AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Enerion, La Fléche Azurée !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enerion
Juunin de Kumo
Juunin de Kumo
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
35/1000  (35/1000)
Affinités : Fuuton et Suiton
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Enerion, La Fléche Azurée !   Mar 7 Sep - 16:27

~Rôliste~


Nom(facultatif): Je ne sais pas ... Je n'ai jamais su et je ne le saurai sans doute jamais.

Prénom(facultatif): John ... John 117 !

Age: La cinquantaine ! Non .. 16 ans ^^

Temps depuis lequel vous avez commencé le RP: On ma appris à tiré avec des pierres à l'age de dix ans. Après je suis passé à la Battle Rift, l'arme idéal pour dégommer des grognards ... Ce n'est pas ce que vous avez demandé ? Excusez-moi ... J'ai commencé à rp depuis un an et demi.

Pays: Reach !

Comment avez-vous connu le forum: En tapant la causette à deux ASCO.

Qu'es-ce qui vous a attiré sur notre forum? La guerre ! La mort ! Le massacre !

Une suggestion? On à le droit au Char de type "Scorpion" ?



~Personnage~


Nom:

Prénom: Enerion

Surnom(facultatif): La Fléche Azurée

Age: 26 ans

Grade désiré: Jonin ou jonin d'élite

Code des règles: Check ♥ voila un copain à Dana =)


Dernière édition par Enerion le Mar 5 Oct - 15:43, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://seethefuture.forumactif.com/forum.htm
Enerion
Juunin de Kumo
Juunin de Kumo
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
35/1000  (35/1000)
Affinités : Fuuton et Suiton
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: Enerion, La Fléche Azurée !   Lun 20 Sep - 19:45

Descriptions physique:
Enerion a été formé pour être un assassin et tout en lui le rend redoutable. De sa beauté à ses vêtements tout est danger. Cet homme a été créé pour tuer.

Son visage est d'une finesse remarquable et ses cheveux d'un argent resplendissant. Ses yeux n'ont pas de couleurs fixes. Toutes les deux minutes, ses iris changent de teintes aléatoirement créant des mélanges sidérants. Bien qu'il ne soit pas aussi grand que prévu (1 m 80 à la place de 2m) sa musculature s'est développée à la perfection lui permettant de tirer avec un arc d'une puissance de 300 livres.

Sa vue est extrêmement développée ce qui lui permet d'abattre une pomme à 125 mètres. Imaginé les résultats qu'il peut obtenir quand il augmente ses capacités !

Ses vêtements, de couleurs azurs, sont finement brodés d'écrin d'or. Sur son épaule, un magnifique morceau de cuir a élu domicile. Sur sa main droite repose un gant d'archer. Dans son dos ainsi que sur sa jambe droite, des carquois se sont installés. Les flèches, à l'intérieur, composent l'attirail principal d'Enerion. Sous sa manche réside une fine dague qu'il sort grâce un petit mécanisme actionnable avec son petit doigt. Le long de sa ceinture, divers couteaux sont attachés ainsi qu'une fine accroche pour pouvoir pendre son arc. Méfiance ! Même dans les bottes des lames sont dissimulées. Pour finir, il possède un magnifique arc ayant le nom « Arc Azuré »

Description mentale:
La mentalité du jeune homme est des plus bizarres. En effet, n'ayant eu aucun accès aux sentiments pendants près de dix ans les retrouvés le déroutent et il ne sait pas exactement ce qui lui arrive. De plus, sa façon de penser à été contrôlé pour qu'il obéisse aux ordres. Se retrouver maitre de ses choix le perturbe.

Sa mentalité d'assassin ne s'estompera jamais, mais il peut s'en servir. Survivre n'est pas chose aisé. Son entrainement lui permettra de devenir un shinobi réputé et bienveillant et surtout de protéger Selene envers laquelle il a une dette.

Le fouillis de souvenirs et de sentiments qui se promène dans son cerveau lui cause des sautes d'humeurs. Il peut-être très aimable et devenir d'un seul coup quelqu'un capable de vous abattre pour avoir seulement cligné des yeux.

Mais le sentiment qu'il éprouve pour Halsey est sans doute celui qui est le plus inconnu. C'est le premier qui s'est manifesté et le plus inexplicable. Il a envie de savoir ce qu'il signifie mais, il n'ose pas le demander à la concernée de crainte qu'elle est une réaction néfaste.

L'objet auquel Enerion tient le plus n'est autre que l'arc Azuré. Étant le premier cadeau qu'il a reçu et venant de la personne qui la aidée à se souvenir, il y attache un sentiment qui ressemble presque à de la vénération.


Histoire: (Vu au travers du journal de Selene Halsey)



SeleneHalsey

Date : Inconnu

Date : Inconnu

Je n'arrive plus à me concentrer. Depuis des semaines, le laboratoire menace de me renvoyer si je ne termine pas le projet « ORION ». Pourquoi tant de précipitation ? Jusqu'à présent il me laissait travailler à mon rythme. Qui est le bon. On ne force pas un scientifique à trouver des idées précises ! Il fournit des projets en fonction de son envie. Du moins c'est ma façon de voir les choses. (Il semblerait qu'ils ne réfléchissent pas comme moi. Imbécile !)

Mais pourquoi suis-je allé m'engager ici ?

Je n'avais pas le choix … Comment une enfant de 12 ans n'ayant jamais étudiée pouvait-elle convaincre des groupes de recherches que son projet était réalisable ? Difficilement. Seul ce groupe ma contacté après ma conférence. De plus, les conditions de vie qu'il me proposait ne sont pas des moindres. Impossible de refuser vu la vie la vie que j'avais. Maintenant je regrette ce choix.

Date : Inconnu

Journée qui aurait pu être comme toutes les autres. Seulement, j'ai reçu une lettre du haut commandement. Une mutation ! Voilà ce que disait cette foutue enveloppe. La plupart s'en serait réjoui. Pas moi. Cela signifiait que je n'aurai plus aucune liberté et que je devrai travailler à un rythme qui n'est pas le mien ! Bien sûr on reçoit une augmentation, mais que veulent-ils que je fasse de tout cet argent. Déjà que je n'arrive pas à me servir de celui que je gagne alors en avoir plus ... Mais il semblerait que je n'ai pas le choix. On ne dit pas non à ces gens.

Cette mutation explique aussi le rythme insoutenable que l'on m'impose pour terminer le projet « ORION ». Ils avaient tout prévu ! Bande d'enfoirée. Mais ... Pourquoi tenir tant à le mettre en route ? Le haut commandement aurai-t-il des problèmes ? Ou est-ce simplement pour pouvoir mettre en place un nouveau système économique ? Tant de questions et si peu de réponse. Il va falloir que je mène mon enquête.

(J'espère que le café de la base Sierra et meilleur que celui d'ici.)

Date : Inconnu

Cette mutation est pire que je le pensais ! Super, je vais avoir un plus grand bureau ainsi que du meilleur matériel. Le seul problème c'est que je n'ai jamais rangé ce bureau ! Il va falloir que je trie tout ... Je ne suis pas dans la merde. Peut-être pourrais-je trouver une personne bien gentille qui accepterait de m'aider. Mauvaise idée. Elle risque de tout me foutre en l'air. Si seulement j'étais un peu plus soigneuse ! Deux ans de merdiers à ranger ... Combien de temps cela va me prendre ? Une semaine ? Deux ? Je ferai mieux de m'y mettre dès maintenant.

Date : Inconnu

Le rangement a été plus court que prévu. Seulement cinq jours. Dire que j'aurai pu fignoler ORION pendant ces cinq jours ! Mais le passé ne peut-être modifié alors arrêtons de le ressasser.

Voilà huit heures que je suis à l'intérieur d'un véhicule de transports léger. Encore une de mes inventions « prototypes ». Grâce à son chakra, le pilote active un système d'engrenage qui permettent aux roues d'effectuer une rotation. Le véhicule peut avancer. Pour reculer et bien ... le système n'est pas au point

J'espère que la pause « toilette » est bientôt, car ça commence à urger.

Sauvé ! Voilà la pause ! Vite ! Les toilettes !

Me revoilà à bord du « WARTHOG ». (Pourquoi mon subconscient a-t-il incorporé le mot guerre à dans le nom du projet ?) J'espère qu'il ne reste plus beaucoup de route, car tous ces nids de poule m'ont donné la nausée.

Date : Inconnu

Enfin arrivée ! Je commençais à en avoir mare de toute cette route. Trois jours de secousse. Trois longs jours de nausée. Et trois foutu jour à glander ! Et oui ! Si la route avait été en meilleur état j'aurai peut-être pu faire quelque chose mais là, impossible. Au moins j'ai pu tester ce prototype et me faire une idée sur les améliorations à apporter : améliorer les suspensions, isolé le véhicule pour ne pas avoir le bruit des engrenages constamment dans les oreilles, créer un levier permettant d'inverser la rotation des engrenages pour pouvoir reculer. (Très important) Mais je doute que j'obtienne le temps de travailler dessus pour le moment.

La pile de carton à déballer me fait peur ... Je sens que je ne suis pas prêtes de me replonger dans la recherche. Allez ! Plus vite je m'y mettrais, plus vite j'aurai fini et plus vite je pourrais avancer « ORION ». (J'ai un mauvais pressentiment concernant ce dernier)

Date : Inconnu

Ils sont venus me piquer mon dossier sur « ORION » ! (D'ailleurs il faudrait que je trouve un nom mieux approprier.) Ils n'ont pas le droit ! C'est mon TRAVAIL ! De plus il n'est pas fini ! On m'a engagé pour fournir des résultats incontestables et ces résultats sont contestables. 10 % des sujets peuvent avoir une perte irrémédiable de toutes ses compétences lors de la suppression de mémoire. Je dois trouver un meilleur genjutsu. Le temps m'est compté.

Le café de cette base et encore plus dégueulasse que celui de la précédente ! Comment veulent-ils que je fournisse de l'excellent travail s'il ne m'en donne pas les moyens ? Il va falloir que je parle de ce point avec le haut commandement.

Date : Inconnu

Je les hais ! En plus de me piquer mon travail il faut qu'il le renomme comme il le souhaite. Ce n'est pas eux qui se sont creusés la cervelle pour créer des super soldats. Ce n'est pas eux qui ont eu l'idée de tous ces protocoles. Et c'est encore moins eux qui ont inventé le genjutsu !

« APOLLON ». Le nom le plus inapproprié que l'on aurait pu trouver pour ce projet. Que vient faire le dieu de l'amour pour un projet ayant pour but de créer des super-soldats ! « Nous sommes les apollons et nous venons vous tuer ! » Pitoyable. « HADES » aurai pu passer mais là ... C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Ils vont m'entendre !

Au passage je parlerai du café. Avec le travail que j'avais je n'ai pas eu le temps d'aller voir le haut commandement.

Date : Inconnu

J'ai rencontré le haut commandement. Il m'a écouté puis m'a autorisé à donner le nom de mon choix au projet si je lui fournissais des arguments probants.

J'ai réussi ! Le projet se nommera : « SPARTAN ». Pourquoi ce nom ? Premièrement : la célèbre histoire de 300 spartans qui défendirent la Grèce aux Thermopyles est chère à la communauté du laboratoire.

Deuxièmement : L'entraînement des spartans de l'antiquité est légendaire . Les garçons commençaient dès sept et étaient inlassablement entraînés jusqu'à devenir les guerriers les plus impitoyables et craints de l'époque. Je ferai la même chose.

Troisièmement : Fait encore plus intéressant pour moi, les coutumes eugéniques de la culture spartane. La force et la forme de leurs bébés étaient examinée de près ; s'ils en manquaient, les bébés étaient supprimés. (Un fonctionnement barbare pour les normes modernes, bien que je me demande si les protocoles de sélection que j'ai créés sont moins draconiens... moins cruels.)

Date : Inconnu

Le protocole de sélection a été lancé. Le projet n'est pas fini ! ! ! Le risque de mort du sujet est de plus de 10 % lors de la suppression total des souvenirs ainsi que des sentiments. Le genjutsu est trop dangereux, ils ne doivent pas l'utiliser ; je vais aller voir le commandement et essayer de les convaincre de retarder la procédure.

Échec ! Ils n'ont rien voulu savoir. Imbécile de dirigeants. Je commence à ne plus supporter cette entreprise, il serait peut-être tant de prendre des vacances. Mais pas maintenant ! Il me reste environ 48 heures avant que le sujet numéro un soit rapatrier à la base.

Au boulot !

Date : Inconnus

Je n'ai pas fermé l'oeil depuis 36 heures. J'ai réussi à diminuer les risques de 5 %. Mais ce n'est pas suffisant ! Il faut que je les diminues usqu'à 0 % car si un patient venait à mourir je serai, indirectement, une meurtrière. Je ne souhaite pas avoir un meurtre sur la conscience. Tout espoir n'est pas perdu ! Ile me reste 12 heures, allez ! Bouge-toi !

Je viens d'apprendre que mon protocole de clonage n'a pas été respecté. A quoi sert le boulot que je produis s'ils en balancent la moitié. Ce groupe commence vraiment à m'exaspérer. Cette nouvelle vient d'arrêter ma décision. Une fois les risques du genjutsu supprimé, je me casse discrètement. Si je me fais attraper je crains pour ma vie. On ne quitte pas ces personnes.

Date : Inconnus

En allant me chercher un café (Sauvé ! Le haut commandement a changé son café et cette fois-ci, il est délicieux.), j'ai croisé le sujet n°1. Quand je l'ai vu les battements de mon coeur se sont accélérés, mes joues ont rosit et une douche chaleur a parcouru mes veines. Quel est ce nouveau sentiment qui vient de naitre en moi ? Il va falloir que j'élude ce mystère. En tout cas, il m'a donné une ardeur que je ne me connaissais pas.

Il reste 2 % de risque. Il me faut plus de temps. Vite le haut commandement !

J'ai réussi à obtenir une heure supplémentaire. Ne la gaspillons pas, supprimons ces 2 % ! j'ai le sentiment que si j'échoue, la mort va atteindre le jeune homme.

Date : Inconnu

Je me suis effondré sur mon bureau. 48 heures sans sommeil. Je n'ai jamais travaillé autant sans dormir. Néanmoins, j'ai réussi ! Heureusement que l'homme qui se chargeait d'exécuter le genjutsu est passé récupérer les résultats, car je doute que j'aurai pu lui amener les documents.

J'ai appris comment s'appelait le jeune homme. Enerion. Pourquoi ai-je jubilait en apprenant son nom ? Pourquoi ? Mais Pourquoi !

J'ai mené quelques recherches sur le nouveau sentiments que je ressens et tout laisse à penser que c'est l'amour. Mais cela est impossible après tout, je suis une scientifique et donc, je sais que ce sentiment n'est que fictif. De plus, nous avons 7 ans de différence d'âge ! Cette théorie est donc fausse et à supprimer.

Je vais enfin pouvoir bosser à mon rythme et sur ce que je veux.

Date : Inconnu

Après une longue réflexion, j'ai décidé de rester. Je ne peux me résigner à laisser seul Enerion. Ce qu'il va endurer va être terrible. J'espère pouvoir l'aider à mieux supporter son entrainement. Le sentiment que je viens de développer doit avoir un rôle. Peut-être ai-je développé le besoin maternel ? Théorie complètement idiote et à supprimer.

J'ai essayé de récupérer les documents concernant le projet n°1. J'ai échoué. Néanmoins, j'ai trouvé une faille dans leur système de surveillance. Demain, je les obtiendrai.

Warthog, désolé tu devras attendre encore deux jours avant que je te traficote.

Date : Inconnu

J'ai réussi à faire une copie des documents concernant Enerion. Sa mère s'appelait Silena (pourquoi ce nom ressemble-t-il tant au miens? Théorie maternelle possible ? Non, je n'y crois pas. Plus de chance que ce soit celle de l'amour. Je divague.) et son père Danalieth. Il vivait à Kumo, dans un petit village perdu dans les montagnes de la brume. Ils adoraient leur fils plus que tout. Il semblerait qu'Enerion disposait dès son plus jeune âge, d'excellente aptitude au tir à l'arc ainsi qu'une soif d'apprendre intarissable. De plus il venait de développer sa première affinité, le futon.

L'intervention du groupe de récupération s'est passé sans problème. Utilisation de gaz soporifique hautement nocif (encore une de mes inventions non terminé), récupération de l'enfant et destruction du reste de sa vie par les flammes. Immondes. Voilà ce qu'est ce foutu groupe !

Dire qu'à cause de moi, Enerion n'a plus aucune chance de revoir sa famille. Non, si mon protocole avait été suivi, il serait encore en vie. C'est le haut commandement qui en est le responsable ! A quoi bon me faire bonne conscience ... C'est moi qui est inventé ce projet, je suis un monstre.

Date : Inconnu.

J'ai assisté à son premier cours. Comment ai-je pu inventer de tels protocoles ? L'entraînement physique est ... mortel au sens propre du terme ! Ils lui font faire des pompes et s'il en fait une de travers, dix en plus ! Je n'ose pas imaginer les épreuves suivantes. Pour intellect, on lui enseigne comment tuer. Sur un faux corps humain, on lui présente les parties ainsi que celle qui font atrocement souffrir. Les repas sont dégueulasse ! Rien n'est cuit pour conserver toutes les vitamines. Ce régime alimentaire à pour but de renforcer ces capacités aux maximums. Comment ai-je fais pour ne pas vomir avant la fin de la journée ? Je ne sais pas ... Et dire que j'ai inventé ces protocoles ! Je suis un monstre.

Pour me changer les idées, j'ai commencé à améliorer le Warthog. J'ai enfin mis la marche arrière et j'ai obtenu une nouvelle idée ! Incrusté des lampes dans l'avant du pare-choc pour produire de la lumière la nuit !

Date : Inconnu.

Les cons ! Ils lui ont tellement rabâché qu'il fallait à tout pris qu'il s'empare du drapeau qu'il a abattu l'homme qui le protégeait d'une pierre en pleine tête. Résultat : Enerion a eu un choc émotionnel et ces neurones sont partis en couille ! Et pour contré ce problème, ils lui ont supprimé ce sentiment ! Bande d'imbécile finit ! Le risque de mort était 90 % ! C'est presque un miracle qu'il soit encore parmi nous ! Je vais prendre en charge les opérations.

Le haut commandement m'a ri au nez quand je lui ai expliqué mon désir de gérer les opérations. Ils ont insinué qu'une femme ne pouvait gérer quelque chose sans y mettre le feu ! Ma vengeance sera terrible.

La Warthog est fini ! Enfin presque ... Il ne me reste plus qu'à trouver un moyen de tout mettre en route sans chakra, car les ninjas n'en ont pas besoin alors que le commun des mortels, oui !

Date : Inconnu

Ils l'ont envoyé sur sa première mission sans me demander mon avis ! Il commence à me supprimer de leur plan. Il fallait s'y attendre. Je ne vais pas leur faciliter la tâche. Après tout, la vengeance est un plan qui se mange froid.

Il est revenu. Il a accompli son travail sans faire une erreur. De toute façon, l'échec est impossible, car c'est moi qui est créé les protocoles. Je suis quand même un peu déçut, s'il avait échoué on l'aurait retiré du service et j'aurai pu m'enfuir avec lui. Il faut que j'arrête de me faire des scénarios, je suis une scientifique et seul les fait compte ! Allez, améliorons le gaz soporifique !

Date : Inconnu

Les enfoirés ! Ils savent que je trame quelques et commencent à me supprimer tous les droits que je possède ! Je ne peux plus assister aux entraînements d'Enerion ainsi qu'à ses briefings de mission. Ils ont remis le café dégueulasse et récupérer toutes mes inventions. Je n'ai plus rien ... Mais ils ne se débarrasseront pas de moi si facilement.

Ouf ! Ils n'ont pas fouillé mon bureaux dans ses moindres recoins, il me reste mon projet d'évasions ! Allez, finissons le.

C'est bon ! L'explosif est près. Si le haut commandement savait que j'avais de quoi faire sauter tout le centre, je serai déjà morte. Il ne me reste plus qu'à trouver le moyen de contacter Enerion. En faisant chier le haut commandement avec cette requête ? Qui ne tente rien, n'a rien.

Date : Inconnu

Je m'en doutais depuis le début. Ils ont tenté de m'éliminer. Heureusement que mon père m'a forcé à apprendre les rudiments du combat, sinon je ne donnais pas chère de ma peau. De plus, ils ont engagé un assassin un peu trop confiant en lui qui m'a attaqué dans le couloir.

Il se trouvait là. Je ne sais pas si c'est moi qui possède une chance à en faire pâlir plus ou lui qui n'en a pas du tout. En tout cas, Enerion ne c'est pas fait prier pour abattre l'homme qui m'agressa. Me considérant comme du haut personnel, il m'aida à me relever. Nos regards se sont croisés et quelque chose en moi c'est libéré. Je ne sais pas s'il a eu le même déclic que moi. Mais si oui, il ne l'aurait pas pour longtemps.

Une fois que je fus debout il reprit sa route. Désormais, j'étais certaine d'une chose : l'amour existe bel et bien.

Date : Inconnu

Et merde ! Le projet n°1 étant un succès total, ils ont prévu d'en faire 299 autres en mémoire au nom « SPARTAN » et surtout pour se créer une armée capable de réduire à néant un pays. Je ne doi pas les laissé faire ! Il faut que je vois Enerion pour pouvoir enclencher le projet « OMEGA ».

Vite ! Au commandement !

Réussite ! Ils ont accepté de me fournir une audience auprès du projet n°1. Bien sûr, ils nous surveilleront mais pour ce que je veux savoir, il n'y a pas besoin de la parole.

J'ai fini ma dernière invention. Sans doute la seule que j'ai fini, car le projet « SPARTAN » n'a pas été respecté. Il semblerait que ce soit aussi celui dont je suis le plus fier. Ce sera le meilleur atout que possédera Enerion : l'arc azuré !

Date : Inconnu

Je ne m'étais pas trompé, il tente de se souvenir. Ses yeux changent de couleur toutes les deux minutes. Ils ne savent pas ce que ça signifie et vu qu'ils veulent se débarrasser de moi, c'est contre nature de m'interroger.

Il semblerait que j'ai volontairement oubliai de mentionner ce point dans mon rapport pour pouvoir garder le contrôle : « 50 % des sujets tentent de se rappeler leurs passés, on remarque cette tentative grâce aux changements de couleur de l'iris toutes les deux minutes. »

Bande d'abruti ! Il ne faut pas jouer avec moi. Je connais la solution pour aider Enerion, a retrouvé la mémoire : le choc émotionnel. Et pour cela, les photos de ses parents m'aideront.

Le projet « OMEGA » est lancé. Demain, quand je passerais ma carte pour sortir du bâtiment, tout explosera. Demain, Enerion se rappellera. Demain, le haut commandement et mon invention n'existeront plus.

Date : Inconnu

Le moment de mettre le projet « OMEGA » en route est arrivé. Peut-échouerais-je, mais au moins j'aurai essayé. Normalement tout le personnel devrait dormir. J'ai libéré le gaz soporifique que j'ai créé dans tout le bâtiment. Bien sûr, je ne leur ai jamais révélé qu'un antidote existait ce serait ... Contre nature. Bon, il est temps que j'arrête d'écrire. Ce seront peut-être les derniers mots que j'appose.

Courage !



Date : Inconnu

Je n'arrive pas à y croire tout à fonctionner. Du déclic émotionnel à l'explosion. Notre évasion s'est passé comme je l'avais prévu. Plus de laboratoire ! Nous voilà débarrassé du projet « SPARTAN » ainsi que de cet enfoiré de haut commandement. Comme je suis heureuse.

Sur la route, Enerion et moi avons eu de longue discussion concernant sa captivité. Apprendre que j'avais créé le projet ne le fit pas me haïr, bien au contraire il m'était extrêmement reconnaissant de l'avoir libéré de l'emprise du centre. Cela me réjouissais, car j'avais peur qu'il me rejette.

Peux avant que l'on s'arrête pour bivouaquer, il me posa une ultime question : vous savez où sont mes parents ? La réponse qui s'en suivie lui déchira le coeur. Apprendre la mort de ces parents fut un plus gros choc que de revoir leur photo. Il se mit à pleurer. Depuis combien de temps cela ne lui était pas arrivé ? Cinq ans non ... 10 ans. 10 années où ses émotions furent effacé. Il va devoir tout réapprendre. Une chose difficile mais je l'aiderai de tout mon possible.

Quand ses pleures se turent, je lui proposais de nous rendre à Kumo pour qu'il puisse revoir son pays. Retournait chez lui le réjouissait et savoir que je l'accompagnais le soulagea. Il ne voulait plus être seul. De toute façon maintenant que je suis avec lui, je ne le lâcherais pas !
Revenir en haut Aller en bas
http://seethefuture.forumactif.com/forum.htm
Yoko
Nidaime Amekami
Nidaime Amekami
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
75/1000  (75/1000)
Affinités :
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: Enerion, La Fléche Azurée !   Mar 21 Sep - 17:23

Et bien tout a été dit sur la chat. Je te donne donc ton test rp. Il te permettra si tu le réussi d'accéder au rang de Juunin =)


Test rp:

Citation :
Je veux que tu nous racontes en incarnant Enerion une journée complète passée dans le centre. Décris nous les lieux avec détails ainsi que ses relations vis-à-vis des autres. Fais nous également part des troubles qui sévissent son esprit. Quelles questions se pose t-il sur son passé ? Pourquoi est-il ici ? Comment réagit-il devant les difficultés physiques et mentales auquel le centre le soumé ?


Dernière édition par Yoko le Mar 5 Oct - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Enerion
Juunin de Kumo
Juunin de Kumo
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
35/1000  (35/1000)
Affinités : Fuuton et Suiton
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: Enerion, La Fléche Azurée !   Lun 4 Oct - 11:49

Test RP :

Situation géographique inconnu / Situation temporelle inconnu

Enerion examinait de près la scène qui l'entourait. Il se trouvait sur une place où, au centre, un puits s'élevait. Des maisons aux toits de chaumes avec des étals en bois, l'entouraient. Le sol était composé de terre battue. Des marchands commençaient à installer leurs marchandises sur les bancs. Les hommes se dirigeaient vers la forêt pour attraper un quelconque gibier. Quand aux femmes, elles s'attelaient aux tâches ménagères.

Le jeune homme était un peu déconcerté. Il ne se rappelait pas avoir mis les pieds dans ce village. Son dernier souvenir était celui des murs lisses de sa chambre juste avant qu'il ne sombre dans le sommeil. Mais alors ... Comment s'était-il retrouvé ici ? Il ne pouvait pas s'être fait déplacer pendant qu'il dormait, car, sinon, il se serait réveillé allongé et non debout au milieu de la place. Il lui fallait résoudre ce mystère.

De nombreuse personnes vagabondaient sur la place, peut-être qu'une d'elle pourrait lui venir en aide. Lentement, il s'approcha d'un marchand en train d'installer ses articles et d'une voix emplie de respect pris la parole :


« -Bonjour, gentil damoiseau. Pourriez-vous m'apporter votre aide ? Car, il semblerait que je me sois égaré et que je ne sache pas où je me trouve. »

L'homme ne répondit pas. Pire, il ignora Enerion et continua sa tâche. Ce qui déplut fortement à ce dernier. D'un mouvement sec, il activa le bouton permettant de sortir sa lame. Rien ne vint. Surpris, il commença à chercher son équipement. Il ne l'avait pas ... Même les habits qu'il portait n'était pas les siens. La panique s'empara de lui et il attrapa le col du marchand. Du moins, il aurait dû s'en emparer, mais ses mains traversèrent sa cible.

Le visage du jeune homme se décomposa. Pendant toute sa carrière, il ne s'était jamais senti autant en danger de mort qu'à cet instant. Privé de toutes ses affaires et faisant face à un être immatériel, il ne savait que faire. Peut-être était-ce un tour de son esprit ? Oui, cela ne pouvait être que ça.

D'un pas rapide, il se dirigea vers un homme qui passait et lui asséna un violent coup de poing. Sa main le traversa. Ne s'arrêtant pas à cet échec, il se dirigea vers les autres passants et testa leur matérialité. Nulle. Tout son corps se figea. Devenait-il fou ? Sa raison se serait-elle volatilisé ? Non ... Il n'y croyait pas et n'y croirait jamais !

Haineux, il frappa un mur de toute la force de ses bras. Aucune douleur ne vint, seulement la sensation de l'air. Enerion était à bout. Que lui arrivait-il ? On ne lui avait jamais parlé de cette situation ! Si seulement un homme du centre pouvait l'aider ...

Se lamenter ne lui ressemblait pas. S'il voulait des réponses, ce n'est pas en se croisant les doigts qu'il les trouverait. Se ressaisissant, il emprunta une ruelle pour sortir de ce lieu maudit. La scène sur laquelle il déboucha l'intrigua.

Une dizaine d'hommes, tout de noir vêtu, venait de sortir d'une misérable bâtisse. Au milieu d'eux se tenait un enfant à moitié endormi qui ne cessait pas de répéter : « Où sont mes parents ? » et « Qui êtes-vous ? ».

Ce gamin ne lui était pas inconnu. Cependant, il ne parvenait pas à se rappeler où il avait pu le rencontrer. Pendant quelques secondes il creusa dans les méandres de sa mémoire pour le replacer dans un lieu quelconque. Rien. Il était pourtant sûr de l'avoir vu quelque part ...

Les hommes en noirs remirent l'enfant à un personnage au visage masqué par une cagoule. Ensuite, ils retournèrent vers la bâtisse et l'incendièrent. La lueur des flammes permit à Enerion de voir un élément qu'il n'avait pas remarqué jusqu'à présent : le blason du Haut-commandement était gravé dans leur dos !

Mais que voulait-il donc faire d'un simple garçon et pourquoi ne pas l'avoir mis au courant ? L'envie de savoir le poussa à quitter sa ruelle pour questionner ses collègues. Il s'approcha jusqu'à ce que l'un d'eux, l'apercevant, quitta le groupe et le rejoignit. Pour une fois, il n'avait pas passé inaperçu !

Quand il fut à la hauteur du soldat, il posa ses interrogations :


« -Pouvez-vous m'expliquer où nous sommes ? Et ce que ... »

La fin de la question ne fut pas énoncée. Un liquide rouge sortait de la bouche du jeune homme qui s'effondra dans la poussière une lame plantée dans le poumon gauche.

Kumo / Centre du Haut-commandement / 1272éme jour de l'age des lumières / 0748 Heures

Le jeune se réveilla en sursaut. Des gouttes de sueurs dégoulinaient de son front et son corps était secoué de nombreux spasmes. Que lui était-il arrivé ? Il revoyait la lame du katana s'enfonce dans son ventre et lui arracher des lambeaux de chaires. Le goût du sang était encore présent dans sa bouche et la peur assaillait son esprit. Ce qui venait de se passer était inexplicablement terrifiant. Il lui fallait comprendre. Et pour cela, son maitre lui serait d'une grande aide.

D'un bond, il quitta son lit et atterri sur le métal qui composait le sol. D'un pas nonchalant, il se rendit dans sa salle de bain pour s'éclaircir les idées avec de l'eau glacée. Cela fait, il retourna dans la chambre et s'habilla. Retrouver ses vêtements étaient pour lui un grand soulagement après ce qui venait de se passer. Il vérifia que toutes ses armes étaient bien présentes puis, il rejoignit le couloir.
Bien que le soleil venait à peine de se lever, le centre grouillait de vie. Des femmes de ménages finissaient de ranger les différents bureaux, les cuisiniers commençait à préparer les déjeuners, les instructeurs se rendaient aux divers terrains d'entrainement avec leurs élèves et les chercheurs continuaient leur travail de la veille ou, quand ils avaient fini, en entamaient un nouveau. Mais bientôt, ils allaient tous s'arrêter.

Un bruit de cloche résonna dans la base. Enerion s'immobilisa et s'agenouilla. Mais il ne fut pas le seul. Toutes les personnes dans le centre firent de même. Une seconde sonnerie se fit entendre et tous se mirent à réciter, avec une ferveur sans pareil, le credo de la base :


« Le Haut-commandement nous guide ! Le Haut-commandement nous dispense son enseignement ! Le Haut-commandement nous protège ! À sa lumière, nous nous épanouissons. Dans sa bienveillance, nous nous réfugions. Devant sa sagesse, nous nous inclinons. Nous existons pour le servir et nos vies lui appartiennent. »*

Ce récital était fait trois fois par jour : à huit heures, midi et vingt heures. Et à chaque fois, il était annoncé de la même façon. D'abord, il y avait une première sonnerie où chaque personne devait arrêter ce qu'il était en train de faire et s'agenouiller. Puis, une deuxième se faisait entendre et il se mettait à réciter le texte montrant leur soumission au Haut-commandement jusqu'à ce qu'une troisième sonnerie, une demi-heure après, retentissait pour ordonner le retour au travail.

La flèche azurée récitait avec tellement de véhémences cette ode qu'il éclipsait les voix des quelques scientifiques qui se trouvaient avec lui. Il était, sans aucun doute le plus fidèle serviteur du centre.

Les minutes passèrent et la troisième sonnerie retentit. Toutes les voix se turent et tous se relevèrent. De nouveau sur ses jambes, Enerion continua sa route jusqu'au terrain d'entrainement du secteur 5. Il lui tardait de questionner son maître sur les évènements de la nuit précédente. Mais il ne se doutait pas que ces questions allaient lui couter très chères.


Kumo / Centre du Haut-commandement / 1272éme jour de l'age des lumière / 0900 Heures

Comme à son habitude, le commandant Bruce était devant l'unique bâtiment du secteur 5 : une vieille bâtisse en bois qui servait au briefing des divers entraînements du jeune homme. Dès le premier jour, l'instructeur avait ordonné à Enerion de le retrouver devant ce bâtiment à neuf heures quand il n'avait pas de mission. Il était arrivé une fois en retard et la punition qu'il subit ne lui fit plus jamais raté l'horaire.

Pour le jeune homme, Bruce était tout. C'est lui qu'il allait voir pour ses entraînements, pour ses missions, pour ses repas et pour ses interrogations. Sans son instructeur, Enerion ne saurait rien et ne serait pas aussi puissant.


Neutre, le commandant regardait son élève s'approcher de lui. Arrivé à sa hauteur, la Flèche Azurée salua son mentor. Ce dernier le lui rendit et pris la parole :

« -Quelques choses te trouble mon garçon ? »

Enerion fut stupéfié que son instructeur pose cette question. Comment avait-il pu remarquer que les évènements de la nuit précédente le tourmenté ? Personne n'avait réussi à déchiffrer ses pensées jusqu'à présent alors, pourquoi Bruce avait-il posé cette intérrogation ? Les évènements devenaient de plus en plus étrange ...

« -Oui ... Mais comment avez-vous deviné ? »

Un rictus se dessina sur les lèvres du commandant qui répondit :

« -Cela se lit sur ton visage ... Parle moi de ton problème. »

Le jeune homme prit une longue inspiration et conta les évènements de la nuit. Il n'omit rien, de la place où il est apparu mystérieusement jusqu'à la lame qui lui perfora le poumon. Il décrit les êtres immatériels auquel il avait fait face et la terreur qui le hantait.

Son récit terminé, Bruce reprit la parole :


« -Je vois exactement de quoi tu souffres et je sais qui peut aider. Suis-moi. »

Cette nouvelle réjouit le jeune homme qui suivi son chef. Il allait enfin pouvoir tirer au clair les évènements douteux auquel il avait pris part. Bientôt, le mystère des êtres fantomatiques n'existera plus et seul le souvenir d'une mauvaise expérience restera. Le commandant était vraiment quelqu'un d'exceptionnel.

Les couloirs se suivirent et le jeune homme se sentait de moins en moins bien. Plus il avançait, plus il avait envie de prendre ses jambes à son coup. Cette peur n'avait aucune raison d'être mais ... Pourtant ... Elle était là. Seul l'ami de Bruce pourrait l'aider et il espéra de tout son cœur que ce dernier ne soit plus très loin. Ces espérances ne furent pas veine.

Le commandant s'arrêta devant une petite porte qui passait inaperçue si l'on ne faisait pas attentions. Il l'ouvrit et entra à l'intérieur. Enerion lui emboîta le pas. Aucune lumière n'éclairait la pièce hormis celle de la porte. Qui pouvait bien vivre dans ce lieu étouffant ?

L'instructeur ordonna à son élève de s'arrêter et s'adressa au maitre des lieux :


« -Figerald ! Je t'amène Enerion. Il semblerait que quelques-uns de ses sentiments on refait surface ... Tu sais ce qu'il te reste à faire ! »

L'homme des ténèbres sortit de sa cachette et vint se planter devant Enerion. Un rire satanique quitta sa gorge.

« -Oh que oui ! »

Le visage du dénommer Figerald vint se poser contre celui de la Flèche Azurée. Ce qu'il reconnut l'horrifia : le soldat qui l'avait abattu pendant la nuit ! Il voulut avertir son mentor, mais son esprit sombré déjà dans les ténèbres.

Kumo / Centre du Haut-commandement / 1272éme jour de l'age des lumière / 1100 Heures

La mort pesait sur le secteur 5. L'odeur acre du sang empestait. L'herbe verte avait laissé place à un champ de cadavre. Au centre de ce dernier se tenait deux hommes. Le premier tenait, d'une main tremblante, un fin katana. Son visage était déchiré par la peur. Tous ses compagnons venaient de mourir et son tour venait d'arriver. Le deuxième, quant à lui, soutenait d'une poigne assurée une flèche teintée de rouge. Il était calme, même trop. Il connaissait son métier et il ne laisserait pas sa proie en vie.

L'épéiste lança l'offensive avec un coup vertical que l'archer évita d'un petit pas sur le côté. Ne s'arrêtant pas à cet échec, il en tenta un horizontal. Il rencontra un des brassards en fers de son adversaire. La riposte ne se fit pas attendre. D'une rotation de poignée, Enerion désarma son adversaire et planta son arme dans le bras droit de son adversaire. L'épéiste hurla de douleur et s'éloigna de l'archer en reculant.

En prenant son temps, le jeune homme se rapprocha de sa cible. A portée de bras, il la saisit par les cheveux et la contempla. Des larmes coulées des yeux de l'épéiste ... Il ne voulait pas mourir mais, malheureusement pour lui, il allait rejoindre l'autre monde. Enerion sortit de son carquois un projectile et il l'enfonça dans le coup de sa proie. Du sang jaillit de la bouche de cette dernière qui, d'une voix chevrotante, interrogea son meurtrier :



« -Pourquoi ... Pourquoi ... Pourquoi ? »

Sur un ton glacial, la Flèche Azurée répondit :

« -Major Welsey, vous faisiez partie des dirigeants du centre. De votre statut vous connaissez la raison de votre mort. Mais vu que vous semblez l'avoir oubliée, je vais vous rafraichir la mémoire : la trahison est puni par le retrait de la vie ! »

Le major cracha du sang puis, reprit la parole :

« -Je n'ai pas trahi ... N'auriez vous pas pu écouter votre coeur et savoir LA vérité ? N'auriez vous …

-J'obéis aux ordres ! Trancha Enerion. Et vous auriez dû faire de même ! »

L'archer sortit la lame de sa manche et abrégea les souffrances du traitre. Un flot de liquide rouge se déversa finissant de teindre les habits du jeune homme. Le major n'existait plus. Sa mission étant accomplie, il devait aller, au plus vite, faire son rapport.

D'un pas rapide, il se rendit à la salle de briefing où Bruce l'attendait. Un sourire illumina le visage de ce dernier, le retour de son élève ne signifiait qu'une chose : la mort du traitre. Enerion prit en premier la parole :


« -Le major Welsey n'est plus.

-Bien ... Très bien ... J'ai une nouvelle mission pour vous : allez-vous laver et rendez-vous chez le Haut-commandement. Vous mangerez avec eux ... Compris ?

-Oui, commandant. »

Cette nouvelle mission était peu commune. Manger avec les dirigeants du centre était rare. Il devait à tout pris être présentable pour ne pas finir comme le major. Enerion prit congé de son mentor et courut à ses appartements pour ce faire présentable.

Kumo / Centre du Haut-commandement / 1272éme jour de l'age des lumière / 1245 Heures

On était allé prévenir les dirigeants de l'arrivée du jeune homme. En attendant, il se tenait, droit, devant la porte au côté d'une dizaine de gardes. Tentait d'assassiner les dirigeants du centre revenait à se suicider. Car pour pouvoir approcher cette porte, il fallait passer diverse fouille pour vérifier qu'aucune arme ne se trouve dans la même pièce que les membre du Haut-commandement. Si par malheur quelqu'un en possédait une lors d'un examen, la peine de mort était attribuée immédiatement sans justification possible.

Avant que le major-d'homme ne revienne, Enerion se repassait les règles auxquels il devait obéir en présence de ces personnes : rester en position de salut jusqu'à ce que l'ordre « repos » se fasse entendre, ne pas s'asseoir avant d'en avoir reçu l'ordre, commençait à manger que quand tous les dirigeants ont commencé et ne pas parler tant que l'on ne vous donne pas l'ordre. Au moment où il eut fini se les remémorer, on ouvra la porte et on lui fit signe d'entrer.

La pièce où il se retrouva était uniquement composé d'une table ovale et de treize chaises. Les douze hommes du Haut-commandement y siégeaient. La Flèche Azurée se mit en position de salut et attendit. Tous le lui rendirent et le dernier dit l'ordre « repos » suivi de celui « asseyez-vous ». Un lourd silence se posa.


Au bout de quelques minutes le repas fut servi. Une fois les serviteurs sortis, l'homme en bout de table prit la parole
:

« -Vous vous demandez sans doute pourquoi nous vous avons fait venir, n'est-ce pas ? »

Prenant une profonde inspiration, le jeune homme répondit :

« -Vous vous trompez. Mon rôle est d'obéir et de ne pas poser de question quel qu'en soit les circonstances donc je ne me demande pas pourquoi vous m'avez fait venir. »

L'homme aux cheveux roux frappa sur la table et lança à son collègue :

« -Je te l'avais dit, Magnus. Cet homme est un soldat parfait ! En avoir des centaines comme lui nous rendrait invincible ! »

Le plus petit pris la parole à son tour :

« -Fred ! Te rend tu comptes du temps que cela a pris de former cet homme ? Dix ans ! Dix longues années ! Te rend tu comptes de l'âge que l'on aura ?

-Oui ... Mais je suis prêt à attendre dix ans pour ce que l'on va gagner : l'invincibilité !

-Fred à raison ... Créons un projet « SPARTAN II » et offrons la place d'instructeur à Enerion, répondit le plus jeune. »

Le silence retomba. Il ne faisait aucun doute qu'ils pesaient, chacun, le pour et le contre. Le jeune homme ne savait pas ce qu'il faisait ici et jusqu'à présent les propos des dirigeants n'avaient pas éludé la raison de cette invitation.

Les minutes passèrent et Magnus reprit la parole :


« Ceux qui sont pour un projet « SPARTAN II », levez la main. »

Les douze furent levées. Souriant, l'homme lança la conclusion :

« Bien, le projet « SPARTAN II » sera lancé dans deux mois. Enerion, vous en assurerez la charge.

-Bien, Monsieur.

-Vous pouvez disposer. »

Le jeune quitta la pièce ayant à peine touché à son repas. Bien qu'il n'avait pas tous compris, il était sûr d'une chose : il venait d'être promu. Mais qu'y gagnait-il ?

Kumo / Centre du Haut-commandement / 1272éme jour de l'age des lumière / 1400 Heures

Enerion était en retard. Bruce lui avait donné rendez-vous à 14 heures et il était cet horaire. Il lui faudrait, au minimum, un quart d'heure avant d'arriver au terrain d'entrainement. La punition qu'il recevrait ne sera pas des moindres. Mais ... Après tout, ne venait-il pas d'être promu ? Pourquoi devait-il continuer d'obéir au commandant ? La réponse était simple : sa promotion n'était effective que dans deux mois. Jusque là, il serait encore l'élève de son mentor.

Il repassait sans cesse le repas dans sa tête ... Il n'arrivait pas à croire qu'il avait siégé avec les personnes les plus importantes du centre. Pourtant, c'était vrai. Il s'était fait questionner puis il avait assisté à une de leur décision et pour finir il avait reçu une promotion pour dans deux mois. Néanmoins, il n'arrivait toujours pas à voir les avantages de cette dernière ...

Des cris le tirèrent de sa réflexion. Juste devant lui un homme tentait d'abattre une scientifique du centre. Il ne pouvait le laisser faire !

En un éclair, il fut sur l'homme et il lui asséna un violent coup de coude dans le nez. Ensuite, il lui arracha son arme et la planta dans son cervelet. La mort fut instantanée et l'assassin s'effondra sur la femme. Ce qui embêta profondément le jeune homme ... La femme qu'il venait de sauver devait être aspergé de sang et il ne savait pas si elle pouvait enlever le corps tout seul. L'aider lui ferait perdre quelques secondes et sa punition augmenterait. Mais ne pas le faire lui couterait bien plus chère.

Empoignant le cadavre au niveau des épaules, il le souleva et le jeta au loin. Alors, ses yeux croisèrent ceux de la jeune femme.

Ce qui s'en suivi l'horrifia, des scènes revinrent à son esprit. Des scènes oubliées ... De scènes supprimées. Le mystère des êtres immatériels, le major qui l'emmenait chez l'homme qui l'avait abattu dans la soirée et la suppression de sa mémoire. Comment le centre avait-il pu lui faire ça ? Il devait aller se plaindre ... Non, s'il le faisait on lui ferait tout oublié et s'il allait voir le major maintenant, il se douterait de quelques choses.

La seule solution était l'infirmerie. Là-bas, on le laisserait tranquille un moment et la confrontation avec l'assassin lui servirait d'alibi. Il récupéra la lame dont il s'était servi et il chercha un couloir vide. Sa quête ne fut pas longue. Il vérifia que personne n'était présent puis, il s'enfonça la lame dans le ventre. Simulant une blessure grave il s'allongea contre le mur.

Bientôt, quelqu'un passerait et l'amènerait à l'infirmerie. Bientôt, il pourra faire le tri dans ses pensées ...



*Réplique tirée de L'épée de vérité de Terry Goodking
Revenir en haut Aller en bas
http://seethefuture.forumactif.com/forum.htm
Enerion
Juunin de Kumo
Juunin de Kumo
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
35/1000  (35/1000)
Affinités : Fuuton et Suiton
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: Enerion, La Fléche Azurée !   Mar 5 Oct - 15:44

Terminé !
Revenir en haut Aller en bas
http://seethefuture.forumactif.com/forum.htm
Yoko
Nidaime Amekami
Nidaime Amekami
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
75/1000  (75/1000)
Affinités :
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: Enerion, La Fléche Azurée !   Mar 5 Oct - 18:04

Hoy hoy voila un bon test rp.

Par contre je vois que tu as beaucoup de mal avec les nom japonais: Bruce, Fred, Figerald, Magnus =X

Tant tout les cas, cela me convient. Le style est là donc...

Validé Juunin de Kumo =)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enerion, La Fléche Azurée !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enerion, La Fléche Azurée !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Memories :: Archives :: Archives administratives :: Présentations-
Sauter vers: