AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Chõ Masamune - Nukenin de rang A ] Chõ Masamune ... Sabre au clair ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sunsay Higure
Godaime Raikage
Godaime Raikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
650/1000  (650/1000)
Affinités : Fuuton, Raiton, Hakkooton
Modus Operanti:

MessageSujet: [Chõ Masamune - Nukenin de rang A ] Chõ Masamune ... Sabre au clair ...   Mer 16 Mar - 10:41


~ Roliste ~ Nom(facultatif): Patate
Prénom(facultatif): kent ( Mon identité est super patate mais faut le garder secret ^^ )
Age: bleu !
Temps depuis lequel vous avez commencé le RP: 8 secondes 32 mais je suis déjà très bon ^^
Pays: Dites-nous si vous venez d'un autre pays que la France, parfois certaines expressions inconnue dans l'hexagone pourrait être utilisées si vous êtes Québécois ou Belge et pourraient vous handicaper pendant qu'on s'occupe de votre présentation
Comment avez-vous connu le forum:Par Top-site? Google? Par un Ami? Par un Partenariat?
Qu'est-ce qui vous a attiré sur notre forum? le pot de vin qu'on m'a versé
Code des règles: Validé By Sunsun ^^
Une suggestion? Libérez les chenilles opprimées !!!!



~ Personnage Chronicles ~
Nom: Masamune

Prénom: Chõ

Surnom(facultatif): L'homme aux milles lames ou Sang d'acier.

Age: 25 ans

Grade désiré: Nukenins de rang S

Descriptions physique:

Malgré les couleurs discrètes qu'il porte, il ne passe jamais inaperçu car il ne tarde jamais à enfreindre la loi, de quelque façon que ce soit. Le cuir est on ami, un cuir noir et mat. C'est de quoi est fait la plupart de ses vêtements, offrant à la fois souplesse et résistance aux coups et tout cela dans un style le plus souvent sobre. Seules ses chaussures s'offrent un peu d'excentricité en arborant une large pointe sur le haut de l'avant du pied, sans pour autant qu'elle puisse percer mais cette pièce de métal est clairement pas là par hasard. Son visage ne porte pas de marques, pas de cicatrice. Les yeux ébènes et il en est de même pour ses cheveux qui sont plutôt cours et forment un ou deux épis sur sa tête. Sa gestuelle est clairement agressive, c'est d'ailleurs en partie pour cette raison qu'il se fait rapidement repérer par les autorités quand il arrive à un endroit. Il traîne souvent la clope au bec, accessoire dont il se sert parfois en combat pour attaquer l'adversaire, écrasant cette dernière sur le front de ce dernier. Rien de bien étrange ou remarquable, si ce n'est la grande épée qu'il porte dans le dos. Enfin par épée, il faut l'avoir déjà affronté pour en savoir plus sur l'objet.Elle possède un mécanisme à usage unique, libérant de l'eau sous pression au devant , créant une lame aqueuse extrêmement tranchante et rendant les attaques utilisées ainsi beaucoup plus dangereuses qu'habituellement. Pour la déclencher, une poignée sert également de garde à cette dernière grâce au pouvoir de Chõ se trouve près du manche qu'il durcit pour ne pas la déclencher accidentellement.

Description mentale:

Chõ est un hors la loi. Il n'en tiens d'ailleurs pas compte. S'il lui prends l'envie de faire quelque chose, il le fera sans même penser aux conséquences. Aucunes considération pour l'autorité que représentaient la police ninja à l'époque ou les Oinins qui le poursuivent aujourd'hui. Il les écrase sans distinction. Les seuls à en réchapper, sont souvent les femmes et les enfant civils, que son modus operandi lui interdit d'éliminer. Il peut aussi s'il trouve que la cible n'est pas assez intéressante à son gout, utiliser l'acier de son épée sans activer sa capacité et ainsi l'utiliser en tant qu'arme contenante. Il est violent par nature et son passé de déserteur par nécessité, à cause de son comportement naturel, n'a pas arrangé les choses. Viols, vols, kidnappings ou assassinats pour gagner sa vie, rien ne l'effraie ou le dégoûte. Il cherche toujours à combattre plus fort que lui, mettant à l'épreuve ses créations d'acier. Si avec une attitude pareil on pourrait croire qu'il se balade avec un petit pois à la place d'un cerveau, ce n'est pas le cas. S'étant jeté à corps perdu autant dans son art que dans l'hérédité de sa famille, il utilise ses techniques de manière stratégiques, cherchant à amener son adversaire à l'endroit qu'il aura désiré pour l'achever. Il est de nature calme ( même s'il fait beaucoup de bruit en général, il y a clairement une différence entre les phases calmes et énervées ) desquelles il peut passer de l'une à l'autre en quelques instants. Calme mais tout de même grande gueule donc.

Histoire:

Neuf ans .. C'est à neuf ans que commence réellement l'histoire de Chõ dans les plaines humides de Kiri, nation mère des épéistes du même nom. Issu d'une famille de forgerons, il appris très tôt à le manier pour forger le métal sur l'enclume. Forgeant lame sur lame, le jeune garçon faisait croître son art à une vitesse considérable et l'enfant s'en vantait ouvertement. Mais son père n'était pas de cet avis, prétextant qu'il n'avait pas encore compris l'essence même des techniques de forge de la famille. Frustré par ce refus de reconnaissance paternelle, le jeune Chõ l'attaqua à l'aide d'une de ses créations qui se brisa à la fin du combat, entaillant avec le reste de la lame la jambe de Karui, son père. L'homme rangea son arme dans son fourreau alors que son fils jetais la sienne au sol dans un bruit métallique.

" Tu comprends pourquoi tu n'est pas encore prêt ? Ton Naginata s'est brisé en un rien de temps et avec ta seule force d'enfant. Que ce serait t'il passé si elle avait été entre les mains d'un vrai guerrier ? "
" De nous deux, il n'y a que toi qui est blessé. Il est facile de tirer une conclusion à ça. "

Sans un mot de plus, l'enfant tourna le dos à son père et ne laissa même pas un regard derrière lui à ce village qui l'avait vu naître. Ce qu'il n'avait pas pris conscience à l'époque, c'est que son père avait été incapable de blesser la chair de sa chair. Persuadé de sa supériorité, il erra un temps sur les routes à la recherche d'un emplois dans une forge, qu'il trouva assez vite avec le nom qu'il portait. En effet, la famille Masamune était réputée pour son talent dans la création d'armes et c'est ce qui aida à son embauche. Rapidement rattrapé par sa vantardise au fil des ans, il finit par dans un premier temps s'en prendre physiquement à ceux qui critiquaient ses lames, puis dans un second temps, il fut recherché par la police pour meurtre de la même personne qui s'était reçu l'éclat de sa propre lame en plein coeur; lame qui avait été forgée par Chõ lui même. Tout l'accusait mais refusant une fois de plus d'avouer son manque de talent, il préféra endurer l'avis de recherche émis par la police.

Même s'il ne voulait pas s'avouer moins talentueux que ce qu'il disait être, il se dirigea vers son ancien village. Son père était encore le maître de la forge et continuait à distribuer son art à qui voulait l’apprendre. Le jeune Chõ était devenu grand et avait maintenant 17 ans.


" Tu veut une revanche ... ? Je croyait que tu avait gagné, normalement ce sont les perdants qui demandent cela ... "
" La ferme le vioque ! Tout ce que je demande c'est un putain de combat ! "
" D'accord si c'est ce que tu veux ... Mais je te considérerait comme un adulte cette fois ... Je ne retiendrait pas mes coups comme je l'ait fait la dernière fois ... "

L'esprit du jeune homme lui rappela le dernier combat, les instants où son père avait retenu sa lame. Cette seconde d’inattention permit à son d’inattention de joindre les mains, collées l'une à l'autre, laissant s'échapper du sol une lame gigantesque qui en plus de briser en deux l'arme d'ont s'était muni Chõ, tranchant le torse du jeune homme de parts en parts. A genoux et humilié, il ne pouvait que reconnaître qu'il avait vécu dans l'erreur jusqu'ici. En un instant tout avait basculé dans l'esprit de Chõ. Ce dernier resta sur place, à genoux, la nuit était maintenant tombée et il ne comprenait toujours pas où il n'avait pas compris ce qu'il c'était passé. Karui venait d’apparaître devant lui, le visage fermé. En voyant la figure paternelle, il s'inclina le plus bas qu'il pu, si bien que sa plaie au torse venait de se rouvrir.

" J'le dirait pas deux fois le vieux ... Je ... J'aimerais que tu m'enseigne la voie de la forge que tu a suivie. J'ai vu que je n'était pas aussi bon que je le pensait ... "
" Relève toi ... Après tout comment ne pas te pardonner ? Tu est mon unique fils ... En plus ta mère me tanne pour que je te force à rentrer ... "

Sans plus de cérémonies, Chõ se releva et profita de la chaleur de son foyer qu'il avait quitté il y avait longtemps. Au bout de plusieurs mois et après l'entrainement intensif qu'il avait subi, des Oinins étaient arrivés dans le petit village, toujours pour cette histoire d'homicide. En ne se rendant pas à la police la première fois, sa peine avait peu à peu augmenter jusqu'à ce que sa tête soit mise à prix à un prix assez élevé pour susciter l'intervention de tels ninjas. Son père allait s'interposer quand il reçu un pain monumental de son propre fils, manquant de lui arracher une ou deux dents.

" Dégage le vioque ... Tu voit pas que tu gène ... ? "

En se retournant pour fuir, il laissa un dernier sourire à son père. En agissant de la sorte, les Oinins ne s'occuperaient pas de lui et se focaliseraient sur leurs cibles. Chõ était plus tranquille sachant cela et put se jeter à corps perdu dans la bataille sans craindre que sa famille y soit mêlée. Après cet évènement, sa voie était toute tracée et ce chemins ne reviendrait que rarement chez lui pour laisser en dehors de toute cette agitation les Masamunes, se laissant porter par la voie qui lui avait été ouverte par son père: La maitrise du Kouton !



Même perso dans Memories



Incarne aussi Kaimetsu Higure et Chõ Masamune
Revenir en haut Aller en bas
 
[Chõ Masamune - Nukenin de rang A ] Chõ Masamune ... Sabre au clair ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Memories :: Archives :: Archives administratives :: Présentations-
Sauter vers: