AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Yuko Nagate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saku
Oinin de Suna
Oinin de Suna
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
25/1000  (25/1000)
Affinités : Fuuton
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Yuko Nagate   Ven 13 Aoû - 15:36

~Rôliste~


Nom: //

Prénom: Maxime

Age: 18

Temps depuis lequel vous avez commencé le RP: Depuis 5 ans environ.

Pays: Canada, Québécois, mais ne vous en faites pas, j’emploie un français très standard.

Comment avez-vous connu le forum: Un ami, Tora

Qu'es-ce qui vous a attiré sur notre forum? Parce que j’étais en manque de RP. J’avais envie de recommencer et je suis tombé ici.

Une suggestion? //



~Personnage~


Nom: Nagate

Prénom: Yuko

Surnom: //

Age: 25

Grade désiré: Ninja Légendaire

Descriptions physique:

Délectable sous tous les angles penserez-vous. Une créature mystique qui n’apparait seulement dans nos songes lorsque l’astre tant vénéré est perché dans l’étendu immense qu’est cet océan noir parsemé d’étoiles. Des rivières aux éclats enchanteurs coulent dans ses yeux, faites attention à ne pas vous y perdre, sinon vous vous y noierez, c’est assuré! D’un bleu océan très profond ainsi que d’un vert forêt des plus brillants. Mais ne vous méprenez pas au sujet de ces derniers, ses miroirs vers l’âme ne sont pas hétérochromes, ils sont seulement pairs. Cependant, un aspect contraire à la norme chez les êtres doués d’intelligence lui donne un certain charme. La nature a décidé qu’elle voulait que les hommes aillent des cheveux blancs lorsque la maturité serait des leurs. Hors, malgré son jeune âge elle possède cette caractéristique. Une cascade de cheveux d’hivers lui tombe jusqu’au milieu du tibia, retenu avec un élastique afin de former une queue de cheval douce comme de la soie. Malgré sa petite taille et ses allures de déesses, elle sait comment se faire sentir menaçante et dévastatrice. Du haut de ses 1m58, elle affiche souvent des airs de durs à cuirs. S’ayant forgée une carapace capable de résister à la force brut d’un colosse, elle n’affiche que très rarement ses émotions, préférant rester de marbre que d’afficher ce que son cœur cri. Lorsqu’elle est en public, son visage reste souvent neutre. Si le jour a été impeccable sous toutes les formes, vous verrez probablement un mince sourire faire ombrage sur son visage pourtant si magnifique.

Question vestimentaire vous pourrez remarquer que ses goûts sont tout aussi étranges que charmants. Enfin, pour le monde des simples civils. Car pour ce qui est du monde ninja, les plus bizarres accoutrements sont en réalité chose commune. Des gants en filets recouvrent ses avants bras, s’arrêtant là où le muscle préféré des garçons se trouve. Vous comprendrez bien sûr que je parle du biceps. Évidement, elle trouve ça original de mettre des filets sur ses membres mais c’est dommage qu’elle recouvre une peau aussi douce et délicate par quelque chose qui pourrait servir à attraper des créatures vivant dans les milieux aquatiques... C’est un réel gâchis mais que voulez-vous, nous ne pouvons dire aux gens comment porter leur vêtements car tout reviens au choix de la personne en question, n’est-ce pas? En plus, elle porte aussi ce genre de filet sur ses cuisses ainsi que sur sa poitrine. Sa poitrine, ni trop grosse ni trop petite. Mais bien parfaite une longue et mince femme dans son genre. En y pensant bien, si elle devait être comparée à un objet, non ce ne serait pas un objet de fantasme mais bien un sablier. Plus large au niveau des épaules, encore une fois attention, ne l’imaginez pas avec des épaules carrés qui ne passent pas dans le cadre de la porte, mais bien des épaules plus large que la taille. Puisque sa taille est très mince, cela donne l’impression que ses hanches sont aussi plus grosses. Mais voyez-vous, c’est ce qui lui donne toute sa beauté. Si elle avait une fois de temps en temps un sourire et non une figure de glace, elle pourrait faire œuvre de mannequin pour les sculpteurs. Très bien proportionnée, grande, mince, jolie. C’est le stéréotype des belles dames, non? Enfin, continuons. Elle porte un corsage mauve en satin accompagné d’un très long ruban rouge qui fait office de ceinture de ventre. Car non, elle ne le porte pas à la taille. Elle porte une chemise blanche laissant paraître un peu de ses attributs féminins, mais pas trop on s’entend, le décolleté peut être utilisé à son avantage après tout. Sa jupe tant qu’à elle lui descend un peu plus haut que le milieu des cuisses, cela lui permet une plus grande mobilité.

Puis suivi de ses pieds, évidement elle porte quelque chose, il ne faut pas l’oublier. Sinon la voyez-vous courir dans un champ rocailleux, dans un sable extrêmement chaud ou même dans l’herbe haute, et ce, pieds-nus? Elle porte toujours des bas très minces accompagné d’une paire de sandales lui montant un peu plus haut que la cheville. Eh, que voulez-vous, il n’y a pas beaucoup à dire à propos de ses pieds. Ce n’est vraiment pas la partie la plus intéressante que son corps on dirait bien! Surtout que nous arrivons à la dernière description possible : sa peau! C’est vraiment quelque chose d’inutile à mentionner, mais toujours utile à savoir! Elle a un épiderme toujours bien épilé. Enfin, si elle le fait! Car elle possède une pilosité extrêmement faible. Ce qui résume à dire une peau douce, soyeuse, luisante et très jouissive au toucher. Ne rêvez pas trop cependant, car elle n’est pas du genre à se laisser flatter pas tous et chacun.


Description mentale:

Défaut ou qualité, qu’est-ce que cela signifie réellement? Tout revient aux gens à qui nous côtoyons de juger. Car c’est évident que tous et chacun ont une façon de penser différemment de la nôtre. Pour certains, être calme, terre-à-terre, directe et réflective sont des défauts. Pour elle, ce sont des qualités. Être calme lui permet de garder son sang froid en combat lorsqu’elle fait face à une situation difficile à gérer, mais elle utilise aussi cela dans toutes les sphères de la vie. Quand on dit qu’elle est directe, c’est qu’elle l’est. Elle ne va pas magasiner ses mots pour vous dire ce qu’elle pense. Elle ne fera pas non plus le tour du pot, c’est bien évident. Lorsqu’elle doit vous dire quelque chose elle vous le dit directement. Elle s’en fiche que ce soit du positif ou du négatif, au moins vous serez fixés. Après tous, c’est avec des critiques directes que nous apprenons, n’est-ce pas? Tout comme pour le fait qu’elle soit réflective, elle ne fait jamais rien pour rien. Un stratège de naissance. Si elle fait quelque chose c’est rarement pour le simple plaisir de l’avoir fait. C’est ce qui la rend si imprévisible. Personne ne sait ce qu’elle a en réserve, même si vous croyez savoir ce qu’elle planifie, si vous croyez avoir vu l’avenir, vous vous verrez faussés. Elle a déjà trouvé la façon de vous dérouter avant même que l’affrontement ne commence. Elle est très polyvalente, malgré ce que vous pouvez imaginer. Elle sait toujours comment trouver l’avantage.

Préférence? Non, aucunement. Elle n’a pas de préféré. Elle ne vit que pour faire ce dont elle a envie et ce, avec le moins d’attachement possible. Elle est prête à servir son pays par exemple, ce n’est pas parce qu’elle ne veut pas d’attachement qu’elle ne tiens pas à son pays. Yuko est toujours prête pour toutes sortes de missions et n’hésiterait pas à se débarrasser des êtres nuisibles. Malgré son manque flagrant de motivation et d’enthousiasme par moment, elle ne refuse presque jamais les missions qui lui sont confiés. Croirez-vous encore à la femme parfaite une fois la connaître? Ne vous en faites pas, elle sait comment se tenir lorsqu’elle veut obtenir quelque chose…Enfin, même si elle ne l’obtient pas elle agira probablement comme un adolescent trop gâte qui ne fait qu’à sa tête. C'est-à-dire le faire quand même. Question environnement par contre, elle préfère l’eau. Contradictoire avec son pays actuel direz-vous, et bien oui, totalement. Mais qui a dit que nous devions absolument louanger l’endroit où nous vivons? Enfin pour elle, c’est sur qu’elle ne le fera pas. Elle aime bien le sable et le vent, mais elle ne le favorise pas. L’eau, pour elle, représente plus un élément calme et relaxant. Donc ce n’est pour la facilité au combat. Un élément qui nous permet d’oublier temporairement les soucis qui hantent notre être.
Ohh les enfants…Elle ne peut tout simplement pas soutenir les genins et leurs attitudes trop extrémistes. Soit ils sont trop confiants et sont complètement nuls ou alors ils n’ont pas de confiance et ils restent nuls… Même les génies lui tombent sur le système…En fait, presque tout peut lui faire perdre les nerfs. Elle déteste plusieurs sortes d’attitudes et ne se gène pas pour leur faire savoir, hormis tout cela, elle ne va jamais perdre les plombs.

Yuko aime bien faire des activités que les gens normaux pratiquent; s’étendre sur l’étendue de grains luisants et simplement fixer la vaste nappe sombre de la nuit, contemplant gracieusement l’éclat blanchâtre des étoiles. Faire passer le sable entre ses doits et le regarder disparaître grâce au vent. Évidement vous l’aurez deviné, elle est plutôt solitaire. La kunoichi déteste avoir des liens entrelaçant ses jambes et l’empêchant d’avancer. Elle préfère largement faire le travail en solo, surtout qu’elle a toujours apprit à le faire ainsi. Comment changer la nature maintenant hein?

Spoiler:
 

Histoire:

Une histoire bien banale, pas de meurtres sanglants faisant trembler les villageois, pas de guerre entre pays, causant du même pas la perte de ses parents, pas de suicide, pas de trahison, pas de fuite, non. Étranges certes, mais bien réel. Ce n’est pas tous les ninjas qui possèdent des histoires à faire pleurer les grand-mères. Du coup, elle n’est pas une orpheline. Elle a bel et bien des parents, vivants soi-dit en passant! Et oui, vous avez bien lus, ses parents sont toujours en vie. Anormal pour un ninja n’est-ce pas? Alors bon, commençons à décrire ce qui est arrivé durant le début de sa vie, il faut bien débuter quelque part!

Ses parents, Kurai Michimoto et Shao Nagate, étaient un couple depuis cinq ans déjà. Évidement, lorsque deux personnes forment une relation de couple saine et stable, ils envisagent des plans pour leur futur. Yuko en faisait partie. Ainsi qu’une migration vers autre terre. Shao étant ninja voulait absolument avoir une progéniture avec qui il pourrait s’entrainer. Un descendant à qui il pourrait faire confiance et aimer. Mais il ne voulait pas lui apprendre des valeurs, car elles ne seraient probablement pas bonnes. Impatient, borné, directe, calme… Il comptait plus sur sa femme pour lui apprendre de telles choses. C’était probablement la meilleure des solutions après tout.

À ce moment, ils habitaient à Kiri. Le village caché de la brume étant le pays natal des deux parents, ils ne pouvaient envisager de voyager lorsque Kurai serait porteuse de vie. Rester là pendant la grossesse était alors la meilleure option. Alors ils décidèrent de commencer à concevoir le plus tôt possible afin de pouvoir continuer avec leurs projets de déplacements. Mais s’aimer et enfanter était le cadet de leurs soucis. Encore fallait-il trouver un autre endroit où habiter. Si le voyage n’avait duré que quelques semaines, n’importe quel village aurait fait l’affaire. Cependant, ils voulaient complètement déménager, changer de vie. Ils avaient donc besoin d’identifier tout les pours et contres des pays afin de choisir celui qui leur convenait le mieux.

Voilà chose faite, la femme savait qu’elle allait devenir mère. Environ un mois après leur grande décision, elle savait que la vie était entrain de pousser en elle. La vie venait d’être semée et bientôt arriverait un magnifique présent que tous deux chériraient. Ils pouvaient alors commencer à réfléchir sur l’emplacement de leur nouveau domicile. Il fallait bien qu’ils aient un bel endroit non? Une place où le petit pourrait grandir dans la paix et l’amour de ses deux parents.

À partir d’ici le temps avance beaucoup plus vite je vous préviens. Pourquoi relater l’histoire des parents alors que nous nous intéressons à la petite n’est-ce pas? Bref, pendant les deux premiers mois suivant la découverte de la grossesse, leur décision penchait pour Iwa. Le pays de la roche était un endroit fiable et sécuritaire où ils pourraient fuir en cas de besoin, puisqu’il y avait beaucoup de rochers. Surtout que l’ambiance était assez saine. Mais ils changèrent leur idée rapidement lorsqu’ils entendirent que Kami Sakate y habitait depuis quelques années. Kami était une ennemie de la famille depuis maintes années, si vous vouliez savoir qui elle était. En bref, lorsque les adultes n’étaient encore que des enfants, cette pimbêche s’amusait à faire la vie dure à tous ceux qui croisait son chemin. Les deux parents s’étaient alors juré de ne jamais aller habiter dans le pays de cette créature lorsqu’ils apprirent qu’elle avait quitté Kiri.

Lors du quatrième mois, leur décision se basait plus sur Nami no Kuni. Le village caché des tourbillons. Ils avaient entendus de belles choses sur ce village. Un coin paisible et joli, à proximité du village caché du brouillard. En plus ce tout ça, la fameuse jinchuriki de Kyuubi, Kushina Uzumaki, y avait résidé. Cependant elle avait dû quitter ce pays afin de devenir porteuse du monstre à neuf queues. Surtout qu’il n’y avait pas beaucoup de chemin à faire pour s’y rendre. C’est ce qui les embêtait, ils voulaient découvrir un autre pays. Ils voulaient vivre dans un environnement complètement opposé à Kiri. Vivre de nouvelles expériences et un nouveau mode de vie…

Cela ne fut pas très compliqué après ce constat. N’est-ce pas? Kiri c’est l’eau, Suna le sable. En habitant à Suna ce serait complètement le contraire de la vie qu’ils menaient à Kiri. Donc ce qu’ils recherchaient. Le vent, le sable, la chaleur, la paix et la tranquillité. C’est ce qui caractérisait Suna aujourd’hui. Enfin, ça n’a pas toujours été ainsi. Lors des premières guerres ninja, Suna à été un traitre et ensuite un allier fiable. Tout ça grâce à Gaara. Ichibi no jinchuriki, celui qui à réussi à changer la mentalité des gens de Kaze no kuni. Dommage qu’il ne soit plus…À cause de cette fameuse guerre entre Madara et le monde.

Soit, une fois que la petite Yuko fut enfantée, ils furent obligés d’admettre que c’était un grand soulagement, mais une grande peine à la fois. Cela voulait donc dire qu’ils allaient bientôt déménager. Soit, quitter leur pays d’enfance afin de vivre de nouvelles sensations. Cela ne prit pas deux mois qu’ils avaient entamés leur grand voyage en direction du pays des sables, comme le temps passe rapidement. Telle une bourrasque de vent balayant votre visage, une joie immense mais quoiqu’éphémère. Le voyage fut pénible et rempli d’obstacles. Mais les parents furent bien obligés d’admettre que cela valait la peine.

Encore une fois nous allons sauter plusieurs années. Il n’y a pas beaucoup de choses intéressantes à dire à propos d’un bambin de un an. Sauf le fait qu’il pleure, qu’il veut manger et qui donne de gros cadeaux dans sa couche…Vous voyez le concept, maintenant avançons si vous le voulez bien!

La petite avait déjà quatre ans et s’apprêtait à entrer dans le monde des shinobis. À contre cœur de sa mère puisqu’elle ne l’était pas, mais au grand plaisir de son paternel puisque c’est ce qu’il avait toujours rêvé. Elle n’avait même pas encore commencé l’académie qu’elle était déjà une petite dictatrice. Elle aimait tout contrôler. Son jouet, ses amis et même ses profs. Elle avait une attitude très détestable et ne faisait qu’à sa tête. Ce qui donnait beaucoup de fil à retordre aux Juunins en charge de son éducation. Elle n’était pas une «Génie» à proprement parlé, mais elle était doué. Elle se classait parmi les meilleurs, mais elle était loin de l’être. Sans le vouloir, les parents avaient créés une Kami Sakate junior. Ce qui le les empêchaient pas de l’aimer cependant. C’est probablement comme ça que se sentaient les parents de la tyran lorsqu’elle était gamine.

Sept ans, elle vient d’obtenir son premier diplôme de l’académie. Ses notes excédaient déjà ceux des autres gamins, mais refusait obstinément de coopérer lorsqu’on lui demandait. Tel une louve solitaire qu’on avait inséré parmi un groupe de moutons. Quelle chance pour elle non? Malgré les efforts répétés de ses parents pour lui dire que ce n’était pas bien d’agir de la sorte, elle s’obstinait toujours. Comme tout enfant de son âge, on prend exemple sur ses géniteurs. C’est pourquoi le fameux diction «Ne fais pas ce que je fais mais bien ce que je dis» ne fonctionnait pas avec elle.

Déjà du haut de ses sept ans elle adorait jouer au Shoji. Elle était capable de vaincre son père et presque tous le monde en vingt minutes. Comment s’était telle approprié cet esprit stratégique, personne ne le sait. Mais ce qui est sur c’est qu’elle deviendrait une kunoichi redoutable si elle utilisait le même genre de technique en combat.

Dix ans, l’année la plus terrifiante de sa vie. Elle avait entendu parler de ce qui était arrivé à Konoha no Sato. La libération de Kyuubi et la destruction de Konoha, le sacrifice de Minato afin de sceller la bête dans son fils ainsi que la mort de plusieurs milliers de ninjas. À dix ans on ne comprend pas toujours ce qui arrive, encore moins un désastre comme celui-là. Mais au moins elle savait que tous avait mis leur force à contribution. Ce qui l’impressionnait par-dessus tout, c’était les forces incroyables que pouvait dégager des ninjas légendaires. Orochimaru, Jiraya, Tsunade, les Kages ainsi que tout les Juunins… Il y avait tellement de forces en ce monde… Elle ferait comme eux, sauver le monde, lorsque son tour sera venu.

Douze ans, elle entre à l’académie. Douze ans et elle a déjà une trentaine de bagarres d’accumulé. Elle n’a pas encore apprit à ignorer et à laisser passer les commentaires désobligeants provenant de la bouche des enfants de son âge. Alors le seul moyen qu’elle a trouvé pour leur fermer le clapet, c’était de le briser. On parle bien sûr au sens figuré, elle ne brise pas réellement la mâchoire des gens qu’elle n’aime pas. Mais elles leur font mordre la poussière. Qu’ils soient féminins, ou masculins… Elle n’avait pas beaucoup de patience dans son répertoire de qualité. C’est vraiment ce qui lui causait le plus de tors. Parfois elle tombait endormi dans les salles de cours, ou elle partait, tout simplement. Disons-le, elle n’avait pas réellement besoin de ce genre de cours. Elle était déjà capable d’exécuter la majorité des techniques de base grâce à son paternel et son entrainement déterminé. Tandis que les autres enfants de son âge s’amusaient, Yuko s’entrainait. C’est pourquoi elle était en avance, de peu direz-vous mais quand même, sur les autres.

En fait, chaque soir elle partait avec son père pour s’entrainer. C’était un moment privilégié entre père et fille. Que croyez-vous qu’ils disent lorsqu’ils sont ensemble? Au contraire de ses souhaits, Shao était celui qui montrait les valeurs à sa fille. C’était probablement pour cela qu’elle agissait ainsi à l’école. Il se rappelait qu’il faisait la même chose lorsqu’il y était. C’est pour ça qu’il lui apprenait graduellement à se former un mur afin de se défendre contre les âneries de ses congénères. Ohh comme la vie est difficile pour les enfants. Se défendre contre des mots qui cependant ont beaucoup d’impacte sur la personne.

Quinze ans, elle venait d’être promue Chuunin. Elle avait largement les capacités intellectuelles pour réussir ce que son titre exigeait. Malgré le fait qu’elle détestait travailler en équipe, elle devait parfois se résoudre à s’encombrer de partenaire pour réussir une mission. C’était après tout une exigence de son métier comme on dit. Elle avait apprit à se battre comme une ninja, à encaisser comme un homme, ou plus comme un bête, et à utiliser sa force pour quelque chose qui en valait vraiment la peine. Cela aura prit huit ans, mais tout peut s’obtenir avec le temps et la détermination.

« Parfois, encaisser pour mieux se défouler est le meilleur moyen de se battre ma grande. Mais il ne faut jamais que tu perdes le contrôle de la situation…Tu verras plus tard. »

Lui avait dit son père lors d’un de leur entraînement. En parlant d’entraînement, elle avait apprit plusieurs techniques Fuuton ainsi qu’une base avancée en genjutsu. Elle était une stratège après tout et son intelligence plus que développé lui avait parmi d’apprendre quelques techniques en genjutsu. Jusqu’à maintenant elle n’avait perdu que cinq combat sur les cent qu’elle avait livrés.
Dix sept ans, non, non, elle n’a pas encore eu de promotion. Elle est encore une Chuunin. Surtout que pour le moment, cela lui conviens parfaitement. Elle a fait un entrainement extrêmement rigoureux durant ces deux ans. Elle a perfectionné son Fuuton, développé son Genjutsu et s’est mise en tête d’apprendre le Tadorujutsu. L’art du camouflage. Son style vestimentaire a, lui aussi, énormément changé. Étant devenue une jeune femme ravissante, elle apprit à utiliser de son charme envers les autres. Plus particulièrement envers ses ennemis masculins.

Lors de ses dernières missions, elle se dit que l’art du camouflage serait un atout majeur pour affiner ses stratégies. Étant une adoratrice des missions d’espionnage, cet art serait d’une importance capitale. Elle avait failli quelques missions depuis de début de sa carrière mais n’avait jamais perdu de coéquipier. Cela a failli arriver cependant, plusieurs fois même, mais elle s’était toujours débrouillée pour que cela ne se produise pas.

Plus elle y pensait, plus elle trouvait que c’était une bonne idée. Apprendre un autre genre de technique serait extrêmement bénéfique au combat. Soit, son but pour les prochaines années était fixé : apprendre l’art du camouflage. Un jour vous verrez, elle deviendra un ninja reconnu. Peut-être pour son arrogance et son attitude déplaisante, ou alors peut-être pour les bonnes raisons. Mais disons que pour le moment, c’est plus son manque de motivation face aux missions qui lui était accordé et sa personnalité trop « directe » qui lui donnait une mauvaise réputation.

Dix-neuf. Comme le temps passe rapidement. Enfin, voilà le moment tant attendu, sa nomination au grade de Juunin. Déjà venait-elle de recevoir son nouveau grade qu’on lui demandait d’avoir des genins sous sa tutelle. Mais bien sûr, s’exclama-t-elle avec une joie qui fit rayonner le soleil de plus belle, je veux absolument avoir des enfants sous ma charge!

Vous comprendrez que c’était le scénario opposé à sa réaction. Elle qui détestait les enfants, croyez-vous vraiment qu’elle irait s’encombrer de genins qui ne feraient que mettre des bâtons dans ses roues? Croyez-vous vraiment qu’elle accepterait une tâche aussi difficile? En réalité, sa réponse tirait plus du :

« Uhh, oubliez ça. Je préférerais être une esclave aux mains du plus gros tyran de la planète plutôt que d’avoir ces morveux collés à moi. »

Après de longues discutions à ce sujet, Kazekage dû se plier à ses caprices en lui accordant le fait de ne pas avoir d’élèves. Ainsi, elle pût se consacrer exclusivement sur ses missions ainsi que son entrainement. Certains seuls, d’autres avec son père. Et oui, impressionnant mais vrai, elle continuait toujours ses entrainements avec son père. D’autant plus qu’elle lui ressemblait d’avantage avec chaque jours qui passait. Ce qui le décourageait au plus haut point. C'est bien la dernière chose qu'il voulait.

Cela faisait donc quelques temps qu’elle étudiait le Tadorujutsu. Elle avait enfin le temps nécessaire et le niveau pour apprendre certaines techniques qu’elle souhaitait. Ayant une réserve de chakra de plus en plus grande, elle pouvait se permettre d’apprendre des techniques qui demandaient plus d’effort. Hors maintenant, elle excédait dans plusieurs domaines et dépassait largement les capacités de ses confrères et de ses consœurs. Elle maîtrisait l’élément du vent ainsi que l’art de l’illusion, le genjutsu et elle était maintenant entrain d’apprendre l’art du camouflage. Cela ne prendrait pas trop de temps à maîtriser, la théorie étant relativement facile pour quelqu’un de son niveau.

Ses missions devenaient de plus en plus dangereuse, due à sa promotion. Assassinat, espionnage, recherche et enquêtes ainsi que protection de gens importants. Cela ne lui causait pas de problèmes cependant. Elle n’avait aucune préférence au niveau de ses missions, elle savait bien qu’elle arriverait à prendre le dessus de n’importe qu’elle situation. Son intelligence s’était développée avec le temps et elle était devenue extrêmement imprévisible. Encore plus qu’avant il faut dire. Pour vous donner un exemple; elle bat son père au shoji en 10 minutes seulement. Ce qui est un temps extraordinaire.

Lors de ses missions, elle faisait toujours de son mieux, malgré son manque de motivation. Elle savait que toute chose devait être bien faite, sinon des fissures pourraient se créer par la suite. Ce qui causerait d’autres problèmes. Ce genre d’attitude lui donna rapidement une bonne réputation, car elle ne finissait jamais le travail à moitié terminé. Elle prenait le temps qu’il fallait mais le faisait bien.
Durant les années qui suivirent, elle perfectionna ses jutsus. Étant maître du Fuuton, du genjutsu et du Tadorujutsu, elle était devenue une redoutable adversaire. Ses actions remarquables firent vite fait de lui apporter un certain prestige. Ses missions étaient de plus en plus dangereuses, dont certaines impossibles pour un Juunin seul. Comme éliminer un groupe de ninja, ou alors enlever un document appartenant au Pays des mains de brigands extrêmement puissant.

Le village ayant élu Gaara comme nouveau Kazekage, elle dû faire plusieurs travaux avec lui. Ce dernier était plutôt impressionnant, elle n’avait jamais vraiment côtoyé un jinchuriki avant. Elle en avait entendu parler, souvent même, mais n’avais jamais pu en côtoyer un. Elle entendit parler de plus en plus fréquemment de ce jeune garçon, cet Uzumaki. Celui qui avait hébergé le démon renard quinze ans auparavant. Celui là était réellement quelque chose, il était un vrai héro. Malgré ce que les gens pouvaient penser de lui.
Enfin bref, quelques temps après l’élection du nouveau Kage, le village reconnu la jeunne femme comme en tant que ninja légendaire. Ce qui fit vite fait le tour des différents pays. Il était tellement rare de voir quelqu’un être nommé Légendaire qu’en avoir un dans son pays était d’une incroyable chance.

Voilà un moment qu’elle avait attendu depuis son enfance, mais qu’elle avait apprit à ne pas souhaiter avec le temps. La grande guerre ninja qui opposa tous les pays contre l’incroyable force de Madara. C’est à ce moment que sa force fut d’une grande utilité. Jamais les gens ne se seraient attendus à une force pareille venant d’un seul homme. Naruto fit preuve d’une force incroyable, ce qu’elle admirait de quelqu’un d’aussi jeune. Malgré son attitude de marbre, un jeune aussi promettant devait être respecté. La guerre fut terrible et sanglante, mais elle en ressortit vivante. C’était sa première guerre et elle souhaitait que ce fût la dernière… Ce n’est jamais agréable de voir de telles choses.

Une fois la guerre terminée, nous dûmes réélire les Kages. Yuko aurait cru que le village l’aurait choisi, mais le kage préféra choisir un pervers du nom de Eiki en tant que succésseur. Qu’avait-elle à en faire à la fin. Ce n’est qu’un stupide titre associé à de grosses responsabilités. Elle n’était pas triste, ni offusqués de ne pas avoir eu le poste, elle en était bien réjouie. Car maintenant tout était à sa portée, personne ne savait ce qu’elle pouvait faire réellement et elle pouvait tirer toutes les ficelles sans vraiment subir de grandes pertes. Si elle choisissait de quitter le village, elle pourrait le faire sans problème. Évidement elle ne le déserterait pas, mais c’était simplement pour donner un exemple. De 1 elle aurait le droit de partir et de 2 elle ne partirait jamais. Pour tout dire, le temps réserve encore beaucoup de surprises à nos ninjas, et c’est à partir de maintenant que nous allons voir ce qui arrivera. Les temps sont de plus en plus durs et elle est prête à les affronter.


Code des règles: Code validé by Sunsun ^^


Dernière édition par Yuko Nagate le Mar 17 Aoû - 20:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Saku
Oinin de Suna
Oinin de Suna
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
25/1000  (25/1000)
Affinités : Fuuton
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: Yuko Nagate   Mar 17 Aoû - 20:09

Terminé
Revenir en haut Aller en bas
Itachi Uchiha
Nukenin de Konoha
Nukenin de Konoha
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
80/1000  (80/1000)
Affinités : Katon, Doton, Suiton
Modus Operanti: Genjutsu

MessageSujet: Re: Yuko Nagate   Mar 17 Aoû - 20:45

Tout me semble correct, bonne syntaxe, bonne orthographe. rien à dire.

Test RP:

Quelques jours avant l'affrontement final de la quatrième guerre shinobi, Suna se prépare stratégiquement, mentalement etc... Le Kazekage te nomme chef d'une équipe composée de deux juunin et 3 Chuunin. Je te laisse libre de choisir les rôles et les affectations de tes hommes au sein de ton équipe (qui est médecin, qui est longue portée etc) mais arrange-toi pour que ton commandement débouche sur une gestion d'équipe correcte et optimale en vue de l'affrontement qui t'attend. Elabore s'il le faut des stratégies avec tes hommes.
Décris aussi l'appréhension de ton perso face à ce combat.

Dans cette première partie prouve ta valeur de commandant et la bonne maitrise de ton perso face à un évènement auquel il ne peut pas échapper.

Dans une seconde partie, raconte le conflit (respecte bien les points du contexte) Ton équipe doit faire face à plusieurs Nukenin ainsi qu'à un membre de l'akatsuki(tu choisiras lequel)
Montre que tu maitrises le combat malgré les prouesses de ton ennemi.Et surtout sa stratégie, que tu devras inventer et surclasser
Narre finalement la fin du conflit, le retour au village. Et introduit le début de l'ère nouvelle dans laquelle se dirige le monde Shinobi.

Fais ton test en deux post.

Longueur
Orthographe
Cohérence
Bannissement du style familier!
Dialogue à la manière rpg.
Revenir en haut Aller en bas
Saku
Oinin de Suna
Oinin de Suna
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
25/1000  (25/1000)
Affinités : Fuuton
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: Yuko Nagate   Mer 18 Aoû - 15:03

Le dialogue arrive lors de la deuxième partie.
~Première partie.~

Quoi? Vraiment? Pourquoi moi et pas un autre? Ils veulent vraiment causer ma mort on dirait...Ils savent très bien que je ne suis pas faite pour le combat en équipe et ils me collent cinq ninjas au dos? Enfin qui suis-je pour refuser alors qu'une guerre est sur le point d'éclater? Ah oui, c'est vrai, je suis une solitaire. Mais au moins je dois voir le positif de cette histoire, je ne me ramasse pas avec des nuls. Les ninjas sous ma gouverne ont un tant soi peu de potentiel. Ça me réjouis? Pas du tout, c'est quand même un fardeau que de diriger une équipe. Je sais que le combat sera ardu, je ne connais rien sur mes opposants, je sais que l'Akatsuki sera dans les parages et je n'ai que deux jours pour élaborer une stratégie polyvalente.

En ce moment, il y a le "pourquoi polyvalente?", qui flotte dans votre tête n'est-ce pas? Et bien c'est bien simple; Puisque je ne connais rien de mes adversaires, je dois mettre en place une stratégie qui nous assureras la victoire et ce face à toutes les éventualités. Je dois voir le grand-cadre autrement dit...

Je soupirai longuement suite à cette affectation. Pourtant, c'est le cadet de mes soucis. Comme nous le savons tous, la guerre sera redoutable et causera plus d'un mort. Une fois la fiche des ninjas m'étant assignés entre les mains, je me dirigeai vers mes appartements. Je réfléchis toujours mieux lorsque je suis seule. Je devais étudier attentivement leur attributs afin de construire un plan, qui je l'espère, sera infaillible.

Je marchai vers ma demeure, l'astre diurne toujours haut dans l'immensité bleu qu'est le ciel. Je regardai à gauche, puis à droite. Partout le même scénario; Barricade de portes, préparation d'armes et adieux aux civils qui partent se mettre à sécurité. Ahh...Le temps de guerre...C'est bien ma première fois... En ce moment, je ne savais que penser sous cette coquille impalpable qui me servait de visage. Je profitais de tous les moments possibles pendant que j'en avais encore la chance. Le sable fin qui me glissait entre les doigts, le vent qui me soufflait au visage. C'était bien les plus éphémères des plaisirs qui font le plus de bien...

J'entrai enfin chez moi et m'installai sur mon lit. Assise les jambes croisés, les cinq fiches devant moi, je devais commencer à étudier mes forces. Quatre garçons et une fille. Je commençai donc avec les Juunins. Le premier était un jeune homme de vingt-deux ans, maître dans le Katon spécialisé dans le Kenjutsu. Suivant au niveau Elite, une jeune femme du doton et du fuuton. Ce qui est utile c'est qu'elle est spécialisée dans le taijutsu et dans le Dokujutsu.

Au niveau Chuunin, la jeune fille est un médecin possédant le doton. L’un des garçons est un utilisateur du fuuton spécialisé dans le genjutsu Sonore, ses instruments sont les flutes, les flutes de pan ainsi que les senbons troués. Puis, le dernier et non le moindre, le garçon utilisant le raiton spécialisé dans le dôjutsu. Ses yeux pouvant voir à travers certains objets et captant tout chakra.

Toute leur façon de combattre était décrite, alors je savais comment placer mes hommes sur le terrain. Heureusement, sinon notre perte était assurée. Je me mis donc à l’œuvre, sortant mon cahier de papier, je dessinai toutes les possibilités de mouvement afin de ne pas commettre d’erreur. Je sentais les plans traverser mon esprit comme une troupe de chevaux sauvages, je dessinais des dizaines de pages à la minute, des centaines d’idées me venaient à l’idée et je me devais de les noter, car toutes avaient un certain degré de réussite.

Je fis ce cirque pendant quelques heures durant. Ne voulant en aucun cas négliger un détail qui pourrait nous être fatal une fois au combat. Cette fois c’est différent, je ne me bat pas pour une cause simple, une simple mission, non. Cette fois, c’est l’avenir de toute l’humanité qui repose entre nos mains, entre les mains des shinobis. Je me sentais tressaillir, bien que je ne veuille pas l’admettre, j’étais anxieuse. Pas au point de me ronger les ongles et de m’arracher les cheveux de la tête, mais c’est quand même beaucoup… Une énorme tâche nous avait été donnée et l’erreur n’était pas permise.

Oui, qu’elle intelligence. Je suis tellement intelligente que j’en oublie même de manger! Il était rendu tard, la lune était déjà présente à nos côtés. La tension grimpait de plus en plus, il ne restait que vingt-quatre heures avant que les troupes ne parviennent à nos portes. Mon plan était presque complet. Il ne me manquait que quelques détails et je crois que tout serait parfait… Enfin, dans la mesure du possible.

Je déposai les torchons maculés d’encre sur mon lit et partis me faire un petit repas. Je me devais de manger, me faire des forces. C’était le plus important. Je DEVAIS être au meilleur de ma forme. Hors, je pris vingt minutes à mon nom afin de bien me remplir. Puis, je me mis au lit, sur le canapé. Ma couchette étant occupée par mes pensées sur papier. Je dormis ainsi jusqu’au petit matin sans trop de problème, reprenant toutes les forces qui m’étaient obligatoires.

Je ne perdis pas beaucoup de temps à mon réveil, je me douchai, mangeai un peu puis retournai au travail. Cette fois, lorsque je percevais une erreur qui pourrait s’avérer fatale dans mes plans, celles-ci ne tardaient pas à prendre la poubelle. Il était midi lorsque j’eu terminé mes affaires et il ne me restait que trois plans en mains. Ne sachant faire le choix entre eux tous, je fis ce qui me semblais être le plus logique : je formai un seul et unique plan avec eux. Ce plan serait donc fait en trois vagues et non en une seule poussée puissante. Ça y était, je l’avais entre mes mains, le meilleur plan possible contre une force encore inconnue. Le moment était venu de nous rencontrer afin que j’explique à mes hommes le plan, tous devaient le suivre à la lettre, c’était impératif, leur vie était mise en jeu.

Je m’approchai de la fenêtre, sifflai le plus fort possible et attendit que la créature à qui l’appel était destiné se pointe. Je n’eu pas à attendre longtemps, le voilà déjà qui tombe du ciel comme une flèche ennemie. À quelques mètres de ma fenêtre, le faucon déploya ses ailes afin de ralentir sa descente aux enfers. Il battit frénétiquement ses membres plumés et se percha devant moi, me regardant avec un air interrogateur. Sa petite tête ronde tourna à gauche, puis à droite, attendant mes instructions. Je m’approchai de lui avec cinq petits morceaux de papiers, destinés aux ninjas sous ma gouverne, et lui accrochai au dos à l’aide d’un petit ruban rouge. Je lui dictai les noms des shinobis à rechercher. Suite à mes explications, l’oiseau de proie décolla, sachant fort bien quoi faire.

Je ne pris pas cent ans à tourner en rond, quelques minutes suffirent à rassembler mes affaires. Je me dirigeai vers la porte et quand je la fermis, j’eu la peine de douter que c’était probablement la dernière fois que j’y entrais. La peur n’habitait pas mon esprit au contraire, mais je savais que la tâche qui m’était imposée allait être colossale. Je pensai ensuite à ce Madara et à tout ceux qu’il avait recruté, je pensai à la terreur, à la dévastation et la peine qu’il allait causer. La haine se mit alors à bouillonner dans mes veines et je senti mes yeux et sourcils plisser sous cette pensée. Je n’ai pas l’habitude à me laisser emporter ainsi, mais là… C’était trop. Sur le combat, rien ce cela ne serait divulgué mais comme mon père me l’avait enseigné, je dois canaliser cette haine pour la projeter sur mon adversaire une fois devant eux. Sur cette dernière pensée mes pas se mirent à fouler le sol, me dirigeant au point de rencontre. C’était l’épreuve ultime avant le combat final, celui qui déterminerait si la vie ninja perdurerait ou si la fin du monde était arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Saku
Oinin de Suna
Oinin de Suna
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
25/1000  (25/1000)
Affinités : Fuuton
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: Yuko Nagate   Mer 18 Aoû - 18:15



~Deuxième partie~

Nous étions des centaines voir des milliers sur le champ de bataille. Séparés par groupe, nous avons reçu la tâche de garder un certain territoire et de ne pas laisser un seul ennemi passer. Moi ainsi que mon équipe sommes en charge de défendre les portes. Évidement, nous ne sommes pas seuls. Il y a aussi d’autres groupes avec nous. C’est maintenant que je réalise l’ampleur de cette tâche. Seule, je pourrais probablement m’occuper d’une vingtaine d’entre eux, mais en groupe... Je me dois de penser que nous ferons mieux.

Je regardai les quatre ninjas à mes côtés, tous étaient tendus, ça se voyait. Moi? Non, loin de là. J’étais relativement calme pour un événement comme celui qui s’apprêtait à nous heurter. Soit, ce n’est pas parce que je suis calme que je ne ressens rien. Il ne faut pas méprendre mon silence. Comme le diction le dit si bien : le calme avant la tempête. Je sentais mon cœur battre à tout rompre et mon sang bouillonner de rage et de haine envers cet être au cœur sombre comme l’ébène. Je vérifiai mes ressources personnelles une dernière fois et je cru que cela me serait suffisant. En regardant tout autour de moi cependant, je vis que ce n’était pas le cas pour tous. Certains ninjas semblaient complètement désemparés, sur le bord de la crise de nerf…ou de la fuite. Allons, ne souhaitons pas ça hein. Nous allons avoir besoin d’eux. Cependant le fait reste le même, ils sont extrêmement nerveux. Je me tournai vers ma droite et regardai Yukito droit dans les yeux, la sueur qui commençait à faire un duvet sur son front trahit un peu ses craintes.

-Qu’est-ce qui t’inquiète ainsi Yukito, est-ce que la bataille qui s’annonce serait d’une ampleur trop grande pour un chuunin tel que toi? Ou alors tu es simplement trouillard de nature?

Oh pardon, quoi? Vous croyez que j’aurais été plus gentille vue que nous sommes en guerre, sur le point de combattre? Et non, je ne magasinerai pas mes mots. Je n’en vois pas l’importance et je n’en ai pas envie. Je crois personnellement que ce qui doit être dit, doit être dit directement et sans retenue. Sinon nous perdons du temps à tourner autour du pot et nageons dans des sentiments totalement inutiles. Ce que je n’aime pas. Il tourna sa tête blonde vers moi, ses yeux tremblaient un peu, je m’en doutais…

-Non sensei…Seulement, je commence à percevoir leur chakra et c’est…c’est…

Je commençai à perdre patience. Pourquoi tous ceux qui voient des choses soi-dites « terrifiantes » doivent bégayer? Je roulai des yeux suite à sa sentence jusqu’à présent non terminée.

-Oh allez, ne commence pas à faire ton genin ici veux-tu. Qu’est-ce que tu vois!

-…C’est simplement que je n’avais jamais vu autant de ninjas ennemis d’un seul assaut. Et puis, pour l’espace d’une seconde, j’ai cru percevoir un chakra plus puissant que les autres…

- Bon, maintenant que tu t’es libéré, concentre-toi. Arrêté d’e faire l’enfant et tiens t’en au plan d’accord. La dernière chose que j’ai de besoin, c’est d’une force fébrile qui risquerait de faire échouer notre plan à la dernière minute.

Pour toute réponse, il passa son avant dans son front afin d’éponger sa sueur et déglutit fortement. Si ça peux l’aider à se sentir mieux, qu’il le fasse! Les yeux de certains ninjas de posèrent sur moi. Dont certains de mon groupe. De nouveau, je roulai des yeux. Tous savaient que j’étais ainsi et s’ils n’aimaient pas ça et bien…tant pis pour eux! Ils sont sous ma gouverne et ce n’est pas parce qu’il y a d’autres Juunins aux alentours que je vais changer mes habitudes.

Cela prit une bonne quinzaine de minutes avant que les formes floues ne se concrétises. Nous pouvions maintenant voir les silhouettes prendre forme. Des hommes, des femmes, tous des nukenins. Étant le groupe le plus à droite des défenseurs, nous étions assurés de frapper leur aile droite. Alors, je commençai à étudier mes adversaires rapidement. J’évaluai nos adversaires à au moins quarante. Les autres seraient prit d’assaut par un autre groupe. Mais d’autres nous rejoindrait plus tard, j’en étais assurée.

Lorsque nous étions assez proche les uns des autres, les deux armées se fixèrent ardemment. Comme si c’était pour savoir qui gagnerait une guerre du regard. Ou alors comme si tous deux nous attendions de voir qui lancerait l’attaque en premier…Ce que nous fîmes bien sûr. Notre ligne de défense qui se situait plus haut sur le mur se mit à lancer des projectiles à l’unisson. C’est alors que je su que c’était à nous de jouer, comme pour amorcer notre offensive je commençai à composer des mudras. Puis, à toute allure, je me mis à cracher des senbons de vent vers mes adversaires. D’un coup d’œil vers Yukito, je vis qu’il avait compris, car il avait lui aussi lancé des senbons au hasard vers nos cibles. Normalement, le Fuuton Hitei Musho n’est utile que lorsque l’adversaire est prêt. Car à trop longues distances nous ne pouvons pas contrôler leur trajectoire. Mais au nombre qu’ils sont, peu importe où je frappe c’est déjà un bon coup.

Certains d’entre eux ripostèrent avec leur propres techniques, mais lorsqu’ils vinrent pour s’approcher, je su que la technique de Yukito avait fonctionné. Évidement, ce n’est pas toute l’armée qui fut bloqué, mais bien une petite partie. Pour toute explication, lorsque j’avais utilisé ma technique, Yukito avait mêlé ses senbons spéciaux aux miens afin de d’activer ces dernières. Ses senbons étaient troués et lorsque le vent les traversait, elles émettaient un son. C’est alors que le genjutsu de mon « ami » s’activait. Un genjutsu sonore qui paralysait l’ennemi.

Pour continuer notre assaut, Kai et Tsumi unirent leurs forces comme prévu. Et pour bien décrire, je vais le faire par séquence. Un, Tsumi lance plusieurs boules de boues extrêmement inflammables vers nos adversaires paralysés. Deux, Kai enflamme ces boules grâce à son katon. Trois, Tsumi augmente la puissance du coup grâce à un souffle de vent. Ce qui fit en sorte d’assommer, de brûler et d’empêcher l’ennemi de bouger. Puis, grâce à nos amis en hauteur, ils se virent aussi transformé en hérissons de Kunai. Résultat : une bonne dizaine d’ennemis abattus en quelques secondes seulement et ce, sans bouger.

Mais les nukenins qui étaient derrière eux n’attendirent pas leur tour pour attaquer. Ce n’était pas du « ok, chacun leur tour ». Pendant que leur « amis » se voyait transpercés, ces derniers continuaient de courir vers nous. Tous se mirent alors à la tâche, respectant le plan qui était prévu, tout en faisait de leur mieux pour abattre l’ennemi.

Le combat était engagé pour de bon. J’eu le temps de m’occuper d’une bonne tonne par moi-même avant que je n’aille besoin d’aller à la rescousse de quelqu’un. Les ennemis tombaient comme des mouches, mais nous le faisions tout autant. Les attaques furent successives de la part de mon groupe, ils faisaient chacun le petit plan que j’avais fait pour eux. Ils combattaient en équipe, unissant leur forces afin d’écraser le plus gros nombre d’ennemis possible et ce, le plus rapidement. Puis, comme pour réponses à mes espoirs trop hautes, je vis Takeno tomber par terre un kunai dans son ventre. Cependant, je savais ce qui arriverait.

Yuri, la fille médecin, sorti de terre comme une flèche et se mit tout de suite à guérir notre petit blessé. Comme vous avez surement remarqué, depuis le début du combat elle était absente. Elle n’était pas à nos côtés quand nous avons lancé l’attaque et elle n’était nulle part autour de nous. En réalité, elle se cachait sous terre et attendait que quelqu’un ne se fasse blesser avant de sortir. Si la blessure était superficielle, elle ne sortait pas de terre, elle allait le plus prêt de la surface possible et guérissait le blessé à partir de là. Ce qui l’empêchait de se faire remarquer et ça aidait nos combattants. De plus, si elle en sentait le besoin, elle avait le droit d’utiliser des techniques doton afin de combattre subtilement. Mais je lui ai ordonné de le faire qu’en cas d’extrême urgence, puisque son rôle principal était de guérir.

Tout sembla bien aller pour la suite, les nukenins semblèrent ralentir leur rythme. Cela faisait déjà six heures que nous étions au combat. L’ennemi avait réussi à créer une brèche à l’intérieur de nos murs mais il fallait s’y attendre, cela arrive toujours. À partir de ce moment, ce n’est plus mon problème, mais celui des défenseurs intérieurs.

À un certain moment, c'est-à-dire plusieurs heures plus tard, j’eu comme un mauvais pressentiment. Comme si quelque chose allait se produire. Pourtant je savais qu’à ce rythme, nous aurions bientôt défait nos adversaires. Nous avions clairement l’avantage, malgré le nombre désastreux de morts que comptaient nos rangs. Tous étaient épuisés, mais encore là nous continuions. Puis mon intuition me dit que quelque chose n’allait pas. Je ne comprenais pas pourquoi. Je réfléchis du plus fort que je le pouvais et c’est alors, entre deux coups de kunai, que je réalisai avoir oublié un détail important. Yukito m’avait dit avoir senti un chakra différent des autres pendant une fraction de secondes. Jusqu’à maintenant, il n’avait pas fait signe. Ça regardait mal…

Évidement, à chaque fois que je pense à quelque chose du genre, il faut que ça se produise, hein! J’entendis un cri provenant de ma droite. Je fis donc un mudra et décapitai mon adversaire grâce à mes lames de vent. Je me tournai alors, pour voir notre médecin, penché sur Yukito, tentant de le soigner. C’est alors que je vis ce que je redoutais le plus, la fameuse source de chakra. Vous devinez que ça doit être quelqu’un de puissant pour qu’il dégage un chakra comme celui là, non? Je vis deux excroissances vertes sortir lentement du sol, ces dernières évoquaient les mâchoires d'une plante carnivore. Plus elles sortaient, plus le vis le corps. Une personne, ou plutôt le semblant dune personne, blanche et noire. Il portait le manteau de la lune rouge, c’était maintenant évident, pourquoi ne l’avais-je pas vu plus tôt? Zetsu… Je le vis lever son poignard afin d’assassiner la petite fille, je su que je devais intervenir. Je m’élançai vers lui, lui balançant des lames de vent à la figure du même coup.

Étonnement, il me vu venir. Je le vis disparaitre dans le sol, impuissante. Au moins, il n’eu pas le temps de tuer la chuunin. Comment avait-il fait pour me voir? Il m’était de dos… Je ne pouvais le laisser fuir, hors, je devais le faire sortir. Si Yukito ne pouvait pas le voir avec ses pupilles magiques, personne ne le pourrait. Zetsu est un espion, pas un combattant. Je créai deux clones et m’élançai dans le combat, je laissai le temps filer, tout en continuant de me battre il faut dire, à la recherche de la prochaine apparition de cet être. Pourquoi donc voudrait-il attaquer quelqu’un? Il y avait un trou dans cette histoire. Cependant, je n’eu pas beaucoup de temps à m’interroger sur ce sujet qu’il recommençait déjà ses attaques. Il sorti une fois plus de terre et tenta de poignarder lâchement l’un de nos ninjas. Combien de fois avait-il fait ça avant que je ne le vois?

Je fis signe à Tsumi pour qu’elle puisse faire quelque chose. Lorsqu’elle vit Zetsu, elle n’hésita pas. Elle exécuta une technique que je considérai très utile. Elle fit lever un gros tas de roches qui se situaient sous lui, ce qui eu pour effet de le projeter dans les airs. Je sautai à mon tour, sans on élément prêt de lui, il était démuni. Enfin, c’est ce que j’en déduis. Sinon pourquoi se cacherait-il toujours dans le sol afin d’attaquer lâchement? Je pris une grande respiration et crachai une technique que je n’avais jusqu’à maintenant jamais utilisé contre quelqu’un; Shinkuu Taigyoku. La gigantesque sphère du vide. Une balle d’air énorme s’écrasa alors sur lui, l’envoyant voler dans les airs, encore plus haut il faut dire. C’est alors que je sentis quelque chose sur mes bras, je regardai rapidement et je vis qu’il y avait deux aiguilles de planter dans mes biceps. Elles drainaient mon chakra. Je tentai de m’en débarrasser mais lorsque je m’en approchais, elles s’enfonçaient d’avantage, me drainant plus de chakra par la même occasion. Je devais donc faire vite. J’exécutai une autre technique de haut rang, épuisant de beaucoup ma réserve, afin de pouvoir le garder dans les airs le plus longtemps possible. Je fis alors apparaitre une tornade, sur lui. Quelques secondes plus tard, nous pûmes voir des spores se répandre partout sur la zone de combat. Cela ne prit pas beaucoup de temps afin de réaliser ce que c’était, des spores aspirant le chakra! Il aime ça on dirait! Sucer le chakra… Il le redistribue probablement à quelqu’un d’autre de sa bande, quelqu’un en ayant de besoin…

Contrairement aux aiguilles, ces spores attaquent tous les ninjas. Certains se mirent à attaquer la tornade grâce à leur katon. Ce qui amplifia nos attaques. Je cru que tout était terminé lorsque je le vis tomber sur le sol. Mais non, il se releva, sans égratignures. Il s’élança vers moi, sans attendre. J’étais fatiguée…Utiliser tant de chakra d’un seul coup… Il m’attaqua d’un coup de poing, que je bloquai de justesse. Ses coups furent de plus en plus successifs, malgré leur lenteur ridicule. Je ripostai faiblement, sans trop de motivation. Plus il me trappait, plus je reculais. C’est alors que je tombai dans un trou, celui qui avait été fait par ma copine pouvant lever la terre. Il s’approcha de moi lentement, comme s’il savait qu’il avait déjà gagné. Je le regardai dans les yeux, je pleurai faussement.

-Non…

Il fit un sourire diabolique et pendant l’espace d’une seconde, je me perdis dans ses yeux hétérochrome. Puis, le combat reprit, à mon avantage. Notre médecin sorti ses bras sous lui et lui agrippa les chevilles. Ses mains étant chargées de chakra médical tranchant. La seconde qui suivit, je vis ses bras devenir rouge sang. Mes clones apparurent à mes côtés, un kunai ensanglanté dans chaque main. Voyez-vous, elles étaient invisibles et il avait oublié de faire attention à ces dernières lorsqu’il m’avait attaqué. Comme vous d’ailleurs, je me trompe? Il s’enfonça dans la terre avec un grondement sourd, comme un gémissement de douleur. J’étais assuré qu’il ne reviendrait pas. Enfin, je l’espérais, alors je lâchai ma comédie de petite fille faible et pleurnicharde et retournai au combat, avec les minces réserves que j’avais conservées.

Je su que tout était terminé lorsque certains nukenins partaient à la course d’où ils étaient arrivés. Lorsque je réalisai l’ampleur de la mort qui nous avait happés. Lorsque le soleil se leva enfin. Vingt-quatre heures de combat continu, sans dormir ni manger… C’était bien l’enfer. Je fis une évaluation de nos forces restantes, mon groupe était encore debout, blessé mais debout. Ce n’était pas la chance d’autres par contre… Des équipes décimées, c’était triste à voir. Nous restâmes sur les lieux encore quelques heures, achevant les blessés, pas les nôtres ne vous méprenez pas.

Quand tout fut terminé, je retournai au village en compagnie de mon équipe d’un jour. Je savais que les temps allaient changer bientôt, ce n’est pas tout les jours que nous sommes aux bords du gouffre sans fin qu’est la destruction du village. Le village, un monde, une vie et une réalité pour les ninjas. Tout allait être à reconstruire. Nous devions reforger notre avenir, le tout commençait par le pilier central qu’était notre village. Le reste viendrait avec le temps.

Dans quel monde nous dirigeons-nous? J’en ai aucune idée…C’est de l’inconnu, je ne suis pas voyante. Mais je sais, j’en suis sure, que le monde va bientôt changer. Tout sera difficile et lourd à porter. La reconstruction du système, la continuation de la vie des shinobis. Enfin, souhaitons que ce soit la même chose partout et que Madara ait été défait. Sinon…rien ne sera de bons augures.

-Yuko, est-ce que c’est vraiment la fin? Me demande la Chuunin médicale avec un tons plutôt triste.

-Non, certainement pas. Tant qu’il y aura un système mis en place, il y aura de la guerre. Fait-toi une idée. C’est ça, la vie d’un ninja.
Revenir en haut Aller en bas
Saku
Oinin de Suna
Oinin de Suna
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
25/1000  (25/1000)
Affinités : Fuuton
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: Yuko Nagate   Jeu 19 Aoû - 15:23

Voilà terminé. Désolé si je l'ai battu "facilement" mais on ne connait rien de lui. Deplus, je dois me préparer pour partir bientôt pour aller chez ma grand-mère, alors j'ai du le finir rapidement. (J'aurai pas eu envie de le continuer autrement...)

Donc c'est ça!
Revenir en haut Aller en bas
Itachi Uchiha
Nukenin de Konoha
Nukenin de Konoha
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
80/1000  (80/1000)
Affinités : Katon, Doton, Suiton
Modus Operanti: Genjutsu

MessageSujet: Re: Yuko Nagate   Ven 20 Aoû - 11:12

Bien! Beaucoup de choses à dire...

Primo, quelques incohérences dans l'écriture. Tu utilises des mots inadéquats pour certaine phrases. Par exemple, là où tu dois utiliser un "dont", tu utilises "que".
Quelques verbes mal conjugués (au passé simple notamment)

Au rayon orthographe grammaire, c'est tout ce que j'aurais à dire. Et même si je le souligne, il ne faut pas croire que c'est fréquent. Ces fautes sus-citées ne surviennent que tous les deux paragraphes (+-).

Au niveau du discours il faudra que tu BANNISSE les quelques phrases où tu t'adresses à un public. Tu écris un rp, Tu n'es pas en train de lire un texte à haute voix à une audience. Garde ça pour un discours oral, un rp doit conserver un discours écrit.

Citation :
il avait oublié de faire attention à ces dernières lorsqu’il m’avait attaqué. Comme vous d’ailleurs, je me trompe?

Voilà par exemple, le genre de phrase qui entache ton rp.

Au rayon du contenu, c'est satisfaisant. La stratégie, bien qu'elle semble improvisée sur les lieux du combat est correcte. Et je vois qu'outre ton perso, tu sais manipuler adéquatement un perso qui n'est pas le tien.
J'ai trouvé la fin très brusque mais compte tenu des circonstances dans lesquelles tu as écris ce test je ne t'en tiendrai pas rigueur

Verdict: Juunin
Revenir en haut Aller en bas
Saku
Oinin de Suna
Oinin de Suna
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
25/1000  (25/1000)
Affinités : Fuuton
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: Yuko Nagate   Ven 20 Aoû - 18:38

J'aimerais seulement savoir pourquoi je n'ai pas eu le grade de Ninja Légendaire. Comparé aux présentations des Kage, j'ai accoté sans difficulté la longueur et le style demandé, Hors, je ne suis que Juunin. Je crois, sans vouloir me vanter loin de là, que j'ai le niveau d'un ninja légendaire. En gros, j'aimerais savoir pourquoi j'ai eu ce grade après avoir demandé plus haut. :/
Revenir en haut Aller en bas
Itachi Uchiha
Nukenin de Konoha
Nukenin de Konoha
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
80/1000  (80/1000)
Affinités : Katon, Doton, Suiton
Modus Operanti: Genjutsu

MessageSujet: Re: Yuko Nagate   Ven 20 Aoû - 21:04

C'est l'estimation que j'ai faite de ton test. Je ne suis pas le seul à penser à ce grade pour toi.

Mon précédent post pourra aiguiller ton esprit afin de savoir pourquoi je pense que tu devrais être Juunin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yuko Nagate   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yuko Nagate
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Memories :: Archives :: Archives administratives :: Présentations-
Sauter vers: