AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [ Contexte + 18 ] Kaminari, Oto, Hayashi, Testu ... Jusqu'où ma haine des bijuus va elle me porter ... ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sunsay Higure
Godaime Raikage
Godaime Raikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
650/1000  (650/1000)
Affinités : Fuuton, Raiton, Hakkooton
Modus Operanti:

MessageSujet: [ Contexte + 18 ] Kaminari, Oto, Hayashi, Testu ... Jusqu'où ma haine des bijuus va elle me porter ... ?   Lun 16 Jan - 8:47

Quelques jours avaient passés depuis l'attaque de Shichibi, et j'avais passé mon temps alité ou dans divers salles de soins pour récupérer, sous les brimades constantes des infirmières qui me reprochaient le fait d'avoir quitté le lit pour défendre le village. Mais au fond, ce n'était que des boutades et elles avaient toutes dans le regard, à la fois du respect et étaient remplis de remerciements. Connaissant quelqu'un dans le domaine médical, j'avais pu sortir plus tôt que prévu sous réserve de rester sous surveillance de Manah.
Sur l'entrée de l’hôpital, deux ninjas spéciaux du pays de la foudre m'attendaient.


" Sunsay ... ? Sunsay Higure ... ? "
" Mais tu vois bien que c'est lui. Pourquoi tu demande, abruti ... ? Désolé, pour lui il est plutôt fort quand il s'agit de combattre mais pour ce qui est de la réflexion ... "
" Hey ... C'est pas sympa ! La prochaine mission qu'on fait ensemble, compte sur moi pour te le rappeler ! "

J'attrapais mon gantelet qui pendait de mon équipement, et giflais avec les deux hommes, manquant de leur arracher les masques qui cachaient leurs visages; leur faisant ainsi reprendre leurs esprits.

" Bon ... z'avez fini ... ? J'ai pas que ça à faire moi ... Je suis sensé aller au manoir Higure, et c'est pas vraiment la porte d'à côté si vous êtes pas au courant ... "

L'homme de gauche se frottait la joue tout en me répondant, du voix hésitante, comme s'il avait peur de s'en prendre une autre.

" Eh bien ... Le Raikage voudrait s'entretenir pour te parler du bijuu que tu a mis sous scellé ... "
" Ouais enfin ça presse pas ... "

Alors que j'avais commencer à passer leur chemin, deux lames vinrent se placer devant moi, croisées depuis mes épaules jusque devant ma gorge.

" Ok ... Apparemment c'est urgent ... Mais je resterais pas longtemps, j'ai trop hâte de me reposer. La bouffe de l'hôpital est pas terrible ... "

Les deux shinobis opinèrent de la tête avant de me faire signe de les suivre. Nous arrivions à la Bâtisse du Raikage en quelques bonds puisque l'hôpital n'était pas si loin que ça.
Le dirigeant du pays de la foudre était assis sur l'un des fauteuils du bureau, comme à son habitude, mais ne s’entraînait pas avec l'un de ses haltères en attendant, preuve que le sujet était grave. Il prit un visage fermé avant de commencer, alors que son assistante lui faisait passer un papier.


" Sunsay Higure ... D'après ce que je vois ici, vous avez de sacrés états de service. De plus vous avez su tirer parti du projet " oeil rouge " alors que nous le pensions être un échec. De nombreuses missions de rang C, B et A, quelques rares de rangs S, La totalité ou presque de ces dernières pouvant êtres qualifiées de succès total, si l'on passe sur les réclamations des clients quant à leurs traitements durant les escortes ou l'état final des endroits que vous deviez défendre alors que vous semblez vous obstiner à détruire le mobilier avec le crane des ennemis. Quelques états d'hébriétés notoires et autres destructions de biens ... Mais plus qu'autre chose, vous semblez aimer le village plus que tout puisque malgré votre hospitalisation, vous avez eu le cran de venir une fois encore défendre ... "

Le Raikage pris un instant pour poser la feuille sur la table basse. Je remarquais alors que le réceptacle de Shichibi y était déposé. Il s'en saisit à pleine main avant de le lever vers moi.

" Ceci, est votre récompense. Vous avez été désignés par le conseil pour recevoir en vous le démon mante-religieuse. Vu votre force de caractère et votre détermination, nul doute que vous serez apte à en tirer autant parti que Bee avec le temps ... "
" Minute ... Qui a dit que j'acceptais ?? "
* C'est clair ... Y'a déjà trop de monde ... C'est complet ! *
" Par ce que vous refuseriez un cadeau de la part du Raikage lui même ... ? Vous n'y pensez pas ! "

Le Raikage leva la main et le conseiller se tût. Il reprit ensuite son argumentation.

" Evidemment, vous auriez le droit de refuser ... S'il y avait d'autres candidats potentiels ... Mais ce n'est pas le cas et le temps presse ... Si jamais cette chose tombait entre d'autres mains que les nôtres, cela mettrait tout Kumo en danger. "
" C'était donc pour ça que vous aviez envoyé deux ninjas spéciaux me chercher ... Au cas où je fasse comme d'habitude ... "

L'un des hommes sus-cités s’approcha de moi avant de me poser la main sur l'épaule.

" Désolé ... N'y vois rien de personel ... "

À ces mots, mon corps devint dur à bouger si bien que je ne pouvais pas les empêcher de m'emmener à l’île de la tortue ... Je me demande si Manah est déjà en train de m'attendre ...



Incarne aussi Kaimetsu Higure et Chõ Masamune


Dernière édition par Sunsay Higure le Jeu 11 Oct - 19:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kaimetsu Higure
Rõnin de rang S
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
25/1000  (25/1000)
Affinités : Kouton
Modus Operanti:

MessageSujet: Re: [ Contexte + 18 ] Kaminari, Oto, Hayashi, Testu ... Jusqu'où ma haine des bijuus va elle me porter ... ?   Lun 16 Jan - 19:24

[ ce rp suit directement à l'histoire de Kaimetsu, comme un prolongement de cette dernière ]

La jeune femme était au bord de l'eau, attendant on ne sais quoi, ou simplement passait le temps à regarder les poissons. D'ici, je ne pouvais le deviner. Je me relevais et attrapais mon sabre qui était rangé à côté du lit pour m'en servir d'appuis et sortir sur le pas de la porte. Cet endroit me semblais à la fois familier mais sans que je puisse dire pourquoi, et étranger. Cette bâtisse ne me rappelais pourtant rien. À moins que ce ne soit qu'une impression de déjà vu ... ? L'une de mes jambes me faisait encore un peu mal et j'avais surement une ou deux côtes de fêlées mais rien de bien méchant au final. Enfin ... Je devrait plutôt dire que mon état ne se résumait plus qu'à ça. Cette jeune inconnue était elle médecin ... ?
Alors que je tentais de me rapprocher pour aller lui parler et la remercier de son hospitalité, un épais brouillard commença peu à peu à recouvrir l'endroit. Il était apparu bien trop brusquement pour qu'il soit naturel, j'en déduisait donc que quelqu'un d'autre était derrière tout ça ...


* Une attaque ... ? Cette petite aurait des ennemis ... ? *

Mais ce n'était pas la fille qui était visée mais bien moi. J'en eu la confirmation en voyant apparaitre devant mes yeux une lame de brume qui tenta de me traverser. En la déviant avec la garde de Tasogare, j'évitais la blessure, mais n'identifiais pas pour autant l'origine ni la raison de cet assaut. Une voix sotie de nulle part vint m'aider à élucider ce mystère.

" Je t'ai enfin retrouvé ... Il m'a fallu une journée complète pour récupérer et encore une autre pour te pister et arriver jusque ici. Mais le jeu en valais la chandelle ! "

Juste après ses mots, j'entendais une voix féminine crier. Il avait mis la main sur mon hôte apparemment. Je reprenais un appuis plus ferme sur mes deux pieds, oubliant la douleur pour dégainer ma lame. Si cela faisait seulement deux jours que j'étais arrivé, cela voulait dire que la jeune femme avait passé ces deux journées à me retaper et vu le résultat final, soit elle était douée, soit elle y avait passé tout ce temps à me rafistoler. Je ne pouvais donc pas rester sans rien faire ... Oui j'en avais déduis que deux jours c'étaient écoulés depuis mon arrivée. Cette voix me disais quelque chose depuis qu'il était arrivé mais je n'étais pas sûr jusque là. Ainsi, il avait pu traverser avec moi ... ?

" Ne t'inquiète pas pour la fille ... Je l'ai juste attachée pour qu'elle ne nous dérange pas ... Tu sais, je pensais faire le mort et attendre sagement que tu t’essouffle pour te finir mais ma réserve de chakra s'est épuisé rien qu'à maintenir l'illusion de ma mort. Quand j'ai vu ton état, j'me suis dit que je pourrais te faire souffrir, une fois que je t'aurais eu retrouvé, mais cette gamine semble avoir quelques talents cachées puisque tu tiens debout ... Voyons comment tu te débrouille ... Juste pour vérifier si ce ne sont pas que des apparences ... "

À ces mots, des projectiles ninjas arrivèrent sur moi, à intervalles saccadées et perçant le brouillard qu'au dernier moment, m’empêchant d'identifier leurs position d'origine. Cet homme était plutôt doué, même s'il semblait préférer les ruses basses, plutôt qu'un combat équitable. J'en déviant quelques uns, laissant passer ceux qui n'était pas vraiment dangereux. Je m'en sortais avec quelques entailles légères sur le corps.
S'il continuait ainsi, il finirait par m'avoir à la longue. Mais je ne pouvais pas sabrer au hasard dans cette brume, je risquais de toucher mon hôtesse.


" Alors ...? C'est tout ce que tu a ... ? Ce n'est pas avec ce genre de trucs que tu aura ma peau ... Viens donc plutôt en personne ... Te fera surement moins le malin ... "

Ma provocation avait semble t'il marché puisque ce n’était non pus des projectiles, mais de nouveau la lame de brume qui vint à l'attaque. Surprit par une mouvement si rapide, j'encaissais une partie de l'attaque, me faisant laminer le flanc droit. C'est d'ailleurs à partir de ce moment que je comprit que mon adversaire se trouvait au bout de cette lame. Même s'il l'avait essuyée pour son second assaut, elle portait encore quelques traces de mon sang sur elle. Je continuais ainsi à sabrer contre un ennemi invisible qui semblait prendre plaisir à rivaliser avec moi comme si j'étais un enfant avec une épée de bois.

" Eh bien, eh bien ... Qui a t'il Tsumekai ... ? Pourquoi tant de difficulté ... ? Je ne suis pas si fort que ça au sabre ... Ou alors serait-ce ton talent légendaire qui serait surfait ... ? "

L'homme rit au éclats avant de porter une nouvelle attaque depuis la brume.

* Une attaque tranchante ... Il y a moins de risques dessus ... *

Je m'avançais sur la lame, protégeant ainsi mes organes et mes os alors que le tranchant mangeait déjà ma chair. De ma main droite, j'attrapais cette lame translucide et la maintenait au contact. Mon autre main souleva Tasogare à une vitesse affolante pour embrocher mon ennemi ...
Le brouillard se dissipais peu à peu, jusqu'à ne laisser qu'une petite rémanence ambiante, laissant entrevoir le visage de mon adversaire: Il faisait effectivement partie des premiers à être tombé lors de mon combat. Je n'avais pas trouvé cela étrange à l'époque puisque le nombre d'ennemi faisait qu'une un mouvement, j'en touchais forcément un ou deux. L'homme commença à parler, ses phrases entrecoupées par toussotements et autres relents sanguins ...


" ... Je crois que tu m'a eu sur ce coup là ... J'espère juste que ton clan a été décimé par le reste de ma troupe ... "

Je tournais mon sabre pour ouvrir la plaie, ainsi, il n'en n'aurait plus pour longtemps. Il allait mourir et en profitait pour insulter les Higures ? Étrangement, l'homme sourit malgré la douleur avant de reprendre ...

" ... Tu semble satisfait ... Mais tu pense vraiment que c'est une victoire ... ? "

Autour de moi, tout changeait. Le ciel devenait du même bleu qu’auparavant, laissant le soleil chauffer ma peau, alors que la visibilité était revenue d'un coup. Mon adversaire se trouvait bien en face de moi, mais quelques mètres plus loin, riant avec un visage tordu par la folie ...

" Si tu savait la tête que tu fait ! Je donnerais n’importe-quoi pour prolonger cette expression rien qu'un instant de plus ... "

Je sentais sur mes mains la chaleur du sang, coulant depuis la lame, depuis la plaie que j'avais faite. En face de moi et au bout de mon sabre, la jeune femme qui m'était venue en aide, son bâillon ensanglanté par le liquide écarlate qui lui coulait de la bouche à cause de la blessure ouverte, des larmes coulaient sur ses joues et ses yeux ... Ses yeux ... Le gauche était vert et l'autre était bleu ... Qu'avais-je fait ...
Revenir en haut Aller en bas
Sunsay Higure
Godaime Raikage
Godaime Raikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
650/1000  (650/1000)
Affinités : Fuuton, Raiton, Hakkooton
Modus Operanti:

MessageSujet: Re: [ Contexte + 18 ] Kaminari, Oto, Hayashi, Testu ... Jusqu'où ma haine des bijuus va elle me porter ... ?   Mar 17 Jan - 20:56

Tout c'était passé sans que je puisse rien faire. Tout le trajet, j'étais comme drogué. Alors que l'un des anbus me posais sur le bateau j'en comprenais l'origine: Ma tête était tombée sur mon épaule et je pouvais voir nettement un sceau d'immobilisation. Mais il ne semblait pas totalement fermé et me permettait d'être conscient, et accessoirement, à éviter la grosse douleur qui suit le retrait du fuiin. L'homme s’excusa de ma position avant de me redresser.

" Oh désolé ... Et n'essaie pas de le retirer ... sinon tu m'obligerais à le refermer complètement ... Ça serait dommage d'infliger ça alors que c'est sensé être une récompense ... "

J'aurais bien cherché à le retirer par la force puisque j'en connaissais également un rayon sur le domaine, mais en pleine mer, j'aurais fait quoi une fois un Kage et quatre juunins spéciaux contre moi ... ? J'optais pour la solution passive, attendant patiemment d'arriver sur l'ile pour décider si je voulais tenter quelque chose.

Le voyage fût rapide, la vielle carcasse de tortue ne devait pas être si loin que ça ... Même si le voyage avait presque pris une demi-journée. Là c'était clair, Manah allait m'incendier quand j'allais rentrer. L'ile luxuriante était en vue alors qu'on me relevais en prévision de me débarquer. À cet instant, j'expulsais mon chakra dans toute la partie haute de on corps, l'origine sans aucun doute de du sceau et faisais ainsi sauter la sécurité alors que le Juunin était trop occupé à maintenir debout. Je le poussais sur le côté alors que le reste de l'escouade qui l’accompagnait était déjà sur le qui vive.


" Quoi ... J'suis grand ... J'peut marcher tout seul ... "

Trust avait pris le dessus et avait organisé tout cela. Mais pas en vue de s'échapper mais qui de lui ou du monstre de chakra aurais le dessus. Après tout, on ne savait pas si il était au même niveau ou non qu'un démon scellé dans un corps. Juste pour ça, cet abruti avait gâche la seule occasion de repartir sur notre route, et pas celle qu'on avait choisie. En y allant de lui même pour l'affronter, il pensait peut être décider de la suite, et peut être de sa fin ...

De leurs côtés les ninjas s'étaient un peu détendus en voyant Trust debout sur la proue du bateau. Je le sentais bouillonner jusqu'au fond de lui même, tant que je le ressentais moi-même de là où j'étais.

Le choc de la coque contre la vielle carapace, puis celui de nos pieds sur le sol. Bien vite suivis par ceux des Kumojins qui m'accompagnaient. Nous connaissions l'endroit où nous nous rendions: le temple où Bee avait maitrisé le pouvoir d'Hachibi. Mon alter-égo traversa la cascade sans la moindre hésitation.
Puis vint la cérémonie d'intégration du démon dans le corps de l'hôte. Une douleur sans précédent me traversa alors que les juunins apposaient les prémices du fuiin. C'était comme si mon corps vibrait de tout son être, comme si chaque blessure que j'avais pu recevoir au cours de ma vie s'était rouverte et qu'on les flagellait avec un gros sel. Non ... Bien plus douloureux que cela encore. Au fur et à mesure que le sceau se formait sur ma peau, je sentais monter une sensation désagréable du plus profond de mon être. J'étais persuadé que Trust la ressentais aussi. Puis mon corps tomba, abattu par la douleur alors que je voyais les shinobis de Kumo ressortir pour continuer à ajuster le sceau depuis l'extérieur par un procédé mis au point spécialement pour cet usage. C'était un gage de sécurité qui avait été établi depuis longtemps suite à quelques incidents. La fin du sceau pouvait être dangereuse, autant pour l'hôte que les experts en fuinjutsu, et parfois compliquée si bien que l'impact du bijju pouvait varier durant cette période. On enfermait donc l'hôte avec son démon, sans risquer d'autres vies que la sienne.

Je découvrais que pour l'hôte, c'était encore pire que ce que je ne pensais ...

S'étendais en face de moi un grand champ de bambous, poussés dans un marais lugubre. c'était étrange de voir un tel spectacle après le décors nu de la pièce où je me trouvais à l'instant. Je recevais aussitôt un coup d'une force impressionnante derrière la tête.


" j'ai toujours rêvé de faire ça ... Et tu a vu, J'ai même pas eu mal ! "

Comme pour illustrer sa phrase, il porta un nouveau coup à l'arrière de mon crane avec son gantelet métallique. Malgré la douleur qu'il m'avait infligée, c'était bon de savoir qu'il n'avais pas disparu. Mais je me demandais ce qu'il en était de cet endroit et où était retenu le démon de chakra. Comme s'il avait pu m'entendre, un grognement vint depuis les ténèbres du champ de bambous. Il était là, terré dans l'obscurité, seuls ses yeux et ses faux luisaient un peu plus que le reste de son corps. D'un vif geste, il tenta une sortie, aussitôt arrêté par quatre bambous qui lui barrèrent le chemin en poussant en X. Un parchemin apparaissait petit à petit à leur intersection, comme pour verrouiller sommairement l'entrée de sa tanière. L'important, c'est que cela semblait marcher. Petit à petit, d'autres végétaux virent agrémenter le massif comme pour mieux le contenir, seul la porte ne semblais pas avoir besoin de renforcement.

" Euh ... C'est normal cette sensation ... ? "

Je pris deux nouvelles baffes de mon alter-égo qui prenais aussitôt un air comme pour signifier que c'était tout à fait normal.

" C'était au cas où tu allait partir de là ... On dit jamais deux sans trois non ? "
" ça ferait pas plutôt quatre fois que tu me frappe ... ? "
" Je sais pas j'ai pas vraiment compté ... En tout cas, je préfère ma place que la sienne ... "

Il montrait du doigt le démon mante-religieuse qui se recroquevillait dans les ténèbres, alors que de mon côté, je me sentais de plus en plus léger ...

Je me réveillais à la surface, autant de mon âme que du point e vue du contrôle du corps, ce à quoi Trust s'indigna. J'entendais alors une voix qui venais de l'extérieur.


" Sunsay tu m'entends ? Normalement tu devrait être réveillé maintenant ... Il faut que tu te concentre sur le fait de garder Shichibi au fond de toi pour finaliser le scellé ! "

C'était a la voix puissante du Raikage qui était de l'autre côté de la parois. Je mettais en tailleurs avant de me concentrer. Un flot intense de chakra s'évapora de moi. C'était l’œuvre du démon qui tentais une dernière sortie. Sans succès, puisqu'un sceau vint rapidement comprimer le flux, jusqu'à l’annihiler totalement. Je rouvrais un œil pour voir mon corps, il semblait comme baigner dans du chakra pur, comme je l'avais vu une fois sur l'abeille tueuse. Ce n'était bien évidement pas aussi fort qu'à ce moment là mais c'était la même impression. Petit à petit, ce "manteau" s'amoindrit petit à petit jusqu'à disparaitre totalement. Puis vint le calme. Plusieurs minutes sans le moindre bruit autour de moi. Je me sentait presque identique à l'homme que j'étais que je suis rentré ici, la rémanence de douleur en moins. La porte s'ouvrit ensuite sur l'escouade complète, totalement épuisée par cet effort. Ils avaient passés une journée complète à maitriser la puissance de la bête alors que cela ne m'avait paru que bien plus court.

Bientôt je rentrerais à kumo et devrais trouver un bon moyen de me faire pardonner à la pauvre Manah qui a du se demander où j'étais passé tout ce temps ...



Incarne aussi Kaimetsu Higure et Chõ Masamune
Revenir en haut Aller en bas
Kaimetsu Higure
Rõnin de rang S
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
25/1000  (25/1000)
Affinités : Kouton
Modus Operanti:

MessageSujet: Re: [ Contexte + 18 ] Kaminari, Oto, Hayashi, Testu ... Jusqu'où ma haine des bijuus va elle me porter ... ?   Mer 18 Jan - 10:26

Pour la première fois, la main qui tenais mon sabre tremblait. Je retirais Tasogare le plus tendrement possible qu'il était possible de le faire avec un bloc d'acier planté dans le ventre d'une jeune femme. Je la déposais sur un petit lit d'herbes. Par sa faute je lui avait ôté la vie ... J'avais ôté la vie à l'une des miennes, à cause d'une ruse perfide se sa part. La main qui tenais mon sabre recommençais à trembler, mais ce n'était pas de terreur, mais d'une fureur sans nom. Plus rien ne m'importais d'autre que de lui ôter la vie. Pour la première fois depuis longtemps, je voulais réellement le tuer. Je n'avais pas senti cet instinct primaire depuis bien des années. Cette colère en moi que j'avais à l'époque, toute cette rage en moi devait exploser pour que je puisse me calmer.
Je rangeais Tasogare dans son fourreau et créais une chaine d'acier pour en verrouiller sa sortie. Je n'avais pas pris la peine d'essuyer la lame du sang de la Higure. Je ne voulais pas oublier, et Tasogare était parfaite pour cela: C'était la seule de mes armes forgée par un membre du clan que je possédais. C'était aussi ma première lame. Aujourd'hui, elle avais perdu son reflet orangé pour un rouge écarlate.


" Toi ... "

Je déposais mon sabre juste à côté de la jeune femme après lavoir arraché à ses bandelettes jaunes. Et dire que je ne connaissais même pas son nom ... Je ne prenais même pas la peine de passer par le stade des milles sabres. L'énorme fourreau était apparu, déjà sur mon dos.


" Ha ha ha ... Et tu va faire quoi avec ton poteau ... ? "

La brume recommençais à s'épaissir autour de moi. La seule différence, c'est qu'il n'allait pas pouvoir se cacher derrière une femme sans défense. J'en sortais deux lames ... La massive Kenryuu ainsi que Kenjiseki, chacune d'entre elles dans l'une de mes mains.

" Tu a quelque chose à compenser Tsumekai ... ? Elle est bien grosse cette épée ... "

" Tu rira moins quand elle t'aura touché ... "

Je n'avais pas pour habitude de l'utiliser avec une autre arme en combat, mais je voulais le pulvériser, le réduire à néant. Il n'était pas possible pour moi de savoir où il était mais ce n'était plus un problème. Si je n'avais pas pu voir ses attaques jusqu'à présent, c'était uniquement parce-que tout se passait dans une illusion. Mais si j'oubliais tout ce qui m’entourait, fermant les yeux. C'était peu important de toute manière, je ne voyais pas plus loin que le bout de mon nez.
Si j’avais sorti mon épée magnétique, c'était bien pour une raison. Elle me permettrais de connaitre sa position. Il portait forcément une petite pièce de métal sur lui, la moindre petite parcelle. J'irais jusqu'à ressentir le fer dans son sang s'il le fallait mais je devais le trouver. Ma concentration se focalisait sur la paume de tenant Kenjiseki. Analysant chaque variation, chaque altération de son inclinaison.
De son côté, mon adversaire continuait à m'envoyer ses illusions, mais je ne ressentais plus la douleur infligées par ses projectiles. N'en avait-il pas de réels ? Où s'était il simplement enfui ... ?
Toute cette réflexion fut interrompue par un léger mouvement sur la droite de la garde. Pivotant sur moi même, j’abattais Kenryuu dans cette direction, sentant un légère résistance avant d'entendre le son d'un liquide qui tombais au sol. Je rouvrais les yeux et voyais le brouillard se dissiper. Au sol, une trainée de sang mais pas de trace de mon adversaire. Ce n'était pas une illusion, ce venais de le vérifier en me mordant l’intérieur de la lèvre.
Cette blessure semblait plus grave que je ne le pensais et l'homme avait surement prit peur et avait opté pour la fuite ... Je restait aux aguets quelques temps, avant de voir arriver un groupe de deux ninjas, tous les deux masqués. En un instant, il étaient sur moi, toutes lames dehors. Ces shinobis avaient du tirer des conclusions hâtives quand à la jeune femme qui reposait derrière moi.
Heureusement pour moi, il fut assez simple de m'en défaire: Dans un premier temps, Kenjiseki me permit de dévier les lames adverses, alors que je replaçais mon autre lame dans mon fourreau. D'une rotation, je remettait à sa place également la lame magnétique et me saisissais d'un autre poignée. Avec l'aide de la force centrifuge générée par ma rotation, je balayais les deux hommes avec le poids de Mutekiken, qui allèrent s'assommer contre les murs du manoir Higure. Je faisais disparaitre mes huit sabres, m'agenouillais devant le cadavre encore chaud de la jeune fille en me recueillais un moment avant de reprendre Tasogare en main. Je ne voulais plus penser à ce que j'avais fait. La colère avait fait place à la tristesse. Si les Higures s'étaient établis dans le coin, je n'avais plus ma place ici. Je jetais un œil aux bandeaux ninjas. Leurs symboles ressemblaient à celui que j'avais vu autrefois sur les plaines de Kaminari ... Je connaissais donc maintenant l'endroit que je devais fuir ...
Revenir en haut Aller en bas
Sunsay Higure
Godaime Raikage
Godaime Raikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
650/1000  (650/1000)
Affinités : Fuuton, Raiton, Hakkooton
Modus Operanti:

MessageSujet: Re: [ Contexte + 18 ] Kaminari, Oto, Hayashi, Testu ... Jusqu'où ma haine des bijuus va elle me porter ... ?   Ven 20 Jan - 23:02

Le voyage retour avait pris un peu plus de temps puis dame tortue avait choisis de bouger depuis hier. J’appréhendais un peu ce qu'il y avait maintenant en moi. C'était retenu certes, mais je ressentais à la fois une chaude puissance et une froide sensation, comme si la bête tentais constamment de me tester, me titillant de l'intérieur. Trust était aussi silencieux depuis que nous étions remontés à bord; tout comme le Raikage et son équipe qui me surveillaient surement dans la possibilité que le démon choisisse de refaire surface maintenant qu'il était sorti de la pièce sécurisée. Chaque fois que j'exécutais un mouvement, même le plus infime, je voyais du coin de oeil la garde être sur le qui vive. Je ne leurs en tenais pas rigueur; j'aurais moi même surement réagis de la sorte si les rôles étaient inversés. Trust quand à lui pestait contre eux, mais je sentait qu'au fond, il pensait de la même façon que moi sur ce point, chose assez rare.

À nouveau un choc de la coque contre la croûte terrestre. Le bateau était de retour sur Kaminari et aussitôt j'étais en route vers le manoir. Bien évidement, même s'il tentaient de dissimuler leur présence, à la vitesse ou j'allais, il ne pouvaient pas totalement cacher l'écho de leurs pieds sur les branches qui se faisaient juste après les miens. Je n'en tenais pas compte, et avançais comme si de rien n'était. En une heure à peine, j'avais presque parcouru la distance qui me séparais du manoir et la bête à l'intérieur de moi semblais s'agiter, comme excitée par quelque chose. Je le ressentais aussi, je ne savais pas quoi, mais il y avait un truc de pas net en face de moi.
Les dernières branches qui me cachaient la vue me dépassaient laissant le soleil m'éblouir. C'est là que je compris que quelque chose n'allait pas ... Mais pas du tout ... Habituellement presque désert, le Manoir Higure avait quelques visiteurs qui s'étaient attroupés. À y mieux regarder, ils étaient tous ninjas, d'un rang plus ou moins élevés, et il y en avaient d'autres accroupis un peu plus loin ...


* Il se passe quoi ... ? *
* Tiens c'est bizarre t'a rien de loquace à dire pour une fois ... ? *
* Je sais pas pourquoi, mais je sens que c'est pas le moment ... *

J'avais également cette impression. Quand mes pieds touchèrent terre en soulevant un petit nuage de poussière, l'agitation du démon était à son paroxysme, me donnant presque la nausée. Si j'avais du identifier ce qu'il ressentais, j'aurais misé sur la joie, mais une joie malsaine, qui serait dérangeante. Tous se retournèrent et quand ils me virent ils serrèrent les rangs de leur groupes. C'était louche, ils semblaient vouloir cacher quelque chose ... Et puis cette bestiole qui tournait, tournait et tournait encore au fond de moi, j'eut un léger vertige avant que l'un des hommes ne me sorte de mon état en prenant la parole en s'avançant.

" Ah .. Sunsay ... Tu est déjà ici .. ? Tu ne devrait pas être à l’hôpital ... ? Tu semble assez pâle ..."

Il avait avancé son bras pour me le poser sur l'épaule, un sourire forcé aux lèvres. J'esquivais sa main en me penchant simplement, passant mon bras sur son extérieur avant de poser ma main sur la sienne ( l'épaule ). Je m’arrêtais à son niveau, toujours le bras posé appuyé sur lui.

" C'est pour ça que je suis là ... C'est Manah qui doit s'occuper de mes soin à partir d'aujourd'hui. Enfin à partir d'avant hier à vrai dire ... à cause de ces glandus, j'ai été légèrement retenu ... J'vais me faire incendier je sens ... "
" Tu ne devrait pas aller plus loin ... "

L'homme avait déplacé sa main à l'intérieur de ma garde, écartant mon bras par la même occasion et me retenant. J'esquivais comme s'il s'agissait d'une attaque et durant mon déplacement, mon regard croisa une silhouette au sol, dissimulée entre deux épaules et au fond de moi, j'aurais pu jurer que le démon riait. Aussitôt, mon bras partait en l'air, entre les deux siens, avant d’accrocher son cou avec l'articulation de mon coude. En basculant mon bassin rapidement, je fracassais l'homme au sol, alors qu'il laissait échapper un filet de sang du fond de sa gorge.
C'était ça ... Cette sensation ... Le bijuu l'avait pourtant flairé depuis si loin ... J'avais des doutes sans même pouvoir l'identifier. Et cet attroupement bizarre ... L'odeur du sang ... Un sang à peine versé ... Je pouvais me douter de ce qu'il y avait derrière eux ... Non je savais ! Mais je voulais me mentir jusqu'à la fin, espérer que ce ne soit qu'une coïncidence. Aussitôt, deux autres shinobis de la ligne s'interposèrent. Le premier reçu l'impact métallique de mon poing au ventre alors que de l'autre main je m'emparais de son sabre qui était à sa ceinture. Le miens devait m'attendre bien sagement sur les affaires que j'avais lâchées au sol en arrivant. Le second Kumojin arrivait la main en avant, parcourue de foudre. Je pivotais par dessus le dos du premier qui s'était recourbé à l'impact du coup au ventre. J’effectuais une roulade par dessus mon adversaire et, alors que je l'avais passé, face au sol, j'utilisais le Kiairyuu pour me donner un second impact en l'air et continuer ma rotation en l'air, le tout au dessus le de portée de l'attaque du jeune ninja. Je terminais ma vrille en frappant l'arrière de sa tête avec mon pied, l’envoyant paître plus loin avec son copain. Je ne l'avais pas encore remarqué, mais sur ma peau, fluctuait comme un liquide insaisissable et visqueux ...


" D'autres volontaires ... ? "

Je n'avais pas eu le temps de les provoquer plus que ça que cette fois, ils furent quatre à venir. Ces mêmes quatre qui me suivaient. Qu'il viennent ... Peu importait combien ils seraient, combien j'aurais à faire tomber ... J'avais besoin de passer ma colère.

Ils s'avançaient en groupe de deux. Le premier à ma portée, je dégainais depuis le fourreau. Le second se saisit d'une partie de son équipement pour le tirer en arrière. Peine perdue ! Si le tranchant du sabre avait loupé sa cible, le conteneur quand à lui, vint heurter la joue de l'homme qui fut déporté avec l'attaque. Puis vint le bruit de l'acier sur le sol rapidement suivi par celui du fourreau. J'avais lâché le tout pour composer des mudra avant d'envoyer sur les deux hommes en continuant ma rotation un dragon de foudre. De leurs côtés, les deux restants tentaient d'attaquer par les flancs. Je stoppais ma vrille, et posais ma main au sol, laissant s’échapper une gigantesque lame de lumière, moi en son centre. Les kumojins ne purent qu'avorter leur attaque pour éviter d'être blessés. Mais contre-attaquaient aussitôt, plantant leurs sabres dans ma peau. ils avaient pris soin d'éviter les points vitaux ou étaient ils mauvais à ce point ? La couche de chakra qui me recouvrait peu à peu s'était épaissie et avait stoppé le plus gros de l'attaque, ne me laissant que de légère blessures sur le torse. Me recroquevillant avant de me relever en écartant les bras. Lacérant profondément au passage le thorax de celui qui se trouvait à ma gauche. À présent, trois grandes faux de chakra partaient depuis mon gantelet, même si elles se désagrégeaient pour revenir à une enveloppe plus 'douce'. J'avançais vers mon objectif ... Je n'avais plus que cela en tête ... Ca et le bijuu en moi qui grognait et hurlait du plus profond de là où il était enfermé.
Les autres ninjas en présence s'écartaient sur mon passage, surement la peur qui les poussaient à agir ainsi. L'un des hommes que j'avais dégagés plus tôt s'était relevé et beuglait ses ordres.


" Il ne faut pas qu'il la voit !! ça deviendrais encore plus imprévisible qu'il ne l'est maintenant. Josei ! Tu va chercher A et Bee ... Il seront en mesure de l’arrêter sans problème dans son état ! "

L'homme à ses côtés disparut aussitôt alors que ceux qui restaient semblaient retrouver le peu de courage qu'ils avaient perdus. Je n'avais pas de temps à perdre avec eux. Je composais de nouveau signes avant de poser ma main au sol.

~ Hakkooton - Youkou no Hatake ~

Des lances de lumières commençaient à sortir du sol, bien plus grandes qu'à l'accoutumée, effectuant un trajet rotatif autour de moi. Agrandissant petit à petit la spirale mortelle qui s'était formée, le début de la technique se dissipait alors que je me relevais. Mes opposant quand à eux finissaient tranchés à de nombreux endroits, sans grande gravité puisque j'avais privilégié la quantité et la taille pour les repousser.
Un pas de plus.
Un autre ...
Et elle était allongée là, baignant dans son sang et la poudre de lumière qui retombait après mon jutsu. Le corps paraissait encore chaud ... C'était arrivé pendant que je recevais cette chose ... Alors que j'aurais du être à ses côtés ... Alors que j'aurais pu la protéger ... Manah s'est retrouver toute seule contre celui qui lui avait ôté la vie ... Il ne me restait plus qu'une chose à faire: retrouver son assassin et l'éliminer ! Mon regard fut attiré par un débris à côté d'elle: jaune, une sorte de ruban ... " Keep out" ? C'était assez étrange de voir un sceau écrit avec autre chose que nos kanjis ... Mais j'avais une piste ... et un truc comme ça ne devais pas courir les rues ...
Aussitôt, le chakra commençait à tourbillonner autour de moi, juste avant que je parte à toute vitesse, me saisissant de mon sabre au passage. De son côté, le kumojin qui avait donné ses ordres plus tôt se demandait surement comment comment il allait expliquer ça au Raikage quand il arriverait ...


" Merde ... Je crois qu'on viens de le perdre ... peut-être même pour toujours ... "



Incarne aussi Kaimetsu Higure et Chõ Masamune
Revenir en haut Aller en bas
Kaimetsu Higure
Rõnin de rang S
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
25/1000  (25/1000)
Affinités : Kouton
Modus Operanti:

MessageSujet: Re: [ Contexte + 18 ] Kaminari, Oto, Hayashi, Testu ... Jusqu'où ma haine des bijuus va elle me porter ... ?   Mar 24 Jan - 10:45

J'avais commencé mon exil en partant au sud. C'est à ma mémoire le seul moyen de quitter le pays à pied. J'avais tout d'abord couru sur une bonne distance jusqu'à ce que mon cœur batte à m'en rompre la poitrine, ne reprenant un rythme moins soutenu que pour traverser les villes et hameaux pour ne pas paraitre trop suspect. Au début, c'était la honte que j'éprouvais qui me faisait fuir. Mais petit à petit, je sentais grandir une présence dérangeante dans mon dos, comme si le spectre de la jeune femme s'était accroché à moi et qu'elle me suivait où que j'allais ...
Cette présence se renforçait à mesure que le temps passait, comme si quelque chose de maléfique me poursuivait. À cette vitesse et avec cette motivation impalpable, il ne me fallu que deux journées pour traverser tout le pays de la foudre, ne me laissant que de courts laps de temps pour faire quelques siestes réparatrices, toutes hantées par le regard rempli de douleur de la jeune fille à qui j'avais ôté la vie. En y repensant, je ne connaissais pas même son nom ou quoi que ce soit qui me permette de me faire pardonner une fois dans l'autre monde ...
Tout ce qu'il me restait à faire, c'était de continuer à errer dans cette époque et dans les suivantes avec ce poids sur mon âme.


" Oto ... "

Malgré le fait qu'il ait souvent été l'objet de conflits internes comme externes, la nature du pays quant à elle ne se portait pas si mal que ça, ayant survécu aux affrontements shinobis. J'aurais voulu pouvoir ralentir le mouvement et profiter un peu de ce baume au cœur qu'offrait cette vue, mais cette sensation d'être suivi me repris. Aussitôt, je créais plusieurs clones d'aciers qui partirent dans toutes les directions; quant à moi, je prenais la route vers l'ouest.
Et si Kumo avait envoyé des poursuivants ... ? ils devraient se séparer et forcément je diviserais le groupe ainsi ... Peu après, je sentais mes clones disparaitre les uns après les autres. Je n'avais que peu d'avance, mais elle suffisait puisque maintenant, j'étais au courant que j'étais suivi ... Et pas par du petit calibre vu l’intervalle avec laquelle ils avaient abattus mes répliques. J'accélérais le mouvement autant que je le pouvais. L'anciennement appelé "Ultime" prenait la fuite ? Oui ... Je ne voulais pas combattre car je savais que je finirais par sauver ma peau encore une fois en ne pouvant contrôler ma force ... Je procédais comme précédemment pour mes déplacements, hormis que je ne j'accélérais le mouvement en dehors des villes. Cette présence était intrigante ... Elle ne me laissait pas tranquille. Même si elle semblait perdre ma trace par moments, elle finissait par revenir sur la bonne voie. Et surtout je n'avais pas le moyen de savoir ce que c'était, ce à quoi je devrais faire face. Je passais Hayashi sans encombres, hormis la rencontre avec le Yamikage ... Comme si j'avais besoin de m'attirer plus d'ennuis que ceux que je n'avait déjà ... La présence se faisait de plus en plus proche depuis quelques jours. Bien plus proche que depuis le début de ma fuite. Plus elle se rapprochais, plus je sentais qu'il ne fallait pas que je la rencontre, pas si je voulais finir en un seul morceau. Cette présence débordait de violence et de rage ...

Puis vint le pays du fer, froide étendue neigeuse. À peine mes pieds avaient eu le temps de refroidir, que je ne me sentais plus oppressé. Mes poursuivants avaient disparus ... ? Avaient ils lâchés l'affaire ... ? Je stoppais ma progression un moment, profitant de ce moment de répit pour reposer mes muscles endoloris. La neige était parfaite pour se travail, et moins d'une heure plus tard, je me sentait être un nouvel homme, complètement reposé. Je me relevais, époussetant la matière blanche encore accrochée à mon pantalon, évitant ainsi d'être trempé ensuite.


" Toi ... "

C'était comme si le spectre qui me hantais jusque là avait resserré ses griffes autour de mon coup pour venir me susurrer au creux de l'oreille ses mots. Chaque syllabe faisait parcourir mon échine d'un frisson ...

" Je t'ai enfin retrouvé ... "

J'avais entendu la neige craquer, l'homme venait de sauter pour m'attaquer. je me retournais, dégainant l'un de mes sabres pour contrer. Son poing vint à la rencontre du tranchant de mon arme, mais à mon étonnement, ce fut le bruit du métal qui résonna sur les plaines blanches du pays du fer. Une armature métallique sur son bras ... Je faisais enfin face à celui qui me poursuivait si ardemment: Hormis cette fantaisie forgeronne pour un ninja, l'homme avait le visage déformé par la colère, ses cheveux cachant une bonne partie du haut de son visage. Il était fort probable que ses yeux criaient vengeance. Je pouvais ressentir la haine dans chacun de ses coups. Il attaquait pour tuer ... D'une rotation sur lui même, il frappa de son pied le plat de ma lame avant de tenter de passer un revers, toujours de sa main gantée. Il semblait assez mal-habile au combat à mains nue, mais son sens du combat était bon. Il m'obligeait à sortir un second sabre pour contrer son attaque par le flanc. C'était à mon tour, j'effectuais également un pivot sur moi même pour repousser l'homme du dos de mes deux sabres. En réponse de quoi je fut également repoussé par son pied qui venais en enchainement de son mouvement. Je reculais d'un bon mètre dans la neige, alors que mon adversaire roula plus loin. La force qu'il développais au contact était bien supérieure à la moyenne. Il se releva et secoua la tête de gauche à droite pour chasser la neige de ses cheveux, un peu de la même manière que le ferais un chien.

" Non ! Ce n'est pas assez ... ! "

Ce que je venais de voir entre deux mèches me surpris. Son regard ... Il était dissocié ... L'oeil gauche vert et l'autre bleu ... Un Higure ... ? Un autre ? C'était donc une connaissance de celle à qui j'avais mis fin à sa vie ... ? Les questions fusaient dans ma tête alors que l'homme rassemblait son chakra à en juger par la neige qui commençais à fondre autour de lui ... Une quantité terrifiante de chakra ... Je frappais aussitôt au sol mon fourreau avant de le relancer vers le haut, propulsant la totalité des sabres restant en l'air. Ces derniers se plantaient tout autour, écartés d'environs un mètre cinquante. C'était la distance qui me suffisait pour passer d'un sabre à l'autre. Du moins dans à peu près toute la zone. Mon adversaire avait sauté en même temps que les sabres pour en dévier quelques uns, mais cela n'était pas un problème puisqu'il en restait encore un grand nombre debout. Il esquissa un rictus malsain.

" C'est tout ce que tu est capable de faire !!? "

Il passa au travers du champ de sabres en un instant, dégainant le sien. C'était une belle lame, je cru même y voir un dragon de gravé dessus. J'esquivais le premiers coup sur la droite, profitant pour expulser mon cure-dent dans sa direction, qu'il ne jugea même pas utile de parer. Le second coup vint rapidement en réponse à la douleur de mon attaque. Sa fureur fauchais mes sabres rapidement. J'en saisissais un au passage pour me défendre, puis un second avant de commencer à me déplacer sur les gardes de mes sabres. Une position élevée me donnerais un avantage certain. Mais ses coups recélaient tant de puissance que je ne touchais que peu les manches avec mes pieds, l'impact de ses attaques suffisant à me maintenir en l'air. Je lâchais un instant mes sabres pour joindre les mains et faire sortir de terre une lame d'acier, perpendiculaire à la trajectoire que la rixe avait prise. s'il continuait comme ça, il allait me sortir de ma propre zone. Je relâchais le sceau qui tenait mon fourreau pour qu'il encercle la zone. Cela devait bien être la première fois que j'utilisais ce fuiin pour me garder à l'intérieur ... Le kumojin ne mis que peu de temps pour contourner ma maigre défense d'acier. Je fauchais trois des sabres plantés pour les envoyer dans sa direction. Il les dévia sans grande difficulté sans même ralentir sa course. Décidément, il était plus alaise avec un sabre qu'avec ses poings ... Son arme passa outre ma défense avant de traverser mes vêtements, suivis par le bruit distinctif de l'acier. Comme par réflexe, il tourna sa lame de 90° avant de trancher vers l'extérieur. Heureusement pour moi, j'avais étendu mon jutsu sur toute la partie de mon ventre, et n’eut qu'un peu de tissu à déplorer. Je le repoussais d'un violent coup de pied. Il hurla plus de colère avant de recommencer sa réflexion personnelle ...

" Non ... non ... ce n'est pas ASSEZ !! "

Il relâchais de plus en plus de chakra, couchant vers l'extérieur les sabres qui l'entouraient. Un couche protectrice venais de le recouvrir. Elle semblait malléable mais était surement plus résistante qu'à la voir. D'ailleurs, son bras armé était recouvert de cette matière et finissait en de longues griffes. Cela servait donc également à attaquer ... ? Je ne pouvais plus me permettre de prendre ce combat à la légère. Je me saisissais de Tasogare, prenais la garde en main et utilisais le Zekkoujouhien pour y former quelque chose qui puisse repousser la furie de cet Higure ...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sunsay Higure
Godaime Raikage
Godaime Raikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
650/1000  (650/1000)
Affinités : Fuuton, Raiton, Hakkooton
Modus Operanti:

MessageSujet: Re: [ Contexte + 18 ] Kaminari, Oto, Hayashi, Testu ... Jusqu'où ma haine des bijuus va elle me porter ... ?   Mer 25 Jan - 19:06

Je courrais du plus vite que mes jambes pouvaient me porter. Chaque arbre portait la trace de mon passage, chaque appuis laissant après mon passage, estafilades ou marques de brulures dues au chakra dégagé. Rien ne semblait pouvoir me stopper. Pas même Trust qui semblait du même avis que moi en gardant le silence: Peu importe qui il ou elle était, cette personne allait subir la même chose qu'il avait fait subir à Manah ! Elle n'avais jamais rien fait pour être haie à ce point ...

~ Il faut lui faire payer ~

Le bijuu tentait de prendre le dessus mais je pouvais le maitriser. Il était impossible que cela en soit autrement. Non ... De là où il est, il ne peu pas m'atteindre ...
Je forçais ma course jusqu'à la frontière d'Oto, limite que j'enfonçais sans même plus d'explications, fauchant au passage quelques ninjas qui gardaient l'endroit. J'avais évité les points vitaux, mais certains étaient salement amochés.Je n'en avait que faire ... Après tout, ils étaient encore en vie, eux ... Chaque patrouille sur ma route, chaque village qui opposait trop de résistance; Tous firent connaissance avec une fureur que moi-même je ne n'étais au courant qu'elle était enfouie en moi. C'est à Oto que je le vit la première fois: Un homme assez svelte aux cheveux argentés descendant jusque plus bas que ses épaules, un air blasé sur le visage et un large fourreau retenu par le même parchemin que j'avais dérobé au manoir Higure. D'un bond, j'arrivais sur lui et lui arrachais la tête d'un coup de griffe. Aussitôt, l'homme se solidifia avant de ne devenir que métal, sa lourde tête heurtant le sol dans un bruit sourd.


" Quoi !? "
~ Ce n'est qu'une réplique ... Trouve l'original et tue le ... ~

Encore cette saleté de bestiole ... Si elle n'avais pas été là, je n'aurais pas été absent pendant ces deux derniers jours. Si elle avait pu crever ce jour là, Manah serait encore en vie ... Mais pour le coup elle avait raison ... Je créais une dizaine de clones de vent avant de les disperser aux alentours. Ces derniers avaient pour but de détruire les répliques. Un groupe revint rapidement, n'ayant pas trouvé d'adversaire. L’Ouest ... Il était donc parti par là ... J'annulais mes clones restants avant de reprendre ma route de plus belle.

Hayashi no kuni reçu le même traitement qu'Oto dévasté par certaines de mes attaques, même si j'évitais les points vitaux de ceux que j'écartais. Cela m'étais devenu difficile tant ma colère criait vengeance du plus profond de mon âme, alors que le monstre de chakra en moi ne faisait que m'encourager à mettre fin à leurs vies.


~ Il est proche ... Bientôt le sang coulera ~
* ... *
~ Bientôt il ne sera plus ~
* ... *
~ Il n'y a qu'une seule chose à faire ... Tuer ! ~

Je courais depuis des jours, sans même m’arrêter, perdant parfois sa trace, retrouvant la piste plus tard, sans même savoir comment, ma réflexion s'amenuisait au fur et à mesure que le temps passait. Je ne pensais plus qu'à deux choses: courir et tuer. Un peu comme le ferait un prédateur à la recherche d'une proie. Puis il ne restât qu'une seule chose ... Tuer. Avant que tout disparaisse, et qu'il y n'ait plus rien ...

~

* Hum ... ? Quelque chose de froid ... ? C'est mou aussi ... *

J'ouvrais les yeux et je ne voyais que du blanc. L'ivoire était de rigueur et recouvrait chaque chose. Je me relevais avec difficulté: Mes bras comme mes jambes ... Non. La totalité de mon corps me faisais mal ... J'avais couru sans même faire de pauses et avais vu quelques jours passer. Mon corps n'avait pas pu suivre et s'était écroulé là où il était c'est à dire dans une des plains du pays du fer. Une vase plaine s’offrait à moi, d'un blanc immaculé, juste traversée par les traces de pas d'une personne trainant quelque chose. Comme un objet lourd ...

~ C'est lui !! ~
* C'est lui !! *

Je me souvenais de la réplique que j'avais combattue: elle portais un bien étrange fourreau. J'avançais rapidement dans la neige. Malgré la douleur, mon corps semblait s'être reposé assez longtemps pour reprendre du service. Je passais une butte de neige et le voyais enfin.

" Toi ... Je t'ai enfin retrouvé ... "

D'un bond, je le rejoignais, effectuant une rotation pour le frapper avec ma main gantée. Ce n'était plus mon cerveau qui gérais le combat mais mon instinct. L'homme arrêta mon attaque avec l'un de ses sabres. Mais je ne comptais pas laisser cette raclure mener la danse. Je laissais mon corps continuer sa spirale pour venir repousser sa lame sur le côté du bout du pied, avant de donner un coup de hanche pour pouvoir porter un autre coup de gantelet. Il se saisissait d'un nouveau sabre dans son fourreau. Il tait ridicule ... À quoi pouvait bien lui servir tant de sabres ... ? Il n'avait que deux sales mains ! Il pivota à une vitesse folle, me frappa avec le dos de ses sabres ... Voila à quoi ça m'avance de réfléchir ... Heureusement, mon corps eut le réflexe de le frapper au dernier moment au torse. Je roulais dans la neige, mais bizarrement, je n'avais pas froid. Je me relevais en m'époussetant les cheveux de vifs geste de la tête répétés.

* Raaaah ! Il va souffrir cet empaffé !! Je vais le latter à mort ! Non non ... Lui planter mon sabre ... ? non ... l'étriper ... ? *
" Non ! Ce n'est pas assez ... ! "


Il allait souffrir bien plus que cela, rien ne pourrais m'arrêter tan que je ne serais satisfait ... Oui voila ce qui allais se passer: J'allais laisser mon inspiration venir petit à petit ... En face, le meurtrier avais lancé en l'air ses sabres. C'était donc à cela qu'ils servaient ? Mais hors de question de me laisser empaler aussi facilement. Je sautais en l'air, utilisant la sphère de vent dans chacune de mes mains. La première explosion suivie rapidement de la seconde me permit d'effectuer une nouvelle rotation, tout en déviant certains sabres, alors que le miens effectuait le reste du boulot. C'était étrange, je sentais mon sabre bizarrement au creux de ma main: Non pas qu'il était dérangeant mais bien au contraire il semblait encore plus facile de m'en servir que d'habitude. Mais peu m'importait, si cela m'aidait à amputer mon adversaire ... Pourquoi pas de sa tête d'ailleurs ...

~ Oui ... C'est l’esprit ... Tue le ... ~
" C'est tout ce que tu est capable de faire !!? "

Je courais au milieux de ses sabre, esquivant à gauche ou à droite en fonction de l'agencement des lames. Il esquivait mon premier coup de sabre tout en profitant de l'occasion pour m'envoyer sa saleté de cure dent dans la tronche. Il voulait vraiment souffrir ! J'enchainais les frappes de sabre, toutes plus fortes les unes que les autres.

~ Il lâche ses sabre ! Maintenant ! Tue !! ~

Mon bras s'était tendu vers sa gorge, pointant la lame vers sa jugulaire. Vingt centimètres ... Dix ... cinq ... Non ! Une lame venait de s'interposer et l'acier de la mienne venais de ricocher contre celle ci. Ma main tremblait mais je ne devais pas m'arrêter là ! Je me saisissais de mon bras avec mon autre main et contournais cet obstacle. J'enfonçais alors la pointe de mon sabre dans son corps avant de trancher vers l'extérieur.
Mais cela n'allait pas. Ce n'était pas une sensation logique à un corps tranché. Non on aurais plus dit la sensation du métal.


* Non !! Il était au bout de ma lame ! *
~ Laisse moi t'aider ... ~
* Hors de question !!! Il est à moi ! *
~ Allons ... Je n'ai pas envie de te prendre ta proie ... Il n'est pas ma cible ... Mais tu pourrais avoir besoin de ça ... ~

À cet instant, un flot de chakra commença à affluer en moi. C'était pas mal, mais ce n'était pas assez ...Bien trop faible comparé à l'étendue de ma colère ...

" Non ... non ... Ce n'est pas ASSEZ !! "
~ Tu en veux plus ... ? Bien ... en voila bien plus ... Tu sais surement ce que tu fait ... ~

Là ça commençais à être intéressant ! Avec cette quantité de chakra, mon adversaire ne pourrais pas m'opposer de résistance très longtemps. Je le voyais tout de même préparer quelque chose. On aurais dit un hien ... mais l'aura du sabre était gigantesque, bien plus grande que ce je n'avais jamais fait ... Je bondissais de nouveau vers mon adversaire. Du moins, c'était ce que j'avais indiqué à mon corps de faire, mais il ne bougea pas, continuant d'exulter son chakra autour de lui. L'assassin raffermissait sa prise sur son arme. Mais tout cela, je le voyais comme au loin, avant que tout ne disparaisse et qu'une douleur me traverse au niveau du crane.

" Bien joué l'artiste ... "

Trust venais d'écraser sa main gantée sur le haut de ma tête. Je me retournais et reconnaissais l'endroit: Un champs de bambous. Mais ces derniers semblaient fissurés dans la longueur, à la limite de se briser.

" Et il est passé où ... ? "
" L'insecte ... ? Bah là où tu l'a laissé abruti ... Et maintenant t's coincé ici comme moi ... Et le programme est à chier ... "

À ces mots, il me montra comme une zone qui se maintenait en l'air, montrant des images du combat. Rien de continu, mais juste des images figées, suivies les unes aux autres. C'était maintenant le bijuu qui était aux commandes ...

" t'es vraiment minable de t'être fait avoir comme un bleu ... Tu pensait qu'il te filait son chakra gratuitement ... ? "
" Tu m'a l'air d'être là depuis bien plus longtemps que moi ... "

Mes yeux étaient toujours posé sur cet écran improvisé alors qu'une image de l'homme apparut alors qu'il allait frapper ... Nous nous regardions l'un l'autre ... Il avait les yeux d'un Higure. Pourquoi s'en était il pris à Manah alors ... ? Je n'avais pas le temps de trouver les réponses que je me sentais à la fois aspiré et assommé, comme si je venais de me réveiller. Je me réveillais, le corps douloureux de toutes parts. tu mon système circulatoire de chakra me brulait, comme si on l'avait soumis à un débit bien trop élevé. La neige, quant à elle, était redevenue fraiche et soignait un peu mes membres. Mon adversaire reprenais son souffle ...

~ tue-le ! il est juste devant ! ~
" Pourquoi ... ? "
" Je ne pouvais pas laisser cette chose détruir- "
" Je te parle pas de ça !! Pourquoi lui avoir fait ça !? Pourquoi l'avoir tuée alors que tu a les mêmes yeux ... ? J'ai plus que tout envie de te voir souffrir ... Mais j'ai besoin de savoir avant ... "

Il prit son temps pour répondre laissant passer un long moment, comme s'il hésitait à répondre. Mon âme était redevenue un peu plus calme, plus proche de mon état habituel. J'étais toujours avide de vengeance, mais j'avais vu où cela m'avais mené. Je tentais donc de garder le contrôle ...

" Je ... Je suis ... Désolé ... "
" Désolé !? C'est tout ce que tu a à dire !!? Tu trouve pas que c'est limite du foutage de gueule !?"

Je me relevais au prix de nombreux efforts. Mon sabre devait se trouver dans le coin mais il n'était pas à ma portée alors j'avais ramassé l'un des siens. J'avais du mal à le soulever tant mon corps était épuisé. Je retombais un genoux au sol avant que l'acier ne le touche lui aussi. Je n'avais plus la force de bouger ... Trop peu de chakra ... Il ne me restait plus grand chose ... Je remarquais quelques gouttes de sang au sol. Mon pouce chercha la plaie avant que je ne l'appuie sur mon autre paume. Après quelques signes, un pingouin obèse d'une sacré taille apparu. Du fond de ma gorge, un relent de sang était ressorti, irritant mon cou sur toute la longueur. Je composais de nouveau signes avant d'apposer ma main sur le volatile. Elle ne demandait pas énormément de chakra pour son appel mais était presque inutile; mais il devenais parfait pour cette occasion. J'absorbais son chakra petit à petit à l'aide de mon jutsu, jusqu'à ce qu'il s'en rende compte et qu'il annule l'appel.
C'était court, mais suffisant pour alléger ma douleur. Je me relevais, sabre en main et encore fébrile sur mes jambes.


" Peu importe les obstacles ... Tant qu'ils se trouvent entre toi et moi ... Tu ne veut pas me donner une raison valable ... ? Je vais te la faire cracher ! "

Spoiler:
 



Incarne aussi Kaimetsu Higure et Chõ Masamune
Revenir en haut Aller en bas
Kaimetsu Higure
Rõnin de rang S
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
25/1000  (25/1000)
Affinités : Kouton
Modus Operanti:

MessageSujet: Re: [ Contexte + 18 ] Kaminari, Oto, Hayashi, Testu ... Jusqu'où ma haine des bijuus va elle me porter ... ?   Sam 28 Jan - 20:42

Il ne fallu pas plus d'une seconde avant que mon adversaire ne se décide à attaquer, une faux bien plus grande ayant remplacé les trois petites qui se situaient sur son armature métallique. J'esquivais le premier assaut en me plaquant au sol, y laissant quelques cheveux flottant au vent. Il n'était plus le même ... Je basculais mon sabre avant de le pivoter horizontalement, repoussant quelques mètres plus loin le kumojin. En se relevant, ce que je voyais m’inquiétais: Ses yeux étaient vides d'émotions, pas assassins ... Non juste vides, comme s'il n'était plus qu'une marionnette, un simple pantin manipulé. Je créais une nouvelle aura autour de mon sabre. Il fallait que j'économise mon chakra. J'avais déjà entendu parler de ce genre de cas: Un ninja auquel on aurais greffé un de ces démons à queues devenais surpuissant mais y laissait bien souvent son âme. Si j'avais réellement affaire à un tel cas, il n'allait pas falloir se ménager.
Encore une fois, il lançait la même attaque. J'exécutais le même style d'esquive, roulant sur le côté cette fois. Une fois mon mouvement fini, je frappais l'arrière de sa tête en tentant de l'assommer. C'était à ce qui se disait, le meilleur moyen de calmer un bijuu contrôlant son hôte, surtout avant que sa forme soit complète: Mettre hors d'état de nuire le corps qu'il contrôlait.
La masse informe le recouvrait de plus en plus. À présent, je ne voyait plus l'homme à la surface, juste une masse écarlate qui arborait petit à petit la forme du démon mante-religieuse.

" Tss ... Ça va être compliqué ... "

Je me saisissais d'un second sabre avant d'y créer sur lui aussi mon hien démesuré. Il n'était plus question de se modérer si c'était pour laisser le démon s'échapper. Je prenais appuis sur un, deux, trois sabre avant de sauter vers la bête. Ses faux étaient maintenant de la taille de mes auras et l'une d'elle filait déjà vers moi. C'était mauvais ... J'avançais l'une de mes armes tranchant le membre dans la volée. Ce dernier c'était reformé aussitôt, même si la bête semblait souffrir. Mais ma course aérienne avait été ralentie. J'invoquait sous mes pieds le second fourreau de sabres qui me servait d'appuis pour esquiver la seconde lame sur laquelle je prenais appuis alors que je formait un nouveau hien sur la lame dont il avait disparu. Le chakra était froid, glacial même. Cela en venait à brûler ma plante des pieds mais j'en faisait abstraction pour le moment, car une seconde lame de chakra s'abattait sur moi. Je roulait sur celle où je me trouvait, tranchant les deux membres dont le porteur en deux coups de lames. Mon chakra commençait à manquer, tout du moins, utiliser autant cette technique était épuisante. Je lâchait l'un de mes sabres pour en faire un appuis à son tour. Vint ensuite le tour de Tasogare de servir de marche pied. Je me rapprochais de la tête du bijuu qui devenait de plus en plus réelle, de plus en plus ce qu'elle devait ressembler. Il fallait faire vite ! En dessous de moi, les six faux remontaient pour me trancher. J'invoquais le dernier fourreau à ma disposition, sortant Kenkyouryuu avant de prendre appuis sur le reste.

" Bijuu ou pas, celle là tu va la sentir passer ... "

Je me trouvais maintenant au dessus de sa tête, brandissant mon sabre avant de l'abattre tout en chutant vers la bête. Sa garde avait été ouverte à cause de sa dernière attaque et je passais sans grande difficulté jusqu'à son crane, qui ressemblait plus au casque d'un chevalier ... Brisant dans un premier temps la corne qui trônait à son sommet, j’enfonçais avec violence la masse de chakra. J'avais eu de la chance qu'il n'ait pas totalement fini de se transformer. Ma percée ralentissait et ma lame heurtait quelque chose de dur.
À ce moment, le bijuu implosa, ou plutôt sa forme avant de se laisser couler au sol, disparaissant petit à petit, laissant apparaître dans cette masse informe la silhouette du Higure. Le coup que j'avais porté avec mon sabre avait suffit à remettre la bête en cage ? En tout cas, le kumojin allait surement rester inconscient un moment. Je me réceptionnait au sol, essoufflé par tant d'efforts dans un si court laps de temps.


" Pourquoi ... ? "
" Je ne pouvais pas laisser cette chose détruir- "
" Je te parle pas de ça !! Pourquoi lui avoir fait ça !? Pourquoi l'avoir tuée alors que tu a les mêmes yeux ... ? J'ai plus que tout envie de te voir souffrir ... Mais j'ai besoin de savoir avant ... "

Je venait de réaliser qu'il était encore en état de parler après un tel coup ... C'était étrange qu'il soit encore conscient à vrai dire même ... Je mettais ça sur le compte de la protection de chakra que le bijuu avait dressé. Puis mon esprit comprit où il voulait en venir. Je ne pouvais pas lui dire que tout cela n'était qu'une erreur, non pas parce que je ne le voulait pas mais bien par ce que les seuls mots qui sortirent de ma bouche furent :

" Je ... Je suis ... Désolé ... "
" Désolé !? C'est tout ce que tu a à dire !!? Tu trouve pas que c'est limite du foutage de gueule !?"

L'homme se relevait avec difficulté, se saisissant d'un de mes sabres qui traînaient. C'était un sacré exploit, même si son visage laissait transpirer l'énorme douleur qu'il devait supporter. Cela se vu rapidement lorsqu'il retomba sur ses deux genoux. Il semblait épuisé. Mais pas prêt à abandonner apparemment car il venait d'invoquer un énorme pingouin. J'était prêt à me remettre en position mais en voyant la bestiole et son action, je regardais la scène d'un air blasé. Bien vire, le volatile avait disparut et le kumojin se relevait avec plus de convictions dans ses yeux que je ne l'avait lus jusqu'alors dans ceux de mes adversaires. Je souriait voyant que les Higures comptaient encore de bons guerriers parmi leurs rangs.

" Peu importe les obstacles ... Tant qu'ils se trouvent entre toi et moi ... Tu ne veut pas me donner une raison valable ... ? Je vais te la faire cracher ! "

Je me remettais en position, après avoir ramassé l'un des sabres au sol, Kenkyouryuu n'étant pas très indiqué pour un combat à l'épée. Nous restions un moment sans bouger, nous jaugeant l'un l'autre. Puis une masse de neige tomba d'un arbre, agissant comme déclic à la reprise du combat. Je m'élançais vers lui lame au clair, alors qu'il en faisait de même ...
Revenir en haut Aller en bas
Sojetsu Higure
Gardien des Higures - Ninja légendaire
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
0/1000  (0/1000)
Affinités : Raiton, Hakkooton, Hikuhakkooton
Modus Operanti: Préserver les secrets des Higure.

MessageSujet: Re: [ Contexte + 18 ] Kaminari, Oto, Hayashi, Testu ... Jusqu'où ma haine des bijuus va elle me porter ... ?   Dim 12 Fév - 22:00

Les évènements à Hayashi no kuni ayant été pour le moins mouvementés, ma découverte dans la sépulture de Fuschichousatsu Higure [HRP: rp solo à venir] m'avait fait me diriger une fois de plus vers le pays du fer, territoire qui aurait eu de nombreuses choses à offrir aux guerriers de mon clan s'il n'y en avait pas plus qu'un, moi. Certes, il y avait bien ce jeune Sunsay dont j'entendais de plus en souvent parler, mais il n'était pas prêt. Loin de là, comme je n'allais pas tarder à le découvrir.
J'étais donc parti vers les neiges des samurais, enmitouflé dans mes capes. Bien qu'ayant vécu très longtemps à Yuki no Kuni, je n'étais pas pour autant habitué au grand froid, et le climat de Tetsu no Kuni avait quelque chose en commun avec ses habitants: froid et perçant, tel la lame d'un sabre.
J'avais donc quitté le pays du bois tout en tentant de ne pas faire autant de remue ménage qu'à l'entrée, et était parti pour rejoindre directement le pays du fer. C'est alors que je croisa la route de celui qui portait l'avenir du clan entre ses mains. Jeune, à peine la vingtaine, les cheveux bruns qui se terminaient de façon plus claire, très longs mais attachés en deux longues nattes, un peu comme des queues de chat. Il portait comme vêtement une tenue des plus hétéroclyte, un mélange assez saugrenue d'ailleurs, soutenu par les pièces de métal qui recouvraient son bras gauche. Mais quelque chose me marqua chez lui, ses yeux. Un regard bouillonnant de haine et de colère, d'une envie folle et furieuse de destruction. Une envie visible dans des yeux verrons... un survivant de notre clan. Mais malgré cette envie violente, il semblait épuisé. Exténué, même. Comme si il venait de passer son temps à courir. J'ignorais à quel point j'avais raison...

Néanmoins, il ne stoppa pas sa route et continua. je décidais de le prendre en piste, cherchant à savoir ce qui le poussait à se surmener à ce point. Quelle ne fut pas ma surprise en le voyant arriver face à un autre individu aux yeux verrons! Nous étions donc trois, trois survivants du clan Higure réunit ici. Mais je préfèrais ne pas me montrer, car pour une raison qui m'était inconnue, le jeune attaqua l'autre individu. Celui ci ne semblait guère plus vieux que l'autre, habillé simplement d'une sorte de chemise et d'un manteau qui pendait sur ses épaules. Mais le plus impressionnant son espèce de fourreau qui regroupait quantité de sabres. Par cela, je reconnaissais cet homme. Une légende, quelqu'un qu'on pensait disparu mais qui pourtant était devant mes yeux ébahis. Car en effet, toutes les histoires sur cet homme étaient d'accord sur la quantité de sabre qu'il pouvait manier... Cet homme n'était ni plus ni moins que Tsumekai Higure, ou plutôt Kaimetsu Higure comme il s'était fait appeler par la suite (tout au moins, je pensais cela). Les deux shinobis luttèrent, et l'Ultime utilisa alors un sceau qui lui était propre et qui m'empêcherait d'intervenir, enfermant les deux Higure dans un combat fraticide. Les deux faisaient preuve de prouesses incroyables, et je me surpris quelque peu à envier leur jeunesse apparente, même si je n'étais pas non plus en manque cela dit.

Arriva alors quelque chose d'étonnant. Le jeune Higure que j'avais pris en traque se retrouva enveloppé d'un manteau de chakra écarlate, la griffe sur sa main gauche étant rendue encore plus impressionnante par cette carapace qui l'allongeait fortement. Un Jinchuuriki, ces êtres traités comme des objets... Je ne put qu'écraser mon poing dans l'arbre qui me servait de couvert, sous le coup de la colère de voir un des miens ainsi asservi. Le combat fut alors légèrement à l'avantage du jeunot, mais Kaimetsu valait bien sa réputation et sa lame finit par faire imploser la coque de chakra. Je constatais à ce moment l'inconnu reprendre ses esprit, tandis que la barrière de Tsumekai semblait s'annuler. Ils parlèrent quelque peu, et le fondateur de mon clan sembla s'excuser de quelques chose, mais ses excuses ne convenaient pas à ce jeune. Impulsif, comme je l'était par le passé, il utilisa une invocation pour reprendre du chakra. Peu amical... Et ils firent mine de repartir tout deux au combat. Je quittais ma cachette, laissant seulement de la neige tomber de l'arbre au passage.

Ils se seraient certainement entretués si je n'avais pas foncé jusqu'à eux et m'étais interposé, Noutan bloquant l'arme du jeune Higure, Shobatsu arrêtant le coup du légendaire shinobi. Poussant sur mes muscles, je fis valdinguer les deux épéistes épuisés qui tombèrent dans la neige.


"Assez!!"

Je les regardais tour à tour, les dominant de ma vue, les armes en main.

"Notre clan a été décimé, nous ne sommes plus qu'une poignée, et vous ne trouvez rien de mieux à faire que de vous entretuer?! Pour quoi pensez vous que nos frères, nos soeurs, nos pères et nos mères sont morts, hein?!"

Ma vue s'arrêta sur celui dont je connaissais l'identité.

"Et voici donc le retour de Kaimetsu Higure... Ou dois-je vous appeler Tsumekai Higure, comme vous avez été connu en premier lieu? Comment avez vous survécu? Pourquoi n'avez vous pas été là lorsque les notres ont été décimés?"

Et je tournais le regard vers le jeune. Soudainement, je me souvenais du pourquoi cet air de déjà vu. Il ressemblait fortement à un des civils qui avaient repris les armes, lorsque mes derniers frères étaient mort. C'était donc l'enfant survivant...

"Sunsay Higure, pas vrai?"

Je rangeais mes armes lentement, tout en gardant la main sur la poignée de Noutan.

"J'ignore pourquoi vous en êtes venu aux mains, mais ce comportement est stupide... Nous ne sommes presque plus rien, nous autre Higure. A l'heure actuel, je ne pourrais certifier la survie que de trois d'entre nous... et ils se trouvent ici. Il y a déjà eu assez de sang qui a coulé pour aujourd'hui."
Revenir en haut Aller en bas
Sunsay Higure
Godaime Raikage
Godaime Raikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
650/1000  (650/1000)
Affinités : Fuuton, Raiton, Hakkooton
Modus Operanti:

MessageSujet: Re: [ Contexte + 18 ] Kaminari, Oto, Hayashi, Testu ... Jusqu'où ma haine des bijuus va elle me porter ... ?   Mar 14 Fév - 23:05

Alors que nos armes allaient s'entrechoquer, mais le bruit se fit plus rapide à entendre. Un homme s'était interposé, ses deux capes volaient au vent avec la vitesse qu'il avait déployée pour arriver entre nous. À moins qu'il fallait mettre cela sur la fatigue ? Je ne savais plus rien sur quoi me reposer. L'inconnu raffermi sa prise sur les gardes de ses épées avant de nous envoyer valdinguer dans la neige d'un violent mouvement avec le poignet.

"Assez!!"

L'homme nous dévisageait tout à tour et c'est alors que je remarquais quelque chose de troublant: Bien au dessus de la lame qui m'avait contrée, des yeux verrons, les mêmes que mon adversaire, les mêmes que les miens ... Mais où j'étais tombé ... ? Déjà que l'enfoiré d'en face ait les mêmes yeux que moi était assez autant surprenant qu'insupportable, mais le nouveau venu les portaient également ? Cela ne semblait en revanche pas gêner ce dernier qui continuait à argumenter ...

"Notre clan a été décimé, nous ne sommes plus qu'une poignée, et vous ne trouvez rien de mieux à faire que de vous entretuer?! Pour quoi pensez vous que nos frères, nos soeurs, nos pères et nos mères sont morts, hein?!"
"Et voici donc le retour de Kaimetsu Higure... Ou dois-je vous appeler Tsumekai Higure, comme vous avez été connu en premier lieu? Comment avez vous survécu? Pourquoi n'avez vous pas été là lorsque les notres ont été décimés?"

L'homme resta de marbre, préférant garder le silence face à une telle acusation. Ils faisaient donc partie du "clan" Higure ? Quel clan ... J'avais mis si longtemps pour découvrir mes origine et jusqu'à présent seule ..

- On s'en fout ... Tue les -
* Toi ferme là! *
* Ta gueule *

C'était bien la première fois qu'on était clairement d'accord sur quelque chose ... Nous n'aimions ni l'un ni l'autre le fait d'héberger une bestiole en nous qui puisse nous faire perdre la tête. Tsumekai ... Maintenant que l'inconnu l'avait nommé, ce nom me rappelait quelque chose ... J'aurais mis ma main à couper que Manah l'avait mentionné à un moment ... Mais pas moyen de me remettre en tête le passage. J'en venais à me reprocher le fait de n’avoir pas autant prêté attention à ces petits cours historique sur le clan ... Le regard de l'homme posé sur moi me sorti de mes pensées ...

"Sunsay Higure, pas vrai?"

Hein ? D'où il connaissait mon nom ? Il ... Qui était-il pour savoir ça ? J'avais beau repasser les visages que j'avais vu au cours de ma vie, il n'en faisait pas partie. Il semblait avoir des information que je n'avais jamais eu sur mon passé. Kumo m'avais bien évidement raconté l'histoire de comment ils m'avaient trouvé au milieux d'un champ de bataille, mais je n'avis rien pu trouver sur mes origines ou même sur ce que je foutais là ... L'homme rangeait ses armes dans ses fourreaux, dans un mouvement assuré mais peu pressé, les laissant glisser lentement vers leur position de sécurité. Il laissait tout de même sa main sur le pommeau de l'une d'elle, surement pour palier à une attaque ...

"J'ignore pourquoi vous en êtes venu aux mains, mais ce comportement est stupide... Nous ne sommes presque plus rien, nous autre Higure. A l'heure actuel, je ne pourrais certifier la survie que de trois d'entre nous... et ils se trouvent ici. Il y a déjà eu assez de sang qui a coulé pour aujourd'hui."
" Du sang ?!! "

Je me relevais sous ses mots, enquillant quelques pas avant d'enfoncer mon poing métallique droit dans la tronche de celui qui semblait être Tsumekai, ou Kaimetsu .. Enfin peu importait, il se relevais et fit de nouveau un voyage dans la neige. Je me tournais vers mon interlocuteur, pointant du doigt l'homme accusé.

" Sans cet enfoiré, on serait encore quatre à l'heure qu'il est !! Et il est hors de question que je lui pardonne !!!"

Sur ses mots, mon poing d'acier partit une seconde fois, mais vers mon propre visage, Le coup fit décoller mes jambes du sol alors que je retombais au sol moi aussi.

" Est il est hors de question que je réussisse à me pardonner avant d'avoir fait la peau à cet enfoiré ... ( si c'est du bijuu qu'il parle ) Si j'avais pu être présent, J'aurais pu agir, faire quelque chose ... "

Je restais allongé dans la neige, les yeux fuyants vers le ciel perturbé par la chute des flocons ... Je l'avais décidé ... Cette chose en moi ... Elle allait sortir ... Quoi qu'il m'en coûte ... !



Incarne aussi Kaimetsu Higure et Chõ Masamune
Revenir en haut Aller en bas
Sojetsu Higure
Gardien des Higures - Ninja légendaire
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
0/1000  (0/1000)
Affinités : Raiton, Hakkooton, Hikuhakkooton
Modus Operanti: Préserver les secrets des Higure.

MessageSujet: Re: [ Contexte + 18 ] Kaminari, Oto, Hayashi, Testu ... Jusqu'où ma haine des bijuus va elle me porter ... ?   Jeu 23 Fév - 14:14

La réaction du plus jeune d'entre nous fut pour le moins... surprenante. Il semblait en proie à ses propres... démons intérieurs, même si sachant sa condition de jinchuuriki cette métaphore était d'assez mauvais gout. Il répéta le mot "sang" avec une telle haine qu'il se leva et frappa Tsumekai en plein visage avec l'armure d'acier qui couvrait son bras, juste avant que j'ai le temps de l'attrapper par le col et de le trainer en arrière. Notre ainé, lui, avait voulu se lever et était à nouveau dans la neige. Je saisissait son épaule et l'aidait à se mettre dans une position un peu plus agréable, sans doute malgré d'éventuelles protestations s'il avait été en meilleure forme. Sunsay semblait empli de colère et n'hésita pas à lever de sévères accusations contre le fondateur de notre clan.

" Sans cet enfoiré, on serait encore quatre à l'heure qu'il est !! Et il est hors de question que je lui pardonne !!!"

Quoi? Quatre? Il y avait donc eu un autre survivant de notre clan? Et Tsumekai...

"Tsumekai... Ce que dit ce jeune homme est vrai? Après avoir protégé ceux qui avait accueilli comme un héros, vous avez tué un des notres? Cette histoire m'a l'air quelque peu... invraisemblable."

Je tournais à nouveau mon regard vers le jeunot, juste à temps pour le voir s'en coller une et rester la tête dans la neige. Il avait semblé dire quelque chose, mais tellement renfermé sur lui, je n'avais put entendre que quelques bribes, des remords, un dégout de sa propre faiblesse...
Je le saisissais par le col et le levais, le forçant à me regarder.


"Ecoute moi bien... Il y a des années, je faisais parti de la branche guerrière de notre clan. Tous sont mort, excepté moi. J'ai haïs ma faiblesse, mais au lieu de rester là à pleurer je me suis jurer de ne plus laisser cela arriver. Nous avons tous nos faiblesse, personne n'est parfait. Alors fais en sorte que ces faiblesses ne te gènes plus! J'ignore si c'est ta condition de jinchuuriki qui te pousse à faire cela, mais apprends à t'en servir plutôt que de te morfondre sur son existence!"

Je le relâchais, espérant avoir réussi à le pousser quelque peu, et me tournais vers Tsumekai, attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Kaimetsu Higure
Rõnin de rang S
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
25/1000  (25/1000)
Affinités : Kouton
Modus Operanti:

MessageSujet: Re: [ Contexte + 18 ] Kaminari, Oto, Hayashi, Testu ... Jusqu'où ma haine des bijuus va elle me porter ... ?   Jeu 23 Fév - 19:31

Le jeune Higure semblait hors de lui Mais ce qui m'inquiétais le plus, c'était ce Sojetsu. Il semblait connaitre mon secret. Mais jusque où ? ...
Je tentais de me relever, aussitôt couché de nouveau par l'impact métallique du poing du Kumojin. Sojetsu me vint en aide, autant en tentant de retenir mon opposant, qu'en me prêtant main forte pour me relever. J'étais bien trop honteux pour faire valoir une quelconque fierté suite à ce geste altruiste ... Mais laissant tout de même échapper quelques grognements par réflexes. Le jeune Higure déversait sa colère sur ma personne, et dans un sens, je le comprenais ...


" Sans cet enfoiré, on serait encore quatre à l'heure qu'il est !! Et il est hors de question que je lui pardonne !!!"

Le plus vieux des deux sembla choqué par ce propos et se tourna vers moi, avec un regard qui en disait long sur sa pensée, rapidement rattrapée par ses paroles.

"Tsumekai... Ce que dit ce jeune homme est vrai? Après avoir protégé ceux qui avait accueilli comme un héros, vous avez tué un des nôtres? Cette histoire m'a l'air quelque peu... invraisemblable."

Alors que j'allais répondre, je fût interrompu par un autre impact métallique. Mais cette fois, il n'était pas destiné à mon visage, pas plus que celui de Sojetsu, mais à l'homme lui même. Il semblait s'en vouloir également ... Il semblait avoir repris peut à peut le contrôle sur sa colère ...
Il semblait même se lamenter. Sur quoi, Sojetsu fit quelques pas pour lui faire reprendre ses esprit, même si dans son cas, cela risquait de relancer les hostilités à mon encontre. Mais cela m'étais égal ...


"Ecoute moi bien... Il y a des années, je faisais parti de la branche guerrière de notre clan. Tous sont mort, excepté moi. J'ai haïs ma faiblesse, mais au lieu de rester là à pleurer je me suis jurer de ne plus laisser cela arriver. Nous avons tous nos faiblesse, personne n'est parfait. Alors fais en sorte que ces faiblesses ne te gènes plus! J'ignore si c'est ta condition de jinchuuriki qui te pousse à faire cela, mais apprends à t'en servir plutôt que de te morfondre sur son existence!"

Sojetsu relâcha son emprise sur l'enfant, alors qu'il semblait un peu moins replié sur lui même, j'ouvrais à nouveau ma bouche, laissant s'échapper des mots tout d'abord faiblards, qui se renforçaient à mesure que je parlait, mes yeux fixés sur le sol, attendant ma sentence ...

" Ce qu'il a dit ... Ce qu'il a dit est vrai ... "

Je resserrais mon étreinte sur Tasogare qui était toujours enchainé par la garde, alors que les chainons de cette dernière éclataient révélant petit à petit la lame orangée, teintée d'un écarlate vieilli par le temps, reste du fluide vital de la jeune femme.

" Je suis responsable de sa mort ... La preuve en est cette lame ... MAis ce n'était aucunement mon intention. Si ... "

Je stoppais ma phrase avant de reprendre, je ne voulais pas donner trop d'informations à Sojetsu avant de savoir jusqu'où il avait déchiffré mon secret. J'éludais donc le nom avant de reprendre ...

" ... Si je n'avais pas été si peu vigilant, J'aurais pu percer à jour son Genjutsu et éviter à cette jeune femme ce funeste destin ... "
" Manah ... "
" Hein ... ? "
" Son nom ... Elle s’appelait Manah ... "

Le jeune homme s'était relevé, un regard remplis de tristesse. Mais toute colère semblait l'avoir quitté. Il me tournait d'ailleurs le dos, comme sur le départ ... Alors que j'allais reprendre, il me coupa la parole à nouveau.

" Ne crois pas que je te pardonne, tu en fera d'ailleurs l'expérience si tu te présente à nouveau à moi dans les jours qui viennent ... Mais je m'en voudrait de rater certaines funérailles. Je n'ai que trop perdu ce qui était important à l'esprit. Quant à toi le Higure-au-nom-inconnu, sache que je prends ton conseil en considération mais il est clair que je ne le laisserais plus me voler ma vengeance comme ça ... "

Il avançais dans la neige, vers l'endroit d'où il était venu, sans même se retourner. Quand à moi, j'étais resté béa devant une telle déclaration, les deux genoux dans la neige, attentant une sentence qui n'était jamais venue ... Je regardais alors le jeune Higure s'éloigner peu à peu ...

[HRP : bon bah voila ça sera plus simple quand même pour toi ^^ au choix tu peut suivre l'un ou l'autre, ou patate mais il a pris pas mal d'avance /me sort * Bref, ça sera plus imple pour rp avec un seul interlocuteur en face ^^' ]
Revenir en haut Aller en bas
Sojetsu Higure
Gardien des Higures - Ninja légendaire
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
0/1000  (0/1000)
Affinités : Raiton, Hakkooton, Hikuhakkooton
Modus Operanti: Préserver les secrets des Higure.

MessageSujet: Re: [ Contexte + 18 ] Kaminari, Oto, Hayashi, Testu ... Jusqu'où ma haine des bijuus va elle me porter ... ?   Lun 23 Avr - 18:28

Sunsay et Tsumekai s'expliquèrent, enfin. Et d'ailleurs, le plus jeune d'entre nous décida de s'en aller. Je comptais bien garder un oeil sur lui pendant quelques temps, et ainsi le retrouver plus tard à Kumo. Mais pour l'heure, j'avais autre chose à régler.

"Il semblerait que nous ayons des choses à nous dire, Tsumekai..."

Je lui tendais ma main pour l'aider à se relever, conscient qu'il risquait bien de ne pas accepter. Pourtant, il la pris et s'appuya dessus. Je m'inclinais révérencieusement.

"Je me nomme Sojetsu Higure, et je suis un si ce n'est le dernier des membres de la caste guerrière de notre clan. Je porte la charge de gardien du clan Higure, même si retrouver les notres est devenu presque impossible... du moins, je le pensais jusqu'à aujourd'hui.

Je m'avançais un peu dans la neige avant de me retourner vers le premier d'entre nous.

"Nous serons plus à l'aise dans une auberge... Je doute que vous teniez encore longtemps ainsi."

Il nous fallu plusieurs heures avant de trouver un gîte assez à l'écart pour ne pas avoir de visite malvenue. Une fois dans notre pièce, je m'asseyais face à Tsumekai.


"Maintenant, dites m'en plus Tsumekai... Comment êtes vous arrivé jusqu'à nous?"
Revenir en haut Aller en bas
Kaimetsu Higure
Rõnin de rang S
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
25/1000  (25/1000)
Affinités : Kouton
Modus Operanti:

MessageSujet: Re: [ Contexte + 18 ] Kaminari, Oto, Hayashi, Testu ... Jusqu'où ma haine des bijuus va elle me porter ... ?   Lun 23 Avr - 19:11

Il était parti ... Le jeune Higure avait filé, laissant de côté sa vengeance pour le moment. Ce n'était plus de la colère mais de la tristesse qu'on lisais à présent dans ses yeux ...

"Il semblerait que nous ayons des choses à nous dire, Tsumekai..."

Le shinobi me présenta sa main pour m'aider à me relever. Habituellement, je n'aurais pas accepté. C'était comme pour moi un signe de faiblesse que de ne pouvoir se relever par soi-même ... Mais ... J'avais besoin qu'on m'aide, j'avais besoin de pouvoir me poser un moment. Je tendais alors ma main avant de tirer sur celle du gardien qui s'inclina devant moi, comme pour effectuer une révérence ...

"Je me nomme Sojetsu Higure, et je suis un si ce n'est le dernier des membres de la caste guerrière de notre clan. Je porte la charge de gardien du clan Higure, même si retrouver les notres est devenu presque impossible... du moins, je le pensais jusqu'à aujourd'hui.

Il fit quelques pas dans la neige avant de continuer ...

"Nous serons plus à l'aise dans une auberge... Je doute que vous teniez encore longtemps ainsi."

Après avoir pris la peine de demander à l'un de mes clones d'acier de prendre en charge mes sabres, je suivais le Higure dans la neiges pendant plusieurs heures avant de trouver quelque chose qui semblait assez reculé. J'étais assez curieux de savoir ce qu'était devenu le clan, et pourquoi il lui avait été aussi dur de trouver l'un des nôtres ... Peut être que le clan ne connaissait pas ses heures de gloire dans cette époque ... ? Nous nous asseyions à une petite table, face à face et Sojetsu repris la conversation ...


"Maintenant, dites m'en plus Tsumekai... Comment êtes vous arrivé jusqu'à nous?"

Il était direct, sans le moindre détour. Je pris une longue inspiration avant de lui répondre. Je pesais mes mots. Je ne savais pas ce dont il avait connaissance et je préférais pas qu'il en sache trop ou qu'il me prenne pour un fou ...

" Je ne sais pas quoi vous dire ... Cela fait si longtemps que j'ai du mal à m'en souvenir ... et c'est à la fois tellement très proche ... Tu me connais sous le nom de Tsumekai ... Tu fait référence au fondateur du clan ... ? Car si c'est le cas, je ne suis déjà plus cette personne. Tu l'a bien vu et les légendes parlent d'elle même ... Je n'étais pas plus l'ombre de moi même contre le gamin ... Aujourd'hui, je ne suis que le petit Kaimetsu, celui qui doit payer des ses erreurs passées encore aujourd'hui ...

Je serais mon poing comme pour m'écraser moi même devant une telle incapacité avant de continuer ... Cette vanité et suffisance ne m'avaient pas complètement abandonnées et c'était ce qui avait mis un terme à la vie de la jeune femme ... Manah ...

" Mais parle moi plutôt du clan ... il semble au plus mal ... Tu était surpris de nous rencontrer ... Que s'est il passé depuis tout ce temps ... ? "
Revenir en haut Aller en bas
Sojetsu Higure
Gardien des Higures - Ninja légendaire
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
0/1000  (0/1000)
Affinités : Raiton, Hakkooton, Hikuhakkooton
Modus Operanti: Préserver les secrets des Higure.

MessageSujet: Re: [ Contexte + 18 ] Kaminari, Oto, Hayashi, Testu ... Jusqu'où ma haine des bijuus va elle me porter ... ?   Lun 7 Mai - 18:39

Tsumekai, ou plutôt Kaimetsu, répondit à ma question par des mystères: il n'était plus que l'ombre de lui même, soi disant... mais je le croyais bien. Dans tous les écrits que j'avais lu et traduits, le fondateur de notre clan était un homme incroyable, se battant contre des centaines d'hommes à la fois sans jamais faillir. Quant à Tsumekai... Ah! il n'avait vraiment pas démérité son surnom d'ultime. Aucun jutsu ne lui échappait. C'était un véritable successeur au Rikudo Sennin des légendes.
Cet homme était bien le porteur de ces deux identités. Il n'y avait aucun doute là dessus. La question qui me trottait dans la tête, c'était "comment a-t-il put ainsi perdre ses formidables pouvoirs?" Ne m'attendant pas à une réponse de sa part, je me disais que quelques recherches dans les nombreux écrits dissimulés à Yuki no Kuni pourrait s'avérer très instructive...

" Mais parle moi plutôt du clan ... il semble au plus mal ... Tu était surpris de nous rencontrer ... Que s'est il passé depuis tout ce temps ... ? "

Je regardais un peu étonné mon confrère, alors qu'on nous apportait un thé à chacun histoire de nous réchauffer. Je remettais mes souvenirs en place, avant de commencer le long récit de notre clan.

Je n'ométtais aucun détail, de la scission qu'il y eu entre les plus fervents guerriers des Higure et ceux qui aspiraient à une vie plus calme, les assassins, la guerre shinobi, et le massacre ultime des nôtres par les troupes de Kiri.


"Si je m'en suis tiré, c'est grâce au dernier chef de notre clan en date. Celui là même qui m'a transmis Noutan, et m'a intimé de réunir et protéger les savoirs des Higure... ainsi que ses membres. Voilà pourquoi je porte désormais le titre de Gardien des Higure... En sommes, je ne suis qu'un membre de la génération passée qui doit assurer un avenir à la génération future..."

Je ricannais moi même à ma petite pique, tout en pensant à Sunsay Higure. J'espérais, et comptais bien, à ce qu'il s'en soit sorti sain et sauf, et qu'il est réussi à maitriser sa colère.

"Et ainsi, conformément à ce qui m'a été demandé, j'ai réunis de nombreuses informations et savoir sur les notres, même si quelques lacunes persistent encore... Néanmoins, l'étude du manoir Higure près de Kumo et des archives cachées de Yuki m'a été très profitable."

Je savais que Kaimetsu avait désormais beaucoup à réfléchir, mais je ne comptais pas le laisser ainsi.

"Que comptez vous faire après, Kaimetsu?"
Revenir en haut Aller en bas
Kaimetsu Higure
Rõnin de rang S
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
25/1000  (25/1000)
Affinités : Kouton
Modus Operanti:

MessageSujet: Re: [ Contexte + 18 ] Kaminari, Oto, Hayashi, Testu ... Jusqu'où ma haine des bijuus va elle me porter ... ?   Lun 7 Mai - 21:34

Après le long récit du Higure, j'y voyais maintenant plus clair. Il se disait porteur du titre des gardiens des Higures et il ne l'avais pas éhonté. C'était surement d'ailleurs pour cette raison qu'il avait percé mon identité à jour ... Le clan avait eu des moment difficiles et après s'être divisé, il fini par presque s'éteindre, dispatché aux quatre coins du pays.

"Si je m'en suis tiré, c'est grâce au dernier chef de notre clan en date. Celui là même qui m'a transmis Noutan, et m'a intimé de réunir et protéger les savoirs des Higure... ainsi que ses membres. Voilà pourquoi je porte désormais le titre de Gardien des Higure... En sommes, je ne suis qu'un membre de la génération passée qui doit assurer un avenir à la génération future..."

Il eut un rire discret, à moitié étouffé, surement en rapport avec une pensée vivace. Je prenais une autre gorgée de thé et continuais de boire ses paroles. C'était aussi pour moi un moyen de savoir où j'avais atterri cette fois ci.

"Et ainsi, conformément à ce qui m'a été demandé, j'ai réunis de nombreuses informations et savoir sur les nôtres, même si quelques lacunes persistent encore... Néanmoins, l'étude du manoir Higure près de Kumo et des archives cachées de Yuki m'a été très profitable."

Kumo ... Il était vrai que le petit semblait porter leur emblème sur le bandeau qui pendait à sa ceinture ... J'étais perdu dans mes pensées quand Sojetsu repris la parole.

"Que comptez vous faire après, Kaimetsu?"

Je portais à nouveau la tasse de terre cuite jusqu'à mes lèvres, avant de la reposer sur la table, tout en prenant une grande inspiration, comme si tout cela allait me demander un effort considérable.

" Et bien pour être franc, je ne sais pas encore vers où va me mener ma route, mais j'aimerais que tu fasse quelque chose pour moi ... "

Je descendais ma main jusqu'à ma ceinture pour en sortir Tasogare encore lourdement enchainée. Je la glissais jusque devant mon interlocuteur avant d’effleurer les entraves qui tombèrent en poussière au contact de mon chakra.

" Tu semble garder un oeil sur le jeune Higure ... Remet lui ceci la prochaine fois que tu le verra. C'est Tasogare, un sabre forgé par notre clan. Il avait une signification particulière auparavant, mais depuis cet incident, je sais que je ne pourrais plus m'en servir ... Donne le lui ... C'est un bon sabre ... Surement bien meilleur que celui qu'il se traine actuellement. Dit lui également que si sa soif de vengeance le ronge à l'avenir à mon sujet, que je serait là pour répondre à son défi et accepter mon sort ... "

Je retirais lentement ma main, puis mes doigts de la garde de mon tendre sabre. C'était le seul qui m'avais suivis durant toutes ces années. Celui là même que mon père m'avais donné. Celui là même que j'avais souillé avec le sang des miens, et même s'il en avais sauvé des milliers d'autres, ce n'était rien comparé au poids qui restait sur mon âme ... Tiré de mes pensée, je questionnais à mon tout le jeune homme ( jeune par rapport à Kaimetsu xD )

" Et toi, où compte tu aller ... ? De quelle pierre est pavée la route du Gardien des Higures ... ? "
Revenir en haut Aller en bas
Sojetsu Higure
Gardien des Higures - Ninja légendaire
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
0/1000  (0/1000)
Affinités : Raiton, Hakkooton, Hikuhakkooton
Modus Operanti: Préserver les secrets des Higure.

MessageSujet: Re: [ Contexte + 18 ] Kaminari, Oto, Hayashi, Testu ... Jusqu'où ma haine des bijuus va elle me porter ... ?   Mar 17 Juil - 20:01

Tsumekai avait l'air songeur, et surtout de ne pas savoir comment réagir ou que dire.

" Et bien pour être franc, je ne sais pas encore vers où va me mener ma route, mais j'aimerais que tu fasse quelque chose pour moi ... "

Il posa alors son sabre sur la table. Un sabre fin, dans la plus pure tradition des anciens Higure, bien plus ancien encore que Noutan qui était accroché à ma ceinture. Je me permettait de la dégainer, laissant apparaitre une lame incrustée de petits cristaux. C'était un véritable chef d'oeuvre de forge, et c'était un forgeron renommé qui le disait.

" Tu semble garder un oeil sur le jeune Higure ... Remet lui ceci la prochaine fois que tu le verra. C'est Tasogare, un sabre forgé par notre clan. Il avait une signification particulière auparavant, mais depuis cet incident, je sais que je ne pourrais plus m'en servir ... Donne le lui ... C'est un bon sabre ... Surement bien meilleur que celui qu'il se traine actuellement. Dit lui également que si sa soif de vengeance le ronge à l'avenir à mon sujet, que je serait là pour répondre à son défi et accepter mon sort ... "

Je prenais le sabre entre mes mains, et inclinais la tête vers mon interlocuteur.


"Je serai honoré d'accéder à votre requête, Kaimetsu. Soyez assuré que ce sabre trouvera les mains de Sunsay, je vous en donne ma parole. Je m'assurerai personnellement qu'il sera à la hauteur du maniement de cette lame."

La question de notre chef du passé me surprit alors:

" Et toi, où compte tu aller ... ? De quelle pierre est pavée la route du Gardien des Higures ... ? "

A cette métaphore, je ne put m'empêcher de rire de bon coeur. Nous savions tous deux que mon chemin me conduirait sur des chemins dangereux, et loin d'être toujours pavés.

"Et bien dans un premier temps je compte m'occuper un peu de ce jeune Sunsay, voir ce qu'il vaut réellement. Ensuite, ou en même temps selon nos moyens, je reprendrai ma recherche des derniers savoirs de notre clan... Les nôtres ont caché bien des secrets dans leurs sépultures, et je compte bien les récupérer une fois pour toute."

Je me levai, reprenais mes armes et attachait Tasogare dans mon dos, à proximité de Shobatsu.

"Ah, une dernière chose... si vous souhaitez en apprendre plus sur ce qui s'est passé depuis votre... disparition... il y a une archive cachée à Yuki no Kuni. Il vous suffira de suivre la lumière et de l'interrompre pour pouvoir y accéder."
Revenir en haut Aller en bas
Kaimetsu Higure
Rõnin de rang S
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
25/1000  (25/1000)
Affinités : Kouton
Modus Operanti:

MessageSujet: Re: [ Contexte + 18 ] Kaminari, Oto, Hayashi, Testu ... Jusqu'où ma haine des bijuus va elle me porter ... ?   Mar 17 Juil - 21:32

Sojetsu accéda à ma demande sans rien demander en retour, ni même la raison de de legs envers le jeune Higure, et cela m'arrangeais puisque le sujet était encore un peu trop sensible pour que je l'évoque facilement. Il me fallait d'abord me renseigner sur le clan, savoir où j'étais tombé, à quelle époque, en quel contexte politique, afin de savoir ce que je peut où non faire sans attirer l'attention. De son côté, le gardien semblait parti pour faire un passage à Kumo puisqu'il comptait rencontrer dans d'autres circonstances que celles qui ont précédées. Il ajouta qu'il était à la recherche des secrets laissés par notre clan au fil des années durant leurs voyages, toutes disséminées de par le yuukan. C'était là sans conteste un dur labeur, qu'il semblait accepter ...

Puis vint le moment où nous n'avions plus rien à dire, expliquer ou comprendre, chacun se préparait à partir de son côté. Je jetais un dernier coup d'oeil à Tasogare. Cette lame m'avait accompagnée durant de longues années ... des décennies ou peut être même des siècles ... Je ne m'en rappelle plus ... À vrai dire, aussi loin que je m'en souvienne, elle se trouvait entre mes mains ...


"Ah, une dernière chose... si vous souhaitez en apprendre plus sur ce qui s'est passé depuis votre... disparition... il y a une archive cachée à Yuki no Kuni. Il vous suffira de suivre la lumière et de l'interrompre pour pouvoir y accéder."
" À Yuki, hein ... Je pense que j'irais faire un tour du côté de cette archive ... Cela m'évitera peut être des années de recherches ... "

Nous sortions alors de la taverne. Je lui adressais un signe de la tête en guise d'adieux alors que mes traces de pas dans la neige s'éloignaient de la route qu'il prenait de son côté ... Notre route à tous les deux, bien quelle soit différente, ne sera surement pas de tous repos ...

[ bon bah je crois qu'on peut s’arrêter là à moins que tu ai quelque chose à ajouter ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Sunsay Higure
Godaime Raikage
Godaime Raikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
650/1000  (650/1000)
Affinités : Fuuton, Raiton, Hakkooton
Modus Operanti:

MessageSujet: Re: [ Contexte + 18 ] Kaminari, Oto, Hayashi, Testu ... Jusqu'où ma haine des bijuus va elle me porter ... ?   Jeu 11 Oct - 19:13

[ bon bah je m'auto note vu que Shioon n'a toujours pas réccup sa connexion ^^' ]

+40 Xp pour Sunsay/Kaimetsu vu qu'ils sont joués par la même personne ( je donne rien à Kaimetsu )
+40 Sojetsu



Incarne aussi Kaimetsu Higure et Chõ Masamune
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ Contexte + 18 ] Kaminari, Oto, Hayashi, Testu ... Jusqu'où ma haine des bijuus va elle me porter ... ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ Contexte + 18 ] Kaminari, Oto, Hayashi, Testu ... Jusqu'où ma haine des bijuus va elle me porter ... ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Memories :: Zone RPG :: Autres lieux :: Tetsu no kuni-
Sauter vers: