AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pays du riz, pas du saké. WTF ?! [Mission rang S pour Kumo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tora
Nukenin de Kiri
Nukenin de Kiri
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
50/1000  (50/1000)
Affinités :
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Pays du riz, pas du saké. WTF ?! [Mission rang S pour Kumo]   Dim 8 Aoû - 17:12

Oto, le village caché du son, situé dans le pays des rizières. Le raïkage m'y avait envoyé pour foutre le bordel dans ces terres, sans doutes pour justifier une invasion. Et moi, dans tout ça, je gagnais beaucoup à dresser les ninjas de ce pays contre eux-même, voire même avec un peu de finesse contre les villageois, rendant la situation encore plus critique suite à la grande guerre dont tout le monde sortait. Kumo en profitait avec Konoha pour investir le lieu, sauver les populations que j'aurai mises en danger, j'empoche mes 45000 ryos et les clés de mon appartement dans les vieux quartiers du village des nuages. Pour cette mission plutôt risquée, je disposais de mon habituel équipement d'épéiste, ainsi que d'un bandeau frontal pour que je puisse me fondre dans la masse sans grande difficultés. Cependant, je devais éviter de me servir des Ketsuen' et de mon set de lames géantes, faute de quoi on allait rapidement découvrir que je n'étais pas une simple juunin du son, mais une épéiste envoyée pour on ne savait quelle raison. C'était à contrecœur que j'avais scellé dans un parchemin mes armes fétiches, après avoir suffisamment nourri de mon sang mon épée qui faisait de moi une des 7 lames de Kiri. Fallait dire qu'elle n'y allait pas par quatre chemin, j'ai dû me trancher une veine pour que ça se fasse vite et qu'elle soit rapidement rassasiée. Un petit coup de Shousen pour arrêter l'hémorragie, et elle se laissa sceller tranquillement sans mots dire. Ceci fait, je prenais quelques jours pour me refaire une santé, puis je parti en direction du pays des rizières.

Le voyage fut on ne peut plus monotone, je pestais sans cesse d'avoir accepter de devoir me déplacer le long de cette péninsule de la foudre, avant d'avoir à traverser la frontière incognito afin de me mêler rapidement à la population. J'avais les affiches de recrutement que Sunsay m'avait laissées, ses indications quant à ce que j'allais faire, il ne me restait plus qu'à appliquer les choses dans un ordre précis. Faire monter la colère du peuple était une chose facile surtout lorsque les rizières étaient surexploitées, que les shinobis alors présents cherchaient à maintenir la paix. Oto était comme une cocotte minute sous pression qui n'allait pas tarder à exploser, engendrant des réactions sur tout le continent. Et dire que j'était alors à considérer comme l'allumette qui allait mettre le feu aux poudres... Ca me plaisait ce genre de rôle, j'en tirais une satisfaction presque sadique, surtout quand je devais faire ce que je savais faire le mieux au monde : semer le trouble partout où je passais.

Le village caché du son ne l'était plus tant que ça, après la guerre ce n'était qu'un amas de ruines visibles depuis une falaise un peu érodée par les pluies et les shinobis. Je me dirigeai donc facilement vers ce qui ressemblait plus à un amas de caravanes désormais qu'à une cité shinobie. Ils étaient ridicules, avec leurs mendiants qui réclamaient l'âme charitable dans un pays qui était pauvre en tout point de vue. Ils vivaient de la récolte de riz, mais les cultures semblaient endommagées, inutilisables après un passage de katon qui avait calciné les feuilles et les pousses. Les rixes semblaient s'être légèrement calmées, un rien aurait put envenimer les choses. De la misère, comme s'il en pleuvait, c'était vraiment dégueulasse en tout point de vue. Dans un coin de mon esprit, je pouvais les prendre en pitié d'ailleurs. Enfin j'étais pas là pour jouer la charité, surtout que j'avais vraiment que ça à foutre. On m'avait pas payé pour que je m'occupe des villageois d'un pays qui crevait la gueule ouverte. Il me fallait juste placarder quelques affiches, monter les ninjas contre le peuple et vice-versa...

Je me trouvai rapidement quelques personnes qui étaient miraculées, j'observai les lieux afin de voir où les gens passeraient le plus. La nuit suivante, je la passa à placarder quelques affiches de recrutement vers les lieux qui étaient les plus fréquentés. Je passais la nuit à la belle étoile, sous un astre lunaire plein, pesant au dessus de ce petit monde. Demain, dès le matin, les villageois allaient s'agglutiner vers le quartier général des forces d'Oto. Mais un plan encore plus sadique vint me traverser l'esprit, en pleine nuit. Je me dépêchai de me diriger vers les premières rizières épargnées par les conflits internes, puis je me dissimulai sous un henge et une cape. Capuchon basculé, je toquai à la porte d'un civil paysan, qui m'accueillit avec une fourche et une mine fatiguée, voire menaçante. Prenant un ton autoritaire, je commençai à lui parler, dévoilant le manche d'un katana afin de montrer que je n'étais pas du genre à plaisanter.


"Oto no kuni a besoin de vivres pour nourrir ses ninjas. Je viens réquisitionner la moitié de vos moissons. Espérez que vous ayez beaucoup à donner, et ne tentez rien sinon je réduis en miettes cette bâtisse"

Je m'emparai de quelques sacs de riz et d'une tête de vache, seuls choses qu'ils daignèrent me céder après quelques menaces et une démonstration qui couta la vie à une poule qui n'avait sans doutes rien demandé. J'avais préféré viser le volatile qu'une bête plus imposante car je n'étais pas là pour les faire mourir de faim, mais juste pour faire augmenter leur rancoeur envers les ninjas du son. Et à la vue de la mine dépitée de ces gens qui serraient les poings pour éviter de se faire massacrer par mes soins, j'avais visé juste. La fatigué devait sans doutes jouer, ainsi que les récents problèmes auxquels la population avait été confrontée. Je pris également une charrette à laquelle j'attelai un boeuf afin de ne pas me fatiguer inutilement en trimbalant tout ce riz qui allait plus finir dans ma panse que dans celle des ninjas du son. Une bonne partie de la nuit je m'improvisais missionnaire des shinobis d'Oto, au grand dam de mes victimes qui me cédèrent tant bien que mal nombre de victuailles. Y'avait pas mal en effet, de quoi nourrir une petite armée. Pour éviter qu'on ne trouve rapidement les vivres, comme je ne comptais pas les donner aux ninjas que je représentais, je les dissimulai dans une grange abandonnée, pour enfin rompre ma dissimulation, me servir de ma cape comme d'une couverture et récupérer un peu en attendant que je voie les résultats de mes rapines...

Et c'était encore plus impressionnant que ce que j'imaginais. Les villageois étaient venus en masse afin de rejoindre les rangs de l'armée du son, et les ninjas alors présents cherchaient à les expulser. Ils ne pouvaient pas répondre à leur demandes de récupérer les paies que les affiches leur avait promises. Le système s'était enclenché dès lors, et je pouvais continuer mes basses besognes histoire de bien m'assurer que cela n'allait pas se régler en quelques heures. J'entendais piailler ceux qui avaient laissé au reste de leur famille les rizières en état. Ils demandaient qu'on leur rende les vivres que j'étais venues leur prendre en pleine nuit. Je m'étais permise de faire comme bon me semble pour les persuader que les ninjas d'Oto étaient pleins de pouvoirs, et qu'ils régissaient le pays sans la présence de seigneur ou de rizukage pour les maîtriser. Ce n'était pas tout à fait vrai car la hiérarchie tentait de se remettre en place, ce que bon nombre de personnes ignoraient pour peu qu'ils ne connaissaient rien aux arcanes du ninjutsu. Les choses commencèrent à vraiment s'envenimer lorsque l'un des paysans apparemment amer de s'être fait dépouillé enflamma la foule qui commença à lancer des projectiles de tout type et à huer les ninjas alors présents. L'un d'eux glissa quelques mots à celui qui se trouvait sur sa droite, qui acquiesça rapidement.

Je vis du haut de mon château d'eau qu'ils commencèrent à entamer une série de mudras, faisant par la même occasion inspirer la peur totale aux villageois. Ces derniers prirent rapidement la fuite dans une panique totale, et moi je rabattais ma capuche sur ma tête avant de saisir la poignée d'une de mes kukris. Elle finit plantée dans le ventre de l'un des ninjas qui terminait son incantation, tandis qu'un deuxième se retrouvait affublé du même projectile. Le troisième lança néanmoins une boule de feu sur la population, mais mon intervention limita les dégâts. Saisissant de ma main droite Ketsuen', je sautai de mon observatoire en concentrant mon chakra dans la lame. Un ample coup en direction des cieux suffit à faire s'élever l'eau qui se trouvait sous forme de flaques au sol. L'élément aqueux vint s'écraser sur le projectile incandescent pour la faire nettement perdre en volume, mais elle frappa quand même une partie des fuyards qui furent heureusement brûlés pour la plupart. Le shinobi responsable de ces blessures fut frappé de mon poing, lui éclatant les côtes dans un désagréable craquement. Un épais flot de sang vint se déverser sur mes vêtements, ce qui me rendit un peu plus énervée face à lui. Le bâtiment derrière lui le reçut de plein fouet, en même temps que je le frappai une nouvelle fois, faisant s'écrouler la structure sur elle-même. Dans le fracas et le nuage de poussière ainsi élevé, je récupérai mes armes et disparaissais sans qu'aucun civil n'ait vu mon intervention, trop occupés à fuir. Pour finir, retournant en direction de Kumo, je me craquai une cigarette, pour finalement expulser un épais nuage de fumée vers les cieux.


"Ca m'a donné envie de boire du saké toute cette histoire de rizières..."
Revenir en haut Aller en bas
Sunsay Higure
Godaime Raikage
Godaime Raikage
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
650/1000  (650/1000)
Affinités : Fuuton, Raiton, Hakkooton
Modus Operanti:

MessageSujet: Re: Pays du riz, pas du saké. WTF ?! [Mission rang S pour Kumo]   Lun 9 Aoû - 18:34

Mission accomplie ^^ 40+10 Xp pour la mission de rang S spéciale



Incarne aussi Kaimetsu Higure et Chõ Masamune
Revenir en haut Aller en bas
 
Pays du riz, pas du saké. WTF ?! [Mission rang S pour Kumo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Memories :: Archives :: Shinobi Memories V1 :: Autres pays-
Sauter vers: