AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 #~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gin Ichimaru
Godaime Mizukage
Godaime Mizukage
avatar


MessageSujet: #~    Ven 25 Juin - 13:43

~Rôliste~


Age: 16 Ans

Temps depuis lequel vous avez commencé le RP: M'en rappelle pas

Pays: Ghana & Martinique ! mais j'habite en France U_U


Comment avez-vous connu le forum: Comme la Peste je survis à toute sorte de nettoyage

Qu'es-ce qui vous a attiré sur notre forum? Le fait de savoir qu'il est composé des Anciens Membres de Nkr

Une
suggestion?




~Personnage~



Nom: Ichimaru

Prénom: Gin


Surnom(facultatif): Le Fléau ( pour ses nombreux assassinats en guerre ) , L'Enfant du Blizzard ( pour les ninjas de Yuki encore vivant ) , Le coinçé au balai dans le cul ( pour Karasu x) )

Age: 22 Ans

Village: Kiri


Grade désiré: Pourquoi ne pas récupérer mon Poste de Mizukage

Descriptions
physique:


La première chose que l'on remarque chez Gin est la couleur de ses cheveux ... Couleur Argent ... Cette couleur est naturelle . Ses yeux sont eux aussi de couleur argent , il rappelle ceux d'un loup ... Son visage de gamin est fin le rend assez comment dirait-on ... Charmant si c'était à l'ancienne mais j'opterai finalement pour " Beau Gosse " . Il est assez grand ( un mètre quatre-vingt cinq et 8 millimètres pour être précis ) . Il est aussi très fin mais ne vous fiez pas aux apparences ; derrière son kimono se cache des muscles secs et robustes . Parlons de ces vêtements du jour tiens ... Il porte un uniforme traditionnel des ninjas d'élite de Yuki , c'est celle de son père qu'il a récupéré dans les ruines de sa maison , un kimono blanc avec une manche bleu orné d'un nuage avec un pantalon en toile lui aussi blanc ... Ses vêtements ne sont jamais choisis au hasard . Ces vêtements sont légers et ne le ralentissent pas . Il porte deux longues épées au niveau de la ceinture dont il ne se sépare jamais ; sur leurs fourreaux blancs est écrit l'histoire de Yuki no Sato du début à la fin . leur forgeron était le plus grand de tout Yuki ; Il préfère rater une mission diplomatique plutôt que de se séparer de ses deux katanas qui sont les seuls héritages que son village lui a laissé . Il porte des chaussons tels les hommes pratiquant le Kung-Fu ( ou les gosses qui font du sport en primaire ) de couleur blanche . Gin a un piercing au niveau de l'oreille gauche dans le lob . Cette boucle d'oreille a la forme du blason du clan de Gin et a été faîte seulement pour lui . Il a aussi un tatouage dans le dos : c'est un tribal ; il est écrit Ten'Batsu ... Il a aussi une signification mystérieuse ... L'un des deux sabres de Gin est particulier , personne ne connaît son pouvoir , ni son nom ... Mais d'après les rumeurs ce serait une arme très ancienne qui remontent du temps d'avant les villages cachés ... Elle a été trouvé par un ancêtre de Gin et serait maudite , personne ne l'a jamais exploité à fond donc on ne peut vérifier ces dires ... Comme dirait-on " Qui vivra , Verra " . Ses jambes sont faîtes pour la vitesse , les muscles de ses cuisses sont remarquablement taillés et je ne vous parle pas de ses mollets , les muscles saillants de ses cuisses font de lui , le ninja le plus rapide de Kiri , c'est ce qui fait de lui un excellent assassin et qui lui valut cette place au sein des forces spéciales chargés de protéger le Kage .

Description mentale:

Gin a refusé le grade d'épéiste , sachant que les villageois en profiterait pour le comparer à son père , c'était un très bon homme la n'est pas le problème , mais Gin est quelqu'un d'unique comme chacun , et il veut que tout le monde le sache , en devenant épéiste il suivrait les traces de son père et il ne voulait pas cela , il voulait poursuivre ses propres idéaux . Il est d'un naturel discret et n'aime pas se montrer , quoiqu'il fasse , quoiqu'il lui arrive il ne se plaindra pas et ne se fera pas remarquer . il est très distant et ne parle que très peu , et surtout à ceux qui en valent la peine à ses yeux . Gin a longtemps été appelé le " fléau " pour une mission qui a dérapé . Gin est calme , vraiment très calme , mais seulement en surface , ce n'est qu'un homme qui emmgasine , haine , et dégout envers lui même , il n'est pas en paix , il prêt à exploser . Au fond il est impulsif ... Il a toujours mis de côté la vie de famille car il n'a jamais réussi dans ce domaine , il s'est enfermé dans la voie du ninja car c'est le seul domaine où il n'a jamais connu la défaite ... Sa seule famille sont les villageois a présent . Son frère ayant été assassiné par Karasu Tengu au sommet des Kage , Mitsuki c'était son nom , avait emporté avec lui dans sa tombe la dernière part d'humanité de Gin . Après son combat contre Karasu , il décida de reprendre le village en main et de le préparer à une guerre imminente , il ne ferait pas la même erreur que ses prédécesseur qui se reposaient sur les lauriers .
Gin considère tous ceux qui sont plus forts que lui comme rivaux et aime les provoquer ; Il aime les défis et ne se dégonfle jamais ; la fierté/dignité est chez lui ; quelque chose de très précieux voire la chose la plus chère à ses yeux , bien sur sans foncer dans le mur tête baissée . Il est très têtu ; lorsqu'il a une idée en tête ; impossible de lui ôter .Sa plus grande qualité ... Sa détermination ! Si il a choisi une telle vie c'est pour redorer l'écusson de Yuki no Sato et de faire d'elle l'une des grandes puissances militaires ninjas comme avant sa destruction ... Il est assez froid et distant mais pour une seule raison ... Il a peur de s'attacher et de perdre la personne en question . Depuis la mort de ses parents puis de son maître il a juré de ne plus jamais s'attacher à personne ... Yuki est le seul endroit où il se sent serein .

Histoire:

#~L'histoire d'une vie ...~#

La Fin D'une Vie ... Quand L'enfant Devient Un Homme

Je vais vous raconter une histoire , l'histoire d'un héros aujourd'hui connu dans tout le Yuukan , cette histoire se passe il y a treize ans ... Selon vous , cela ne fait pas si longtemps mais les anciens savent que c'est la fin d'une époque ... Celle d'une paix qui est passé bien vite , nous sommes à l'aube de la troisième guerre et tout ici montre qu'une guerre est prête à éclater . Yuki No Sato , la cité perdue au milieu des glaces et du blizzard vivait ses derniers moments paisibles . Oh pardon ! Je m'égare en vous faisant une leçon d'histoire alors que je suis venu vous raconter la vie de Gin Ichimaru , l'héritier des glaces . A cette époque Gin n' a que neuf ans , c'est un garçon normal , qui s'entend bien avec tout le monde . Il est doué à l'école des ninjas et est déjà un genin expérimenté . Enfin , il n'est pas vraiment comme tous les autres , a première vu c'est un garçon banal hormis le fait que ses cheveux soit d'argent et qu'il ait les yeux d'un loup , ce qui le rend si particulier est ce don que sa mère lui a légué dès la naissance . Le Hyoton , l'art de manier la glace . Un don banni par les cinq grandes nations qui étaient effrayées à l'idée d'affronter de tels pouvoirs . Orihime Ichimaru était l'une des seul rescapé du massacre des clan " renégats " comme on les appelait . Sur ce continent , il devait y avoir quatre personne à pouvoir manier le Hyoton voire cinq mais ce n'était qu'une ridicule poignée par rapport à l'époque où ils étaient cachés et serein . Le premier jutsu qu'il appris à manier en sortant de l'académie fut le " Rouga Nadare No Jutsu " . C'est à ce moment là que les jeunes amis de Gin se sont mis à se méfier de lui . Kiri et Yuki s'était allié et le quatrième avait ordonné à tous que si ils tombaient sur un renégat , il devait soit le dénoncer , soit le tuer . Gin avait fait l'erreur de montrer son pouvoir à son professeur et celui-ci banni le malheureux de l'équipe ... Gin était un ninja sans équipe , il n'avait plus de bandeau frontal et n'avait pas le droit d'exercer le ninjutsu , c'était pour son bien ... Le père de Gin lui donna une correction mémorable quand il apprit qu'il avait dérogé à la règle . Sous aucun prétexte il ne devait montrer ses pouvoirs ! Mais il n'avait que cette affinité et son senseï lui avait demandé de montrer ses capacités . Mitsuki , était un bretteur exceptionnel qui maîtrisait l'épée de n'importe quelle main . C'est de là que vient le talent de Gin . Vous connaissez les gens , les rumeurs vont vite , très vite et prolifèrent plus vite que la peste . De plus en plus de gens étaient au courant pour Gin et sa mère et certaines versions étaient erronées . C'est là que commence le calvaire .

Le père de Gin travaille à Kiri aux côtés du quatrième , il est responsable de sa sécurité et décide de cacher la vérité sur son enfant , tout père aimant son fils aurait réagi de cette façon . Bien sur ; à force de falsifier les rapports , la routine s'installait et il se répétait ou bien oubliait des détails qui n'en étaient pas vraiment vu que ce sont ceux-ci qui l'ont " dénoncer " ... A force de mentir , on ment de plus en plus mal , Mitsuki en avait payé les frais . Les six autres épéistes étaient chargés de l'éliminer , mais celui-ci s'en sortit et déserta , il devint un ninja vagabond et erra pendant plusieurs semaines sans but , ni endroit où aller . Le mizukage décida de bruler tout le village et de ne faire aucun survivant et prisonnier afin d'éliminer la "vermine" comme il l'avait si bien dit . Gin a laissé un journal sur lequel certains moments de sa vie ont été écrit vu qu'il n'avait pas le droit de parler aux autres il avait décidé de le prendre comme ... " confident " . Je vous lis ce passage , Ahemm , hem rhem * s'éclaircit la voix * .

Il faisait nuit noire , on n'y voyait pas à deux mètres tellement le manteau de la nuit était épais . Il neigeait et les flocons scintillaient en passant devant le reflet de la lune . J'étais posté contre un rocher à observer le spectacle . J'attendais mon papa , il m'avait envoyé une lettre en disant qu'il avait eu quelques problèmes mais qu'il reviendrait bientôt , je voulais lui faire une surprise en me cachant derrière ce rocher . Mais il tardait à rentrer , cela faisait plusieurs jours déjà que je faisais le déplacement . Je regardais l'horizon au loin , le nuage qui masquait la lune était parti à la dérive dans le ciel , on n'y voyait plus clair , je voyais des flammes qui dansaient à un mètre cinquante du sol , c'était magique , au loin on aurait dit une vague de flamme qui dansaient au même rythme , mes paupières pesaient lourdes , à croire que ce mouvement m'hypnotisait , je m'endormis contre le rocher ... Une intense lueur chatouillait mes paupières closes ... Elle dansait devant elles comme un drapeau flotte au vent . Je me réveillai avant de me frotter les yeux et de regarder d'où cela provenait . Des flammes ! Le village était en feu , les premiers cris retentirent comme des sirènes réveillant un peu tout le monde dans le village , des bébés pleuraient , des gens criaient . Tout à coup un énorme cri grave et harmonieux sortit de l'ombre , j'entendis le crissement de l'épée sortant du fourreau mille fois au moins avant de voir déferler une vague de soldats armés jusqu'aux dents semer la mort dans le village . Je courrai de toute mes forces descendant la pente sur les genoux sur le dos avant de me rattraper sur mes jambes , un rocher s'approchait à mesure que j'arrivais , j'esquivais de peu mais pris dans mon élan je voltigeai et finit la pente sur le ventre , j'avais mal ... Très mal , j'étais écorché de partout et je saignais au niveau de la tempe . J'étais sonné et dut m'accrocher à un arbre pour tenir de bout , le temps de reprendre mes esprits je vacillai de mur en mur pour ne pas tomber . J'avais peur , je regardai partout et observai le moindre mouvement furtif , mais je ne regardais pas ou je mettais les pieds , je tapai dans quelque chose et m'affalai sur celle-ci . Lorsque je me rendis compte de ce que c'était , j'eus une violente nausée et je faillis vomir ... Je tremblai , je ne tenai plus sur mes jambes , ma respiration était saccadée , je crois que quelqu'un m'avait remarqué . Je ne savais pas où me mettre et n'était pas capable de courir , je m'allongeai par terre et fis le mort . Un soldat passa son chemin et m'enjamba me marchant sur la main , je pus me retenir de crier mais pas de crisper ma main , ce soldat avait des crampons pour éviter de glisser sur le givre . J'hurlai finalement de douleur , d'effroi aussi , j'étais mort c'est sur . La lame froide de la mort allait s'abattre sur mon cou et me trancher pour finalement que je me vide de mon sang mais quelque chose retint l'épée ... je vis une main noueuse , marqué par la bataille et ce bracelet que mon père portait , je levai ma tête et vis le visage de mon père tâché de sang ... L'homme s'effondra comme un poids mort dans un bruit sourd ... Ma mère l'avait rejoint et se battait aux côtés des villageois assez téméraires pour ça . Je me retrouvai face à elle . Des cordes se tendaient et je voyais des corps s'effondrer autour de moi , je ne voyai qu'elle , une grâce qu'elle seule est capable de dégager en plein combat ... Je n'entendais rien , l'explosion d'un bâtiment m'avait éclaté les tympans , je la voyais qui hurlait après moi avec de grands gestes , j'entendais juste un sifflement continu , c'était déja ça . Je souriais , ne plus entendre les cris d'horreur , ne plus être conscient de ce qui m'entoure ... Cela me réconfortait . Ma mère courrait vers moi et me prit dans ses bras lâchant son épée et je sentis mes membres m'engourdir tandis qu'un pilier de glace m'emprisonnait , j'étais tellement bien , c'était fini je me moquai du reste tant que ma mère était là . C'est ce que je pensais ... Mais je compris lorsque je vis ma mère s'effondrer à son tour , ce calin n'avait rien d'un élan de tendresse après un long moment d'inquiétude , c'était pour me protéger ... Ce sifflement , les flèches fendant l'air et faisant vibrer les cordes ... Fait chier ... J'y ai rien demandé moi à Dieu . Pourquoi qu'il m'a donné un don que tout le monde déteste ? Hein pourquoi ? La cage de glace était fissuré , elle n'était pas suffisamment résistante , une pluie de flèche s'était abattue et j'en sentis une se ficher dans mon épaule ... J'entendis un craquement et puis plus rien , les flèches avaient cessé de fuser . mon bras pouvait encore bouger , je voulais toucher la main de ma mère , elle me tendait la main dans un ultime effort avant de mourir , la glace entravait mes mouvements , je voulais la prendre dans mes bras mais j'étais toujours prisonnier ... La glace céda dans tout son ensemble tout à coup et lorsque j'étais à deux doigts d'y arriver , la main de mère tomba inerte . Elle baignait dans son sang . J'étais à genoux , ils me brulaient mais je m'en foutais , je voulais qu'elle reste , je la tins par la main en sanglotant , j'hoquetai entre chaque inspiration , dans sa main il y avait un collier sur lequel il y avait un pendentif et une boucle d'oreille ... J'étais seul , je savais qu'aller voir les survivants était la dernière chose à faire , ils voudraient me tuer , après tout tout ça était de ma faute ... Je savais que je ne devais pas le faire mais malgré ça , l'envie me prenait de mettre fin à tout ça . Mon père m'a toujours dit " Puisqu'il faut vivre , autant le faire avec le sourire " . Mais ? Quand vient le moment où il n'y a plus de raison de sourire , plus de raison de vivre , plus rien qui nous rattache à l'humanité , détesté de tous , banni par les siens , quand l'envie de mourir nous prend ? Comment sourire avec une vie aussi pourri que la mienne ? Maintenant je n'ai qu'une motivation , Tout ceux qui ont été abusé par la religion , je vais leur donner un Dieu en qui croire , et il ne sera autre que moi !

#~ Une Utopie imaginaire ~#

Voila ... Cette nuit fut l'une des plus meurtrières de l'histoire du monde shinobi . Ce n'est dit nulle part , mais ce massacre y est pour beaucoup dans le déclenchement de la guerre . Suite à cette nuit , Gin dut tout faire pour retrouver son petit frère , un p'tit gars de cinq ans , blond aux yeux bleus . Pendant plus d'une semaine il a du suivre le groupe de villageois , son frère était à quelques pas et il ne pouvait pas aller le voir ... Il lui fallait un plan . Ses brulures avaient cicatrisés , il n'avait que la fatigue du voyage pour le ralentir , mais eux aussi avait ce fardeau qui leur pesait sur les épaules . Gin fit le compte des ninjas présents . Il y en avait deux , il reconnaissait leur bandeau . Il suffisait de les éloigner ou encore de les berner eux aussi . Gin attendit encore deux jours et attendaient que l'un des nomades s'éloigne afin de lui prendre sa place avec un Henge . Cela ne tarda pas , l'un d'eux partit pour une raison que j'ignore et notre jeune héros sauta sur l'occasion , c'était risqué , s'il se faisait prendre il n'avait qu'un kunai et un shuriken comme arme de défense . Un katana est plus grand que lui est donc difficile à manier . Il tenta tout de même le coup et rejoint son frère , il n'échangea pas un mot avec lui , il modela juste un moineau de glace dans le creux de sa main avant de le faire s'envoler en souriant à son frère . Gin le regardait , le dévisageait même , le visage encrassé par le voyage , les cernes profondes formaient des poches sous ses yeux mais malgré ça il gardait le sourire . Mitsuki , oui , il a le même nom que son défunt père , se leva et prit la main de son frère et ils s'en allèrent dans la nuit épaisse après avoir volé quelques pièces aux villageois . A présent il se contenterait de suivre les villageois de manière à eux aussi trouver un refuge . Ils se dirigeaient vers les grandes eaux . Ils comptaient rejoindre Kiri ... Gin devait se débrouiller pour tenir jusque là . Mais en temps de guerre , rien n'est impossible . De grands changements ont lieu . Ecoutez ce passage , il est plus court que le précédent mais rempli de sens .

Depuis l'attentat à Yuki , une guerre civile a éclaté au sein de la ville . Les autres clans se sont révoltés contre tant de barbarie et d'après les rumeurs des bardes , les épéistes se seraient retournés contre le Mizukage . Tout ça en à peine quinze jours . Ils étaient parvenus à le tuer mais n'avaient pas pu prendre le pouvoir . Dire que tout est parti à cause d'un simple jutsu ... Je m'en veux , tout est de ma faute . A cause de moi , Mitsuki est orphelin et vagabond . Mais selon mes plans , nous serons à Kiri dans deux à trois semaines . Ce qui est embêtant c'est que les villageois vont me vendre aux autorités . Je dois tout faire pour les éviter . Si je continue comme ça , je n'aurai aucun problème , nous irons habiter dans l'appartement de mon père , il en avait loué un pour que nous nous réfugions dedans avant que Kiri ne découvre qui je suis . Ils n'ont aucune information sur moi et les villageois me croient mort . De toute façon ,c'est malheureux mais vu leur état ils ne finiront pas le voyage pour la plupart . Je ne suis pas insensible mais du moment qu'il m'emmène jusqu'au port , le reste je m'en fous , ils m'ont laissé crever , m'ont banni et mis à part tout ce temps pour quelque chose que je ne contrôle pas . A mon tour de vous voir souffrir . Le voyage devenait ennuyant , presque routinier , j'avais pris en muscle , la vie de vagabond m'avait endurci . Surtout au niveau des jambes , je me sentais plus léger , plus rapide , je peux atteindre des points que je n'aurais jamais imaginé . Cette nuit était la dernière que je passerai dans cette vallée interminable . Demain nous contournerons le camp et marcherons d'un bon pied pour les semer et prendre un bateau . Le phare n'était plus qu'à quelques heures , nous nous reposerons cette nuit , j'en ai besoin au cas où je devrais porter Mitsuki , allez ... courage .

Le lendemain , Gin ne mit qu'une demi journée à atteindre le port . Il suait à grosses gouttes et ses vêtement lui collaient à la peau , son frère avait déchiré ses chaussures à forces de les traîner contre les cailloux des chemins . Gin sortit sa bourse improvisé de sa poche et compta le nombre de ryos en sa possession . Il tremblait et dut recommencer plusieurs fois avant de parvenir à compter sans faire tomber les pièces . Il était à bout . Il fallait qu'il mange quelque chose de consistant ... Il avait été comme un charognard durant tout le voyage , mangeant ce qu'il trouve . il demanda le prix d'un aller jusqu'au port de Kiri et on lui répondit que cinquante ryos suffisaient . Il en avait quatre vingts cinq . Avec le reste il s'achèterait à manger le temps du voyage . Celui-ci durait quatre jours . Il acheta quatre boule de riz et des brochettes de volailles et finalement acheta de la ficelle pour se fabriquer une canne à pêche . Il pêcha jusqu'à ce que le bateau annonce le départ . Il n'avait que que trois poissons mais avec le reste ça suffirait largement , il avait réussi à le vendre pour acheter quelques rations supplémentaires . Le voyage se passa sans encombre et Gin plongea dans un Kiri dévasté par la corruption et la guerre civile . Les bretteurs avaient réussi à mettre la ville à sac ... Gin était assez effrayé . Dans la nuit , on entendait des gens crier , se battre . Il ne se sentait pas en sécurité ici . Mais il fallait faire avec ... Je saute à présent quelques années . Gin avait réussi à trouver un senseï et une équipe tandis que son frère était à l'académie . Gin n'a pas de loyer à payer , son père avait la maison gratuitement et son professeur s'occupe du reste , c'est d'ailleurs lui qui paye les études des deux frangins . Gin est un chunin spécialisé dans la récolte d'information . Il n'a jamais failli à ses missions et on commence à le considérer comme élève modèle , certains disent même qu'ils pourraient faire professeur . Mais pour cela , il faut établir un dossier complet dans lequel figurerai le nom des deux parents . Gin ne peut se permettre ceci . Il doit garder l'anonymat malgré que la guerre contre les clans soit passée , son père a trahi les siens ... Il en a assez de cette vie c'est pour ça qu'il veut devenir ninja dans les forces spéciales . On effacerai son dossier et lui donnerai un nom de code ... Pendant quelques années encore Kiri était gouverné par un parlement temporaire , le daimyao ( un truc comme ça ) . Kiri revenait petit à petit à sa sérénité d'antan . Le pays était refermé sur lui même , et n'exerçait presque plus de commerce . Il n'y avait plus d'épéistes , ils avaient , désertés ou sont morts . Les années passaient et Gin grandissaient , son frère excellait dans le kenjutsu tout comme son aîné mais n'avait pas hérité de l'ambidextrie . Gin rentra dans les forces spéciales au bout de ses dix sept ans , je dirais même dix huit . Son nom de code : " Fléau " こんらん


Code des règles:
Revenir en haut Aller en bas
Itachi Uchiha
Nukenin de Konoha
Nukenin de Konoha
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
80/1000  (80/1000)
Affinités : Katon, Doton, Suiton
Modus Operanti: Genjutsu

MessageSujet: Re: #~    Dim 4 Juil - 9:51

Bon.

Tout d'abord, bienvenue!

Je ne suis pas un grand fan du ton familier pour les prez mais je n'y ai presque pas vu de fautes, le caractère de ton perso est bien expliqué cela dit.

Pour l'histoire en revanche, j'ai trouvé ça superbe, tu rp beaucoup mieux à la première personne qu'à la troisième (à mon humble avis). Les descriptions dans ton histoire ne sont pas parasites et chouette à lire. Wink

En revanche, le ton familier n'est pas le plus approprié pour briguer le post de Kage, Yoko te donnera donc un test rp, ou les critères seront sévères. Donc arraches-toi.
Revenir en haut Aller en bas
Yoko
Nidaime Amekami
Nidaime Amekami
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
75/1000  (75/1000)
Affinités :
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: #~    Dim 4 Juil - 18:50

Voila !!

Citation :
Tu viens tout juste d’être promit au rang de kage. Montre nous comment tu prends tes repères dans ce nouveau monde fait de loi. Explique tes relations avec les hauts conseillés du village. Ce que tu comptes faire pour celui-ci. Qu’elles seront tes objectifs en tant que Mizukage. Tu concluras par une discussion avec le seigneur du pays de la brume où tu feras preuve de diplomatie.

Ce test n’est pas facile je te conseille donc de prendre tout ton temps pour le rédiger car il déterminera si tu pourras être Mizukage ou non. Fait attention à l’orthographe et surtout au ton trop personnel et familier de ta rédaction. Un beau carré aussi souple que du chewin-gum si tu vois ce que je veux dire x3
Revenir en haut Aller en bas
Gin Ichimaru
Godaime Mizukage
Godaime Mizukage
avatar


MessageSujet: Re: #~    Lun 5 Juil - 16:20

Spoiler:
 

Kiri ... Le village qui avait répondu à mon appel au secours . Sans maison , ni repère j'avais errer dans le Yuukan en quête de ce village . Il m'a sauvé de la folie et peut être même de la mort et d'une traque sans fin . Dire qu'il est le responsable du génocide Hyoton ... Le Mizukage de l'époque n'était qu'un lâche qui voulait éliminer toute sorte de menace intérieure . Certains racontaient qu'il avait peur d'être trahi ... Comme dans toutes les guerres il fallait bien un responsable , nous en avions payé les frais . Mais qu'importe à présent que j'étais à la tête du village , j'allais réparer les horreurs du passé . Contrairement à ce que le reste du continent pensait , Kiri n'était pas un village sanglant où la cruauté restait impuni , un village dépendait du chef qui le dirigeait , hors mon prédécesseur n'était pas à la hauteur pour en faire le plus grand et plus puissant village . Il basait tout sur le militaire . Je ne ferai pas la même erreur ... Cette brume épaisse qui semblait ne jamais se dissiper , ne laissait pas une chance aux rayons du soleil et c'est avec grand peine que l'on voyait l'astre solaire , il fallait plisser les yeux et encore parfois , selon la période de la journée ça ne suffisait pas . De nombreux bâtiments et tours avaient fleuris depuis mon arrivée . Mais ce n'était rien , si on comparait aux autres villages comme Konoha ou encore Kumo qui était les villages les plus développés . J'étais dans la plus grande des tours , les appartements du Mizukage , il avait les folies des grandeurs . Je ne pouvais pas voir le sol ... La brume m'en empêchait . Je n'aimais pas cet endroit . Tout de même ... Quelle ironie , toutes ces années où Kiri traquait les " renégats " auront finalement été vaines alors qu'ils avaient été si proches du but . Un retournement complet de situation puisqu'aujourd'hui , l'homme à abattre était à la tête du village . Je souriais , j'étais seul dans mes pensées , je me rappelais les souvenirs , moi qui étais pourtant le dernier à ressasser le passé . Je ne connaissais pas la nostalgie , et pourtant ... Comme quoi il y avait un début à tout . Ce devait être ma promotion , après tout c'était l'aboutissement d'une vie ... enfin ... L'un d'entre eux plutôt . Des pas me sortaient de mes pensées . J'entendais quelqu'un s'approcher de la porte , puis trois battements retentirent , on ouvrit la porte pour moi après m'avoir demandé la permission . Cela m'agaçait , je n'aimais pas être suivi , encore moins par deux inconnus masqués qui plus est . Je n'étais Kage que depuis la veille , je ferai ma requête au conseil plus tard , si j'avais une garde je voulais qu'elle soit constituée de personne en qui j'avais confiance . L'adolescent mit un genou à terre et fixai le sol .

" Mizukage Sama ! J'ai une lettre à vous faire parvenir "

Son front brillait , l'escalier avait l'air d'être une rude épreuve pour n'importe qui , je devais avouer que même moi il m'avait quelque peu fatigué . Le jeune shinobi , il devait avoir l'âge de Mitsuki, me tendit le parchemin . Je l'ouvrais lentement puis en lut son contenu ; les yeux fermés , je lâchais un soupir en repliant le parchemin . Une convocation du seigneur de la brume . Je n'avais même pas fini de m'installer que déjà je devais répondre à mes obligations . Décidément , je sens que je n'aurais pas une minute à moi . J'avais un délai avant d'aller le rencontrer , il fallait qu'on parle de mes objectifs hein ? Et bien , une petite patrouille s'imposait afin de voir ce qui n'allait pas dans le village . Je plaçais le rouleau sous mon kimono et serrais la ceinture qui maintenait mes deux fourreaux et donna l'ordre au ninja de disposer , je déposais le chapeau traditionnel sur ma tête . J'appelais un des deux ninjas et lui indiquais d'informer la secrétaire du rez de chaussée de mon absence et que toute personne me demandant se verrait obliger d'attendre . Après cela , je retournais sur mes pas et saisissais les deux battants de la fenêtre , l'air de la salle était anormalement sec et ne concordait pas avec le climat environnant , un dispositif génial , je n'aimais pas l'humidité . J'ouvris la fenêtre
d'un coup et plongeait en tenant le chapeau qui menaçait de s'envoler et de se déchirer à tout moment . Je tenais aussi le plus grand des deux fourreaux qui vacillait , balloté par les frottements de l'air . Mes vêtements claquaient au vent et je prenais de la vitesse , voyant un toit un peu plus bas je me laissais tomber et me rattrapais sur les jambes en m'accroupissant pour éviter que mes genoux n'éclatent sous mon poids multipliés par ma vitesse ascendante . Je me mis en route parcourant les toits , je devais atteindre les portes du Nord , c'est la que commencerai ma " visite " je finirai par le quai . En deux temps trois mouvements , j'y étais . Je fis rouler mes épaules qui craquèrent et entama mon étude du village .

Je sortis du village et m'arrêtais sur le sentier une cinquantaine de mètre après les murs
, enfin si on pouvait appeler ça des murs . Au départ , c'était des fortifications quasiment inviolable mais les Nuke Nin en avaient voulu autrement , l'enceinte présentait de nombreuses brèches qui au fil des années étaient de plus en plus profondes . Les portes arboraient encore des traces de suie due à des parchemins explosifs . C'était bien d'être camouflé dans la brume mais on ne voyait pas tout ... Je me positionnais sur le mur et plissais les yeux en essayant d'apercevoir une statue de glace à mon effigie . Les murs étaient hauts mais pas suffisamment pour voir à plusieurs kilomètres à la ronde ; de toute façon pour cela il faudrait construire des murs qui touchent le ciel , on se contentera d'installer des tours de guet discrètes à l'entrée du territoire ... Eh bien , il se faisait déjà tard , pas la peine de s'éterniser ici .

Je me dirigeais vers la rue marchande . A cette heure-ci , il y avait beaucoup de monde . Cette rue est l'artère principale de Kiri . Peu importe le lieu où vous vouliez vous rendre , il vous fallait passer par cette rue . Les marchands l'avaient bien compris et c'étaient installés là . C'était dommage qu'il n'y ait qu'une rue dans ce genre . Si on on en construisait une autre , le passage serait plus facile , et puis si jamais le village était attaqué , il y aurait beaucoup de morts et la voie serait condamnée pour une durée indéterminée et paralyserait les échanges entre les ports bien que les bateaux pouvaient amarrer dans le port de destination . M'enfonçant dans la foule , je mis mon chapeau de manière à ce que l'on ne voit que ma bouche . Une véritable vague déferlante humaine , les bousculades s'enchaînaient , les anciens râlaient , les enfants pleuraient tandis que des livreurs s'impatientaient et tentaient désespérément de se frayer un chemin , il n'y avait qu'une seule chose à faire dans ces cas-la et ils étaient le mieux placé pour le savoir , c'était patienter . La situation me faisait sourire , un jeune enfant me faisais les poches , je le pris en flagrant délit et lui attrapais le poignet . Je repris le fruit de son larcin , le rouleau , si jamais il était parvenu à le dérober , je n'aurai pas donner cher de ma peau . Perdre un document aussi précieux le premier jour de son " avènement " , je préférais ne pas y penser et continua mon avancée . J'avançais jusqu'aux quais , après un quart d'heure de marche . Les quais ... Ils n'avaient aucunement changé . Seuls le nombre de bateaux avait diminué et quelques bâtiments n'étaient plus là suite à la guerre et aux attaques des villages ennemis . Le grand phare avait bien grise mine ... Depuis sa construction on ne l'avait pas rénové , lors des divers assauts on le consolidait avec des matériaux de fortune , remettant tout à plus tard .

Je me laissais aller jusqu'au pied du phare , m'installant sur les rochers comme avant lorsque j'attendais le retour de mon senseï parti en guerre ... Renji-senseï , l'un des seuls juunins qui ne me considéraient pas comme un bon à rien , je devais tout à cet homme qui m'a emmené jusqu'aux forces spéciales et m'a ouvert les portes du pouvoir ... Depuis le début il me soutenait dans ma quête de " rédemption " , dès mon arrivée je voulais libérer les clans de Kiri et ses provinces de l'oppression qui les empêchaient de se montrer depuis le génocide . Il s'occupait de nos études , à moi et Mitsuki , et nous habitions chez lui , la maison du paternel étant trop difficile à gérer pour deux enfants comme nous ... Quand je voyais la mer , et les bateaux au loin , je pensais au continent qui n'attendais que moi , j'ai toujours voulu retourner à Yuki mais cela aurait pu être considéré comme une faute , une trahison ou encore un complot . Quand j'y repense , le Mizukage était vraiment malade , je ne le supportais pas , il avait fait tué tant d'innocents pour soulager sa propre peur mais est-ce qu'il pensait à la conscience des ninjas qu'il envoyait exécuter ces méfaits ? Ne vous y méprenez pas , je n'ai jamais servi sous ses ordres , je n'obéissais qu'à Renji qui indirectement grâce à ma promotion avait eu le droit de reprendre son statut d'élite . Il était mon chef , je ne servais que ses idéaux . Qu'importe qu'il soit lié au Mizukage je le suivais . A présent il avait pris sa retraite en tant que shinobi , il avait sa place permanente au conseil et aide à la gestion du village . Nous avions les même projets pour le village , sa volonté était la mienne ...

Des vagues vinrent lécher mes pieds , la marée avait montée ... Déjà ? Combien de temps étais-je resté là à m'oublier dans mes pensées ? Plus de quatre heures environ , j'oubliais que je n'étais plus un ninja comme les autres , à présent j'étais Mizukage , j'avais des obligations et ne pouvait plus vagabonder comme auparavant . C'est étrange tout de même .. Le chef du village était l'homme qui avait le plus de restrictions et celui qui avait le plus de règles à suivre . C'est le défaut d'être Mizukage . Je me levais en soupirant . Ma recherche n'aurait finalement pas été aussi profonde et aboutie que prévue . Qu'importe , le principal était là ... Il était l'heure d'aller se coucher , demain une longue journée m'attendait , et je devais me lever aux aurores . Je m'étirais longuement et tournais le dos à la mer . les flots se brisaient sur le rocher et on croyait entendre une mélodie harmonieuse ... On aurait dit une plainte ... L'océan était impossible à comprendre , plus on en apprenais sur lui , plus on se rendait compte de l'immensité dans la quelle on avait pénétré ... Il était comme l'esprit humain ... Comme mon esprit ... J'essaiyais d'en savoir un peu plus sur le passé de mon clan , pourquoi m'appellait t-on l'héritier ? Pas seulement parce que j'étais le seul survivant puisque mon frère s'en était sorti . Les questions se bousculaient dans ma tête tandis que le fardeau qu'était la fatigue vint s'imposer et brouiller mes pensées .

J'accélérais le pas , parcourant les toits , quelques minutes après j'étais à mon bureau . Le simple fait de voir l'escalier me décourageais . Je pris une grande bouffée d'air et entamais la longue montée et l'achevait dix bonnes minutes plus tard . Je pénétrais dans mon bureau et balançais mon chapeau sur le porte manteau avant de me laisser couler dans le matelas moelleux , les bras croisés derrière la tête , je fixais le plafond et jouait avait les muscles de ma mâchoire . Il fallait que j'aille à la rencontre du seigneur de la brume . Je devais réfléchir à ce que je devais lui dire et à la manière de m'exprimer . On m'avait dit qu'il était très pointilleux sur ce qui concernait la hiérarchie ... Je ne devais surtout pas faire d'erreur . Comme le dirait-on , la nuit porte conseil .

Une nuit calme ponctuée par les clapotis des gouttes contre le carreau de la fenêtre . Une averse , ce bruit était une berceuse à mes oreilles , je m'endormis avant la fin de ce concert improvisé . Un des gardes vint me réveiller , je n'avais pas beaucoup dormi , le soleil se levait à peine , on ne voyait qu'un hémisphère rouge ocre au loin , c'était le seul moment où on voyait le soleil aussi bien en hiver . La réunion était confidentiel et personne ne devait me voir sortir , un conseiller me remplacerait toute la journée . Je me levais après un quart d'heure , puis me dirigeais vers la salle de bain pour la douche et tout ce qui va avec , j'enfilais le kimono des ninjas légendaires de Yuki qui appartenaient à mon grand père qui l'avaient légué à ma mère lorsqu'il avait décidé de mettre fin à ses jours . Gin avait pris gout au chapeau de tradition , il le mettait toujours de manière à cacher tout son visage sauf sa bouche . Celle-ci ne montrait aucune expression . Adieu la nostalgie , à présent je ne devais plus regarder derrière moi ,seul l'avenir importait , je devais faire abstraction de mes sentiments et me donner corps et âme à mon village . Les décisions d'un Kage sont parfois difficile , je ne peux pas me permettre de m'attacher à tout le monde , seul Renji et Mitsuki auront l'occasion de me revoir heureux . La route jusqu'à la ville de Gorimushuu n'était pas très longue mais monotone , il fallait traverser l'île principale et rejoindre le sentier jusqu'à la capitale .

Le voyage se fit sans encombres , à cette heure-ci on ne croisait pas grand monde . La brume était moins dense dans ce coin du pays elle existait sous forme de minces " filets " . Au loin nous entendions , le bruit d'une fontaine et des cris d'enfants , l'un d'entre eux passaient à nos côtés , vêtu d'un simple caleçon , il avait les cheveux trempés . D'autres garçons ne tardèrent pas à lui courir après . Les enfants de Kiri n'avaient pas l'occasion de s'amuser comme ça . La voie du ninja ne leur laissait guère le temps . L'éducation est très dur , pas autant qu'à l'époque du quatrième certes , mais tout de même , les enfants n'étaient pas encore forgés psychologiquement pour faire de tels choix . J'étais passé par là , éliminer toute concurrence pour passer chunin ... Tuer ou être tuer ... Nous nous enfoncions dans la capitale , mes yeux mirent deux bonnes minutes pour vraiment se familiariser avec la lumière . Elle était si oppressante qu'on aurait dit que j'étais sous l'eau et que le liquide venait appuyer sur mes orbites . Je remis finalement mon chapeau , et avançais dans la grand rue qui menait droit aux appartements du seigneur . J'étais face au bâtiment et appuyait sur mon couvre chef , j'étais confiant . Malgré le fait que je ne parlais pas beaucoup et ne répondais aux questions que si elles en valaient la peine , je m'exprimais clairement . J'allais franchir le seuil de l'énorme portail quand deux gardes vinrent se mettre entre moi et la bâtisse . Ils étaient vêtus de lourdes armures et d'une lance et d'une épée sur le flanc droit . De simples gardes qui ne connaissent pas le ninjutsu . Gorimushuu était la tête du pays de la brume tandis que Kiri en était le bras armé , l'économie et le militaire séparé ... Les gardes me fixaient attendant une réponse à leur question ... Qui j'étais hein ..? Étonnant qu'ils n'aient pas été informé , quoiqu'il en soit je devais faire preuve de tact .

" Ichimaru Gin... Mizukage "

L'un des gardes rejoint la tour pour finalement revenir quelques minutes plus tard . Je pouvais rentrer mais mes gardes devait rester là . Bizarrement , on ne me demandait pas d'ôter mes katanas . Je pénétrais dans le grand hall , les escaliers étaient en larges colimaçons , de nombreux tableaux étaient accrochés au mur , des portraits et autres œuvres d'arts , je n'y prêtais pas vraiment attention , je ne m'intéressais pas vraiment à l'art , seul l'art du ninja était véritable selon moi . Quatre colosses surveillaient la porte , je fis signe à mes gardes d'attendre .Je rentrais alors dans la salle et observait chaque recoin de celle-ci ... Il y avait une autre porte , et une douce voix se faisait entendre , la poignée cliqueta et la porte s'ouvrit lentement sans un bruit , pas un grincement . Une femme vêtue d'une large robe à frou-frou se présentait devant moi , ses cheveux étaient indigo ainsi que ses yeux qui pénétraient dans les miens , on aurait dit qu'elle cherchait à me déstabiliser , qu'elle voulait entrer dans mon esprit . elle était charmante c'est vrai , mais je n'avais pas le temps de m'amuser . Je regardais par dessus son épaule dans l'espoir d'apercevoir le seigneur . Je voyais une ombre qui s'agitait ... Je soupirais puis me mit à jouer avec fourreau , je le caressais , j'aimais sentir les gravures sous mes doigts , je sentais le regard indigo de la demoiselle qui me suivait toujours . Elle décida finalement d'ouvrir la conversation .

" Mon père vous recevra très bientôt ... "

" ... "

" Pourquoi êtes-vous aussi froid à Kiri ? Même votre regard est froid , il n'y a aucune émotion ... Votre prédécesseur n'était qu'un être belliqueux qui ne servait que ses intérêts , êtes vous comme lui ? "

Je continuais de la regarder sans lui répondre , je ne sais pas ce qu'elle avait contre les shinobis mais je savais que si elle avait l'occasion de m'éliminer , elle le ferait . Un homme qui semblait être un valet me fit signe de venir . Je le suivais et entrais dans la pièce suivante . un homme était assis , aucun doute là dessus c'était le seigneur de la brume . Un grand chapeau ornait sa tête avec sur lui le symbole du pays . Il avait les mains croisés devant lui et sa tête était appuyée sur celles-ci . Le valet prit mon chapeau et le mit sur un porte manteau . On m'a toujours dit d'attendre que l'hôte parle , je devais suivre ces règles , bien que futiles , à la lettre .

" Alors c'est vous , le nouveau Mizukage ? Vous êtes bien jeune ... Installez-vous , je vous en prie . "

" Ohayou daimyou-donö ... J'ai répondu à votre convocation aussi vite que j'ai pu "

" Hum ... vous avez bien fait , on ne fait pas attendre un ancien ... Passons , je vous ai convoqué ici pour que l'on parle de vos projets et de l'aide que l'on pourrait s'apporter l'un l'autre ... Je vous écoute "

Cet homme était fatigué , il semblait en avoir marre de vivre , des cernes marquaient ses yeux et ceux-ci étaient mi-clos . Son visage était sévère , on voyait bien que c'était un homme de pouvoir , sa seule présence pourrait faire taire une assemblée , sa voix grave accentuait son autorité . Un homme de classe ... Je prenais une grande inspiration avant de commencer .

" Vous êtes placé mieux que quiconque pour savoir que les projets du Godaïme étaient personnels . Il ne faisait que ce qui l'arrangeait . En faisant cela , il a fait plongé Kiri dans la détresse et il est le responsable de cette guerre civile . Les quais sont délabrés , des rats prolifèrent et développent des maladies , il n'y a pas de problèmes pour les villageois qui travaillent mais les plus pauvres n'ont pas de quoi payer les soins . Notre village est trop grand pour l'hôpital , il en faudrait un deuxième , plus petit certes mais il serait utile en tant de guerre si le premier est détruit . Je m'occuperai personnellement de la construction . J'aimerai aussi signer une trêve ou un acte de paix avec les contrées voisines avec lesquelles nous sommes en conflit depuis trop longtemps . Cela nous arrangerait tous les deux , si je puis me permettre . Les Nuke-Nin sont trop nombreux à Kiri , j'ai lu rapidement un document sur lequel était indiqué qu'il avait eu 11 attaques le mois dernier . C'est pour cela que j'aimerai ... remettre en place l'ordre des épéistes . J'en serai le seul chef et les élirait pour leur compétences mais mesurerait aussi leur dévouement au village , vous pouvez comptez sur moi pour que l'incident du quatrième ne se réitère pas . Je vais continuer les recherches pour élaborer un plan pour éviter toute rébellion .
Je compte aussi mettre en place un nouveau programme de formation pour les ninjas , ça se passerait comme à Konoha , sous la forme d'un tournoi , examen . Je compte bien demander à Konoha la permission pour inscrire des équipes de Kiri au prochain examen chunin . Nous devrions avoir honte de faire subir de telles atrocités à de si jeunes recrues . J'ai moi même eu à passer cet examen sanglant ... Je sais de quoi je parle . Passons maintenant aux rénovations ; le phare a grand besoin d'être reconstruit , de plus j'aimerais construire une voie marchande qui serait réservé aux échanges inter-ports et entre commerces , les marchands s'y installerait et l'autre rue sera libre pour les piétons . J'ai l'intention aussi de construire des tours de guets autour du village ... Mais pour tout cela il faut des fonds , c'est pour cela que je prends la peine de vous en parler Daimyou-Donö ."

" ... Mon cher ami , vos projets et idéaux sont des plus respectables , mais vous me demandez beaucoup , je ne vous promets pas de répondre à chacune de vos attentes , Vous avez un compte en banque à votre disposition , contentez-vous en pour le moment . Je préfère mettre des limites à vos ambitions pour le moment , vous n'êtes Mizukage que depuis trop peu pour entamer de telles constructions , et vous êtes jeune , fougueux et sur de vous ... Le Godaïme était comme vous à ses débuts , je lui ai laissé trop de libertés et je ne compte pas recommencer la même erreur . On m'a narré votre histoire , vous avez tous connu , l'opulence comme la pauvreté , vous avez beaucoup à apprendre et à donner , je vois en vous une lueur d'espoir qui pourrait faire de Kiri le village le plus puissant du Yuukan . Je me dois de vous épauler dans votre quête et cela veut aussi dire savoir dire non . Amassez les fonds comme vous le pouvez mais ne comptez pas sur moi avant d'avoir fait vos preuves en tant qu'homme politique ... Pour ce qui est des épéistes , je n'ai pas mon mot à dire là dessus , on ne bouscule pas les traditions , le Godaîme était effrayé à l'idée d'être entouré de bretteurs plus forts que lui et n'a pas voulu rétablir l'ordre des épéistes . C'est à vous que revient la décision ... Qu'avez vous à répondre à cela ? "

" Je m'efforcerai de récolter les fonds pas mes propres moyens . Kiri est spécialisé dans l'assassinat , je choisirai parmi mes ninjas quatre mercenaires afin de louer mes services , le commerce maritime et la pêche nous feront aussi le plus grand bien . J'utiliserai l'import-export pour faciliter les échanges ... Je comprends parfaitement ... Lorsque vous aurez changé d'avis , faîtes moi parvenir une lettre , je n'hésiterai pas à me déplacer . Excusez-moi de vous précipiter ainsi mais j'ai beaucoup de choses à faire au village , on ne me laisse pas une seconde et étant donné que je dois faire mes preuves aux yeux de tous , aucune erreur ne sera toléré . Sur ce , je vous souhaite une bonne après midi à vous et à votre fille . "

J'enfilai mon chapeau et lança un dernier regard à la jeune fille qui ne cessait de me fixer , un sourire mesquin aux lèvres je disparaissais laissant un tourbillon de flocon de neige derrière moi . Je revenais devant le bâtiment et attendait que mes gardes me rejoignent , nous laissions la capitale derrière nous , sans même lui adresser un regard , je sentais le lourd regard de tout le pays qui pesait sur mon dos ... Les choses allaient changer , je le sentais , je ne parlais pas de Kiri , mais du monde entier , quelque chose se prépare , je ne sais pas ce que c'est encore , une catastrophe naturelle ... Une guerre peut-être . J'avais intérêt à préparer Kiri pour le pire ... Pour l'instant , je n'avais qu'une chose en tête , retourner au village et m'installer dans mon lit. Une dure journée m'attendait ... Comme toutes les autres à partir de ce jour à mon humble avis .


Revenir en haut Aller en bas
Yoko
Nidaime Amekami
Nidaime Amekami
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
75/1000  (75/1000)
Affinités :
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: #~    Dim 11 Juil - 21:03

Encore quelque petite erreure de temps, sinon pas grand chose à redire. Le sujet est bien respecté.

Bienvenu à vous Mizukage-sama =)
Revenir en haut Aller en bas
Gin Ichimaru
Godaime Mizukage
Godaime Mizukage
avatar


MessageSujet: Re: #~    Lun 12 Juil - 12:28

Arigato ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: #~    

Revenir en haut Aller en bas
 
#~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Memories :: Archives :: Archives administratives :: Présentations-
Sauter vers: