AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Profanation chez l'Immortel. [Suko Nara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Konan
Ange de Dieu
Ange de Dieu
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
50/1000  (50/1000)
Affinités :
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Profanation chez l'Immortel. [Suko Nara]   Mar 24 Aoû - 11:53

Le cœur de Konan n’avait pas compté beaucoup d’individus, mais Hidan était certainement le dernier à y prendre place. Il était ce qu’on pouvait appeler « la tête à claque » de l’organisation. Son caractère immature et imprévisible avait obligé les membres à le freiner sur de nombreuses expéditions, là où il décidait régulièrement de prendre les rênes et mener les quêtes à sa guise. Il avait donné du fil à retordre à Pein, l’imperturbable Pein, qui n’avait pourtant jamais perdu son sang froid face à ce grotesque individu. Hidan était un homme puissant, son immortalité en était la principale cause, mais il avait l’esprit d’équipe d’une petite cuillère. Désormais vaincu par Konoha, il avait permit à Konan de souffler un peu, elle qui avait la fâcheuse manie de veiller sur chaque membre de la défunte Akatsuki.

Konoha. Ce village non plus n’était pas un coup de cœur. Il avait engendré la perte du précieux Nagato, quelques années auparavant. Il avait forcé Konan a accepter la défaite de l’organisation. Il l’avait chassé de son statut, l’avait déshonoré et marqué à jamais. Revoir les bâtiments reconstruits, la tour de l’Hokage d’où elle avait pu observer le combat du jinchuuriki de Kyubi face à lui était pour elle comme le refrain d’une vieille rancœur. Refouler le passé était pour elle aussi inconcevable qu’accepter l’amitié des gens de Konoha. Pourtant, elle était une femme d’honneur. Mais elle avait été une femme amoureuse. Et la perte de cet amour ne pardonnait pas.

En survolant le village, elle ralenti l’allure et se posa près des portes, laissant ses ailes se décomposer entre les arbres. Une fois le pied à terre, elle s’empressa de modifier son apparence, entre autre la couleur remarquable de ses cheveux et de ses yeux. Prenant une identité de Kiri, elle pénétra le village sans aucune difficulté. En échangeant quelques mots avec les passants qui peuplaient les échoppes de pâtes chaudes, elle obtint l’adresse qu’elle désirait.

Désormais assise sur un rocher plat, aux abords de la forêt qui bordait les portes, elle attendait. Le papillon aux ailes gravées avait trouvé son receveur. Un membre du clan Nara suffisait. Elle lui avait donné rendez-vous, en assurant à la personne qu’elle ne risquait rien si près de son village. Konan ignorait la réputation qu’elle avait à Konoha. Ancienne ennemie, partie sans laisser de trace après la bataille, cela ne laissait rien présager de bon. Elle ignorait encore comment aborder le représentant du clan Nara. La seule chose certifiée à ses yeux était la conservation de son identité. En tant que manipulatrice des Origamis, elle ne pouvait pas se cacher. Tout dépendait de la personne qui viendrait à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Suko Nara
Genin de Konoha
Genin de Konoha
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
15/1000  (15/1000)
Affinités :
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: Profanation chez l'Immortel. [Suko Nara]   Mar 24 Aoû - 12:58

Le soleil venait de se lever. La rosée du matin éclabousser encore de ses gouttes chaque centimètre de plante du jardin de la maison de Suko, offrant ainsi aux yeux de celle-ci, un spectacle de lumière magnifique dû à la lumière du soleil qui fessait briller chaque flac et chaque humidité. Elle leva ensuite un instant les yeux vers le ciel, aucun nuage, un ciel resplendissant s'étendait a perte de vue.

Suko ne savait pas quoi faire de sa journée, c’était la première fois depuis longtemps qu’elle n’avait pas reçu de lettre lui attribuant une mission. Tellement longtemps qu’elle ne parvenait même plus à se souvenir comment elle fessait par le passer pour s’occuper quand elle n’était pas en mission.

Ce fut à cet instant qu'un petit oiseaux de papier vint la trouver. Celui-ci ce posa délicatement et gracieusement sur l'épaule de la jeune fille qui le prit et l'ouvrit. Dans un premier temps elle fut surprise, en effet, à sa connaissance, il n'y avait personne a Konoha qui pouvait manipuler des oiseaux de papier. Elle trouva rapidement une réponse quand elle lut le contenu de cette lettre si surprenante. Il n'y avait que peu d'info sur ce petit bout de papier, une horaire, le nom de Kiri et une assurance comme quoi la jeune fille ne risquer rien.

Peu de donner, réveillerai forcément la curiosité de Suko, la curiosité provoquerai des questions qui engendreraient a leur tour une analyse plus ou moins approfondi par la jeune femme. Des analyses suffisamment pertinentes pour donner quelque réponse. Manipuler le papier est une capacité très rare, suffisamment rare pour être considéré comme une capacité héréditaire ou de clan. Or tous les ninjas savent une chose à propos de Kiri, c'est que les capacités héréditaires y était, et y sont toujours extrêmement mal vu et que de ce fait, la création de clan y était fortement compromis.

Rapidement deux solutions pointèrent naturellement le bout de leur nez. La première, se ninja de Kiri était parvenu à masquer se don, deuxième solution, le ninja ne venait tout simplement pas de Kiri. Vraiment, se ninja qui cherchait peut-être à cacher son identité n'avait pas de chance, il ou elle était tombée sur la ninja ayant l'une des meilleurs capacités d'analyse enregistrer a Konoha. Mais peut-importait que le ninja de Kiri mente ou non, le seul moyen d'en avoir le coeur net, était de répondre à l'invitation de se ninja de Kiri.

Après cette rapidement préparer avec son matériel habituel, elle se rendit aux lieux de rendez-vous où elle trouva une jeune femme. De taille moyenne, celle-ci posséder un visage extrêmement beau et gracieux, des cheveux mis long et des yeux charismatiques et perçant. Assise sur un rocher plat, elle remarqua immédiatement la venu de la jeune membre du clan Nara. Les yeux de Suko analysèrent le comportement et certain détail de la ninja de Kiri en seulement quelque seconde, plusieurs renseignements vinrent s'ajouter au précédent.

(Aucun sabre, yeux déterminer, trahissant un but personnel ou une mission, ses yeux me fixe, trahissant un caractère de nature méfiante ou une observation intense sur ma personne, ninja de Kiri, manipulation du papier, aucun mouvement depuis mon arriver, montrant une hésitation ou une difficulté a ouvrir le dialogue)

La personne en face de Suko était étrange, complexe et assez dur a cerner, néanmoins, c'était uniquement le début de leur rencontre. La jeune ninja de Konoha décida de ne pas ouvrir le dialogue. Elle continua d'observer la ninja de Kiri avec la même intensité et le même charisme du regard qu'elle posait sur Suko
Revenir en haut Aller en bas
Konan
Ange de Dieu
Ange de Dieu
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
50/1000  (50/1000)
Affinités :
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: Profanation chez l'Immortel. [Suko Nara]   Mar 24 Aoû - 14:53

Konan s’assit plus confortablement, en tailleur. Elle n’eût pas à attendre bien longtemps. Lorsqu’un bruit de pas régulier retentit à l’entrée du bois, la jeune femme fit un sceau de ses doigts et ses cheveux ainsi que ses yeux reprirent leur couleur bleue intense. Elle voulait se montrer sous sa véritable identité ; changer d’apparence n’avait servi qu’à amadouer les ninjas les plus crédules. Mais elle ignorait totalement sur qui elle tomberait, puisque le clan Nara comptait une large famille. C’est avec un grand soulagement qu’elle constata l’arrivée d’une jeune fille, à moitié plus jeune qu’elle, ressemblant d’avantage à une genin qu’à un redoutable manipulateur des Ombres.

Son apparence mignonnette charma Konan, qui ne put réprimer un sourire face à cette simplicité infantile des jeunes ninjas à peine formés. Elle arborait le fier bandeau de Konoha, et sa beauté naturelle l’armait d’un charme incontestable. D’une démarche confiante et agile, elle approcha de l’ancien membre de l’Akatsuki qui, après l’avoir salué d’un signe de tête, avait décroisé ses jambes pour lui faire poliment face. Konan sentait dans le regard de cette demoiselle un sens de l’analyse très appliqué. Elle se laissa donc observer, yeux dans les yeux, pendant quelques secondes avant de prendre la parole.


- Je m’appelle Konan. Comme tu as pu le deviner, je ne suis pas de Kiri mais d’Ame. J’ai pris la fâcheuse habitude de me camoufler en venant ici, sans doute à cause de mon passé peu recommandé.

Ouvrant sa main devant elle, elle créa un papillon de papier qui vînt se poser dans le creux de sa paume en battant paresseusement des ailes. Elle enchaîna calmement :


- Dans mon village, on m’appelle l’Ange Messager. Je suis ici en mission et je sollicite ton aide. Ton Hokage est en déplacement, et mes intentions ne sont pas malsaines, tu peux donc garder ton village en dehors de ce que j’aimerais te demander.

Le papillon s’envola brusquement. Konan toisa la jeune genin ; elle était comme le jinchuuriki, il y a des années. Même flamme de courage et de témérité dans les yeux, même détermination et confiance aveugle envers soi-même. Elle était comme Nagato, lorsqu’ils s’étaient entraînés ensembles. Elle était comme elle. Konan chassa de son esprit cette pensée et pensa à Wish, qui était partie en mission juste avant elle. La jeune femme espérait que son amie aille bien.

Le soleil vînt éclairer par tâches parsemées le sol de la forêt, et Konan apprécia cette chaleur bienveillante. Elle attendit que la genin réagisse, voulant accessoirement connaître son nom.

Revenir en haut Aller en bas
Suko Nara
Genin de Konoha
Genin de Konoha
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
15/1000  (15/1000)
Affinités :
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: Profanation chez l'Immortel. [Suko Nara]   Mer 25 Aoû - 16:40

- Je m’appelle Konan. Comme tu as pu le deviner, je ne suis pas de Kiri mais d’Ame. J’ai pris la fâcheuse habitude de me camoufler en venant ici, sans doute à cause de mon passé peu recommandé.

Les mots de Konan avait suivi un mouvement de doigt qui révéla une chevelure d'un magnifique bleuter. Tous s'éclaircisses maintenant, tous devenais compréhensible. Très bien, Suko avait donc à faire à un ancien membre de l'Akatsuki, certainement le seul membre encore en vie d'ailleurs. Konan, destructrice et ennemis de Konoha l'or du règne du 5éme Hokage. Suko n'avais que très peu d'information sur elle. A part ses antécédents et sa capacité a manipuler le papier, la jeune Genin ne savais rien sur la personne qui lui fessait face. Elle montra d'ailleurs de façons volontaire son art en fessant se poser un papillon de papier dans le creux de sa main. Puis repris d'une voix douce et calme.

- Dans mon village, on m’appelle l’Ange Messager. Je suis ici en mission et je sollicite ton aide. Ton Hokage est en déplacement, et mes intentions ne sont pas malsaines, tu peux donc garder ton village en dehors de ce que j’aimerais te demander.

Konan était certainement la ninja la plus mystérieuse et la plus charismatique que Suko est entendu parler. Mais également la plus dangereuse que la jeune Genin est pu rencontre. Quoiqu'il en soit, la ninja d'Ame était visiblement loin d'être hostile. De plus, celle-ci avait besoin de l'aide de Suko. Suko? La jeune Genin? Aussi surprenant que ça puisse paraître, une personne aussi puissante que Konan avait besoin de l'aide d'une jeune Genin ayant encore peu d'expérience. Mais rien n'obliger Suko d'aider l'ancienne ennemi de Konoha, du moins si on considère qu'un ennemi peut devenir un ancien ennemi. Suko ne savais pas quoi dire ni quoi décider, mais étant donné que le Hokage était en déplacement à Ame pour diplomatie, pourquoi n'aiderai t-elle pas Konan? Mais la jeune Genin garda tout de même à l'esprit qu'il n'était jamais prudent d'offrir son aide quand on ne savais pas pour qu'elle action notre aide serait demandé. La ninjas d'Ame observait Suko de ses yeux brillant. La jeune femme qui fessait face à la jeune Nara semblait s'être perdu dans son esprit durant un instant. Nostalgie peut-être? Ou réflexion intense sur ce qui se passer actuellement? La jeune Genin répondit finalement à Konan d'une voix sereine et calme a défaut d'être amical.

"Je suis enchanté Konan. je suis Suko, membre du clan Nara. Puis je te demandait ce qu'une ninja comme moi peut apporter à une Kunoichi de ton envergure?"
Revenir en haut Aller en bas
Konan
Ange de Dieu
Ange de Dieu
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
50/1000  (50/1000)
Affinités :
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: Profanation chez l'Immortel. [Suko Nara]   Jeu 26 Aoû - 12:18

Le clan Nara. Pendant l’attaque du village caché de la feuille, il avait vaillamment défendu ses terres ; Konan avait même eut le privilège de combattre Shikaku, un puissant shinobi caractérisé par sa vitesse à s’emparer des ombres. Mais elle n’avait pas eut la chance de l’achever, puisque la victoire de l’Uzumaki s’était annoncée plus tôt que prévu. Désormais face à une des plus jeunes représentantes du clan, il y avait une certaine nostalgie à se remémorer l’histoire de ce clan et son échec face à la grande Akatsuki.
De toute évidence, il y avait de quoi s’étonner d’être demandé par un ex-membre de l’organisation, à l’extérieur du village. En d’autres temps, Konan aurait bien demandé ce qu’était devenu l’Uzumaki, en espérant qu’il soit encore en vie pour qu’elle l’achève de sa main. La question lui démangeait la gorge, mais elle se ravisa et tâcha de répondre avec tact.


- Il y a quelque temps, un membre de l’ex-organisation Akatsuki – dont je faisais partie, comme tu peux le savoir – a été vaincu et mit sous terre ici même, au Pays du Feu. C’est un membre de ton clan qui en est l’auteur, et il avait judicieusement choisi la forêt Nara pour l’y enterrer.

Elle laissa la jeune fille se remémorer de cette période, très claire dans l’esprit de chacun, où les membres de l’Akatsuki étaient traqués comme des criminels dangereux. Hidan n’avait pas été très malin sur ce coup ; il s’était laissé prendre comme un louveteau sans défense. Sa trop grande confiance en lui l’avait perdu. Kakuzu avait lui eut le mérite de mourir face à un fort calibre. Le fils du Croc Blanc de Konoha et Kyuubi en personne. Sur ce point, l’Immortel avait été plus qu’un boulet pour l’organisation.

Konan se leva, signifiant qu’elle allait avouer sa requête. Joignant ses mains, elle demanda d’une voix ferme :

- Au nom de Wish, déesse d’Ame no Kuni, je te demande l’accès à cette forêt. Sous ta surveillance, je dois récupérer auprès de la dépouille de mon ancien collègue un objet qui retient toute mon attention.

Elle resta immobile, attendant la réaction de la dénommée Suko. Elle était jeune, et pourvu d’une méfiance digne d’un ninja. Mais Konan n’aurait pas voulu déshonorer l’alliance qui se jouait en ce moment même entre Ame et Konoha ; si le genin refusait, elle ne devrait pas insister. Cependant la jeune femme était avant tout une ancienne nuke-nin ; même de la part de Wish, elle avait toujours la rancœur d’un passé douloureux, qui l’incitait plus que jamais à désobéir aux ordres.

Mais rien n’était encore dit. Hidan lui donnerait suffisamment de fil à retordre pour qu’elle doive affronter le refus de la jolie genin.

Revenir en haut Aller en bas
Suko Nara
Genin de Konoha
Genin de Konoha
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
15/1000  (15/1000)
Affinités :
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: Profanation chez l'Immortel. [Suko Nara]   Ven 27 Aoû - 13:23

Hidan l'immortel, Shikamaru l'avait affronté et vaincu. Suko s'en rappel bien, c'est l'une des histoires aujourd'hui les plus raconter dans le clan Nara par les parents a leurs jeunes enfants. Suko était intéressé par l'idée d'aider Konan, passer juste quelques minutes à coter d'une personne aussi puissante et connu, était une expérience particulièrement inoubliable. Mais deux détails gêner profondément la jeune femme. La première, qu'elle était l'objet que désirer Konan et qui avait appartenu a Hidan? Puis la seconde était le fait que même après que Shikamaru ai réduit Hidan en morceaux celui-ci était toujours vivant... Pourquoi ne le serait-il donc plus? C'était un risque énorme, car si Konan avait l'intention de l'aider, Hidan serait de retour et il serait un danger pour le clan Nara.

Cependant, Konan intriguer Suko au plus au point. La prudence et la curiosité s'affrontaient violemment dans l'esprit de la jeune femme jusqu'à ce que la prudence soit brutalement envoyé au tapis par un crochet du droit de la curiosité. Son choix était tout sauf prudent, d'une certaine façon, sa décision fut égoïste, assouvir sa curiosité rien de plus, certainement une forme d'immaturité. Mais la jeune Suko avait fait son choix. D'une voix sec et sur d'elle, Suko répondit.

«Très bien, allons dans la forêt de mon clan, mais je viens avec toi.»

Elle se dirigea dans un premier temps vers le grillage pour pénétrer dans la forêt, puis s'arrêta brusquement et se retourna vers Konan. La prudence raisonna une dernière fois dans les entrailles de la jeune Genin. Sans pour autant prendre le dessus bien sûr, mais suffisamment pour que la curiosité pose une dernière question a Konan. Mais qu'elle question? celle-ci vint lui traverser l'esprit rapidement. Une question a laquelle Konan pouvait bien évidemment mentir, mais la jeune Genin se devait de la poser

«Dernière chose avant que l'on franchisse cette porte. J'aimerais savoir qu'elle objet tu voudrais récupérer sur Hidan et quel usage tu voudrais en faire??»

Bien sûr la question allait droit au but et forcer d'une certaine manière a Konan, soit de mentir, soit de dévoiler un but. Dans tous les cas, chaque réponse entraînerai une réaction en chaine qui provoquerai des conséquences. Que Konan pouvait-elle bien répondre a la petite Genin a l'ère innocente qui lui fessait face?
Revenir en haut Aller en bas
Konan
Ange de Dieu
Ange de Dieu
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
50/1000  (50/1000)
Affinités :
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: Profanation chez l'Immortel. [Suko Nara]   Ven 27 Aoû - 14:45

Il était entendu qu’elle l’accompagne. La Forêt Nara était protégée par un sceau puissant datant de plusieurs centaines d’années. Il maintenait sous son charme animaux, plantes, pierres et intempéries pour faire reculer tout intrus un peu curieux. La puissance du chakra des manipulateurs des Ombres était telle qu’ils pouvaient remuer ciel et terre tout en préservant le morceau de terre ancestral qui fleurissait à côté de Konoha.

Sa surface était menue ; c’était d’avantage un bois qu’une forêt. Une palissade de bois en faisait le tour, encerclé par des dalles de pierres de taille égales qui, gravées d’un kanji, prévenaient la limite du sceau sur le territoire. Konan avait remercié Suko d’un signe de tête et lui emboîtait maintenant le pas. Elles étaient tout près, à peine cinq cents mètres les séparaient des premières pierres de chakra. L’ex-membre de l’Akatsuki marchait en silence, observant la jeune fille qui était déjà grande pour son âge. Son accord avait été plutôt rapide, et c’était tant mieux. Oh, elle aurait pu refuser. Konan s’était d’ailleurs posé la question, alors qu’elle volait vers Konoha : serait-elle parvenue à entrer dans la forêt malgré les sceaux qui la protégeaient ? Certainement, mais non sans une certaine dépense de son propre chakra. Et le Clan Nara aurait été prévenu trop vite pour qu’elle puisse récupérer ce qu’elle voulait à temps.

Tout se passait donc comme prévu. Wish serait satisfaite. Il restait encore plusieurs bagues à récupérer, mais cela ne prendrait pas plus d’un mois. Plongée dans ses pensées, Konan ne vit pas que Suko s’était arrêtée et avait fait volte-face. La jeune femme leva juste à temps les yeux pour éviter de lui rentrer dedans, et stoppa brutalement sa marche. Elle jeta à Suko un regard surprit, et attendit qu’elle se justifie.

Il fallait s’attendre à cette question. Konan l’observa longuement, méditant sa question tout en préparant sa réponse. Décidément, cette genin ne semblait rien laisser au hasard. Sa curiosité faisait plaisir à voir, elle était le résultat d’une grande vulnérabilité et d’une éternelle jeunesse. Sachant qu’il serait inutile de mentir, l’ex-membre de l’Akatsuki leva la main. Elle dégagea la manche qui la recouvrait, ferma le poing et exhiba ses doigts fermés devant les yeux de la demoiselle. Une bague, large et ronde, couleur pourpre et dont la face vernie luisait à la lumière était passée à son doigt. Un large kanji en recouvrait la surface, « Haku », blanc.

- Cette bague est un bijou propre à notre ancienne organisation. Elle est faite de matériaux précieux, et chaque membre en possédait une. Je désire récupérer celle d’Hidan, que je sais sous terre avec lui.

Elle rangea sa main sous l’épaisseur de sa manche. Voyant le regard fasciné de Suko sur cette dernière, Konan ajouta :
- Elle permettait de communiquer par télépathie. C’est pourquoi je sais où sont ces bagues. Je désire la récupérer, rien de plus.

La Forêt Nara était sauvage et très peuplée. Les maîtres de maison, les cerfs, circulaient en toute liberté entre les arbres, suivis de près par leurs femelles et leurs petits. Le lierre recouvrait les troncs les plus épais, et aucun sentier n’était tracé pour y circuler. Konan entra à la suite de Suko. Elle sentit le regard des cerfs, dont les yeux brillants luisaient entre les branches. Dotés d’une intelligence anormale, ils savaient déjà tous qu’une intrus venait empiéter sur leur territoire. Temporairement, bien sûr.

Les deux jeunes femmes s’élancèrent en hauteur, préférant éviter la jungle de plantes et de buissons qui obstruaient la route. Bondissant de branches en branches, elles arrivèrent rapidement dans l’unique clairière qui formait un trou au milieu du bois. A cette endroit, le soleil inondait de sa brusque clarté le sol de terre sèche. Elles s’arrêtèrent dans un même mouvement.

Konan s’avança solennellement. Un puissant ninja avait rendu l’âme en ces lieux. Expression dérisoire…son âme, il l’avait encore, bien au chaud sous la terre. Mais son corps était divisé en tellement de morceaux qu’on ne pouvait le recoudre. Il était mort de corps mais vivant d’esprit. La tombe formait un large cercle de terre nue, encerclée par huit poteaux de bois entièrement recouverts de sceaux. Au milieu, un parchemin était plaqué sur la fissure qui symbolisait la tombe, achevant le travail de Shikamaru Nara lorsqu’il avait emprisonné son adversaire sous la terre.

Konan se tourna vers Suko. Elle seule pouvait rompre le charme pour lui donner l’accès au cadavre. En attendant qu’elle s’exécute, Konan l’interrogea.

- Que sais-tu de l’Akatsuki, exactement ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Profanation chez l'Immortel. [Suko Nara]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Profanation chez l'Immortel. [Suko Nara]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Memories :: Archives :: Shinobi Memories V1 :: Hi No Kuni-
Sauter vers: