AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 #~ De Noirs Projets ... ~#

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gin Ichimaru
Godaime Mizukage
Godaime Mizukage
avatar


MessageSujet: #~ De Noirs Projets ... ~#   Jeu 22 Juil - 15:26

Spoiler:
 






La pluie frappait les carreaux de ma fenêtre sans relâche , ne lui donnant aucun moment de répit . Il faisait un temps très orageux , des éclairs scindaient le ciel de manière aléatoire , manquant à tout moment de frapper l'une des maisons . Les nombreux paratonnerres installés sur les toits s'avéraient très utiles . Je m'apprêtais à partir , quelque chose d'étrange se passait à Yuki selon les rapports de missions du mois d'octobre et de novembre . Il était question d'enlèvement massif dans les contrées de la neige . Plusieurs plaintes de villages civils faisait référence à des hommes vêtus d'une longue cape noire . Il était écrit plusieurs fois que des amas de cadavres étaient retrouvés , découpés puis calcinés , on ne pouvait rien savoir sur les victimes . Je devais aller voir ça par moi même . Si il s'agissait d'une nouvelle guerre contre les Kekkai Genkai , je ne laisserais pas passer une telle abomination . Mon chapeau traditionnel sur la tête j'ouvrais les battants de la fenêtre , c'était presque devenu un rituel chez moi de descendre de cette façon . Je n'aimais pas les escaliers et il y avait toujours quelqu'un pour m'interpeller . C'était la meilleure façon d'éviter les secrétaires qui avaient toujours un nouveau tas de papiers à remplir et classer . Le vent me faisait planer et m'emportait loin de l'endroit visé . Je me rattrapais toujours et atteignait enfin la terre ferme . Je me relevais et traversais l'allée principale qui était presque déserte . Même les marchands avaient renoncés à leur journée de travail , dépités par cette maudite pluie . C'était la saison , la brume et la pluie à longueur de journée . Un spectacle bien monotone qui m'ennuyait un peu plus chaque jour . Tout était toujours gris et cela allait durer au minimum trois mois . J'arrivais aux portes du villages ,les gardes grimaçaient sous les coups de fouet que la pluie leur assénait . Ils ne montrèrent aucune opposition , ils savaient qui j'étais . C'était parti pour un long voyage , j'entrais dans les quais qui étaient installés à part du village en cas d'attaque et cherchait un bateau . Je parcourais le port du regard avant qu'un navire attire mon regard . Je m'approchais de celui-ci , il devait bien faire la taille d'une maison ... Il ferait l'affaire , ce genre de bateaux ne faisait pas de détours et n'attirait pas le regard . Une longue file s'étalait ,il fallait croire que ce bateau ne plaisait pas qu'à moi ... Je m'installais après une demie heure de queue , l'embarquement avait été plus rapide que je ne le pensais . Je trouvais une cabine où j'étais seul , La compagnie ne me dérangeait en rien , mais dans ces circonstances elle était inutile , je ne parlais que très peu , je ne répondais qu'à la question posée et très brièvement ce qui avait l'art d'agacer les personnes avec qui je dialoguais . J'entendais des bruits de pas , quelqu'un approchait , je le savais , vu la file qu'il restait après moi il y aurait forcément quelqu'un qui demanderait l'asile ici . Le battant s'ouvrit d'un coup sec avant qu'un cri de stupeur sorte de la bouche de la jeune fille , je n'avais regardé que ses chaussures du coin de l'oeil puis , sa voix confirma ma pensée . Une jeune adolescente sans doute ...

" E... Excusez moi .... Je ... je ne savais pas que ... Oh et puis ..."
Elle jeta son sac et s'affala sur le canapé opposé , mon chapeau m'empêchait de voir plus haut que ses jambes , de toute façon je m'en moquais . Au bout d'un quart d'heures , bercé par le bruit des vagues frappant la coque , je fus emporté par le sommeil ... Le craquement d'une planche me réveilla , j'ouvris les yeux et voyais la silhouette de la gamine juste à côté de moi , fouillant mon sac , j'attrapais son poignet avant qu'elle ne puisse le retirer du sac . Elle se débattit et m'envoya un coup de poing que j'esquivais aisément avant de voir mon chapeau tombé au sol . Je la regardais dans les yeux puis essaya de nouveau de m'atteindre , après un geste simple je la retournais et lui fit une clé de bras . Je cherchais son bandeau et voyait qu'elle n'en possédait pas. Une simple voleuse ... Je la lâchais et ramassais mon chapeau . Elle avait une dague à la main et me menaçait avec . Vêtu d'un short lui couvrant tout juste les cuisses et un T-shirt à manches courtes de la même couleur sombre du bas , la jeune fille semblait trembler . Je soupirais m'installa au même endroit où j'étais , remettant mon chapeau sur ma tête de manière à ce que le soleil ne frappe pas mes yeux . je pouvais tout de même voir chaque déplacement de cette fille , je n'étais pas un assassin pour rien , et puis quand on vit dans la brume , vaut mieux ne pas faire confiance qu'à ses yeux . Elle ne bougeait pas , Avait-elle compris qu'elle ne faisait pas le poids ? Elle saisit quelque chose , son sac sans doute et continue de me pointer avec son arme . Mon couvre-chef me cachait ses émotions , je ne voyais pas son visage mais je savais ...

" Je ne te ferai rien ... Vas ... "

Elle se raidit dès mon premier mot , je l'entendis déglutir ... elle hésita quelques secondes avant de se précipiter vers la porte et de la refermer derrière elle . Elle accélérait le pas comme si elle avait peur que je la suive . Cette fille ne ferait pas de mal à une mouche . Elle ne valait pas la peine de faire déplacer les autorités . Et puis , il n'y avait que des snobs et des gens riches dans ce bateau , quelques pièces et bijoux en moins ne leur ferait pas de mal . Le reste du voyage se passa sans encombre , il était même ennuyeux . Je m'étais dirigé vers les fourneaux pour demander une assiette de riz accompagné de brochettes de volailles . Mon statut me permit de manger gratuitement et copieusement mais je n'aimais pas les privilèges , je tendis donc au cuistot quelques ryos en guise de pourboire qu'il eut du mal à accepter d'ailleurs . Servir le Mizukage était pour lui le plus grand honneur et remplaçait toutes les pièces du monde . Tsss , agréable à entendre ... quand ce n'est pas de la peur qu'on lit dans les yeux de son interlocuteur . J'effrayais les villageois , depuis cette guerre , tout homme armé amenait la panique et la peur . Je devais rassurer les civils, leur montrer qu'ils étaient en sécurité ... En commençant par éliminer ces kidnappeurs .J'atteignis le continent après deux jours de voyage , le bateau n'était pas très rapide , et le voyage s'éternisa . Avec un bateau militaire , une journée aurait suffit . Le bateau avait amarré tôt le matin . Le soleil à peine éveillé , tout comme moi , avait du mal à percer l'horizon . Je descendais du pont ; mes yeux eurent un petit temps avant de s'adapter à la lueur du soleil .Je m'étirais de tout mon long et faisait rouler mes épaules . Une habitude que j'avais pris au fil du temps . Mes muscles étaient engourdis , la routine les entravait . Le vent frais de la mer ... Les vagues se brisant sur les récifs ... les pêcheurs se levant tôt pour attraper le plus de poissons possibles , voila de quoi était composé le paysage . J'avançais seul ,tandis que je sentais un regard le long de ma nuque . C'était sans doute la jeune voleuse qui m'épiait au loin . Je souriais , comme chacun de mes sourires , il cachait bien des choses , cela faisait bien longtemps que je n'avais pas ri ou souris franchement .Le village côtier s'éveillait lentement , à son rythme . En un quart d'heure j'étais sorti de l'enceinte . J'accélérai la cadence , sautant d'arbres en arbres avec une facilité déconcertante . Cette forêt était vraiment géniale , des fleurs de toutes les couleurs s'épanouissaient , si je m'amusais à compter les variétés je n'en finirais pas . Cette intérêt pour les fleurs me vient de ma mère , elle en avait fait son ultime jutsu hyoton ... Mais qu'importe , je ne devais pas me distraire .La forêt devenait de moins en moins épaisse , preuve que j'approchais de la lisière . Le pays du feu était vraiment un beau pays . Mais je n'avais pas intérêt à me faire remarquer . Le Mizukage , seul en excursion ... Cela pourrait élever des soupçons qui n'auraient même pas lieu d'exister . Bientôt , une journée que je courrais sans m'arrêter , la végétation se faisait de plus en plus rares , puis le sol devenait plus sec , d'habitude si meuble , à cet endroit il commençait à se craqueler ... J'arrivais au désert des sables rouges .


Du sable ... Du sable ... et encore du sable à perte de vue . Les dunes se ressemblaient toutes , des pousses d'herbe sauvages gisaient de manière éparses sur le sol . J'avais acheté un gourde au village . Pour l'eau je n'avais pas à m'inquiéter . Mais je n'avais de la nourriture que pour une semaine . J'avais pris du rab au cas où , normalement la traversée prend trois jours de ce côté , mais on ne sait jamais . Au loin je voyais des silhouettes qui dansaient ... Le soleil les déformait et même en plissant les yeux , je ne parvenais pas à voir distinctement . Ce qui était sur c'est que c'était soit très gros soit très nombreux . Quoiqu'il en soit je ne tenais pas à croiser la route de shinobi . Il me faudrait les éliminer si jamais il me reconnaissait . J'avais beau avoir été l'un de leurs camarades durant la guerre , c'était l'ancien temps . Tout le monde se méfie de tout le monde et moi aussi je suis dans cette optique . J'étais né dans la méfiance , le mensonge et la solitude . Je m'approchais discrètement de la silhouette . Je les contournais et passais par les dunes les plus épaisses . Un convoi ... Non ! Une escorte plutôt . Je n'avais jamais vu une telle escorte . C'était sans doute un riche marchand qui accompagnait sa marchandise . Mais où ? Un si grand convoi était forcément pour un village ninja ... Avec qui Suna avait-il pu s'allier en si peu de temps . Des choses se passaient , une fois rentréé au village , il faudra que j'en parle à Mitsuki , le mieux serait de les espionner mais je n'avais pas le temps ,j'enverrai un ninja le faire . Quoiqu'il en soit , je ne devais pas m'attarder dans le coin . Je repris la route sans me retourner , ne m'inquiétant pas d'être vu ou pas . Ils ne pourraient jamais me rattraper et je ne leur apporterais aucun intérêt . A l'horizon je ne voyais plus aucune dune , j'approchais de mon objectif ... Yuki No Sato ...

Une mince couche de neige ponctuait chacun de mes pas en craquant sous mes pieds ... une fine poudreuse tombait portée par le vent , traçant des tourbillons dans les cieux avant de s'ajouter au corps meuble et froid qu'était la neige accumulée au sol . Mes pieds s'enfonçaient de plus en plus , bientôt elle m'arrivait au genoux . D'un geste de la main je balayais une bonne partie du sentier , les arbres à proximité en étaient recouverts . Je secouais mes jambes de manière à me débarrasser de la neige . Je m'arrêtais et regardais le ciel ... Des flocons se posaient doucement sur mon visage . le temps était comme ralenti ici , comme figé par la glace ... La nostalgie m'emporta , je voyais le sang qui giclait , les cris des villageois , de mes camarades , un gigantesque brouhaha ... puis l'image devenait de moins en moins flou , je pouvais voir se dessiner un visage , celui de ma mère ... Le bruit ? Il n'y en avait plus , il ne restait que le visage de ma mère . J'aurais voulu prendre son visage dans mes mains et ôter ce sang séché sur ses joues ... La raison et la logique ne l'entendaient pas de cette oreille et me rappelèrent que ce n'était qu'un mauvais tour de mon subconscient . Je secouais la tête en souriant , pathétique . J'étais le premier à faire la morale à ceux qui s'accrochaient au passé , qui ne vivaient que de vengeance et s'enfermaient dans l'utopie qu'était la mélancolie . je faisais rouler mes épaules et soupirais , un long écran de buée se formait devant ma bouche à chaque expiration . Le froid ne m'atteignait pas , je ne le ressentais pas ... j'étais le froid ... Laissez , vous ne pouvez pas comprendre . Je voyais des cheminées cracher des colonnes de fumée . La suie dégagée par le feu faisait contraste avec le paysage couleur de lait . J'arrivais dans un village alentour de Yuki . Des enfants courraient dans la neige , se jetant des boules . Une mère riait en voyant , son mari enseveli sous la neige par ses deux enfants . Ils riaient tous au éclats ... Lorsqu'ils me virent , tout s'était arrêté ... Il fit rentrer sa famille et dégaina une dague caché sous ses habits ...

" Je ne sais pas qui tu es ... Mais si tu viens enlever un membre du village tu mourras . Ma femme est partie chercher des renforts , un conseil va t-en sans faire d'histoire . "

Je ne répondais pas , et le regardais toujours , j'attendais que les renforts arrivent , je n'étais pas du genre à répéter plusieurs fois la même chose . La minute qui suivait , une vingtaine d'hommes apparaissaient . Ils me firent les mêmes menaces tandis que la femme protégeait ses enfants de ses bras . L'un d'eux avança , des chaînes à la main .

" Tu es coincé , personne ne viendra t'aider et nous n'hésiterons pas à te tuer . Ôte tes armes et tends les mains si tu tiens à la vie ... "

Je ne répondais pas ... Je reconnaissais chaque visage , toute mon enfance , ces gens que je côtoyais tous les jours . Ces gens avaient perdus des êtres chers à cause de moi ... J'allais pouvoir me racheter . Je tendis ma main devant moi et un filet de neige se forma avant de former une miniature de l'immense église de Yuki à l'époque . L'air ébahi , l'homme restait bouche bée . Cette " figurine " était celle que je montrais à tout le monde ... J'entendis mon nom dans la foule , des chuchotements ... Puis un homme prit la parole .

" Gin Ichimaru ... L'héritier maudit ... Te rends-tu compte de tous les ressentiments que tu réveilles en venant ici ... Indirectement tu es le principal responsable du gén.../ " se fait interrompre par Gin qui réplique sans attendre "



" C'est bien pour cela que je reviens . J'ai appris lors de rapports de missions que plusieurs enlèvements massifs avaient eu lieu ... Je suis venu mettre au clair la situation et par la même occasion me racheter ...M'excuser serait avouer l'intention de nuire que je n'ai jamais eu . Dans ce monde , les gens reconnaissent leurs tort , pour soulager leur conscience et non par question de bon sens et ... euh passons... Faîtes moi confiance , en moins d'un jour j'éliminerais ces vermines ... A quand le prochain raft ? "

Aucune réponse ne sortait de leur bouche . Ils se regardaient songeurs . Certains hésitaient , d'autres me poignardaient du regard , d'autres encore étaient pleins de compassion . La création se désintégra en un panache de copeaux de glace avant de tomber sans un bruit dans l'oubli ... Ils n'avaient aucune raison de me détester , aucune non plus de me faire confiance . Il se passa plus de cinq minutes avant qu'ils ne daignent baisser leur garde . J'attendais que l'un d'entre eux ouvre la conversation .

" Les enlèvements ont lieu tous les deux jours lorsque le soleil n'éclaire plus notre village . Il profite de la panique , et tel des lions s'occupent des gens isolés ou faibles , les enfants , les vieillards . Mais depuis peu , leurs exigences ont changées . A présent il s'occupe d'homme forts et d'adolescents du village . Aucune rançon n'a été demandé et plusieurs cadavres ont été trouvés , sans doute qu'ils ont tenté de s'enfuir . Des démons gardent l'entrée , ils sont d'apparence humaine mais leur peau est aussi translucide qu'une membrane d'aile de chauve souris et leurs yeux rouges comme le sang . Tu auras sans doute besoin d'homme de main , les volontaires que tu vois là te seront utiles ... J'espère que tu ne mens pas Gin ... Ce soir , nous t'attendrons à dix neuf heures , si tu n'es pas là nous nous considérerons comme de nouveau trahi ... "



" Contentez vous de sauver le maximum de villageois , je m'occuperais de suivre le groupe . Sur ce je vous laisse , j'ai besoin de visiter les alentours afin de ne pas me faire piéger . A dans deux heures , messieurs ."
Je disparaissais dans un tourbillon de neige et réapparaissait un peu plus loin , je trouvais un arbre qui m'offrait une vue sur tout le village . Je n'avais plus qu'à attendre que le méfait s'accomplisse . Il devait sans doute avoir une taupe dans leur groupe , les hommes frappaient au moment où ils étaient le plus faible . La nuit tombait , c'était bientôt l'heure . Je m'accroupissais de manière à être prêt à bondir . J'entendais les feuilles se froisser , la neige craquer ... Le bruit s'amplifiait , comme si une vingtaines d'hommes s'approchaient . Je ne voyais rien au village , je baissais la tête et vit plusieurs silhouettes qui semblaient se déplacer à quatre pattes . C'était peut être les créatures dont m'ont parlé les volontaires . Je devais attendre que le groupe passe et en éliminer un pour savoir à quoi j'avais à faire . Je voyais l'une de ces créatures qui était distraite , à part des autres et plus petite , il semblait avoir repérer quelque chose ... Je sortis la lame caché dans ma manche et sautait tel un félin sur sa proie . Un bruit sourd ponctua le décès de l'hybride qui ne hurla même pas . Je retournais la dépouille . Je serrais les mâchoires devant ce triste spectacle . Ces choses avaient étaient humaines ... Je venais d'assassiner un enfant ... Je fermais les yeux du petit avant de serrer le poing . Ces types allaient regretter de s'être pris pour Dieu . Jouer avec la nature et la dernière chose à faire . Des cris fendirent le lourd silence qui s'était posé sur le village . Il n'avait pas pour mission de tuer mais de capturer , les provoquer causerait des morts inutiles . Ces choses étaient coriaces mais les membres de l'escouade des volontaires n'en ferait qu'une bouchée . ils avaient pris des mesures et les respectaient . Quant à moi je traversais le village à toute vitesse , voulant rattraper le " troupeau " qui ne s'était même pas arrêté . Ces saletés étaient futés , leur plan était simple et efficace , un premier groupe semait la panique tandis qu'un second attendait qu'un maximum de villageois soit dehors , avec leur vitesse assez surprenant il faut le dire , il attrapait d'un simple geste la première cible sur qui ils tombaient . Je les rattrapais sans mal et ne tardais pas à être à la tête du groupe , l'obscurité et les arbres me rendaient invisibles , seuls mes cheveux reflétaient la lune . Cela faisait au moins une demie-heure que l'on courrait mais toujours pas de trace de repaire . Je m'arrêtais lorsque plusieurs chimères traversèrent un mur invisible... J'avais finalement trouvé la base ... Deux énormes chimères hurlèrent , un cri strident me perça les oreilles . C'était une mise en garde . Je ne savais pas combien il y avait de choses ici . Je devais déjà m'occuper de ce sceau qui cache la vérité au reste du monde . Ce n'est pas un genjutsu ... J'envoyais plusieurs clones aqueux et pus retrouver le parchemin responsable planqué derrière un rocher . Je l'ôtai de son socle improvisé et laissait le QG se dévoiler ...

Wow ... Il n'y avait qu'une seule porte et elle était gardé par ces deux monstres ... Je n'avais pas le temps de faire dans la dentelle . Je fonçais droit vers elles avant de geler la neige autour d'elles . J'envoyais deux coups de pieds fendre l'air alors que j'étais à une dizaine de mètres lorsque deux tranchants aqueux fondirent tout droit sur les énormes gardiennes . Les bubons qui couvraient leur peau avaient éclaté avant que les deux parties de chaque corps ne s'enfoncent dans la neige la teintant d'un rouge cramoisi . Je continuais sans m'arrêter et sauta par dessus les lambeaux encore chauds . Tout était noir à l'intérieur . Mes pas résonnaient dans la pièce vide . J'allumai les lumières et plusieurs masses translucides tremblaient . Elle étaient comme soudés , tel des siamois . Voyant qu'elles s'agitaient , j'éteignais les lumières afin de ne pas me faire repérer . Tout s'arrêta , les gémissements , les mouvements ... La lumière se ralluma , surpris , je vis une vague déferler sur moi ... Une vague de ces bestioles . D'instinct je posais ma main contre le sol et un dôme de glace se formait autour de moi . Elle étaient hystériques , certaines griffaient le dôme et faisait criser la glace , d'autres frappaient à coup de tête contre la paroi . Tant que j'insufflais mon chakra dans le dôme ; ils pourraient frapper autant qu'ils veulent . Bientôt plus , un seul rayon de lumière ne passa à travers la glace ... Sans doute qu'ils étaient montés dessus . J'entendais des voix ... Une voix grave ...

" Le modèle G:OO4.2 provoque une hausse d'agressivité chez les sujets , il se batte entre eux pour un bout de viande . La lumière n'arrange pas leur cas ... Autrement dit ... C'est un échec cuisant . Je ne sais pas comment mon frère a fait mais il a réussi à leur inculquer une manière d'agir en groupe . Bon , je vous laisse vous charger du gaz toxique . Il ne doit pas en rester un seul . Et n'oubliez pas de bruler les corps . "

Salaud ... je n'étais pas un enfant de cœur mais jouer avec des vies humaines , c'était inacceptable . Et ... où était les gens qui provenaient de l'enlèvement de tout à l'heure ? Il ne pouvait pas avoir fait aussi vite . J'avais mis une heure pour trouver le parchemin mais rien ne prouvait que c'était eux ... Quoiqu'il en soit , je n'aime pas trop l'idée de mourir asphyxie au milieu de ces bêtes . J' hérissais des piques de glace tout autour du dôme empalant une dizaine de " sujets " , peu après je faisais éclater le dôme et me servait des morceaux pour trancher les hybrides . Je voulais juste me frayer un chemin jusqu'à un mur afin de le geler et de le briser . Mais mon plan fut entravé par un énorme amas de ces créatures . Il était répugnant , ces bubons que j'avais aperçus sur les autres étaient en fait des têtes qui s'étaient soudés au corps principal .L'odeur me dégoutait , la chose hurla et l'édifice trembla . J'allais sans doute confronté à lui ... D'abord testons sa force de frappe ainsi que sa vitesse . La chimère avait du mal à se déplacer sur ses toutes petites jambes .

Spoiler:
 

D'un revers de main il m'envoya valser contre le mur . J'utilisais l'art de marcher sur les arbres afin de m'accrocher . Ici je serais hors d'atteinte . Il avait écrasé chacun de ses compagnons pour les assimiler pour devenir plus grand encore . S'il était capable de sauter de cinquante centimètres , j'étais coincé . Devant l'obstacle , il ne pouvait que hurler . Mais ce signe de barbarie ne signifiait rien de bon , il allait sans doute détruire le mur fin comme il est . Je sautais du mur et le forçait à courir afin de le distraire , je ne voulais pas finir ma vie sous les décombres . Bientôt plusieurs grosses chimères le rejoignaient . Elle étaient plus fortes que les autres devant la porte . L'un d'eux para mon tranchant aqueux en le plaquant entre ses deux mains . Le médecin revenait , sans doute qu'un garde l'avait prévenu .

" Encore vivant ..? ... ! OhoHo ! Je comprends mieux pourquoi à présent . Vous avez toujours su vous débrouiller mieux que les autres Gin-Sama ... Vous vous rappelez de moi ? Enfin de nous devrais-je dire .. "

En disant sa dernière phrase il ôta sa longue cape et je pus voir une nouvelle abomination , les deux jumeaux génies de Kiri , expert en Iroujutsu ... Les lâches avaient désertés le champ de bataille ... Le corps principal n'était qu'une coquille vide , c'était l'aîné qui menait la danse depuis son dos . Etait-il fou à ce point ? Qui oserait de telles expériences sur son propre corps ? Je savais à présent à qui j'avais à faire . Des ventilateurs s'actionnaient , il avait appuyé sur un interrupteur . Le gaz ! il allait se répandre dans toute la salle . Un nouveau dôme beaucoup plus large et épais se formait . Il faisait aisément quinze mètre de diamètre . Mais plus le temps passait plus les parois étaient rongés par le poison ... Je ... Je ne devais pas rester ici . Sans perdre de temps , j'exécutais une série de signes ... Je devais dissiper le gaz et chasser tout l'air de cette salle . Dans la nature il serait bien moins dangereux ... Allez !

" ATSUGAÏ ! "


Je sentis l'air se déformer autour de moi , j'avais moi même du mal à respirer , le chakra dans mes mains était instable , je le relâchais d'un coup et tout s'envola en éclat . Le bâtiment fut détruit comme tous les autres vivants à l'intérieur , les côeaux de glace du dôme infligèrent des dégâts supplémentaires . La minute d'après tout était fini ... Je les avais débarrassé de leurs kidnappeurs ... qui étaient en fait leur propres amis ... frères et conjoints ... Leurs propres enfants ... J'attrapais un cadavre qui était à peu prêt indemne et croyez le ou non ... C'était l'enfant qui riait en jouant dans la neige avec son père ... Je l'emmenais au village . Pas un mot , les larmes parlaient d'elles même . Je repris la route l'heure qui suivait après m'être réconcilié avec mes anciens amis ... J'aimerais les aider un peu plus mais ... Je ne pouvais pas me mettre à leur place , je ne savais pas faire , je laissais ce genre de choses à mon frère ... Je pouvais leur dire que je les comprenais pour les consoler ... Mais je n'en étais pas capable , c'était comme m'avouer blessé ... Blessé par la mort de mon frère... M'enfin ... la vie continue ; et j'ai beaucoup trop de choses à accomplir pour me morfondre et penser au passé .

Revenir en haut Aller en bas
Yoko
Nidaime Amekami
Nidaime Amekami
avatar


Feuille de personnage
Expérience:
75/1000  (75/1000)
Affinités :
Modus Operanti: " votre tirade préférée ici "

MessageSujet: Re: #~ De Noirs Projets ... ~#   Mer 11 Aoû - 11:11

Mission validé +40 d'xp =)

Jolie petite histoire c'était assez sympathique à lire même si la fait et un peu rapide.

Parcontre je ne vois pas ce que tu es venue faire dans le désert de Suna qui est totalement à l'opposé de Yuki xD

http://shishirendan.s.h.pic.centerblog.net/0sqs1iva.jpg
Revenir en haut Aller en bas
 
#~ De Noirs Projets ... ~#
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi Memories :: Archives :: Shinobi Memories V1 :: Autres pays-
Sauter vers: