AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kura Kobayashi, l'alcoolique le plus prometteur de la famille !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oïshi Shugen
Bras droit du Tsuchikage
Bras droit du Tsuchikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
0/10000  (0/10000)
Affinités :
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Kura Kobayashi, l'alcoolique le plus prometteur de la famille !    Lun 14 Fév - 17:28


~ Roliste ~ ♦️ Nom(facultatif):
♦️Prénom(facultatif): Guillaume
♦️Age: 15 ans
♦️Temps depuis lequel vous avez commencé le RP: Un peu plus d'un an et demi.
♦️Pays: France
♦️Comment avez-vous connu le forum:J'en suis membre depuis le début.
♦️Qu'est-ce qui vous a attiré sur notre forum? Plusieurs choses.
♦️Code des règles: Code Validé By Sunsun ^^
♦️Une suggestion? Aucune suggestion, très bon boulot Sunsay Smile




~ Personnage Chronicles ~ ♦️ Nom: Kobayashi
♦️ Prénom: Kura
♦️ Surnom(facultatif): Mugiwarabou (Chapeau de paille)
♦️Age: 15 ans
♦️Grade désiré: Genin

♦️Descriptions physique et Description mentale:

Lorsque que vous me verrez pour la première fois, vous verrez probablement en moi un enfant plein de confiance, au regard un brin provocateur. Pourtant, ce n'est pas comme ça que je me définirais, je ne manque pas de confiance en moi ça c'est sûr, néanmoins je ne suis pas un gosse vantard cherchant à écraser les autres. J'aime la compagnie, être entouré et soutenu pas mes amis d'enfance, ma famille, mon sensei, notre Tsuchikage, j'aime chaque habitant de ce village. Qu'il soit odieux avec moi, qu'il me méprise, m'insulte d'incapable, de faible ou de traître, je ne peux m'empêcher de l'apprécier, je suis né comme ça, ce don doit probablement me venir de ma mère.

Avide de tout savoir, je suis quelqu'un de débrouillard sans pour autant refuser que l'on me donne un coup de main lorsque j'en ai besoin. Très respectueux envers tout le monde, je ne contredis pas les ordres, mais y réfléchit à deux fois lorsque l'un d'entre eux me paraît suicidaire ou totalement irréalisable. Je ne sais pas vraiment si j'ai peur de la mort, ne l'ayant jamais vu de près comme certains, je ne peux pas donner de sentiment là-dessus, pourtant je me dis que si pour sauver l'un de mes camarades, on me demande de me tuer, je ne refuserais pas. Il ne suffit pourtant pas de le dire, pour le faire... c'est pourquoi j'essaye de ne pas me poser cette question.

Ayant appris à me battre avant même d'avoir appris à marcher, le combat est la chose que je préfère au monde, après mon clan bien évidemment. À chaque fois que je dispute un combat, je suis si heureux, vous pouvez me ruer de coups, m'arracher les bras et les jambes, je continuerais à sourire bêtement, mourir au combat est un trop grand honneur pour que je verse des larmes avant ! De mon village, j'en suis fier, il est si stylé avec toute cette caillasse partout, ces énormes rochers à escalader quand on a rien d'autre à faire.

Physiquement, je ne peux pas dire que je sois très beaux, je ne suis pas doté d'une quelconque classe et à vrai dire, je m'en fiche totalement. La beauté n'est pas quelque chose qui m'attire, je porte même très peu attention sur la façon dont je suis coiffé et encore moins dont je m’habille. Mais bon pour vous je vais quand même vous faire l'effort de me décrire même si à vrai dire cela m'ennuie terriblement. Donc, sous ce beau chapeau de paille constamment fourré sur ma tête dont seul quelques mèches dépassent, se cache une touffe de cheveux aussi noir que l’obsidienne. Jamais coiffés, ils ne font qu’accentués le fait que je ne porte aucune attention au regard des autres, peut m’importe s’ils trouvent que mon style vestimentaire n’est pas approprié pour un ninja, moi tout ce qui compte, c’est ce que j’sois à l’aise dans ce que je porte.

Bref, en gros j’ai des cheveux, c’est le plus important. Pour ce qui est des yeux... pas mal de mes camarades à l’académie se foutait de moi à cause de mes yeux, trouvant qu’ils étaient trop ronds et trop grands, avis que je ne partage pas. C’est comme avec mes oreilles de toute façon, ils ont toujours su trouver des défauts chez moi. J’ai toujours su que c’était parce qu’ils étaient jaloux, mais je n’ai jamais rien dit. Les gens disent souvent de moi que mes oreilles sont petites et décollées, ce qui me donnerait un air stupide associé à mon sourire tout aussi risible. Franchement, ces gens arrivent même à critiquer ma bonne humeur ! Genre mon sourire pose problème ! Il est parfait oui ! Tous des envieux j’vous dis. Je ne vous parle même pas de ce qu’ils disent de mon nez. Trop petit et trop pointu qu’ils disent ! Si c’est ce qu’ils pensent, moi je m’en moque bien après tout.

Ma peau est blanche, mais pas non plus trop pale, autrement dit, normale. Héhé, maintenant mes habits, alors cela va être rapide car je ne porte pas grand-chose, ça ne veut pas dire pour autant que je me balade à poils. Vêtu d’un gilet rouge vif à petits boutons jaune pour le haut du corps et d’un pantalon bleu ciel retrousser jusqu’aux genoux voir un peu plus haut. Pour les sandales, disons que je porte mon propre style de sandales. Je trouve vraiment celles que les ninjas du village portent affreuses et inconfortables. Ils devraient essayer les miennes, on se sent vraiment plus à l’aise avec. Parlons maintenant un peu de mon physique, loin d’être une armoire à glace avec des bras surpuissants, j’ai acquis avec l’entraînement un corps svelte, mais musclé, de bons réflexes ainsi qu'une bonne vitesse et une certaine agilité dont je suis assez fier.


♦️Histoire:

Je vais maintenant vous raconter mon histoire qui je vous l'avoue ne sera pas très passionnante, ce sera l'histoire basique des ninjas normaux comme moi. Tout commence donc là où je suis né, dans le pays ninja le plus grand de tous (en parlant de superficie bien sûre), ce village nommé Iwa est la puissance militaire du pays de la terre. Entouré de roche partout, la plupart des ninjas qui si trouvent sont spécialisés dans l'art de maîtriser le Doton, les jutsus liés à la manipulation de la boue, des roches et de la terre. L’immensité du pays peut être à la fois une force et une faiblesse au niveau économique. Les richesses naturelles restent pauvres sur ce territoire de roche et de plaine désertique. Néanmoins, le fait de tenir une frontière avec plusieurs autres pays est une perspective intéressante dans le cadre des échanges. C'est donc ici que je suis né, par un beau jour d'été plus exactement, dans une petite maison située pas loin de la tour du Tsuchikage. Mes parents se nommaient Namikazo et Shiva Kobayashi, des parents ninjas vivant au jour le jour, pas tous les jours très présents mais pas de quoi me rendre malheureux au contraire j'étais quelqu'un d'assez autonome dès mon plus jeune âge.

Comme mon nom l'indique si bien, je suis né au sein d'une famille plutôt populaire à Iwa, les Kobayashi. Tous des combattants hors paires dans le domaine du taijutsu, il était normal que moi-même, j'allais hériter de leurs spécialités. Les Kobayashi furent un temps la famille la plus influente d'Iwa, sa réputation et son influence furent cependant salis par les actions de deux de nos membres. Il est probablement certain que l'un des nôtres se tiendraient sur la chaise de l'actuel Tsuchikage si les évènements passés n'avaient pas eu lieu... Notre si grande renommé dans le Taijutsu nous vient grâce à un alcool très spécial que nos ancêtres ont inventés il y a longtemps. Un alcool à base de cerise qui serait si élevé en pourcentage qu'une gorgée me suffirait pour me rendre saoul instantanément. Une fois bu de cet alcool, les Kobayashi peuvent adopter le style de combat de l'Homme Ivre, art difficile et très efficace.

Passons à mon histoire maintenant même si en seulement quinze années passés à fouler le sol de ce village poussiéreux, je n'ai pas grand-chose à raconter... Je menais une petite vie tranquille, je ne manquais de rien et passait mon temps à hurler, manger et boire. La belle vie quoi, je grandissais vite, j'atteignais maintenant l'âge de 8 ans et mon entraînement au taijutsu superviser par mon père débuta. Physique, dangereux, mortel, je ne sais pas trop lequel de ces mots seraient suffisamment approprier pour définir un tel coaching. Il m'en a fait voir de toutes les couleurs ça c'est sûr, je rentrais souvent chez moi les vêtements en lambeaux, les larmes aux yeux et le sang dégoulinant des entailles provoqués par ce fichu entraînement. Mon père espérait que je devienne le meilleur et il s'était promis de tout faire pour y arriver afin que je réalise la chose qu'il aurait tant voulu faire de ses propres mains. Depuis les histoires avec les derniers Kobayashi, mon père s'était mis en tête de restaurer l’honneur de la famille, il avait comme idée pour y parvenir de prendre le commandement du village. Une chose faisable ou pas, tout dépendait des capacités dont vous disposiez pour y parvenir. J'apprenais donc sous la tutelle d'un père plein d'espoir pendant une durée d'environ deux ans, j'avais alors dix ans et j'étais en âge de rentrer à l'académie ninja.

Ce fut des années difficiles pour moi, les enseignants de l'académie Honmatsu n'étaient pas des plaisantins, ils étaient strictes mais très doués dans ce qu'ils faisaient. J'apprenais beaucoup avec eux, durant trois années d'affilées, ils nous apprirent différent truc à savoir sur les autres villages, comment survivre en pleine nature etc. Ennuyeux pour certains certes, très instructif néanmoins et je ne suis pas déçu d'avoir appris tout ces petits trucs de survies qui me paraissaient totalement inutile à l'époque. À la fin de la troisième année, nous changions tous de bâtiment pour en rejoindre situé au cœur des montagnes, à l'abri de toutes attaques. Le meilleur moment à l'académie pour moi, nous passions la plupart de notre temps dans ce bâtiment à simuler des missions en tout genre.

Vint ensuite le test de survie, long de trois semaines, il ne fut pas un parcours de santé pour ma part; j'en avais bien bavé durant tout ce temps passer à l'extérieur du village, perdu de tous repères. Et enfin, pour finir en apothéose, le test final, une autre épreuve des plus compliqués. Nous étions lâchés près de la frontière avec Taki, par groupe de trois élèves avec pour but de rentrer à Iwa sans se faire repérer par les ninjas dissimulés le long du chemin. Je me souviens avoir eu de la chance ce jour-là, j'étais tombé sur des élèves plutôt doués possédant de bons atouts pour ce genre de mission. D'ailleurs, sans eux, je ne serais jamais passé au grade supérieur puisque pendant l'examen, je me suis fais grillé par un des ninjas nous espionnant après m'être battu avec lui. Seul Kiba était parvenu par je ne sais quel miracle à revenir sans être repéré au village, nous faisant tous les trois par la même occasion acquérir le grade de Genin du village caché de la roche !

Après cet examen réussi et à en juger par le grade que j’occupe aujourd’hui, on aurait pu croire que cet épisode marquerait la fin de mon histoire, cependant il m’en reste un dernier à vous raconter et pas des plus moindres. La quatrième grande guerre ninja. Ce fut un épisode marquant pour tous les villages y compris pour le mien. Bien que mon rôle fut peu important dans cette guerre, un début de famine ne tarda pas à se manifester dans le village. La nourriture est quelque chose de sacré pour une personne comme moi, je mange sans arrêt et être touché par la famine fut l’épreuve la plus compliquée pour moi. Bien pire encore que ce foutu examen pour devenir Genin. Bon nombre de Kobayashi périrent dans cette bataille, mais beaucoup d’entre eux se distinguèrent également de par leur habileté au corps à corps. De mon côté ce fut une occasion de bien me faire voir par le reste du village, d’effectuer quelques missions plus palpitantes non loin des champs de bataille, mais aussi des simples à l’arrière du front. Un bon moyen de gagner en expérience et en puissance, mais aussi en confiance.



~ Personnage Memories ~
vers le personnage Chronicles
♦️ Nom:
♦️ Prénom: Hidan
♦️ Surnom(facultatif): Le fanatique ?
♦️Age: 22 ans

Revenir en haut Aller en bas
 
Kura Kobayashi, l'alcoolique le plus prometteur de la famille !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Memories :: Archives :: Iwa-
Sauter vers: