AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [ Karuo Kirintai - Nukenin de Rang S ] I've got the yubizumo power! Mwahahahaha!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sunsay Higure
Godaime Raikage
Godaime Raikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
650/1000  (650/1000)
Affinités : Fuuton, Raiton, Hakkooton
Modus Operanti:

MessageSujet: [ Karuo Kirintai - Nukenin de Rang S ] I've got the yubizumo power! Mwahahahaha!!   Sam 19 Fév - 12:00


~ Roliste ~ Nom(facultatif):
Prénom(facultatif):
Age: 991277-991260=?
Temps depuis lequel vous avez commencé le RP: En clair, quand avez-vous commencé à rp? Trop longtemps pour que je m'en rappel
Pays: Haute savoie (bah ouai, il parait que les papiers attestant du rattachement de la Yaute à la France sont pas signés...)
Comment avez-vous connu le forum: Lampe de poche!!!
Qu'est-ce qui vous a attiré sur notre forum? Si je vous dit yubizumo, vous me croyez?
Code des règles: Code Validé By Sunsun ^^ Faut vraiment que je lui vire son minibar histoire d'y remédier!
Une suggestion? M'apporter tous le saké du monde pour éviter qu'il ne finisse à feu et à sang...Sinon virer l'erreur de balise HTML qui fait que tous le post se retrouve en violet (c'est bête hein...) [ Edit by Sunsun : Bah oui mais si on modifie le code de base aussi t'a un résultat incertain xD, la preuve est que ton cadre est pas le même que tout le monde mdr ]




~ Personnage Chronicles ~ Nom: Kirintai

Prénom: Karuo

Surnom(facultatif): L’aveugle aux larmes de sang, le démon borgne, le dragon d’une nuit sans lune.

Age: 18 ans

Grade désiré: Nukenin de rang S

Descriptions physique: Karuo aurait pût être albinos, que personne ne s’en serait étonné, bien que se ne soit pas le cas. Sa peau est certes pâle et ses cheveux, descendants jusqu’au niveau de ses côtes, sont aussi blancs que la neige du pays du fer, mais cette perte de coloration est peut être due aux années à être enfermé dans des cachots sans lumière, ou aux expérimentations dont il était le cobaye…L’aveugle est tout de même dans la moyenne du haut de son mètre 84 et a un corps à la fois svelte et musclé, taillé pour les combats sans répits. Il porte des marques diverses d’armes tranchantes, de brûlures et autres blessures d’une vie de combats. Ses poings sont particulièrement abîmés par le nombre de coups qu’il a porté à ses proies, mais jamais il n’a décidé de les protéger ou de les cacher derrière des bandages. Une chose dans son physique est tout de même choquante : ses yeux, si on peut vraiment appeler cela ainsi. Son œil droit, au lieu d’être vert ou marron, est violet. Ni voyez pas la marque d’un dojutsu particulier, il s’agit juste d’une pigmentation particulière, peut être un héritage des gènes de son premier propriétaire…L’autre orbite en revanche est totalement vide et entourée de marques, comme si l’œil qui était à l’intérieur avait été arraché de force (ce qui est le cas en plus…). Un coup bien placé à cet endroit pourrait le tuer directement, mais Karuo s’en fiche royalement… (En fait, c’est qu’il n’y a jamais penser ^^’).Dans cette orbite se tenait autrefois l’un des blasphèmes du monde, un sinistre sharingan crée de manière artificielle. Il est à noter que son seul œil est presque toujours immobile, l’un des seuls signes « visibles » de sa cécité.
L’aveugle ne porte pas de vêtements qui signaleraient qu’il est un shinobi, si ce n’est la grande quantité de fourreaux contenant kunais et autres lames de lancé qui parcourent son corps. Il porte des vêtements décontractés, un pantalon de toile noire, une chemise de la même couleur et un veston de cuir, marron celui-ci, sont son apanage habituel, auquel on rajoute un bandeau de soie (noir) qui recouvre son œil et son orbite vide, plus des sandales de ninja (noires). On note 5 poches à shuriken sur chacune de ses jambes, deux ceintures remplies de fourreaux à kunais mis en bandouillère de part et d’autres de son torse sous son veston de cuir ainsi que des couteaux de combats accrochés au niveau de ses chevilles. Il n’est pas rare non plus de le voir se promener avec des bouteilles de saké dans la main et une clope à la bouche, ou une tête accrochée à la ceinture…

Description mentale: Karuo à tout du criminel barbare et sanguinaire, associé au mauvais garçon type. Son rang de nukenin lui a été offert après des carnages et des actes qui pourraient être considérés comme des déclarations de guerre. En fait, l’ex expérience est un anarchiste confirmé qui n’accepte que l’autorité de qui la mérite selon lui. Le bien ? Le mal ? Pour lui, ce ne sont que des idioties qui limitent l’être humain dans ce qu’il est vraiment. Les combats, la sensation de liberté, l’extase suprême qu’il ressent lorsqu’il affronte quelqu’un capable de le pousser dans ses derniers retranchements en font un guerrier sans pitié drogué à l’adrénaline. Mais ce jeune homme n’est pas qu’une brute qui ne fait que se battre, surtout depuis qu’il s’est allié à Rou en devenant le premier véritable membre de Tsukinashi. Bien que ses conseils soient plutôt à ne pas écouter (hormis si vous appréciez une approche direct : foncer dans le tas et tabasser quiconque se met en travers de votre route), il reste un partenaire de boisson qui tiens bien l’alcool et est capable de vous faire rembourser bien plus aisément que n’importe qui d’autre. Cela dit, si vous tenez à la vie, évitez les parties de cartes, il perd toujours et serait capable de vous tuer à cause de sa…
Karuo ne connaît pas le sens du mot « stratégie » et se base généralement sur son instinct pour se sortir de situations compliqués. Sa passe ou sa casse, tout dépend de la situation…
Le démon borgne ne respecte réellement qu’une seule personne : Sunsay/Trust Higure, ou Rou comme il l’appelle généralement. Il se fiche bien des autres qui ne sont pour lui que des minables enfermés dans leurs idioties sur le bien et le mal.
Dire que l’aveugle aux larmes de sang ne connaît pas la peur serait une erreur. Il faut juste préciser qu’il la ressent différemment du reste du monde, voyant justement l’univers autrement que le commun de mortels. La seule fois où il a réellement ressenti la peur fut lors de sa confrontation avec Uchiha Madara, sa puissance étant telle qu’elle en serait palpable et cette impression d’inexistence étant capable de faire trembler quiconque ne verrait qu’avec son âme…

Histoire: " Qu’est-ce que le bien ? Qu’est-ce que le mal ? Des conneries ! De foutues conneries pour t’empêcher d’être ce que tu es vraiment…Les seules réalités de ce monde pourri jusqu’à la moelle sont la vie et la mort…Et c’est ce qui leur donne tout leur intérêt ! "
Attribué à Karuo Kirintai.

Karuo Kirintai, l’aveugle aux larmes de sang. Nukenin de rang S qui fut recherché par la quasi-totalité des villages pour une petite cinquantaine de meurtres de civils, une vingtaine de shinobis tués, de multiples vols, des voies de faits innombrables et toujours cette envie de tout détruire. Autrefois expérience d’Orochimaru, devenu une des pires crapules que le monde ait porté par simple plaisir sadique pour terminé en combattant indirect de l’alliance shinobi, celui qui détruisit le Hachibi. On le croyait mort, mais il est toujours là, en vie parcourant à nouveau le monde…

Nous ne connaissons presque rien de l’enfance de Karuo avant qu’il ne devienne un cobaye. Son père lui était inconnu, et le peu de souvenirs qu’il a de cette période était une marche interminable au travers du pays du riz. Mais, si un jour doit particulièrement rester dans la mémoire du désormais aveugle, c’est bien celui-ci. Là où se dresse l’actuel village caché d’Oto no Sato, sa mère et lui furent interceptés par des bandits qui demandaient tout ce que la triste femelle et sa progéniture avaient. Cependant ils n’avaient rien, où plutôt rien de valeur. Les voyous ne voulant pas en finir les mains vides profitèrent des attributs génétiques de la femme et assouvirent leurs pulsions naturelles en elle. Leurs envies perverses calmées et la mère laissée comme morte, ils ne tardèrent pas à se demander ce qu’ils allaient bien pouvoir faire de deux clochards dont un qui leur arrivait à peine à la taille (pour ne pas parler d’une autre partie de l’anatomie humaine plus explicative…). L’enfant et sa mère seraient probablement morts dans les heures qui auraient suivit si un autre individu ne s’en était pas mêlé. De lui, Karuo garda l’image d’un individu des plus puissants qui soit, mais par la suite des plus vils et des plus dégoûtant. Tendant les bras vers les individus, des serpents en sortirent et déchiquetèrent les geôliers du jeune garçon. Puis la mère de celui-ci, avec le peu de forces qu’il lui restait, demanda pourquoi il avait fait sa. Orochimaru, car s’était bien lui, lui dit alors que désormais il avait droit de vie et de mort sur eux, et déclara à la femelle qu’il serait celui qui s’occuperait de l’enfant, ne demandant que son nom. Il embarqua alors Karuo avec lui, et se fut la dernière fois qu’il vit le visage de sa mère.
Par la suite, Orochimaru mata la plupart des bandes violentes de Ta no Kuni ou les rallia à sa coupe, soudoya le seigneur féodal du pays et s’installa comme shodaime Otokage. Pour le jeune enfant commença alors une nouvelle vie, une vie de ce que l’on pourrait appeler un ninja. A l’âge de 7 ans, il eut donc pour « maître » l’ex-sannin de konoha, mais se doutait qu’il y avait autre chose derrière sa. On murmurait que l’individu cherchait le pouvoir d’yeux très convoités, et qu’avec son assistant, Kabuto Yakushi, il cherchait le moyen de parvenir à le recréer. Mais peu importait Karuo qui, au fur et à mesure qu’il grandissait devenait plus fort, plus habile, mais aussi plus violent et plus dangereux. Finalement, il comprit un jour pourquoi le serpent blanc l’avait recueilli. Sans prévenir, son larbin à lunettes avait injecté un produit anesthésiant au bientôt aveugle afin de l’amener dans ce qu’on pourrait appeler un bloc opératoire. Lorsqu’il se réveilla, ses yeux étaient bandés, mais il ne le ressentait que par la tension qui entourait son crâne. Il avait beau avoir ouvert les paupières, il ne voyait que l’obscurité. Kabuto arriva alors, lui racontant qu’il avait eut l’honneur d’être choisi pour être l’un des individus à porter l’œil artificiel dont on parlait tant, et il entendit pour la première fois le nom de Sharingan. Mais hélas, l’expérience avait été un échec. Il était le seul survivant. Chez tous les autres, la greffe avait été fatale. Karuo payait néanmoins le prix de sa survie par une cécité éternelle…Plus aucune opération n’aurait put changer sa car les nerfs optiques eux même étaient atteints. Pendant 3 semaines l’enfant souffrit le martyr, preuve que le vil serpent avait été trop loin dans ses recherches. Son œil gauche explosa tandis que son jumeau était en train de réduire en miette le peu de vie qu’il restait au presque ninja. Finalement, alors qu’il allait rendre le dernier souffle, il trouva une nouvelle force dans les ténèbres qui l’entourait et surmonta la malédiction du sharingan artificiel. Par la suite, Orochimaru constata que l’aspect visuel de l’œil était imparfait, les tomoës qui auraient normalement due apparaître étant simplement absents, laissant juste le cercle noir dans la pupille. Ses capacités n’étaient pas exploitables de part la cécité du seul cobaye survivant, mais tout portait à croire qu’ils n’existaient pas. Alors qu’il allait abandonner l’idée de pouvoir récupérer un jour l’œil maudit du clan Uchiha, on lui annonça la nouvelle qu’un survivant de ce clan autre qu’Itachi avait survécu, Sasuke Uchiha…Gardant Karuo malgré tout au cas où il pourrait lui être utile, l’ancien sannin se mit alors en quête de corrompre le dernier survivant de la purge du clan descendant du premier fils du Rikudo Sennin. Et pour cela, il avait encore du temps…
Pour Karuo cependant la vie n’était pas rose. Totalement aveugle, Kabuto lui greffa malgré tout, par simple geste d’une bonté étonnante de sa part, un autre œil à la place de celui qui avait implosé, un œil « normal » qui avait été prélevé sur un cadavre, mais possédant étrangement une pupille violette. Le pré-ado aurait put se laisser aller et attendre la mort, mais tel n’était pas son but. Non, les expériences et la vie qu’il avait subit jusque là lui avaient forgé un caractère tenace et indéfectible. Ainsi et contre toute attente, après environ 3 années de supplices et d’efforts, il parvint à atteindre ce que l’ont croyait un mythe : le sixième sens, les yeux de l’âme, la vue de l’aveugle. Orochimaru, impressionné par cela et part le regain de puissance de l’aveugle, ne regrettait pas d’avoir laissé la vie à un cobaye portant l’une de ses pires expériences. Il lui permit de devenir l’un de ses agents à l’extérieur mais appris vite qu’il valait mieux l’envoyer seul, ou faire un trait sur quiconque aurait put gêner l’adolescent. Karuo devint quelqu’un capable de tuer pour le plaisir, son sadisme et sa puissance augmentant à chaque mission. Finalement, il découvrit que l’œil qui lui avait été octroyé disposait tous de même d’un peu du pouvoir de l’authentique Sharingan : il se surprit à voir les actions de ses ennemis (ou de ses « proies » tel qu’il les appelait) avant qu’elles n’aient lieu, ce qui lui accordait un bonus une fois encore considérable. Mais il garda cela pour lui, considérant que c’était bien normal après ce qu’il avait subit…
Finalement, alors que Karuo avait un peu plus de 14 ans, le quintet du son, sur ordre du serpent blanc, partit récupérer Sasuke Uchiha. Des 5 ninjas d’élites d’Otogakure, on ne retrouva jamais la trace. Tous avaient été tués par les shinobis qui poursuivaient le dernier survivant du clan maudit. Et finalement on le vit arriver au repaire principal de son nouveau maître, épuisé et au bord de la mort. L’aveugle ne le rencontra qu’une fois, après avoir récupéré des informations qu’Orochimaru voulait absolument et qui concernaient une organisation nommée « Akatsuki ». Il ne se doutait pas à quel point il entendrait ce nom après cela…
Laissant sa soif de sang parler à sa place, l’exécuteur provoqua l’Uchiha en défi et malgré son expérience largement supérieure à celle du nouveau venu, Sasuke le battu à plate couture. Orochimaru craignant que son expérience ne parvienne un jour à tuer son futur réceptacle, il fut enfermé dans une cellule. Karuo ne s’arrêta pas à sa et se promit, dans les ombres, qu’un jour il sortirait de là, entièrement libre, et que le monde brûlerait.

3 ans s’écoulèrent, 3 longues années dans l’ombre d’un cachot minuscule. Dedans, Karuo n’avait malgré tout pas arrêter de s’entraîner, et les murs portaient des marques de poings répétés, son lit avait brûlé sous l’effets de techniques Katon, et la porte portait des marques de petites lames. Finalement vint le jour tant attendu. Dehors, c’était la folie. Tout le monde se battait l’un contre l’autre et on entendait dire qu’Orochimaru était mort, tué par Sasuke. A cette pensée l’aveugle ne put s’empêcher de rire à pleine bouche en s’imaginant la tête pâle de l’ancien sannin figée par la peur et la colère d’avoir été dupé. Mais en lui-même l’expérience se doutait que le vil serpent devait avoir survécu d’une manière ou d’une autre et en prenait comme preuve que la marque maudite qui avait été apposée sur sa nuque était toujours présente. Finalement, il se décida à enfoncer la porte du cachot, déjà fragilisée par les coups qu’il y avait portés et par les prisonniers qui avaient été projetés dessus et fit son premier véritable bain de sang. Tout ceux qu’il croisait tombèrent sous ses coups, alimentant cette soif de sang sadique qu’il n’avait pas assouvi depuis des années. Au bout d’un moment, il se mit à se dessiner des larmes avec le sang que certains des prisonniers parvenaient à faire couler sur son corps, et ne s’arrêta dans sa folie meurtrière que lorsqu’il n’y eut plus aucun survivant dans ce centre. Il y mit finalement le feu et partit, déclarant ainsi sa liberté. A la sortie, il tomba sur une femme presque morte et à moitié folle qui implorait qu’on lui rende son fils. Apprenant qu’il s’agissait de sa mère, il se mit à la démembrer et l’envoya brûler avec le reste de la bâtisse, tirant par la même occasion un trait sur son passé d’être faible.
Dès lors commence la troisième partie de la vie de Karuo. Après des années à être enfermé, l’aveugle ressentit le besoin de vivre entièrement. Errant pendant plusieurs jours, tuant la plupart des passants, il arriva finalement on ne sait comment à Kiri no Kuni. Là bas, après avoir entendu le prix affolant d’un vendeur d’alcool, il se mit à ravager une partie du quartier marchand jusqu’à ce que l’arrivée de troupes prêtes à le tuer le force à fuir. A ce moment là, sa photo fut rajoutée au Bingo Book du village caché de la brume avec un titre de Nukenin de rang B. Il arriva alors à Konoha mais n’eut pas fait 5 mètres que les ANBUs du village caché de la feuille lui tombèrent dessus, ayant eut vent des actions de l’aveugle aux larmes de sang lorqu’il était aux ordres de l’ancien Sannin, pour obtenir apparemment le plus d’informations possibles sur Sasuke. Un combat de rues se déclencha mais l’expérience ambulante n’était pas de taille contre l’élite d’une des 5 puissances du Yuukan et il fut donc contraint de fuir à nouveau, tout en embarquant le stock de Saké d’un marchand qui avait son échoppe près de l’entrée du village. Le même genre de choses se répéta ensuite à Suna, puis à Iwa, si ce n’est qu’il eut le temps de récupérer toutes sortes de provisions et d’armes, mais les meurtres se faisaient rares dans les enceintes des villages. Karuo venait de prendre sa première leçon : quand on a pas envie de finir sous les barreaux pour un bon moment, il vaut mieux ne pas massacrer toute la population d’un village. Au bout d’un moment l’aveugle arriva jusqu’à Kaminari no Kuni et rencontra un chônin du nom de Sunsay Higure. Ne pouvant résister, le sadique l’affronta et le combat fut à la fois rapide et intense, mais Karuo était trop puissant pour ce ninja qui était pourtant son aîné en âge. La mort épargna le schizophrène lorsqu’une brigade de Oinin venant de Kumo avait eu vent de l’altercation et entreprit de débarrasser le monde d’un de ses cancers. Finalement Karuo réussit à semer une fois encore ses poursuivants en faisant croire à un suicide, ayant crée au dernier moment un clone qui se jeta dans un précipice. Finalement l’aveugle fut désigné comme criminel de rang A dans la quasi-totalité des Bingo Book et les instances craignaient qu’à force de faire parler de lui, Kirintai ne tente l’Akatsuki…

Meurtres, vols, destructions, le nom de Karuo Kirintai se faisait de plus en plus connaître dans le milieu. Même si on préférait ne pas alerter les hautes instances des villages déjà occupées par l’Akatsuki, l’existence d’un fou furieux capable de tuer pour le plaisir était problématique pour certains tandis que pour d’autres, c’était une occasion en or. Entre temps, la marque qui était sur son cou disparue, preuve qu’Orochimaru était définitivement mort, et de sa liberté face à ce fantôme. Un jour, l’aveugle aux larmes de sang rencontra un étrange individu portant un masque de Tengu. Celui-ci déclara qu’il souhaitait la présence du sadique dans son groupe, « Kawari Kaze ». Demande à laquelle le concerné répondit à coups de poings qui n’atteignirent jamais leur cible. Un seul coup suffit à l’étrange inconnu pour vaincre le Nukenin qui finit écraser contre un arbre. Face à une telle humiliation et pour surveiller cette proie amusante, notre ami n’eut d’autre choix que d’accepter cette proposition. Et il n’eut pas tort…Il était le troisième à rejoindre ce groupe clandestins et l’individu ne tarda pas à révéler l’objectif de l’organisation du vent changeant : détruire l’Akatsuki et son chef, Madara Uchiha, tout en neutralisant Sasuke Uchiha sans le tuer. Le Shinigami, comme se plaisait à l’appeler l’aveugle souhaitait étrangement la survie de l’ennemi public n°2 (le premier étant Madara) que lui n’aurait pas hésité à tuer. D’autres joignirent le groupuscule, assez pour rivaliser avec le combo Akatsuki-Taka. Leurs actions se firent plus précises, plus délicates de jour en jour. Surveiller le dernier Uchiha, saboter des voies de fonds qui étaient destinées à l’Akatsuki…Chacune apportait une satisfaction à ce mystérieux individu capable de commander à des crapules dont personne n’aurait voulu autrement. Au bout d’un moment, lui et Karuo se retrouvèrent seul dans une des planques de Kawari Kaze destinée à surveiller Uchiha après qu’il est (soit disant) capturé le Hachibi. Une équipe de Kumojins leur tomba alors dessus, dont Sunsay Higure désormais Jonin. Le prenant seul à seul, l’héritier du Hakooton montra à quel point il avait progressé et bien que le combat fut épique et sans pitié, se fut là la troisième défaite de Karuo en un contre un qui laissa cependant de violentes brûlures sur le bras du Higure. Le Shinigami quand à lui avait tout fait pour éviter le combat et sauver son compagnon de route, tombé dans le coma, de la mort qui était réservée à un criminel tel que lui. Le sadique de service ne sut que plus tard qu’il devait la vie à cet homme qui semblait se soucier également du sharingan artificiel qu’il portait, sans pour autant vouloir se l’approprier. Puis, un jour, Le chef de Kawari Kaze déclara la dissolution du groupe sans donner aucune raison. L’aveugle aux larmes de sang retrouvait alors sa liberté totale.
Ce fut alors le tour de l’Akatsuki, ou plutôt de mercenaires travaillant pour la lune rouge, de retrouver le Nukenin afin de l’engager. Karuo ria alors aussi sec à la tête des deux hommes, d’un rire bien satanique tel qu’il les avait toujours fait, leur disant qu’ils n’étaient que des larves à croire qu’ils auraient quelque chose en échange. Les deux hommes décidèrent de le tuer pour se venger de l’offense que l’aveugle leur avait causée, mais ils n’étaient pas de taille face à lui. Il les tua, leur arracha les yeux, et dessina un nuage rouge inversé avec leur sang, tout en écrivant dessus « A croire en des conneries, voilà ce que l’on gagne ! ». Il était maintenant clair qu’il n’était pas aisé d’obtenir la fidélité du jeune homme, ce qui permit aux dirigeants de souffler, rassuré de voir un individu tel que lui comme un potentiel allié. Mais ce ne furent pas les villages qui obtinrent l’allégeance de l’aveugle aux larmes de sang.
Un jour, Karuo retomba sur celui qu’il avait désormais affronté le plus souvent : Sunsay. Aux abords de Konoha, celui-ci semblait avoir un objectif très différent de ce qu’il aurait été normal pour un Jonin…L’aveugle tomba, au sens propre comme au sens figuré, sur sa proie afin de voir jusqu’où cet objectif l’avait poussé a devenir fort. Le combat fut cette fois ci long et hargneux, car si le sadique s’était amélioré, le schizophrène n’était pas resté sans rien faire non plus et leur force était cette fois ci à même niveau, avec peut être une petite avance de la part du Kumojin. Finalement notre ami prêta sa force à sa proie de toujours, voulant voir jusqu’où cet objectif le mènerait. Il n’apprit qu’après l’affrontement, autour d’un verre, que Sunsay, ou plutôt Rou tel qu’il se faisait connaître, cherchait à tuer les jinchuurikis afin d’empêcher la résurrection de Juubi, le démon à 10 queues. Cela ne changeait rien pour l’aveugle, au contraire, qui voyait ici la juste prolongation de ces actions de Kawari Kaze tout en démarquant les deux époques. Après avoir trinqué à cette alliance, Sunsay déclara la création de Tsukinashi, la « nuit sans lune » en opposition à la lune rouge.

Petit à petit, la quatrième grande guerre des Shinobis prit de l’ampleur et devint un conflit à proprement parler entre Madara et l’armée de mercenaires dont il disposait plus l’aide de Kabuto Yakushi et de ses troupes réanimées par le Edo Tenseï et l’alliance shinobi. Tsukinashi opérait dans ce camp ci, bien que clandestinement. Pendant longtemps, Rou et Karuo furent les seuls du groupe, leur laissant largement le temps de se mettre en accord, formant au final un duo mortel et ce quelle que soit la personnalité dominante du Jonin de Kumo, même si le leader de Tsukinashi devait souvent réfréner les pulsions sanguinaires de son compagnon, et que cela lui retombait toujours sur la tronche au bout d’un moment et d’une quelconque façon. Ces multiples combats côtes à côtes finirent par crée une sorte d’amitié, ou tout au moins de complicité entre les deux hommes, au point que l’aveugle en oublia son envie de le tuer, devenant plutôt une envie de pouvoir l’aider le plus possible. Et puis la guerre lui offrait son quota de massacres, ce qui compensait allégrement. Puis un jour, après avoir défait un pseudo membre de l’Akatsuki, les deux comparses rencontrèrent un frère et une sœur disposant d’un Kekkai Genkai assez amusant, puisqu’il permettait de faire pousser des fleurs de lotus. Après qu’ils aient fait une démonstration de leurs capacités, les deux apprentis ninjas purent rejoindre Tsukinashi. Quelques autres joignirent le groupe par la suite, et la puissance de la nuit sans lune ne cessait de croître. De par sa force et son ancienneté dans l’unité, Karuo s’imposa comme le n°2, l’allié sur lequel Rou pourrait le plus compter.
Il n’y eut pas de pire carnage, de plus grand brasier que lors de l’ultime bataille de la guerre celle de Kusa. Une armée de shinobis provenant des villages cachés de la feuille, du brouillard, des nuages, de la roche, du sable et de la pluie plus quelques récupérés des villages mineurs contre une armée de mercenaires et de morts vivants, Madara et ses 7 bijuus à leur tête. Karuo était dans le premier camp, une fois toujours, malgré ce qu’on aurait put croire. Alors qu’il aurait dû être parmi les plus proches de l’adversaire afin de pouvoir lui assener le premier coup, son tempérament oblige, il fut sauvé de l’explosion d’énergie de la réunion des démons à queues par Rou qui avait retenu les membres de Tsukinashi un peu plus en arrière, si bien que la déflagration ne les toucha pas. Sautant par dessus les morts et les blessés avant même qu’ils ne soient tombés au sol, l’aveugle avait été parmi les premiers à atteindre l’ennemi, et à tuer. En massacrant un, déchiquetant un autre, récupérant l’arme d’un troisième pour décapiter un quatrième, le barbare qu’il était enchaînait tous ceux qui essayaient de l’attaquer, qu’ils aient été dans le camp adverse ou non au départ. Finalement, tout changea lorsque Kira Hachi arriva plus en avant que lui, libérant par la même occasion son puissant démon taureau. Le monstre fauchait des ennemis à la pelle, créant à lui tout seule une brèche, ou plutôt un ouragan, dans cette marrée d’hommes luttant plus pour leur propre survie en cette heure sombre. La victoire aurait put être assurée rien que par la puissance de ce mastodonte, si l’ennemi n’avait pas eu lui aussi l’un des plus puissants pouvoirs du monde…Un éclair de flammes noirs vint percuté le démon aux huits queues, l’Amaterasu se propageant sur la surface de la créature. Sous la douleur, les tentacules frappaient dans tous les sens, réduisant les effectifs de l’alliance Shinobi de beaucoup de membres en peu de temps. Sunsay décida de faire intervenir Tsukinashi à ce moment, mais à la surprise générale ce ne fut pas l’un des bijuus adverses qui fut choisis, mais bien l’un des deux qui étaient encore libre de l’Akatsuki, celui qui devenait une tare pour l’armée. Les quelques membres ayant survécus aux combats moururent afin de laisser une chance aux deux premiers de la nuit sans lune, l’un allant jusqu’à sacrifier sa vie pour donner assez de chakra à Rou pour qu’il puisse porter son « Hakooton – Akatsuki » à pleine puissance, assez pour faire une brèche dans le manteau de chakra. Brèche dont profita Karuo pour atteindre le corps du jinchuuriki encore à l’abri, mais pour peu de temps. Le Nukenin, donnant comme justification que « Sunsay ne voulait pas voir souffrir son ami », transperça le cœur de l’abeille tueuse avec un kunai. Le chakra du démon s’effondra sur lui-même à ce moment là, les flammes qui le rongeaient se dispersant avec. L’aveugle tomba alors plus loin en même temps que sa dernière victime, épuisé par les épreuves qu’il avait subit en à peine quelques heures.
Mais le combat n’était pas terminé. La guerre continuait, et la preuve la plus flagrante était le combat central du gamin kyuubi contre Sasuke Uchiha…De son côté, le chef de l’Akatsuki, Madara tel qu’il prétendait l’être, traversait le champs de bataille en direction de l’aveugle. Celui-ci ce doutait du pourquoi…Il put reconnaître de qui il s’agissait par cet échos qu’il transmettait aux yeux de l’âme de Karuo. L’homme n’était qu’une silhouette sur un fond noir, sans matière visible. De quoi glacer le sang…Tobi demanda à récupérer le Sharingan artificiel, la création d’Orochimaru. Kabuto avait dû lui en parler...Le sadique, toujours sous l’effet de son maquillage de sang, sorti alors un kunai et s’arracha l’œil maudit avec. Déclarant finalement que cet œil lui avait été donné et était donc son unique propriété, qu’il était le seul à pouvoir décider de ce qu’il deviendrait, il le mit en bouche, le croqua pour finalement l’avaler, prenant une dernière gorgée du saké de la gourde qu’il avait accroché à sa ceinture pour « faire passer le goût ». L’homme au masque orange montra alors toute sa puissance rien qu’en dégageant une impulsion de chakra qui tétanisa Karuo. Ce fut la première fois qu’il ressentait la peur dans ce qu’elle à de plus pure…Puis un coup l’envoya au loin, faisant tomber un rideau de ténèbres sur son œil aveugle au même moment.
Madara se retourna alors vers le jinchuuriki du Kyuubi qui était la menace la plus importante. L’aveugle n’était en fait que sur son chemin, mais le premier des Uchiha avait certainement voulu faire d’une pierre deux coups…Ce fut finalement son intervention qui le perdit, laissant l’occasion aux 5 kages d’utiliser leur Kinjutsu afin d’emporter le fondateur du clan Uchiha avec eux…
La bataille de Kusa toucha terme à ce moment là, lorsque le jinchuuriki du kyuubi tomba sous les coups de son adversaire, et paradoxalement ami, qui mourut par la suite. Le décompte des pertes fut long, mais chaque pays ressortait exsangue de ce conflit. On comptait plusieurs milliers de morts sur le champs de bataille, tout côté confondu, et encore plus de blessés. Les ninjas médecins étaient surmenés, en sous-effectifs par rapport au nombre de personne qui auraient eu besoin de soins. Certains moururent des jours après la bataille de leurs blessures. D’autres avaient survécus miraculeusement, comme si la mort ne voulait pas encore d’eux. De Tsukinashi, il ne restait plus que son chef, Sunsay Higure. Ou peut être pas…
Se dégageant de sous plusieurs cadavres, une silhouette en sang cherchait à se relever, à se remettre en équilibre. Les vêtements déchirés, son corps criblé de blessures, un bandeau à moitié déchiré retombant sur ses épaules, une orbite vide…L’aveugle avait une fois de plus échappé à la mort. S’allumant une cigarette et s’asseyant sur le premier macchabée qui ferait l’affaire, il ne put s’empêcher de s’exprimer :
" Je boirai bien à la santé des morts, mais j’ai tout sifflé…Alors en attendant, je me contenterai de leur marcher sur la tronche… "
La suite de son histoire nous est inconnue. L’aveugle a certainement trouvé le moyen de récupérer sans pour autant que le monde ait été mis au courant, récupéré ses forces, et repartit dans le monde, montrer à l’homme la stupidité de ses concepts, et s’entraîner, encore et encore, pour être capable de continuer sa tâche : suivre Sunsay, son seul ami, et faire survivre coûte que coûte ce groupe pour lequel il s’était battu corps et âme…




~ Personnage Memories ~
vers le personnage Chronicles
Nom: Kirintai
Prénom: Karuo




Incarne aussi Kaimetsu Higure et Chõ Masamune
Revenir en haut Aller en bas
 
[ Karuo Kirintai - Nukenin de Rang S ] I've got the yubizumo power! Mwahahahaha!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Memories :: Archives :: Archives administratives :: Présentations-
Sauter vers: