AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Mission de rang A] Découverte et annexion de Kotou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oïshi Shugen
Bras droit du Tsuchikage
Bras droit du Tsuchikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
0/10000  (0/10000)
Affinités :
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: [Mission de rang A] Découverte et annexion de Kotou   Lun 11 Oct - 21:22

Petit repère pour ne pas se perdre dans les paroles et les images des persos.

Hommes de mains :

Wazibachi & Natsuo

Spoiler:
 

Kyuki

Spoiler:
 


Team Ryuuchi :

Ryuuchi

Spoiler:
 

Riku

Spoiler:
 

Suzuki

Spoiler:
 

Barjow

Spoiler:
 

***


Qu'est-ce que je peux l'aimer ce Mizukage, je n'ai jamais été aussi combler de joie que sous son règne. J'sais pas si c'est voulu pour que je baisse ma garde, mais il m'en fait un beau cadeau pour le coup ! Me laisser partir à la découverte d'une nouvelle île, moi tout seul, enfin avec deux trois ninjas de Kiri de mon choix. Bien sûr, j'me suis assuré que ce qui viendrait avec moi serait entièrement sous mon contrôle, partageant mon but et non celui du village. Avec de l'argent et un don de persuasion plutôt bien développer, on arrive à faire ce que l'on veut à pas mal d'humains et pas que les hommes. Je pars donc accompagner de quatre autres compagnons de malheurs, deux hommes et deux femmes. Plutôt pas mal d'ailleurs la kunoichi, son caractère la rendant encore plus excitante, j'suis sûr qu'elle me sera très utile là-bas. J'sais même pas où l'on va d'ailleurs, l'endroit est totalement inconnu. Situé à l'écart du reste du monde, vers le nord-est de Kiri, personne n'y a jamais mis un pied. C'est parfait pour se développer un petit trafic en douce. Étant vachement occupé ces derniers temps, pas sûr que le Mizukage se bouge lui-même voir de quoi elle aura l'air une fois sous mon contrôle. Avec un rapport en carton, le rapatriement de nukenins au village et les témoignages des ninjas m'accompagnant, personne ne se doutera de rien.

D'après ce que contenait l'ordre de mission, il paraitrait que l'endroit grouillerait de camps de déserteurs. Si l'info' s'avérait être vraie, des négociations seront envisageables afin de les rallier à ma cause. Étant des êtres sans cervelles et marchant qu'avec l'argent ou d'autres récompenses de ce genre, là encore, je ne devrais pas rencontrer de problèmes. Surtout avec ce que j'emporte avec moi. Provisions, argent, alcool, armes, plein de bonnes choses qui attirent l'attention d'un mercenaire et comme tout est sur le compte du village, pourquoi s'en priver... M'enfin peu importe, pour le moment nous en étions pas là, ou presque pas. Loin d'être court, le voyage fut si chiant que je préférais dormir que de regarder le paysage. De bonnes heures plus tard, l'île mystérieuse fut en vue. C'est dans un joyeux bordel que les trois gros bateaux de Kiri jetèrent l'encre au pied de l'île. Je ne perdais pas un instant avant de poser pied-à-terre, heureux de quitter cette embarcation de merde. L'endroit est magnifique, ouai fin pour ceux qui aiment les paysages un peu comment dire, dévasté... 'Fin non pas dévasté, ce n'est pas le monde des bisounours mais c'est pas le chaos total non plus. Elle a de la gueule cette île moi j'dis. Bon c'est vrai que 'faut aimer les terres où il n'y a pas un grain d'herbe, où il y fait nuit quasiment toute la journée. Un manque de luminosité flagrant en gros et aussi une brume bien présente, rappelant vaguement celle du village caché de la pluie. Pourtant, celle-là ne parait pas normal, j'sais pas pourquoi, c'est bizarre, quelque chose me dit de faire gaffe à mon cul en ce moment.


- Qu'est-ce qui pue de la sorte ?!
- Ta bouche ma pauvre, t'as le nez trop près de la gueule, pas étonnant que tu sois agresser si violemment.
- Enculé ! Me parle pas d'odeur mec ! Tu pues constament l'alcool et la cigarette, tu te laves jamais..
- J'suis d'accord avec Barjow, l'odeur vient de toi Riku.
- Tss...
- Vous êtes pas sympas les mecs, arrêtez de la faire chier avec des conneries pareilles.
- Roh c'est bon, on rigolait Suzuki, t'énerves pas...
- Mais oui, ce serait dommage qu'un corps aussi parfait que le sien empeste la merde à plein nez...
- Putain mais tagueule Barjow...

J'explique alors la situation à mes troupes, afin que tous se passe pour le mieux et qu'ils ne se foutent pas sur la gueule entre eux ces cons. En parlant d'eux je parle de mes fidèles hommes de mains, ceux m'ayant aidé jusqu'ici, qui ne m'ont jamais trahi mise à part ce vendu de Kura. J'pense qui lui ont bien fait regretter d'ailleurs, la dernière fois que j'ai vu sa gueule, j'me suis fait bien peur...

- Bon, comme j'ai pas envie de gueuler à tout bout de champs, on va mettre les choses au clair. Non Natsuo, tu n'as pas le droit de les buter, même par inattention. Ce sont des alliés et j'en ai grandement besoin pour la suite du plan alors fais gaffe à ce que tu fais, sinon je me chargerais de toi.
Et vous membres de la team Ryuuchi, même chose, on ne touche pas à mes hommes. Je sais que Kiri paye un paquet de thunes la tête de ses hommes, dites-vous que vous êtes dans le même cas qu'eux. Des questions ?
- On va avoir de quoi se distraire ou pas ?
- Ouai, parce qu'on s'est pas tapé autant d'heures de bâteau pour rien...
- Ne vous en faites pas pour ça...
- Si tu le dis...

La team Ryuuchi devant moi, Natsuo à ma gauche, Kyuki à ma droite et Wazibachi derrière, on s'élance tous dans la joie et la bonne humeur (ou pas...) en exploration. Mon dieu qu'elle est grande cette putain de d'île de merde et classe aussi, j'allais m'y plaire là-dedans, même si je n'aurai pas souvent l'occasion d'y aller. Et j'irai pas jusqu'à dire que c'est un endroit tranquille, oh non... La bête qui vient d'apparaître en face de nous se charge de me prouver le contraire. J'sais pas trop à quoi elle ressemble, une sorte de menthe religieuse en beaucoup plus grosse. Vraiment flippant le truc, elle doit bien faire plus de trois mètres de hauteur si ce n'est plus. Bizarre de trouver ce genre de bête dans le coin, la couleur de sa peau d'ailleurs n'a rien à voir avec celle que l'on peut croiser en modèle réduit ailleurs. Beaucoup plus dans le sombre, bien plus flippante comme cela, elle lève ses énormes pattes avant pour tous nous balayer d'un seul coup. À l'unisson on esquive tous d'un saut sur le côté, séparant l'équipe en deux. J'ordonne alors à la team Ryuuchi de prendre le relais. Pas par peur non, seulement dans le but que moi et mes hommes de mains puissions en profiter pour nous tirer de là. Je n'avais aucune envie de perdre de temps et de l'énergie dans un combat débile.

- Ryuuchi, occupez-vous de celle-là. Une fois chose faite, continue d'explorer l'île de fond en comble. Je veux un rapport détaillé de l'état des lieux. Quand vous en aurez fini, retourner au navire nous attendre.
- Bien.
- Hey Kaiho qu'est-ce que tu branles ?! La bête est là-bas, on ne va pas laisser le travail à ces enfoirés de la brume !
- Tais-toi Natsuo ! Tu commences à me faire chier à discuter chacun de mes ordres. Fais comme Wazibachi et Kyuki un peu, ferme-la et suis.
- Pauvre con...

Je ne relève pas l'insulte, j'sais qu'il a beau être une grande gueule, qu'il aime bien me contredire, il me suivra cependant jusqu'au bout même s'il n'en a pas envie. Ce n'est pas le genre de mec à lâcher ses potes pour un rien. Réduit au nombre de quatre, nous avançons plus rapidement et moins prudemment, au risque de ramasser une attaque surprise éclaire. Ce que je ne crains pas vu le don de Kyuki, nous n'aurions aucun mal à voir venir des mercenaires de loin. D'ailleurs, c'est plutôt nous qui allons les chercher. D'un geste de la main j'ordonne à Kyuki de faire son boulot. Il s'avance de quelques pas et active ses Byakugan. Oeil magique du clan Hyuga, eh oui, ce mec vient du village caché de la feuille, Konoha. Plutôt utile je dois dire, embaucher en second, il me suit jusqu'à présent dans chacun de mes magouilles sans broncher. 'Faut dire aussi qu'il est content avec moi, je le logis, le nourris et assure sa sécurité, que dire de mieux ? Surtout qu'au fil du temps, comme avec les deux autres, nous avons appris à bien nous connaître et à nous apprécier. Tuer des gens ensemble, se faire traquer ensemble, vivre constamment ensemble, cela rapprocherait même les pires ennemis du monde.


Dernière édition par Kaiho Tokuro le Sam 6 Nov - 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oïshi Shugen
Bras droit du Tsuchikage
Bras droit du Tsuchikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
0/10000  (0/10000)
Affinités :
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: [Mission de rang A] Découverte et annexion de Kotou   Lun 18 Oct - 11:03

Les yeux si fantastiques de Kyuki ne tardent pas à faire leur travail, en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, les mercenaires de Kotou sont repérés. Kotou est le nom que je viens de donner à cet endroit, signifiant l'île isolée, j'pense qu'il n'y a pas meilleur nom pour celle-ci. Situés au nord de l'île, là où la nourriture semble plus abondante, mais où la végétation et le climat y sont aussi bien meilleurs. Nous nous mettons aussitôt en route, il me tarde de rencontrer les habitants de ces lieux. Il nous fallut un temps fou pour nous y rendre, je ne sais combien d'heures exactement, ce que j'sais, c'est qu'il faisait nuit lorsque nous y sommes parvenus. Je ne pus retenir un sifflement d'admiration devant ce spectacle. Y'en avait une bonne trentaine ! Tous mercenaires ! N'attendant qu'une seule chose, de l'action et du fric et j'allais leur en donner. Pour cette fois, il n'y aurait pas de baston, ou presque pas. On s'infiltre calmement à l'intérieur, on repère les appartements du boss et on passe un accord. Les ordres étaient simples.

- Vous avez bien compris, on ne sait rien d'eux et on a pas l'avantage du terrain, alors on fait gaffe et on ne tue pas inutilement pour une fois. Compris Natsuo ?
- Ouai, ouai, je vais y aller en douceur...
- Bien, inutile de se séparer, au moins si on ramasse une attaque surprise, on pourra se couvrir mutuellement.
- Moi il y a un truc que j'pige pas. S'ils sont là depuis longtemps, tu crois vraiment qu'avec de belles paroles tu vas les faire bouger de cet endroit ?
- C'est pourtant simple, ils n'auront pas le choix. Dans quelques instants, ils vont savoir qu'un village entier vient de griller leurs positions. Pour peu qu'il y 'en ai de Kiri, il suffira de leur dire que s'ils ne coopèrent pas, on les bouffe, tout simplement. Et je ne pense pas qu'ils soient assez puissants pour repousser une armée entière de shinobis entraînés. Ce qui est vrai d'un côté puisque le Mizukage nous a dit d'exécuter les résistants.
- Mouai... j'attend de voir comment ils vont réagir mais bon, j'pense que ça peut le faire. Et puis au pire, on fait ce qu'on sait faire de mieux non ? S'imposer par la force.
- Exactement Kyuki. Tenez, prenez ces bandeaux ninjas et foutez-vous les quelque part, bien en évidence comme le mien, la couverture n'en sera que meilleure.

Mes hommes de mains prirent les insignes du village caché de la Brume sans dire un mot. Ils avaient l'habitude de ce genre de choses, ce n'était pas la première fois qu'on commettait des actes peu glorieux sous la couverture du pays de l'eau. Bien sûr, avec le temps, on s'est foutu le pays à dos, mais ils n'ont jamais réussi à nous mettre la main dessus, ils sont trop cons pour cela. Bien que la nuit soit bien entamée déjà, il y avait toujours quelques gardes pour surveiller le camp au cas ou des mecs comme nous viendraient visiter. Ces bouffons ne cherchèrent même pas à comprendre ce qu'on foutait ici, ils sonnèrent directement l'alarme et se jetèrent sur nous, Wakizashi en mains. Instantanément, le rideau de fer se mit en place et les trois nukenins furent repousser sans problème par les sabres de Natsuo et Wazibachi. Gisant au sol dans une marre de sang, ils avaient bien fait attention à ne pas les tuer. Leurs vies étaient bien trop précieuses. On était déjà griller... nos méthodes d'infiltration étaient vraiment à revoir... Il ne fallut pas longtemps à mes futures hommes pour venir s'opposer à nous, plusieurs d'entre eux aussi stupides que les gardes imitèrent leurs confrères. Indubitablement stupide de leurs parts, nous étions bien plus à l'aise en combat qu'eux. Il eut donc d'autres corps qui tombèrent avant qu'un homme à l'apparence bien plus dangereuse que les autres ordonnent de cesser le massacre.

Entièrement vêtu d'une armure métallique pesant surement un fardeau, une longue cape noire commençant à rendre l'âme accrocher derrière son dos, une imposante épée dans son dos, il se tenait fièrement devant nous. Pour ce qui est de la gueule, on voyait bien que ce mec avait des années de souffrances derrière-lui. Peut-être la guerre, des combats contre des chasseurs de déserteurs et bien d'autres possibilités. Borgne, les traits du visage durs, le regard froid, les cheveux aussi noirs que l'obsidienne avec au devant une petite mèche blanche. Signe de vieillesse ? Je ne sais pas, plus tard, j'lui poserai la question. Ce n'était pas le genre de mec à vouloir se détendre ne serait-ce qu'un seul instant lui. Il s'avance vers moi, ordonnant à ses hommes de ne rien faire, une chance pour eux sinon ils finiraient sur un brancard. Je l'imite, même action, même ordre, un silence de mort s'installe alors. L'affrontement semble imminent, on voit qu'il n'est vraiment pas heureux de nous voir ici.

- Ok... J'vais la refaire, t'as pas le choix en gros. J'suis pas venu seul tu sais, j'ai tout un village ninja derrière moi. Combien de temps crois-tu que tu vas tenir ? Un jour ? Non, j'suis gentil sur le coup, une vague me semble plus correcte.
- Jamais je ne remettrai la vie de mes hommes entre celle d'un autre chef de village, j'suis pas con, j'sais ce que vous en ferez. Dégage avant que je ne m'énerve.
- Oh cause lui meilleur connard ! Sinon c'est moi qui vient te faire ravaler tes dents...
- Silence Natsuo ! Laisse-le dire, il n'a pas encore compris que nous n'étions pas en accord avec la décision de notre village.
- Explique-toi shinobi.
- C'est simple, j'peux pas me voir le Mizukage. Toi non plus visiblement alors je te propose une chose, un accord. Toi et tes hommes collaboreront avec les miens. Ensemble nous aurons une force de frappe beaucoup plus importante. Bien sûr, on essayera si possible d'enrôler d'autres mercenaires à notre cause, qu'en dis-tu ?
- Qu'est-ce que ça m'apportera de traiter avec vous ? Et qui me dit que j'peux vous faire confiance ?
- Déjà, tu vas éviter que ta famille soit massacrée, une torture interminable avant de mourir comme un idiot. Second point bénéfique, j'suis pas venu les mains vides. Il y a dans un bateau en stationnement près de l'île transportant des armes, de la nourriture, de l'argent et des vivres, que demander de mieux ?
- Je dois y réfléchir, revenez demain.

Nouveau geste de la main, Kyuki s'élance, paume en avant, gorgée en chakra. Rapide et précis, le coup part dans le mollet du chef de camps qui ne retient pas sa jambe droite qui s'écroule. En réponse à cette attaque, l'homme à la carrure non-négligeable balance une droite destructrice dans la tempe de Kyuki. Le coup le repousse sur plusieurs mètres, sans possibilité de se relever avant de bonnes minutes. Les esprits s'échauffent, Natsuo et Wazibachi rejoigne leur camarade pour le couvrir. Face à eux, un bon nombre de mecs pas franchement de bonnes humeurs. Ce qui est con pour eux, c'est qu'ils auraient dû s'occuper de leur chef plutôt que du Hyûga, parce que lui aussi est au sol et à ma merci. Ouai fin c'est ce que j'ai cru jusqu'à ce que je remarque qu'il était déjà debout, en appuis sur son arme. Pas aussi belle que la mienne, mais classe aussi.

- Arrêtons ces conneries, euuh j'sais même pas votre nom...
- Kouga et ce n'est pas moi qui est ordonné à mes hommes de se jeter sur vous pendant que j'avais le dos tourner.
- J'aime pas être pris pour un con, vous savez très bien quelle réponse vous voulez me donner. J'me trompe ?
- Tu as vu juste, mais vous ne manquez pas de courage et apparemment de talent, je vais donc accepter ton offre mais à une condition, que...
- Que je vous affronte en duel ? J'le savais... Ok, j'suis jamais contre un peu d'action. Natsuo, Kyuki, Wazibachi, baisser vos armes, ils sont avec nous désormais.
- Kenshin, ordonne aux hommes de faire de même et soigne ces incapables. Quant à toi...
- Kaiho.
- Quant à toi Kaiho, prépare-toi, je ne retiendrai pas mes coups.
- Encore heureux !

On se serait cru dans un combat de rue sérieux, les mecs ne tardèrent pas à nous encercler, bande de bouffons, ils en avaient complètement zappé mes hommes. Un simple geste et ils auraient tous pu crever comme des merdes qu'ils sont, mais je ne fis rien, on était allié maintenant donc bon. Je me retrouvais seul face à Kouga et une marrée de trous du cul, seul ouai car les autres mise à part Natsuo n'avaient jugés bon de se mêler aux autres. Ce n'est pas cela qui allait retenir cette grande gueule de Natsuo, intenable ce type j'vous jure, un jour sa connerie me tuera, ou son talent... Un silence de mort venait de prendre place sur le camp. Aucun des hommes encerclant n'osaient bougés ou parler, ils attendaient avec impatience que l'un de nous deux attaque l'autre. Et comme d'hab', c'est moi qui lance le premier assaut, on ne change pas les bonnes habitudes ! Pas de jutsus, rien qu'un combat avec nos sabres, le premier coup fuse, à la diagonale, de haut en bas. Sans faire de mouvements inutiles, Kouga pare ma lame avec la sienne. Au même moment que le choc se fait entendre, la foule s'embrase et laisse échapper un long cri d'enthousiasme. J'vous jure, rien de mieux que d'être porté par une foule en délire lorsqu'on met sa vie en jeu, c'est grave motivant !

Des étincelles naissent à l'endroit de l'impact sans pour autant que Kouga ou moi ne prenions le dessus sur l'autre. S'installe alors un duel de force qui au bout d'une petite minute, tourne à son avantage, ce bâtard en a plus dans les bras que moi ! Vu son gabarit aussi, c'est normal hein, j'suis un chips face à lui moi. Et comme j'en ai marre de subir, j'lui balance un violent coup de boule dans le pif. Ayant les deux mains déjà prises, j'ai pas vu d'autres solutions pour me dégager. Bien caser dans le pif, mon adversaire ne s'y attendant pas recule sous l'impact. Il laisse alors échapper un juron en constatant qu'il pisse le sang. J'sens que j'vais vite le soumettre à mon autorité celui-là car ouai 'fallait sans douter, on ne se fout pas sur la gueule pour rien. L'enjeu est simple, le gagnant prend la tête de l'organisation. Ouai, j'sais que c'est complètement con ce genre de pari mais je n'ai pas le choix si j'veux qu'ils obéissent vraiment. Kouga, après s'être remis de ses émotions, relance le combat, d'un saut gigantesque, il bouffe la distance nous séparant et explose le sol d'un coup de lame dévastatrice.


Dernière édition par Kaiho Tokuro le Sam 6 Nov - 21:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oïshi Shugen
Bras droit du Tsuchikage
Bras droit du Tsuchikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
0/10000  (0/10000)
Affinités :
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: [Mission de rang A] Découverte et annexion de Kotou   Sam 6 Nov - 21:16

J'dois avouer que sa force de frappe est hallucinante, largement supérieur à la mienne et pourtant, j'suis sûr que j'vais le latter sans trop de mal. D'un geste vif, j'envoie mon arme se fracasser sur le plat de la sienne, histoire de la maintenir au sol. Mais ce n'est pas tout, j'en profite aussi pour courir dessus, deux trois foulées et lui décocher un vilain coup de latte, plat du pied, de bas en haut, dans la mâchoire. Si seulement il ne s'était pas décidé d'esquiver... En signe de contre-attaque, son poing droit vient percuter avec une force rare mon genou gauche, pas moyen que j'esquive, je m'étale au sol après réalisation d'un joli lincoln forcé sur le côté. Le contact avec le sol frais et poussiéreux du sol ne me plait pas, en plus du mauvais coup que j'ai ramassé dans la tempe en tombant au sol, mon genou hurle sous la douleur. L'enfoiré... celle-là, il va amèrement la regretter, j'vais lui faire ravaler ses dents. Il semble content de son coup ce trou du cul, il me regarde, l'épée en appuis sur l'épaule, il n’a même pas la force de la tenir avec sa main, quelle merde...

- Hey p'tit con ! T'es sûr de vouloir aller jusqu'au bout ? Non parce que t'as bien dû remarquer que t'as aucune chance non ? Je n’ai pas vraiment envie de te crever, tu me seras utile pour la suite alors laisse tomber.
- Dit-il celui qui s'est ramassé la gueule sur le sol il y a même pas deux minutes. Ton genou va bien ? Je n’aurai peut-être pas dû cogner aussi fort, à ton âge, on a encore les os fragiles...
- Tss, t'en fais trop...

Qu'est-ce qu'il pouvait me gonfler ce con à se la péter comme ça ! Regarde-le avec son sourire en coin, il a l’air fier de m’avoir mit à genoux ce bouffon ! Je l’aime bien lui, il a de la gueule le petit, cependant j’en ai encore plus que lui ! Il veut jouer le playmobil en armure ? Très bien, mais qu’il ne vienne pas se plaindre après si je lui casse son jouet ! Je me relève lentement, essayant de ne pas trop forcer sur la jambe gauche qui se voit parcouru de spasmes incontrôlables. Mon poignet droit fait tournoyer mon épée, lorsque cette dernière retombe brusquement au sol, je m’élance sur Kouga. Il parait surpris de me voir arriver à main nue mais finit quand même par se mettre en garde. Un large sourire s’affiche sur mon visage quand je vois qu’il n’a pas comprit ce qu’il allait lui arriver. Faisant mine d’armer le poing droit, je me penche brusquement et lui rentre violemment dans le lard comme on dit. Imprévisible, il ne peut que reculer sous l’impact, le souffle à moitié couper. L’occasion parfaite d’enchaîner avec de violents coups de coudes, de poings et de boules dans sa tronche. Même si le chef des mercenaires est parvenu à mettre ses avant-bras devant pour se sauver, y’en a une bonne dizaine qui passent. Il finit tout de même par me repousser à l’aide de son genou qu’il envoie frapper sèchement mes côtes. Epuiser, je reste allonger au sol, les bras étendues le long du corps, fier de moi. Je sais qu’il n’en peut plus, lui non plus ne bouge plus, trop essouffler par cette bagarre de rue.

- T’es plutôt doué gamin. C’est décidé, nous allons vous offrir notre aide. A condition que tu nous offres un refuge une fois que le village de Kiri sera tombé entre vos mains.
- Bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Sunsay Higure
Godaime Raikage
Godaime Raikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
650/1000  (650/1000)
Affinités : Fuuton, Raiton, Hakkooton
Modus Operanti:

MessageSujet: Re: [Mission de rang A] Découverte et annexion de Kotou   Lun 6 Déc - 23:00

cette mission a l'air d'être terminée je valide donc pour une mission de rang A les 25 Xp



Incarne aussi Kaimetsu Higure et Chõ Masamune
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Mission de rang A] Découverte et annexion de Kotou   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Mission de rang A] Découverte et annexion de Kotou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Memories :: Archives :: Shinobi Memories V1 :: Mizu No Kuni-
Sauter vers: