AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Come with me in the darkness [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shioon Ogami
Nidaime Yamikage
Nidaime Yamikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
505/1000  (505/1000)
Affinités : Katon, Raiton et Fuuton.
Modus Operanti: Ne jamais abandonner !

MessageSujet: Come with me in the darkness [En cours]   Lun 27 Juin - 20:28


~ Roliste ~
Nom(facultatif): Master.
Prénom(facultatif): Chief.
Age: Plus que moi, mais moins que toi. J'ai le tien et non.
Temps depuis lequel vous avez commencé le RP: 2 ou 3 ans...
Pays: Je viens du Dauphiné !
Comment avez-vous connu le forum:Je suis modérateur dessus.
Qu'est-ce qui vous a attiré sur notre forum? Moi, moi et moi.
Code des règles: Check !
Une suggestion? Je veux les cadres de N3 !






~ Personnage ~
Nom: Asano
Prénom: Nero
Surnom(facultatif): aucun pour l'instant.
Age: dix-sept ans.
Grade désiré: Yamikage.
Descriptions physique:

Nero est un jeune homme âgé de dix-sept ans mesurant le mètre quatre-vingt pour un poids de soixante-douze kilos. De type caucasien, le teint de sa peau s'accorde parfaitement avec ses cheveux argents aux reflets d'onyx.
Son visage est délicat : un petit nez, un fin menton et une maigre bouche le composent. Des yeux intrigants s'y ajoute. En effet, ils ont la particularité de changer de couleur en fonction de son humeur : or quand il est attentif, rouges quand la fureur du combat le prend, bleus quand il réfléchit, noirs dans les mauvais jour, verts à l'heure du thé, violets quand il est avec ses sœurs ou que l'on parle d'elles et marron le reste du temps. Cette particularité a ses avantages comme ses inconvénients. Elle peut tromper ses adversaires sur la possession d'un dojutsu inexistant, comme permettre à quelqu'un le connaissant bien de déchiffrer certaines de ses actions. Nero, bien que cela le déconcertait quand il était gamin, a vite appris à en faire fi.
Une silhouette svelte accompagnée de longs bras et fines jambes font de lui une personne se mouvant facilement et possédant une grande adresse. D'ailleurs il se plaît à faire quelques tours de passe passe pour se divertir ainsi que ceux qui le regardent. De plus, son corps bien sculpté ravit les dames et lui procure la force nécessaire pour manier sa lame : Red Queen. Cette arme à un tranchant lui a été offerte par son père adoptif lors de son entrée à l'Académie Shinobi. Lame à une main, sa poignée de cuir qui s'est vue ajouter une manette. Une simple pression sur celle-ci libère un liquide sur toute la lame, s'enflammant au moindre contact. Depuis qu'il l'a obtenue, il ne s'en est jamais séparé et cela durera.
Pour ce qui sont des vêtements, il a opté pour une tunique tout autre que celle des ninjas. Il porte un jean foncé maintenu par une ceinture à boucle d'acier. Un justaucorps abysse par-dessus lequel un survêtement en lanières de cuir couleur sang brodées d'or vient s'ajouter. Sur le tout, il met une longue veste sombre au revers pourpre avec, brodé sur l'épaule gauche, le signe cabalistique du Fossoyeur. Pour ranger Red Queen, il a fixé un fourreau dans son dos grâce à une lanière allant de son côté droit à son épaule opposée. Quoiqu'il advienne, il porte un bracelet de cuir, premier cadeau de ses sœurs. A cela vient s'ajouter une paire de botte usées par le temps.
Il nous reste un dernier point à abordé dans cette description : son bras droit. Masqué la presque totalité du temps par des bandages, il est le cadeau démoniaque que le Fossoyeur lui a fait lors de leur fusion. Nul ne sait ce qui y est dissimulé, car ceux qui l'ont vu reposent désormais six pieds sous terre.


Description mentale:

Au cours de la vie, de nombreuses épreuves se mettent en travers de notre chemin. Chacune d'elles nous forge un peu faisant de nous ce que nous sommes. A dix-sept ans, Nero en a vécu plus que certains des anciens du Pays du Bois. Dès son enfance, il en eut à affronter et ce sont elles qui l'ont rendu tel qu'il est. Rien d'autre.
La mine souvent sombre, il lui est arrivé de haïr la vie à plusieurs reprises. Seules ses sœurs sont les rayons de soleil qui lui permettent d'avancer. Pour elles, il serait près à tout. Afin que ces dernières puissent vivre dans la félicité, il a entrepris de devenir Yamikage et de faire du Pays du Bois le sixième grand pays.
Nero a eu quatre parents : deux adoptifs et deux biologiques. Pour les parents adoptifs, bien que leur relation ne fut pas des meilleures, et bien qu'il le nie, il leur voue un profond respect pour l'avoir sauvé et fait de lui ce qu'il est actuellement. Quand aux parents biologiques, il ne leur a jamais exprimé que sa haine et son dédain. Il en va de même pour son frère jumeau. Nul doute que la disparition de ces trois personnes ait un rapport avec lui.
De sa famille adoptive, il tira beaucoup de choses. La plus marquante est le calme déconcertant qu'il affiche - tant qu'il ne s'agit pas de ses sœurs ou d'un combat. En politique, et dieu seul sait comment il l'exècre, il affiche toujours un visage serein et même quand cela vire au vinaigre. Quand on parle de ses sœurs, il est plus soucieux plus protecteur et cela peut vite dégénérer. Au combat, c'est une joie macabre qui s'empare de ses traits le faisant devenir un démon.
Autre enseignement qu'il tira de sa seconde famille fut la dégustation de thé. En effet, il en consomme toute les deux heures dans le lapsus temporel de huit heures à 22 heures. Un type de feuille différent est utilisé à chaque horaire : à 8 h, le Shincha ; à 10 h, le Matcha ; à 12 h, le Sencha ; à 14 h, le Hojicha ; à 16 h, le Gyokuro ; à 18 h, le Genmaïcha ; à 20 h, le Tamaryokucha et à 22 h le Kukicha. Le Sencha est aussi pris tout au long de la journée, car les autres boissons lui sont insupportables. On le voit donc souvent accompagné d'un homme de main portant une mallette métallique qui s'occupe constamment de préparer les boissons de son maître.
Nero possède des connaissances phénoménales pour son jeune âge ! Lors de sa fusion avec le Fossoyeur, il s'est accaparé tout son savoir. Néanmoins, l'être antique, n'ayant jamais quitté les foret du pays du bois possédait que des informations limité sur le Yuukan hormis son lieu de domicile ou il sait tout sur tout ! Le jeune homme compte bien mettre à profit tout se savoir dérobé.
Bien qu'il possède une passion inexorable (ou presque) pour le combat, voir des personnes causer la destruction ou des agressions le débecte. Cela lui rappelle les abominations qu'étaient ses géniteurs et il ne peut s'empêcher d'allait intervenir. Mais son calme ne permet pas tout le temps de retenir sa passion du combat et cela peut dégénérer pour les sujets les plus graves...


Histoire:

Chapitre premier : D'un père à l'autre, le commencement.


Né le Shimotsuki Nanoka d'une année inconnu, Nero fut le premier des jumeaux à respirer et le premier qui devait s'éteindre...
Deux ans avant la naissance de ses deux fils, Yukimura Asano, chef du clan du même nom avait reçu la visite d'un homme que l'on aurai pu prendre pour un fou quelconque. Lors d'une nuit d'orage, il pénétra dans la bâtisse du jeune couple, le corps recouvert de sang en prononçant une simple tirade avant de sombrer dans la mort : « Deux fils naîtront ! Un aux cheveux ébènes porteur du mal et l'autre aux cheveux argents signe du renouveau ! L'un ne peut vivre tant que l'autre respire ou le Pays du Bois sera plongé dans le chaos ! ». Tout en se débarrassant du corps de l'inconnu qui s'était effondré sans raison, le chef Asano ne pouvait s'empêcher de se remémorer les paroles qu'il avait entendu.
Il aurait pu faire comme si elles n'avaient jamais été prononcées, mais il était trop superstitieux et cela le hanta jusqu'au Shimotsuki Nanoka, deux ans plus tard.
Lorsque sa femme finit de mettre au monde les deux fils, il les dévisagea tour à tour. Le vieux fou avait raison : l'un avait des cheveux ébènes l'autre argents. Devant cette fatalité, il devait faire un choix, car l'un ne pouvait vivre avec l'autre sans provoquer le chaos. De cela, Hayashi no Kuni n'en avait pas besoin ! Il n'avait d'autre choix que d'en éliminer un... L'enfant du mal ou celui du renouveau ? S'interroger lui était inutile, il savait que faire. Tuer celui d'argent, car l'ébène pourrait bien mieux servir ses noirs desseins. Sans vergogne, il s'empara de l'ainé et se rendit près d'une trouée. Pourquoi se salir les mains alors qu'une chute dans les terres-basses fournirait le même résultat ? Sans pitié, il jeta son fils. Nero chuta... Chuta... Chuta jusqu'à atterrir dans une toile. Il était vivant, mais plus pour longtemps. En effet, l'arachne fongieuse sortait de son entre devant cette proie inopiné. Se nourrir d'un nourrisson que pouvait-elle rêvait de mieux ? Voyant le monstre qui se rapprochait de lui, poupon cria. Ce cri alerta un groupe de chasseur qui immédiatement se rendit à la source. Voyant l'arachnée s'approcher de l'enfant, ils attaquèrent et en vinrent à bout avec leurs compagnons animaux. Le chef, à l'aide de sa lame, se fraya un chemin jusqu'au nourrisson. Arrivé à son niveau il le prit dans ses bras et dit : « Désormais, tu te nommera Nero et tu sera mon fils. Ce soir, nous fêterons dignement ta venue au monde ! ». Sur ces mots, il fit signe à ses hommes de le suivre pour remonter au terres-hautes. Cet homme se nommait Fuutatsu Hanya et il était le Yamikage d'Hayashi no Kuni !


Chapitre deuxième : Désespoir et renouveau, le début d'une vie.

Bien que nul ne connaissait les vraies origines de Nero, tous le traitait comme un Hanya. Personne ne savait de quelle famille il venait et Fuutatsu espérait intérieurement qu'il était un fils de son clan pour pouvoir lui apprendre tout les secrets du lignage d'Arthémis. Les années passèrent et le jeune bambin devint un jeune garnement qui passait plus de temps à chasser des dragons qu'à étudier. Les brimades de son pères n'arrangèrent pas les choses, bien au contraire il pratiqua la chasse au monstre imaginaire avec bien plus d'ardeur. Puis vins, vers l'âge de sept ans, les tentatives de suicides. Il se sentait inutile. Ses parents essayèrent de comprendre le pourquoi du comment, mais rien... Ce ne fut que le jour où Fuutatsu, lors d'un repas, tentait sa dernière carte que Nero retrouva le sourire. En effet, il lui avait déclaré : « Fils, tu es un Hanya. Le fils unique du chef du clan Hanya ! Tu es destiné à me succéder lors de ma mort à la tête des fidèles hommes et femmes de notre clan. Tu n'es pas inutile ! Et pour te montrer que je souhaite que ton bonheur, je vais t'inscrire à l'académie ninja malgré ton jeune âge. Là, tu apprendras à te battre et tu pourras enfin affronter les monstres que tu as si ardemment souhaité abattre ! ». Dés le lendemain il était à l'académie et sa formation d'aspirant ninja commençait.
Au départ, il trouva amusant de tenter de créer des clones au forme des plus grotesques, mais comme tout, cela le laissa et il se montra désinvolte. Comme les professeurs s'y attendaient, il rata l'examen. Son jeune âge était la raison publique, mais en réalité Nero savait parfaitement faire les exercices demandés et ce fut par accès d'ennuis qu'il les échoua. Son père, qui connaissait la véritable raison lui avait passé un sacré savon, puis il avait fait une promesse : celle de l'emmener dans les terres-basses et de lui révéler une sombre vérité une fois qu'il serait ninja. Possédant cette nouvelle raison pour avancer, le jeune Hanya reprit de plus belle ses études et obtint son diplôme avec une facilité pour le moins étonnante. Nul ne fit la remarque et ce fut empli de fierté qu'il se présenta devant son père.
Fuutatsu attendait son fils sous une arche de bois sculpté. Dans ses bras, il tenait un morceau de tissu. Quand Nero lui annonça la nouvelle il lui remis. Dedans se trouvait Red Queen. Le jeune ninja était émerveillé par la beauté de ce cadeau. Timidement, il demanda en quelle honneur. La réponse ne tarda pas : « Mon père, lors de mon acceptation en tant que ninja me l'offrit, il en fut de même pour lui de son grand-père et ce jusqu'au méandre de notre généalogie. En plus d'être un héritage familial il a deux autre signification : la première est quelle te désigne comme futur chef Hanya et la deuxième est personnel. En effet c'est à l'aide de cette lame que je t'ai tiré de la toile d'arachne où je t'ai trouvé. Oui, tu n'es pas mon véritable fils même si je te considère comme tel... ». Bizarrement, Nero ne fut pas choqué. Il avait toujours su. Mais qui était alors ses t de vrai parents ? Pourquoi l'avait on jeté ? Tant de question fusé et son père adoptif y répondait avec le peu d'information qu'il possédait. Quand son héritier eu fini de l'interroger, il lui dit de le suivre. Ensemble, il se rendirent près d'un des élévateurs où trois autres hommes les attendaient : ils allaient en terre-basse. La descente ne fut pas longue, puis vint le temps de chercher une proie à abattre. Marchant dans les sombres recoins de la terre hostile, ils finirent par tomber sur un kavru. Fuutatsu souhaitait que le groupe continua son avancé, car cette créature était bien trop dangereuse pour son fils. Mais ce ne fut pas l'avis de ce dernier. Tout en chargeant, il dégaina Red Queen et usa, sans s'en apercevoir, de son kekkai genkai pour ralentir son adversaire et, ainsi, le tuer d'un unique coup. Son père avait tout de suite remarqué l'usage de l'art de la gravité. Il y garda pour lui. L'heure n'était pas aux interrogations. Son fils avait tué sa première proie ! Les membres de l'escouade l'ovationné déjà. Il fit de même. Peu de temps après, ils remontaient : la soirée allait être longue, car chez les Hanya la première proie abattu était un grand évènement, très grand évènement.


Chapitre troisième : Nouvel objectif, tension et enquête.


Quatre année passèrent et Nero atteint enfin le grade de jônin. Il avait douze ans. Cela était, certes tôt, mais de nombreux ninjas l'avaient déjà fait avant lui. Ce n'était donc pas un exploit. Il passait la majorité de son temps en mission, prenant constamment celle où l'affrontement était certain. Pendant les rares permissions qu'il prenait, il descendait dans les terres-basses pour chasser. Sa vie ne servait plus que le combat. Au grand damne de son père...
Fuutatsu avait bien essayé à plusieurs reprises de résonner son fils, mais en vain. Rien ne parvenait à lui faire oublier le plaisir d'affronter, la lame à la main, le danger. Les nombreuses discussions qu'ils eurent sur ce sujet les mirent en froid. Leur relation était désastreuse, à un tel point qu'il arrivait à Nero de ne pas rentrer. De plus, l'enquête sur les véritables parents de son garçon n'avançait pas. Quatre années et aucun résultat... Cela entachait son moral et il assurait de moins en moins bien son poste de Kage. Le déclin d'Hayashi no Kuni avait commencé.
Nero se souciait guère de son père. S'était sa vie et il avait le droits d'en faire ce qu'il voulait. Il chercha un appartement et, grâce à l'argent des missions s'en acheta un petit en pleine ville dans une rue marchande. La proximité des boutiques lui permettait d'acheter ce dont il avait besoin rapidement avant de partir en mission où pour renflouer sa mallette à thé.
Un jour alors qu'il venait d'acheter des feuille de Sencha, deux fillettes l'interpellèrent par un onii-san ! Il se retourna. Quand elles le virent de plus près, elle s'excusèrent et le prièrent de ne pas le frapper. Leur dernière demande l'irrita. Que faisait leurs parents pour qu'elles aient si peur de recevoir des coups ? Il devait tirer cela au clair. Affichant son plus beau sourire, il leur dit qu'il n'y avait pas de mal et leur posa quelques question : Comment vous appelez-vous ? Quelle âge avez-vous ? Que faites-vous seul et qui est votre frère qui me ressemble tant ? Les gamines, devant tant de gentillesse répondirent à tout. Elles s'appelaient Musubi et Tsukiomy Asano. Elles étaient âgé respectivement de six et neuf ans. Leur père les envoyaient souvent faire les courses seuls. Elles n'expliquèrent rien de plus à ce sujet. Par contre, pour leur frère, elles eurent la langue facile. Il était identique à Nero hormis les cheveux qu'il avait ébène et la couleur de ses yeux. De plus, il était très méchant et n'arrêtait pas de les frapper. Il les terrorisait. Devant tant de cruauté, Nero eut un nœud dans l'estomac. Il ne pouvait pas rester impassible !
Sous le prétexte qu'il s'inquiétait pour elle, il proposa de les raccompagner. Elles refusèrent. Leur père les réprimanderait si elles revenaient avec inconnu. Le jeune Hanya dit qu'il comprenait et les laissa partir. Néanmoins il les suivit jusqu'à leur demeure. Et qu'elle demeure ! Elle n'était autre que celle du chef Asano ! Cela devenait de plus en plus inquiétant... Il ne tira pas grand chose de plus de cette première visite, mais avec le temps tout deviendrait clair. Une nouvelle raison d'avancer s'était mis en travers de sa route : celle d'offrir une vie meilleur à Musubi et Tsukiumy.
Pendant près de deux ans, il rencontra les jeunes filles, tirant de chacune de ces rencontres des informations sur leur vie. Au fil des discussions, il s'attacha à elle ce qui augmenta son ardeur pour les aidés. Mais il n'avançait pas dans son enquête... Certes, les parents et le frère était foncièrement mauvais, mais cela n'était pas suffisant pour intervenir via des moyens diplomatique. Tout aurait pu être réglé dans le sang. Si facilement... Cependant, cette solution était à proscrire. Rien ne garantissait qu'elles se remettraient du choc du décès de leur famille. De plus, il n'était pas dis que leur oncle et tante soit meilleur... Il lui fallait d'autre donnée ! Et il n'y avait qu'un moyen de les avoir : le père de la forêt.


Chapitre quatrième : Le père de la Forêt, entrée dans les ténèbres.

Le père de la forêt... Beaucoup de conteur en parles. Être vénérable vivant au cœur même des terres-basses parmi les ruines d'ancienne civilisation. Il prend l'aspect d'un arbre, d'une statue ou même d'un vieillard selon les récits. Les légendes veulent qu'il sache tout de ce qui se déroule en Hayashi no Kuni et qu'il partage son savoir avec quiconque qui réussit à l'atteindre. Mais nul n'y est parvenue, car les pièges pour y parvenir son sans failles...
Nero doutait de la véracité de cette légende, mais qui ne tente rien, n'a rien. Au première lueur d'un pâle matin d'automne, il prit ses affaires et se rendit à l'élévateur le plus proche. Il l'emprunta. Les terres-basses... La journée ne serait pas de tout repos.
Marchant dans les marécages putrides, il fit quelques rencontres désobligeante. Risible. Il s'en débarrassa comme on jette un vieux vêtement. Au combat, toute sa puissance était dévoilé et elle était grande. Toute la mâtiné il avança. Une seule direction : le Nord.
D'un coup, le décors changea. Une brume étouffante s'enroulait autour d'antiques bâtiments, vestige d'ancienne civilisation inconnu des hommes de cette époque. Des débris jonché le sol. Tout n'était que ruine. Redoublant de vigilance, Nero continua son avancé. Il approchait du but.
Un mouvement sur sa droite attira son attention. Il s'y dirigea. Un Kavru, non une créature pestilentiel qui fut un Kavru surgit. D'un coup de Red Queen, il la découpa libérant un nuage verdâtre. Qu'était-ce donc ? Il s'approcha. De la chair pourri couverte de pustule. Sans prévenir le monstre se releva et via une longue tentacule qu'il avait gardé secrète entaillé le bras droit de Nero. Meurtri, le jeune homme recula et se mit en garde. Il n'allait pas se laisser faire ! Usant de la gravité, il cloua la créature au sol, puis il enflamma Red Queen avant de la tailler en pièce. Cela le clouerai au sol pour un moment !
Abandonnant la créature au flamme, il se remit en marche en redoublant de prudence. Cette zone était dangereuse, trop dangereuse. Il n'avait jamais tremblé, jamais. Mais là, il tremblait. Un lieu maudit, voilà où il se trouvait.
Sans prévenir, des hommes surgirent de toute part. Non, des ombres. Bien qu'ils avaient l'aspect d'humains, ils étaient aussi noir que les ténèbres. Jouant de son épée, Nero lutta. A coup de Red Queen, il les tranchait. A chaque coup, un disparaissait, mais deux se levaient. Une marée sans fin s'avançait vers lui. Submergé par le nombre il écopa de nombreuses blessures. Il devait tout lançait pour survivre.
Concentrant tout son chakra dans sa paume gauche, il en propulsa une onde dévastatrice qui anéanti tout ses opposants. Il était en vie, mais épuisé.
A bout de force, il s'effondra. Dans un tel état de faiblesse, il ne se donnait plus longtemps à vivre. C'est alors qu'ils arrivèrent. Deux abominations tous droit sortis des enfers.
Un était un être démesuré fait de tentacule visqueuse de couleur brunâtre. Dessus une immense gueule s'ouvrait et se refermait laissant échappé des bouffé d'un gaz immonde. Il était comme le kavru. Un être pourri, mais vivant.
Le deuxième était de la taille d'un homme. Il était composé d'écorce pour corps et de branche pour bras. Ses yeux était deux magnifique ambre. Il flottait.
L'immondice s'avança près de Nero en riant de tout son soûl. Un nouveau repas se présentait à lui. Il s'empara du jeune homme et joua de sa tentacule sur sa joue. Mais avant, il s'emparerait de sa connaissance.
A côté de lui l'être flottant était défiguré par un rictus malsain. L'humain venait de causer sa perte en ce rendant sur leur territoire. Pour le remercier d'offrir sa chaire, il allait lui dire une chose. Oui, il allait lui dire de quel main il allait mourir :
« Bienvenue, humain dans le territoire des ténèbres et des ombres. Nous sommes les piliers d'Irika ou d'Hayashi no Kuni comme vous la nommait. Je suis Calamity, le fils des ombres et le manipulateur du mal et mon compagnon est Fossoyeur, les ténèbres et procréateur du mal. Merci d'être venu nous offrir ton savoir et ta chair. Ta mort nous empli de joie ! »
Et il rit, rit d'un rire macabre tandis que son compagnon venait d'enfoncer sa tentacule dans le crâne de Nero...


Chapitre cinquième : Lutte d'esprit, l'heure de la vengeance.


Tout était noir. Les ténèbres était là et il étai démuni. Nu. Le Fossoyeur envahissait peu à peu sa conscience, lui retirant lentement la vie. Il allait périr... Non, il ne mourrait pas ! Les deux filles avait besoin de lui ! Se servant d'elle pour retrouver la raison, il changea la donne. Il ne se laisserait pas faire. De façon brutal, il reprit le contrôle de sa conscience. Mais il n'en resterait pas là. A son tour, il attaqua. Violant, bafouant, s'appropriant, il s'empara des pensée, de l'esprit du Fossoyeur qui devant tant de force d'âme ne pouvait lutté. Encore une seconde et ce fut fini. Le Fossoyeur n'était plus et Nero s'était tout accaparé de lui.
Réintégrant la réalité, il se retrouva devant Calamity. Il avait le visage décomposé. Son frère n'était plus et Nero était plus puissant que jamais. En effet, lors de la fusion, Nero s'était vu doté d'une nouvelle arme : son bras droit. De plus, il découvrit qu'il avait le contrôle sur une foule de créature tous plus inquiétante les une que les autres. Et pour finir, il savait. Il savait tous se qui concernait Hayashi. L'acte méprisable qu'avait commis son père à sa naissance. Yukimura Asano... Père détestable qui maltraité Musubi et Tsukumy, ses sœurs. La haine et la colère le consumèrent. L'heure de la vengeance avait sonné.
De sa nouvelle arme il s'empara de Calamity. Ce dernier essaya en vain de se défaire de la poigne du jeune garçon. Par sa nouvelle force, il passa un pacte de Kuchyose avec l'être démoniaque. Cela fait, il lui devait obéissance et s'il tentait le moindre coup fourré, il rejoindrait Fossoyeur. Ayant fini en ce lieu, il prit le chemin du retour. Il avait à faire.

* * *

Tout était silencieux. A cette heure tardive, ses sœurs devaient dormir. Ne se souciant guère de la discrétion, il prit la porte de devant. Après tout il souhaitait que l'abomination qui l'avait fait voit qui lui arrachait la vie. De son bras démoniaque, qu'il avait enroulé dans du tissu pour ne pas se faire remarquer, il toqua délicatement. Il ne devait pas réveiller les jeunes filles.
Sans tarder un jeune garçon aux cheveux ébènes vint lui ouvrir la porte. Son frère jumeaux. Lui aussi avait battu les jeunes filles, comme la mère et le père. Tous allaient périr.
D'un geste il dégaina Red Queen et l'enfonça dans son thorax. La lame le tua sur le coup. San pitié il jeta le corps. Le bruit alerta la mère qui se hâta dans le couloir. Elle cria. Trop tard. Nero avait déjà son bandage sur sa bouche. De l'autre main, il lui trancha la gorge qui déversa un flot de sang. Plus que le père.
Le jeune fils déchu attendit. Attendit. Attendit. Rien, il ne vint pas. A pas de loup, il commença à le chercher. Il le trouva dans le onsen avec deux maîtresses. De dos, ils ne le virent pas entré. A l'aide deux Kunai, il les tua. Devant la mort de ses deux compagnes, Yukimura se retourna. Nero se tenait devant lui, son bras démoniaque libéré. A l'aide de ce dernier, il s'empara de la gorge du chef Asano. Il pressa. Le cou se brisa et la mort s'empara du dernier des trois. En se débarrassant du corps, le jeune homme dis : « Adieu père ».
Il avait accompli sa vengeance, il ne lui restait plus qu'à brouiller les preuves.


Chapitre sixième : Explication, le début d'une nouvelle ère.


Grâce à la connaissance apportée par le Fossoyeur, il lui fut facile de rédiger la lettre de suicide des trois membres de sa famille. Dedans il expliqua la naissance des jumeaux et le meurtre du fils argent en le jetant dans une trouée. Ne pouvant plus vivre avec cet incident sur la conscience, ils se sont suicidé. Leur fils aux cheveux ébènes faisant parti de la conspiration il fit de même. Personne ne s'interrogea sur la mort des deux maîtresses. Tous avaient un doute sur la raison, mais personne ne la prononça... Les deux filles furent confiées à leur tante Ijima Asano qui fut nommée dirigeante du clan. Cette nuit fut une des plus sanglantes de l'histoire d'Hayashi no Kuni.
Personne ne se doutait de l'implication de Nero et quand Fuutatsu eu vent de cette histoire tragique il demanda à son fils s'il voulait réclamer son héritage légitime. Il répondit que non. Le jeune homme avait d'autre projet et cette carte ne devait être jouée qu'au moment propice.
Deux ans passèrent et Nero continua de fréquenter ses sœurs. Il leur révéla même qu'il était leur frère, mais en leur faisant juré de ne jamais rien dire tant qu'il ne leur aurait pas permis. Elles promirent.
Fuutatsu décéda en plein hivers. La machine était en marche. Nero devint le chef du clan Hanya. C'était la première étape. La deuxième ne tarda pas à suivre. Lors de son accession au poste de Yamikage, Ijima Asano décéda. La raison fut inconnu. C'est à ce moment que Nero fit son apparition. Armé de preuve en béton, il prit le contrôle du clan, récupéra la garde de ses sœurs et devint le Yamikage. Devant cette suite d'évènement, un mouvement de révolte monta. Il fut réprimé. Ensuite, il annonça son projet : celui de faire d'Hayashi no Kuni le sixième grand pays. Au travers d'un magnifique discours, il fit vibrer la population. Tous était près à réaliser le rêve qu'il leur avait présenté. Le bois allait enfin révéler sa vraie nature. Celle d'une puissance capable de faire trembler le Yuukan !






[/center]


Revenir en haut Aller en bas
Sunsay Higure
Godaime Raikage
Godaime Raikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
650/1000  (650/1000)
Affinités : Fuuton, Raiton, Hakkooton
Modus Operanti:

MessageSujet: Re: Come with me in the darkness [En cours]   Lun 29 Aoû - 17:53

Présentation très sympathique ( j'avais eu des bribes mais une fois à l'écrit cela a une toute autre saveur ) J'ai du repérer une ou deux fautes dans le tas mais rien de grave.
Bref je fait pas attendre plus longtemps ...

Validé ^^ tu peut faire ta fiche jutsus ^^

( et pour ce qui est des cadres, j'ai toujours pas trouvé comment centrer l'avatar donc pour le moment ... )



Incarne aussi Kaimetsu Higure et Chõ Masamune
Revenir en haut Aller en bas
 
Come with me in the darkness [En cours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Memories :: Archives :: Archives administratives :: Présentations-
Sauter vers: