaient à l'aide, priaient ou prononçaient simplement le nom de leur bien-aimée. Rien n'aurait pu préparer Aiko à ce genre de spectacle répugnant. Toutes les minutes, il craignait pour sa vie mais la force de ne pas vouloir se retrouver parmi ces hommes que la mort appelait était plus forte que ses ennemis.

Aiko parvint donc à rester en vie, la fin de la guerre arriva grâce à l'éclair jaune, un ninja un peu plus vieux que lui mais 100x plus talentueux. Sans Minato, nul ne sait qui aurait gagné ce conflit.

Après la guerre, Aiko tenta de reprendre une vie normale. Rien n'y fit. Le souvenir encore trop présent de la guerre avait rendu Aiko quelque peu amorphe. Il finit par tomber en dépression après le décès de sa mère, foudroyée par la maladie. Quelques années passèrent, le village avait repris une activité normale. Sous la houlette du Yondaime, Konoha était maintenant au faîte de sa gloire. Rien ne semblait pouvoir l'atteindre. Tous les villageois furent ramenés à la raison après l'attaque de Kyuubi. Le démon, malgré la courte durée de son attaque avait réussi à raser une partie du village et les pertes humaines étaient terribles. Aikol’ avait combattu avec bien d'autre juunins aux côtés de Sandaime. Plusieurs fois il avait faillit trouver la mort, plusieurs fois il y échappa de peu...

Après l'attaque, Aiko continuait de mener une vie sans histoire, cette déprime qu'il avait connu était derrière lui, il savait que son père n'aurait pas accepté qu'il se morfonde dans cet état. C'est pourquoi il reprit l'entrainement et multipliait les missions de premier ordre.

Bientôt, il fut convié dans son bureau par le Sandaime. Celui-ci lui assigna une mission top secrète. Aiko apprit qu'il avait le profil parfait pour celle-ci. On l'envoyait à Ame, une guerre civile déchirait le pays, l'instabilité de la région devait absolument être contrôlée par Konoha. En vue d'une opération secrète menée par la racine, Aiko devait se rendre à Ame, intégrer le camp des opposants au pouvoir de Hanzou et rédiger un rapport sur l'état d'avancement de la guerre tous les mois. Il aurait tout ce dont il avait besoin pour cette mission, uniforme d’Ame et nouvelle identité : Gonate Jusen.

Sur place, Gonate, puisque c'est ainsi qu'il se faisait appeler, exécuta sa mission à la lettre. Mais il tomba très vite sous le charme des idées de paix de Pain. Gonate avait l'esprit embrumé. Une seule idée lui revenait sans cesse : avec Pain plus de guerre. Sa doctrine, relayée par tous ses partisans avait fini de contaminer le village. Bientôt, tous, y comprit Gonate appelèrent Pain : Dieu !

Gonate s'arrangea vite pour se faire passer pour mort aux yeux de son ancien village et intégra pleinement les rangs d'Ame, il y garda son rang de Juunin et entra même dans les bonnes grâces de Pain suite à de nombreuses missions et services rendu à la nation. Cette situation dura quelques années avant que Gonate, au gré de ses rencontres ne se rende compte que le plan de Pain impliquait la mort de centaines de personnes, innocentes qui plus est. Le sacrifice, pensa-t-il ,était très dur. Des milliers de vies ne valent pas une paix basée sur la peur. Dubitatif, le Senju ne savait pas quoi faire. S’il continuait à aider Pain, il l’aidait à mettre en place son plan. Ses hésitations prirent fin lorsqu’il ‘apprit que son kage était le chef d’Akatsuki, une organisation de malfaiteurs qui ne visait rien d’autre que d’asseoir son hégémonie sur le reste du monde via le pouvoir des bijuu. C’était de la folie. Gonate devait laisser Ame derrière lui. Il devait fuir et servir un dessein plus noble que la conquête du monde par un homme déifié par ses sujets. Son honneur de Senju lui commandait de servir un but plus noble. Mais il ne pouvait pas revenir à Konoha où on le croyait mort. S’il le faisait, il se rendrait coupable de désertion. Mais n'avait-il justement pas entendu parler d'un pays émergeant à quelques lieues d'Ame? Ce serait l'endroit idéal pour se cacher de Pain et de sa folie.

Oui. Hayashi serait sa nouvelle patrie !


Revenir en haut Aller en bas
Shioon Ogami
Nidaime Yamikage
Nidaime Yamikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
505/1000  (505/1000)
Affinités : Katon, Raiton et Fuuton.
Modus Operanti: Ne jamais abandonner !

MessageSujet: Re: Aiko Senju   Ven 3 Fév - 13:15

Une bien belle présentation dont j'ai eu beaucoup de plaisir à lire. Validé, juunin d'Hayashi no Kuni.
Revenir en haut Aller en bas
 
Aiko Senju
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Memories :: Préface :: Shinobis :: Présentation des autres Shinobis-
Sauter vers: