AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La tour de communication et l'homme corbeau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tsuki
Juunin de Kumo
Juunin de Kumo
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
10/1000  (10/1000)
Affinités : Fuuton
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: La tour de communication et l'homme corbeau   Mar 19 Oct - 9:17

Me voilà au milieu de ce campement situé aux alentours d’Oto, accompagnée de cette bande d’idiot assoiffé de sang. Bien sûr que j’aime aussi faire couler le sang quand nécessaire, mais là nous nous apprêtions à commencer une bataille qui n’était point notre. La vérité !? J’aurais préférée attaquer Kirigakure no Sâto, ou bien une cible où j’aurais pu invoquer le sacrifice d’Izanami. Hors, avec autant de shinobi de Kumo dans la bataille, je ne pourrais le faire en toute discrétion. En plus, pour la mission, car pour moi ce n’était qu’une question de mission, j’avais emmené avec moi mon nouvel élève. Nous étions très silencieux comparé aux autres membres du campement, Keiji-kun devait surement se taire par symphonie avec moi, où méditait-il aussi sur les évènements à venir ? Enfin bref, bientôt le Raikage allait faire son apparition et tout expliquer à ses subordonnés, et bien que je sache les objectifs de la mission, le plan du chef du village caché de la foudre m’était presque aussi inconnu qu’au reste des personnes présentent.

Sunsay-sama se dénia enfin à sortir de sa tente pour s’adresser à ses troupes présente. L’objectif de l’attaque était de libérer Oto de ses « dictateurs » en s’attaquant dans un premier temps à leur réseau de communication. Effectivement, des troupes désorganisées sont beaucoup moins efficace. Le Raikage nous avisa aussi, que nos alliés allaient aussi attaquer, mais eux par le sud et avec le même objectif que le nôtre. Jusqu’à là tout paraissait simple pour tout le monde. Ensuite, un shinobi aux ordres du chef du village caché de la foudre emmena une carte d’Otogakure no Sâto. Alors, Sunsay donna un signe aux chefs des équipes de s’approcher du plan. J’étais chef de mon équipe, donc je m’approchai pour être briefé en première main de ce qu’on attendait de moi. En gros, je devais détruire un des tours de communication proche du centre de commandement. Le Raikage, accompagné de deux Juunins du village, allait s’occuper personnellement du QG. Les missions étaient très simple, on devait tout détruire, n’ayant pas de civil dans les installations militaire des force renégat d’Oto, on n’avait aucune raison d’y aller de main morte.

Le plan avait été établi, et en fait, il ne dérivait pas trop de l’idée initiale que le Raikage m’avait plus ou moins expliquée il y a quelques jours, dans une réunion de ses conseillers. L’homme se faisant nommé Sunsay partit avec ses deux gardes du corps attitrés, et le reste des troupes se dispersa aussi pour rejoindre leurs points de rendez-vous. Quant à moi, je fis signe à keiji pour y aller aussi. Vu sa cécité, un signe de la main aurait été aussi utile qu’une bougie en pleine mer, c’est pourquoi mon signe été un léger contact. Nous primes le chemin vers nôtre point d’attaque, sur le chemin je fis un léger briefing à mon élève. Je lui parlai de la tour, du danger et de l’objectif. Ensuite, je sortis quatre parchemins d’une sacoche qu’on m’avait remise plutôt dans la journée. Et j’expliquai à Keiji-Kun ce que j’attendais de lui.

-J’ai ici en ma possession quatre parchemins explosifs. Ces parchemins ne sont pas comme les autres, ils ont été créés par un maitre du Fuinjutsu. Crois-moi, tu n’as pas envie d’être près de la tour quand elle explosera. Je veux que tu places les quatre parchemins sur les quatre coins de la tour. Pendant ce temps, je te protègerais. Ensuite, nous quitterons les alentours de la tour et j’activerais les parchemins pour le joli feu d’artifice.

Je lui lançai les parchemins sans prendre en compte son handicap, nous étions en vrai mission. S’il n’était pas capable d’être un minimum efficace, alors il n’avait lieu d’être un shinobi du village caché de la foudre. Je pris alors dans une de mes poches deux transmetteurs radio et après lui avoir encore expliqué ce que c’était et comment ça fonctionnait, bien qu’il devait surement déjà en avoir utilisé, nous arrivions presque au point de rendez-vous. On pouvait déjà apercevoir la haut tour de communication, alors que nous étions encore à une centaine de mètre d’elle. C’était surement la plus haute tour de communication du village, ou bien, dans le cas contraire les renégats d’Oto aimaient gaspiller de l’argent. Non loin de notre position, les troupes de sauvetage commençait déjà à faire évacuer les alentours des bâtiments ciblés. Les combats avaient déjà commencé, nous entendions le fer des armes qui se heurtées les une aux autres, ainsi les jutsus qui augmentait de fréquence. Nous devions nous dépêcher, plus vite nous détruirions la tour, plus vite nos alliés seront avantagés.

-Fais attention Keiji-Kun !
Revenir en haut Aller en bas
Keiji Hasegawa
Genin de Kumo
Genin de Kumo
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
95/1000  (95/1000)
Affinités : Katon
Modus Operanti:

MessageSujet: Re: La tour de communication et l'homme corbeau   Mar 19 Oct - 13:25

Keiji sortait pour la première fois du pays de la Foudre, tout autant qu'il sortait pour la première fois du village, il était perdu, heureusement qu'il avait un guide, la personne qu'il appelait dorénavant Tsuki-senseï. Il l'avait suivi plusieurs jours durant à travers de nombreuses contrées avant d'arriver dans le pays des rizières, Ta no Kuni. Puis après avoir traversé une épaisse forêt durant une demi-journée environ, les forces de Kumo arrivèrent aux abords du village caché du Son, Oto Gakure no Sato. Les autres ninjas autour de lui semblait ressentir de nombreuses présences, quand à Keiji, lui ne pouvait qu'apercevoir les silhouettes de ses compagnons. Mais il était là avant tout avec sa senseï, et celle-ci avait reçu des ordres du Raikage lui même, et la jeune femme avait des directives à transmettre au Gennin.

L'adolescent était planté à côté de la Juunin, sans dire un mot. C'est alors qu'elle lui transmit les ordres qu'elle venait de recevoir :

" J’ai ici en ma possession quatre parchemins explosifs. Ces parchemins ne sont pas comme les autres, ils ont été créés par un maitre du Fuinjutsu. Crois-moi, tu n’as pas envie d’être près de la tour quand elle explosera. Je veux que tu places les quatre parchemins sur les quatre coins de la tour. Pendant ce temps, je te protègerais. Ensuite, nous quitterons les alentours de la tour et j’activerais les parchemins pour le joli feu d’artifice. "

Le Kamen fit signe de la tête qu'il avait tout comprit, le stress commençait alors à se faire ressentir, mais il su se ressaisir, enfin suffisamment pour ne pas perdre tout ses moyens. Il rangea les rouleaux dans les poches de sa veste, il ne fallait absolument pas les égarer, ils étaient vitaux pour la bonne conduite de la mission.

" Fais attention Keiji-Kun ! "

" Yosh !! "

K
eiji se sentait plutôt en sécurité, malgré les fracas sonores créés par les combats. Mais lui se contenait de suivre Tsuki jusqu'à la fameuse tour de communication.
L'adoratrice d'Izanami le devançait d'une demi-douzaine de mètres, puis elle s'arrêta, les bras écarté pour l'empêcher de passer, mais le jeune aveugle était encore trois mètres dérrière elle. Elle jeta un vif coup d'œil, croyant peut être l'avoir semer, puis lui indiqua du doigt la tour, il ne voyait qu'une masse noire très floue, mais en s'avançant peu à peu celle-ci coupait le décors, ce qui la rendait légèrement plus visible, elle devait faire environ une trentaine de mètre de diamètre.
Il se précipita alors, regardant une dernière fois par-dessus son épaule afin de se rappeler où était Tsuki, vers le premier pilier qui soutenait l'édifice.


Le jeune ninja, avait à présent collé deux des quatre parchemins, et il s'apprêtait à coller le troisième, il trouvait tout ceci bien trop simple, mais il continua à contourner la tour afin de placer le dernier. Il n'y croyait pas, cette mission spéciale n'avait rien de très difficile pour l'instant, mais le pire risquait surement de venir.
Il fallait à présent s'écarter de la tour, histoire qu'elle ne tombe pas sur l'équipe des messagers. Tsuki avait repéré une place à une centaine de mètre, c'était un endroit de choix.
La Juunin fit alors exploser la tour, un immense fracas se fit entendre, il était si puissant que l'audition de Keiji en fut légèrement troublée. Mais apparemment il n'était pas le seul à avoir entendu ce vacarme ...





HRP : Tsuki, dans le texte je t'appelle l'adoratrice d'Izanami mais c'est juste pour varier, on est d'accord que je ne suis en aucun cas au courant de cela.
Revenir en haut Aller en bas
Okita
Juunin de Kumo
Juunin de Kumo
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
45/1000  (45/1000)
Affinités :
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: La tour de communication et l'homme corbeau   Sam 30 Oct - 23:01

La destruction du Q.G des Otojins renégats fut une tache amusante certes, mais plutôt courte avec l’équipe du Raikage sur scène. Bien sûr que l’on ne devait pas s’attendre à rencontrer une forte opposition adverse, puisque depuis un moment déjà, le village caché du son n’était plus qu’un recueil de déserteurs minables, esclaves de l’ancien dirigeant Orochimaru, ou bien même de simples mercenaires venus pour combler leurs gout de l’argent. La défaite de la base principale adverse laissait présager une victoire imminente des Kumojin, voir même la fin de la guerre dès maintenant, chose qui mit à las Okita. La vision des quelques soldats fuyant, dans un piteux état à cause de l’explosion, n’avait rien de jouissif, au contraire, cela devenait simplement agaçant. Rester ici ne présentait plus aucun intérêt, en face, les ninjas agonisaient sans même donner l’envie de les achever. Heureusement, le chef d’équipe eut la même vision des choses et prépara directement le passage à une autre étape. Enerion fut chargé d’achever les derniers survivants sur place, pour ensuite rejoindre le reste de l’équipe. Voilà ici une tâche ingrate pour lui ! Le Junin quant à lui allait ouvrir la marche pour rejoindre la prochaine tour sensée déjà être détruite. Pour cette fois, sa motivation ne fut pas au maximum, bien au contraire, il s’engagea en tête du mouvement avec un sérieux et une indifférence en total contraste avec la scène précédente du tac.com. Ni une ni deux, l’equipe du Raikage s’engagea dans le champ de bataille pour s’y frayer un chemin. Un détour aurait été trop long pour rejoindre l’autre côté, et Okita opta sans hésiter pour cette solution, de plus la présence de Sunsay Higure allait servir de grande motivation pour les troupes. Des bruits métalliques par ci, des shurikens perdus par-là, des cadavres, des cris, l’ambiance était vraiment là !

Ouvrant la marche à l’horizontale du sens de l’affrontement, Okita se fondit droit sur un Otojin engagé dans un duel de force avec un autre Kumojin. Le bout du Katana pénétra sur le haut de sa hanche et déchiqueta ses vetements, ainsi que sa peau, le chakra induit dans la lame grâce au Kenjutsu rendit l’entaille très profonde, le poussant ainsi à flancher sur la droite tout en gémissant. Dans la seconde suivante, l’autre ninja voyant l’ouverture acheva l’ennemi avec un coup mortel. Ce fut là un enchaînement parfait, mais le Junin continua sans marquer l’arrêt, profitant des multiples ouvertures pour dégager le chemin. Le cortège du Raikage ne passa pas inaperçu et rapidement, les alliés s’organisèrent pour occuper les assaillants. Okita passait de duel de sabre en duel de sabre, surprenant les renégats un à un et en abusant de leurs vigilance avec la technique de l’hirondelle volante. Sa tenue n’était pas en reste, bien que clair et légèrement bouffante, le tissu souple valsait sous le vent et la vitesse, accompagné bien sûr du turban, rendant ainsi la lecture de ses mouvements plus compliqués dans de feu de l’action. Le Kumojin ne prenait pas vraiment le temps de réfléchir, tous ses gestes et mouvements se livraient simplement à ses instincts primitifs de tueur, ainsi que les sensations du moment. Chaque coup augmentait peu à peu son plaisir, mais pas assez pour l’amuser vraiment. Son visage n’arborait pas encore ce sourire sadique habituel, simplement des yeux graves et froids, mais toujours terrifiants, surtout marqué par le sang adverse. Peu à peu, quelques Otojins remarquant les deux ninjas tentèrent des attaques en groupes et plus ciblés, mais en trop petit nombre pour vraiment les inquiéter, Kumo avait nettement l’avantage depuis peu. Aucun ordre important ne semblait venir de l’arrière, Sunsay devait surement s’occuper des restes ainsi que de l’organisation des troupes.

Enfin arrivé au bout du champ de bataille, Okita se lança sur le dernier renégat obstruant le chemin, mais plus calmement cette fois. Celui-là était jeune, bien que cagoulé, sa taille le trompait. Impatient et paniqué, il se lança en premier sur son katana, pour simplement se faire parer. Entre temps le Junin s’était arrêté pour jeter un coup d’œil rapide vers l’endroit où devait être la tour. Vue de loin plus rien.

- Tch ! Visiblement le travail est déjà fini ici !

Sur cette plainte, Okita attrapa la main du jeune ninja interloqué par la remarque pour lever sa garde de force et lui foutre un coup violent de la poignée de son propre Katana au niveau de son cou. Sur le même mouvement, il l’envoya valser plus loin à l’aide d’un coup de pied. Encore un insecte ! Bien que la tour déjà détruite, le groupe s’engagea tout de même jusque dans les ruelles étroites de ce qui semblait être une zone commercial. Okita s’arrêta dans sa course en voyant un groupe de ninja, incluant étrangement en son sein un gamin portant le bandeau de Kumo, ainsi qu'une Kunoichi. Avait on autorisé pour cette mission la participation d'un Genin ?
Revenir en haut Aller en bas
Sunsay Higure
Godaime Raikage
Godaime Raikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
650/1000  (650/1000)
Affinités : Fuuton, Raiton, Hakkooton
Modus Operanti:

MessageSujet: Re: La tour de communication et l'homme corbeau   Dim 31 Oct - 12:48

Okita s'était mis en route et filait au plus court, sans dévier de sa route pour un petit affrontement ... ou même un gros. En effet, le gros des troupes commençaient à avancer en ligne sur le pays afin de régler le compte des Otojins encore récalcitrants. Le jeune Kumojin prit donc l'initiative de passer en plein milieux des deux fronts, touchant ci et là les shinobis du Son, sans pour autant s’attarder sur eux, nos collaborateurs s'en chargeaient très bien d'ailleurs. Trust trouvait divertissant ce petit passage car il était vrai que depuis que le QG avait été réduit en cendres, le voyage avait semblé bien monotone au Raikage, qui semblait gaspiller son "temps libre" plus qu'autre chose. Cette occasion de se battre un peu allait être pour le moins distrayante.

* ... Et ce sera bon pour le moral des troupes ... *
* Tiens t'es réveillé toi ... ? *

Sunsay venait de refaire surface après quelques temps d'absence, se retrouvait en plein milieux de nulle part sans la moindre idée de l'état de la situation. Quand il remarqua qu'Enerion ne les suivait plus, il commença à questionner son alter égo.

* Me dit pas que t'a fait sauter un membre de ton équipe quand même ... *
* Mais non ... Tout de suite ... Il est resté sur place pour nous couvrir ... Y'avait des rigolos qui ont survécus à l'explosion. Il doit nous rejoindre ensuite *
* Tiens j'aurais cru que tu les aurais fini toi même ... *
* Nan ... ils étaient trop loin ... la flemme ... *

Durant cette petite discussion mentale, le Rokudaime passait sur les quelques adversaires qu'Okita avait laissé de côté, en immobilisant certains avec un kunai dans le pieds, pour ensuite leur asséner un uppercut d'acier ou encore d'autres à qui il collait un parchemin explosif avant de le renvoyer dans le gros des troupes. C'était plus de l'amusement que du combat pour le Raikage, qui y trouvait un plaisir sadique. Le passage du chef des armes sur le front semblait booster les troupes qui redoublaient d'efforts et ne tardèrent pas à submerger le camp adverse. Il faut dire qu'Oto n'était pas l'une des grandes puissances et le petit stratagème dont Sunsay avait usé avait rendu l'action encore plus simple pour ses ninjas. C'était à double enjeu pour ce dernier: Dans un premier temps, en éliminant les forces Oto, un pays proche de celui de la foudre, il évitait à son peuple une menace future et prolongeait un peu plus l’ersatz de paix qui s'était instauré après la bataille de Kusa. De plus, il montrait également aux autres pays que Kumo et Konoha pouvaient encore se battre malgré les lourdes pertes récentes, ce qui aurait un impact dissuasif.
Tout ceci, Trust s'en foutait. Il était là pour se battre, c'est tout ce qui comptait pour lui pour le moment. C'était depuis longtemps le premier combat sérieux auquel il faisait face, son poste le gardant souvent derrière son bureau, ce qui l'avait poussé à ne pas se montrer, laissant toute la paperasse à Sunsay.

Okita envoya plus loin un jeune ninja qui se relava aussitôt pour charger le Raikage, kunai à la main. Il était jeune d'après sa taille et ses muscles. Aucun challenge donc. Trust décala le kunai avec la main gauche avant d’attraper le jeune homme par le col.


" Alors comme ça on veux jouer au ninja hein ... ? T'es vraiment trop petit pour ça ... J'vais te planter tu grandira peut être aussi haut qu'un arbre ... Là tu sera intéressant ... "

Le bras du Raikage commença un mouvement circulaire alors qu'il se retournait pour amplifier le mouvement avant, dans un second demi-tour, abattre la tête du jeune Otojin dans le sol meuble, qui resta planté un moment dans cette position, les jambes en l'air. Une fois ses esprit repris, il s'extirpa, prêt à continuer le combat mais s’effondra aussitôt. Trust continuait à marcher en rigolant tout seul, commençant à s’approcher des commerces où s'était réfugié Tsuki et Keiji qu'il avait envoyé sur cette tour, entourés de quelques cadavres d'Otojins ...



Incarne aussi Kaimetsu Higure et Chõ Masamune
Revenir en haut Aller en bas
Tsuki
Juunin de Kumo
Juunin de Kumo
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
10/1000  (10/1000)
Affinités : Fuuton
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: La tour de communication et l'homme corbeau   Lun 1 Nov - 11:45

Le chemin vers la tour de communication était presque désertique, mon équipe pouvait voir au loin les quelques combats qui se passaient non loin d’ici, mais aucun shinobi d’Oto pour nous barrer la route. Je fis signe à Keiji-Kun de commencer sa part de la mission, j’allais rester derrière lui pour le protéger en cas d’attaque. Malheureusement pour moi, et heureusement pour lui, personne n’avait daigné à se mettre en travers de nos chemins. La mission était bien trop facile, et je trouvais ça bizarre que personne ne soit entrain de protéger les tours de communication, ou peut-être étaient-ils tous à l’intérieur à attendre l’invasion ? J’espérais pour eux que non, ça serait une façon bien stupide de mourir. Remarque, de tous les groupes chargeaient de la destruction d’édifice, nous étions le seul avec ce système d’explosion. Les autres allaient devoir envahir l’édifice pour le faire exploser, mais pas nous. Les parchemins m’avaient été fournis par Hokosuke Seijun, un expert en Fuinjutsu, qui appréciait beaucoup les luxures de nos « tête-à-tête ». Bref, encore une fois, être une fille sexy à Kumo donne pas mal d’avantage. Apparemment, peut-être même plus que le Raikage, vu que même lui n’a pas eu droit aux parchemins de Seijun-san. Ou peut-être n’en voulait-il pas, cet homme a tendance à se mettre dans des situations compliquées, juste pour sentir l’adrénaline du combat. Enfin bon, une fois le dispositif en place, nous partîmes nous mettre à l’abri. Une petite rue marchande, très ouverte, mais possédant des bâtiments assez haut pour nous protéger du souffle de l’explosion. Une fois en position, je fis les quelques signes, que Seijun-san m’avait appris, et le vacarme de l’explosion se fit entendre surement dans toute la zone de la tour. Pauvres shinobis encore présent dans la tour, mourir sans avoir eu une chance de se défendre, malheureusement pour eux, je ne suis pas comme mon Kage, je ne mélange pas plaisir et travail. Après tout, je suis une messagère, mon boulot c’est de faire les choses rapidement et efficacement.

Au bout de la rue, un groupe d’Otojins venait de faire leur apparition, il nous pointait déjà du doigt. Surement se disant qu’ils nous feraient payer pour la tour, je m’apprêtais à prévenir mon jeune élève quand je remarquai que de son côté il y en avait d’autre et plus nombreux.

-Bien on dirait que l’action va commencer.

Je mis ma main dans une poche intérieure et je le ressortis aussi tôt, avant de composer plusieurs mudra. Dans la poche, il y avait juste une toute petite lame, pour percer un de mes doigts et faire sortir une misérable goutte de sang. Je n’avais pas pour habitude de gaspiller mon sang à chaque invocation. Oui, j’allais utiliser mon…

-Kuchiyose no Jutsu ! Hiere…

Une grosse fumée m’enveloppa pour me cacher à moi ainsi qu’à mon invocation, malgré la fumée, rien ne pouvait fuir aux sens de Hiere, la panthère noire. Alors, je commençai à m’adresser à Hiere pour donner les ordres, au lieu de le faire à Keiji-Kun qui serait plus logique, mais comme Hiere était le « shinobi » le plus expérimenté ici, il était logique que je m’adresse à elle.

-Tu t’occuperas de ceux dans notre dos, et tu le feras avec mon jeune élève, Keiji-Kun. Moi…
-Tsuki-chan, tu sais bien que je ne supporte pas les faibles Genins.
-Ne le regarde pas comme un Genin, mais comme mon futur remplaçant, celui qui méritera mon poste au sein du village. Ahah (léger rire)… Vraiment, des fois je me demande comment tu as gagné le nom de Hiere la sage.
-Aller vient gamin, montres-moi de quoi tu es capable. Et ne t’en fait pas, je te couvre.
De toutes mes invocations, Hiere était la plus propice à cette mission, son titre de Hiere la sage venait du fait, qu’elle pensait toujours trois fois avant de faire quelques choses, mais elle pensait très vite. Alliant souplesse, vitesse et intelligence, elle était de loin la panthère la plus efficace, après le boss bien sûr.

Je n’avais pas laissé le groupe le plus nombreux à Keiji-Kun par méchanceté ou autre, mais bien parce que je savais qu’ils étaient moins fort. Il était pour moi logique, que le groupe de trois était un groupe de chûnin au moins, alors que l’autre groupe étaient tous au même niveau que Keiji, voir plus faible. Leur démarche, leur mouvement, et leur complicité montrait à un œil aussi expert que le mien, qui a voyagé dans tout Yuukan, que mon analyse était la plus plausible. Je me demandais quand même si cinq ninjas, n’était pas de trop pour mon élève, bien que, pour Hiere ça devait pas l’être. Je laissai en toute décharge de conscience mon subalterne et ma fidèle invocation s’occuper tranquillement de leur groupe, pendant que moi j’irais m’amuser un peu. Je commençai à courir vers mon petit groupe, et en pleine course une série de mudra pour un jutsu futon.

-Futon – Sunabokori !

Je crachai du vent sur le sol sableux des rues d’Oto, pour soulever se même sable et aveugler mes adversaire. Je suivis ce mouvement par un lancer rapide d’un shuriken renforcé avec futon – kaiten shuriken, pour augmenter sa vitesse et sa percée. J’entendis un hurlement, suivit de plusieurs insulte à mon égard. Donc, il avait survécu, pas mal pour un shinobi d’Oto, le Raikage avait donc faux, ils ne sont pas que des bons à rien. Pas le temps de jouer, je sautai au milieu d’eux et activais ma Maxillaria au niveau trois. Encore dans la fumée, mes six chaines m’encerclaient, prête à fendre le crâne de mes adversaires. Je pivotais sur moi, pour faire tournoyer mes chaines et expulser mes adversaires contre les murs des maisons. Je pus entendre le bruit des trois corps heurter les murs, ou le sol dans un des cas, je savais maintenant quel été leurs positions exactes. J’enroulais à mes poignés cinq de mes six chaines, ne gardant déployé qu’une des chaines de ma main droite, celles avec un petite pointe au bout.

-Maxillaria no Tenran.

La chaine durcissait et devint aussi droite et dur qu’une lance de fer. Que dis-je, à présent, c’était une lance de fer. Je plantai mon adversaire le plus proche en pleine poitrine, et utilisa le Kaze Hasaki vers l’autre membre qui avait été plaqué contre le mur. Une lame de vent, sortit de la pointe de ma Maxillaria et égorgea mon adversaire qui perdit la vie en une dizaine de seconde. Il ne me restait plus qu’un adversaire, le sable venait de se reposer totalement, la vue était à son maximale. Je bondis sur lui et lui enchainai une demi-douzaine de coups qu’il esquiva presque tous. J’annulai alors le Maxillaria no Tenran et désenroulai mes chaines de mes poignés. Ayatsuito no Jutsu pour emprisonner mon adversaire avec mes chaines, puis un Hari Jigoku pour le transpercer avec mes cheveux. Et voilà, le travail était fait. J’aurais bien utilisé l’ultime voyage d’Izanami, mais je ne l’utilise jamais devant mes invocations, et encore moins devant mon Raikage. Keiji-Kun ce n’est pas grave, car comme il est aveugle, il n’y a aucune chance qu’il soit affecté par le Genjutsu et donc comprenne quoi que ça soit.

En parlant de Keiji-Kun, j’avais complètement oublié leur combat, c’est pour vous dire à quel point j’avais confiance en ces deux-là. Et apparemment, j’avais bien fait, ils avaient déjà fini leur combat aussi, surement même avant moi. Hiere venait me rejoindre, pour discuter un peu.

-Le roi arrive.
-Et le bouffon du roi aussi, murmurais-je pour que personne n’entende sauf ma tendre panthère…

Effectivement, on pouvait déjà apercevoir le Raikage et Okita s’approcher de notre position. Ce n’est pas que je n’aimais pas Okita, mais je ressentais un peu de jalousie en son égard. Il était bien plus proche du Raikage que moi, autant j’avais réussi à être proche des anciens chefs de Kumo, autant malgré ma position, je me sentais très loin de celui-ci. En y repensant bien, l’aveugle qu’était Keiji-Kun avait surement entendu mon commentaire sur Okita-san, vu que ses sens encore fonctionnels évoluaient pour compenser son manque de vue. Mais bon, c’était mon élève, il n’allait pas me balancer… Une fois, le Raikage arrivé sur notre position, Hiere sauta sur l’opportunité de montrer son respect envers l’homme le plus puissant de Kumogakure no Sâto.

-Bien le bonjour Raikage-sama. Cela faisait bien longtemps, que je ne vous avais pas vu.
-Vous n’aviez pas confiance en nous ? Demandais-je d’un ton semi-énervée, son manque de confiance m’avait attristée.



[HRP]Keiji, je te laisse la total liberté pour affronter les 5 d'Oto avec Hiere, tu la manipule comme tu veux, mais n'oublie pas que son niveau est très haut, c'est un très bonne invocation.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Keiji Hasegawa
Genin de Kumo
Genin de Kumo
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
95/1000  (95/1000)
Affinités : Katon
Modus Operanti:

MessageSujet: Re: La tour de communication et l'homme corbeau   Dim 7 Nov - 18:39

Le Gennin faisait face à cinq ninjas dont, à vue d'œil si j'ose dire, seulement deux était du niveau Gennin, les autres n'étaient que de vulgaires combattants ou mercenaires, il n'était pas très inquiet, car Hiere était là, derrière lui. Elle avait l'air suffisamment puissante pour se débarrasser des cinq jeunes hommes mes plantés là, devant le ninja de Kumo et la panthère noire. Et cette dernière avait d'ailleurs déjà un plan, elle s'occuperait d'un des deux Gennin et d'un mercenaire pendant que le jeune homme s'occuperait du reste de la troupe, à savoir un Gennin et trois mercenaires. Mais sa vitesse et sa puissance lui permettrait surement de soutenir rapidement le Kamen. Mais Keiji ne se souciait guère du combat de la panthère, cette dernière s'en sortirait avec facilité, lui devait alors se concentrer sur son combat, il n'en n'avait pas livré depuis les simulations à l'académie, et ce n'était que de faux combats. Même si Keiji n'était pas très puissant, il maitrisait parfaitement ses compétences.

Les Otojins avaient encerclé le Kumojin et l'animal, mais ceci rendit la manœuvre plus facile. Hiere se rua alors sur la cibles qu'elle s'était prédéfinie, et le combat commença à grand coup de griffes et de crocs. De l'autre côté, Keiji avait dors et déjà mit en place son champ de cendre grâce au Ninpo, Kaijin no Hatake. Les cendres formaient une cercle autour du jeune homme, et le premier mercenaire qui lança l'assaut se brula rapidement les pieds, Keiji profita de ce moment d'inattention du jeune homme pour lui balancer un coup de pied latéral en plein ventre, ce dernier étant assez puissant pour le renvoyer hors du cercle. Il lança alors des kunais de manière à l'immobiliser temporairement au sol. Mais un de ses équipiers lui enleva, les deux hommes lancèrent un assaut conjoint, et c'est là que l'aveugle se rappela le plan qu'il avait préparé avant même son départ pour le village caché du Son.

Flashback :

Keiji avait prit quelques précautions avant son départ pour cette mission spéciale, en effet, il avait préparer un petit plan qui lui permettrait surement de ce débarrasser de quelques ennemis, si toute fois son plan fonctionnait. C'était un plan ingénieux, mais à la réalisation plutôt simple.

Fin du flashback.

Le Gennin sortit alors les shurikens préalablement préparé et les lança en direction de ces deux opposants, mais ce n'était pas encore fini, en effet, Keiji avait disposé du fil afin de «saucissonner» les deux adversaires l'un à l'autre. Ces imbéciles, en voulant esquiver s'étaient alors empêtré dans le fil tel des mouches prisent dans une toile d'araignée. Une fois ceci fait, il composa des signes sans même se poser de questions et lança un Katon, Ryuuka no Jutsu.
La flamme fondit alors sur les deux ninjas furent immolés. Cela faisait deux obstacles en moins.
Il restait tout de même encore un combattant, plutôt effrayé, et le Gennin d'Oto. Ce dernier semblait d'ailleurs attendre son tour, il poussait son compagnon à aller au combat. Ce dernier criait des choses incompréhensibles, mais finalement il se lança sur Keiji, mais ce n'est pas contre lui qu'il tomba, en effet Hiere avait dors et déjà achevé ses ennemis et intercepta l'individu dans sa course. Keji ne donnait pas cher de sa peau … Mais il devait se concentrer sur son dernière adversaire, qui serait d'ailleurs surement le plus fort.


Dès la panthère et le mercenaire passés, le combat s'annonça. L'Otojin se mit dans une posture plutôt étrange, il était plutôt massif, et semblait donc vouloir usé de son physique pour se débarrasser du Gennin de Kumo. Celui-ci attendait donc une attaque brutale et réfléchissait à comment la contrer. Mais tout ne se passa pas comme prévu. En effet, le Gennin d'Oto lança une technique Fuuton, le Kaimatachi. Ce qui eu pour effet de disséminer les cendres au vent, de faire tombé Keiji un mètre plus loin au sol, et de lui laissé quelques coupures superficielles.
Le Kumojin se releva, mais son adversaire était déjà là, en face de lui. Il le regardait droit dans les yeux et prononça les mots :


« Magen – Narakumi no Jutsu. À présent regarde tes peurs, vit les ! »

Un rire, que l'on pourrait qualifié de démoniaque, se dégagea des cordes vocales du jeune homme trapu. Il empoigna alors Keiji par le col, et lança son point dans son ventre. Mais l'attaque fut stoppé dans son élan. En effet, le jeune aveugle avait saisit son tantō et avait asséné un violent coup avec celui-ci dans le ventre de son agresseur. Ce dernier était interloqué, il ne comprenait pas comment Keiji avait résisté au Genjutsu. Et il ne se pria pas pour les donner des explications.

« Je vois bien que tu ne comprends pas ce qui se passe. Tu devrais mieux observer tes adversaires au lieu de les attaquer comme un bourrin. Vois-tu mes yeux ? …
Je pense que tu as à présent comprit de quoi il en retournait, je suis aveugle, le Genjutsu visuel ne m'affecte nullement. »

Il reposa alors délicatement le corps du Gennin au sol, et tourna son regard vers la direction ou Hiere était parti combattre. En une poignée de seconde, elle revint, et les deux êtres rejoignirent alors Tsuki. Et les trois se firent alors rejoindre par le Raikage, et un Juunin nommé Okita. Keiji était plutôt intrigué, et puis il ne voulait pas faire de fausses notes en leur présence, il se contentait de se taire et d'écouter ce qu'il avait à dire ...
Revenir en haut Aller en bas
Sunsay Higure
Godaime Raikage
Godaime Raikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
650/1000  (650/1000)
Affinités : Fuuton, Raiton, Hakkooton
Modus Operanti:

MessageSujet: Re: La tour de communication et l'homme corbeau   Ven 12 Nov - 19:10

[ HRP ] J'utiliserait le blanc pour les paroles de Sunsay durant ce rp pour pas confondre avec les paroles de Tsuki ^^ [/HRP]

" Bien le bonjour Raikage-sama. Cela faisait bien longtemps, que je ne vous avais pas vu. "
" Vous n’aviez pas confiance en nous ? "

L'élégante panthère avait fait un sorte de révérence, retournant une de ses pattes au niveau de son coeur, mimant ainsi l'espèce humaine. Le félin n'était pas inconnu au Rokudaime mais il était vrai qu'il n'avait pas eu souvent l'occasion de voir sa messagère à l'oeuvre au combat et donc de discuter plus que ça avec l'invocation.

" Bonjour Hiere ... Il faut croire qu'on est tous les deux trop demandés pour pouvoir se croiser plus souvent ... "

Trust avait fait un signe de la tête par la même occasion pour signifier son respect à la créature avant de jeter un oeil autour de lui. La tour était à terre, Keiji semblait en un seul morceau. Ce n'était pas vraiment la perte du genin qui aurait peiné le Rokudaime mais plus la paperasse à remplir par la suite, même si Trust aurais laissé cette tache ingrate à Sunsay. Le Raikage posa enfin son regard sur Tsuki qui semblait faire la moue depuis que les deux hommes étaient arrivés.

* Soit diplomate pour une fois ... enfin si c'est possible ... *
* Tu me connais ... *
* Justement ... *
" Pour répondre à ta question Tsuki ... J'avais simplement fini de mon côté et je venais voir si c'était aussi le cas ici vu que tu avait en charge un Genin ... De toute manière, Enerion doit nous rejoindre ici une fois qu'il aura fini ... Quel Kage je ferais si je n'avait pas confiance en mes "hommes" ... ? "

Bien évidement, cette réponse ne venait pas réellement de Trust mais de son alter ego qui lui avait dicté sa réponse mentalement. Le Kumojin jeta un oeil derrière lui, le sillons d'Otojin qu'il avaient laissés dégageait un peu la vue sur l'endroit d'où devrait arriver la flèche azurée. Rien encore à l'horizon, il prenait son temps, à moins qu'il soit tombé sur plus fort que lui ? C'était peu probable, du temps du sannin cela aurait été envisageable mais aujourd'hui, le pays du riz allait sur le déclin de ses forces militaires et il était peut probable qu'Enerion ait trouvé quelqu'un qui puisse venir à bout de lui. Il suffirait à l'escouade d'attendre le temps qu'il faudrait. De toute façon, cette zone ne recelait plus beaucoup d'Otojins encore en état de se battre et le reste des équipes s'occupait des autres points stratégiques à prendre. Au loin, Trust avait repéré une ombre familière qui se dessinait à l'horizon ...

[ HRP ] C'est un peu court, dsl ^^' Bon bah voila Enerion tu peut arriver ... ou mon invitée mystère ... [/HRP ]



Incarne aussi Kaimetsu Higure et Chõ Masamune
Revenir en haut Aller en bas
Sunsay Higure
Godaime Raikage
Godaime Raikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
650/1000  (650/1000)
Affinités : Fuuton, Raiton, Hakkooton
Modus Operanti:

MessageSujet: Re: La tour de communication et l'homme corbeau   Sam 19 Fév - 14:09

Bien je termine cet event qui s'attarde trop . La fin se clos sur l'arrivée de Enerion ( pour éviter trop de questions .

35 xp pour Tsuki et Keiji.
10 xp pour Okita
15 Xp pour Sunsay

Vous récoltez également 15 points Memories chacun pour la participation à l'évent.



Incarne aussi Kaimetsu Higure et Chõ Masamune
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La tour de communication et l'homme corbeau   

Revenir en haut Aller en bas
 
La tour de communication et l'homme corbeau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Memories :: Archives :: Shinobi Memories V1 :: Autres pays-
Sauter vers: